comme quoi il ne fallait malheureusement pas se réjouir trop vite...

Forum associé : Exercice professionnel

69_xtb5lc

barbabapat

28/01/2015 à 19:18

Le pool de patient va à la grande ville pour ses courses, pour la poste, pour ses démarches en marie, pour son praticien réseau pour la prothèse.

Il faut arrêter de croire qu'a 70% de charge de structure, avec des tarifs de soins ridicule, des tarifs de prothèse qui ne peuvent plus augmenter et des réseaux de soins qui pillent les cabinets de campagne de petits jeunes qui sont pas insérés dans le tissus local vont s'en sortir.

La coop à coté de chez moi peut survivre en ayant des tarifs plus élevés que les grande surface où les patients vont tout de même en faisant 20 ou 40 kilomètres en voiture sans aucun problèmes.

Il y a une réorganisation de l’ensemble des professions de santé et il faut arrêter de croire que les jeunes générations devront reprendre tous les cabinets de ceux qui partent à la retraite. Surtout avec les maisons médicales qui amplifient les réorganisations et créent localement des concentrations.

RépondreCiter
Score : -1
Dog_wwyerg

TTDAM

29/01/2015 à 01:18

barbabapat écrivait:
--------------------
y a une réorganisation de l’ensemble des professions de santé et il faut
> arrêter de croire que les jeunes générations devront reprendre tous les cabinets
> de ceux qui partent à la retraite. Surtout avec les maisons médicales qui
> amplifient les réorganisations et créent localement des concentrations.

Totalement d'accord!
Nous vivons un changement d'organisation du système de santé dentaire.
Sans renouvellement du nombre de praticiens par la faculté, au moins 60% des cabinets ne trouveront pas d'acheteurs. Et le plus souvent, en campagne excentré.
Le dentiste d'âge moyen doit donc adapter son exercice pour ne pas compter sur la revente.
Le plus âgé ne peut plus anticiper.
Nous devons également appréhender une baisse des prestations retraite.
Donc PESSOA et consorts sont nécessaires pour renouveler le vivier de praticiens et augmenter le nombre de cotisants.
C'est de l'économie, pas du sentiment.
Politiciens de merde.

--
TTDAM

69_xtb5lc

barbabapat

29/01/2015 à 08:58

pessoa non, car le besoin en dentistes a terme va diminuer.

Par contre la nuée de sauterrelles que sont des praticiens etrangers qui restent quelques années avant de partir vers d'autres pays ont un sens dans une periode ou les besoins vont diminuer.

Des praticiens jettables à terme quand on en aura plus besoin là interessent les politiques.

Gaudi-parc-guell-lezard-_ntokms

lezard

29/01/2015 à 10:49

TTDAM écrivait:
---------------

> Le dentiste d'âge moyen doit donc adapter son exercice pour ne pas compter sur
> la revente.

Des recettes? je suis preneur.

D'autant plus qu'on les a payés plein pot dans les années 80 90 les reprises de cab des anciens.

--
« Dieu se rit des hommes qui chérissent les causes dont ils déplorent les effets. » Bossuet.

Hollande_portrait_nu_x0motm

DocteurCuir

29/01/2015 à 13:39

lezard écrivait:
----------------
> TTDAM écrivait:
> ---------------
>
> > Le dentiste d'âge moyen doit donc adapter son exercice pour ne pas compter sur
> > la revente.
>
> Des recettes? je suis preneur.
>
> D'autant plus qu'on les a payés plein pot dans les années 80 90 les reprises de
> cab des anciens.
>

donc en tant que jeune prat je dois te le reprendre ?

Silver_surfer_site_zzzeup

Algi

29/01/2015 à 20:43

DocteurCuir.... moi ça me laisse rêveur.....

Je sors ;0)

--
L’extrémisme est le culte sans la culture ;
le fondamentalisme est la croyance sans la connaissance ;
l’intégrisme est la religiosité sans la spiritualité.

On a toujours le choix mais entre quoi et quoi?
Vas-y boulégue et l'avenir te le dira!

Cuir_mhxulxCuir2_rdn0cz
Avatar_small

auroreboreale20mai

29/01/2015 à 22:25

Pour le yobi : Bon ben finalement vous etes fiers de quoi ? On en est ou malgré tout votre blabla ! Ah ben ouais , on est toujours a rien .... J 'arrete la , car vraiment ça m 'écoeure

Avatar_small

Yvesudiste

29/01/2015 à 23:18

> Nous en campagne, nous souffrons de manque absolu de jeunes praticiens, nos
> retraités partent tous sans être remplacés, ils offrent des cabinets sympas pour
> l'euro symbolique et personne ne vient… quand ils ont de la chance , et dans les
> petites villes un roumain vient..

+1

Les jeunes s'entassent tous aux mêmes endroits, au soleil sans calculer quoi que ce soit.

Puis ils découvrent ce que cela leur coûte.

Quand ils chiffrent le total , ils déménagent pour moins cher.

Quand ils cherchent à acheter ils changent vite de région.

Ils gagnent très correctement leur vie ;-), deviennent propriétaires.

Il vaut mieux un compte en banque au beau fixe que la météo....

Vw_campersurfvan_i8cpz8

enlaye

29/01/2015 à 23:32

magrou écrivait:
----------------
> a l'ancienne voulait dire libéral , les loyers sont peu cher et le pool de
clientèle énorme mais effectivement je crois que les jeunes souhaitent rester dans les grandes villes pour travailler peu et gagner peu…

T'es marié avec la mère Denis , ou quoi ?
Nos gonzesses du soleil sont bonnes , mais qu' elles sont connes ,
Elles ne veulent pas nous suivre chez toi .....

69_xtb5lc

barbabapat

30/01/2015 à 10:08

Yvesudiste écrivait:
--------------------
> > Nous en campagne, nous souffrons de manque absolu de jeunes praticiens, nos
> > retraités partent tous sans être remplacés, ils offrent des cabinets sympas
> pour
> > l'euro symbolique et personne ne vient… quand ils ont de la chance , et dans
> les
> > petites villes un roumain vient..
>
> +1
>
> Les jeunes s'entassent tous aux mêmes endroits, au soleil sans calculer quoi que
> ce soit.
>
> Puis ils découvrent ce que cela leur coûte.
>
> Quand ils chiffrent le total , ils déménagent pour moins cher.
>
> Quand ils cherchent à acheter ils changent vite de région.
>
> Ils gagnent très correctement leur vie ;-), deviennent propriétaires.
>
>
> Il vaut mieux un compte en banque au beau fixe que la météo....

Il faut arrêter les conneries sur la météo. Je me suis installé à la campagne et non, ca n'est pas plus simple. Non, les patient là font des kilomètres de toute façon. Si je devais vivre avec les seuls patients du villages, je n'irais pas loin avec moins de 500 âmes.

Les cabinets à 1 euros, OK mais avec du matériel à changer et de gros investissements à faire. Ma stérile n’était pas du tout aux normes et assez root même si il y avait un autoclave sans aucun suivis sur l'entretient. Et les un euros, car je rachetais les murs.

Et le CA pose les mêmes problèmes puisque tu es le petit nouveau, pas le vieil ancien à qui on ne fait pas trop remarquer qu'il picole même pendant les heures de travail car on a peur de se retrouver sans dentiste. Les patients MGEN vont vers le gros bourg à 20 kilomètres ou oui les dentistes s'accumulent.

Blocperso-talon_jer3sl

mrquentin

30/01/2015 à 12:04

Ben moi ca me fait bien rigoler cette histoire de jeunes qui veulent pas reprendre de cabinet... Ca fait 2 ans que je cherche sans trouver... Oui évidemment, je suis difficile, je veux pas aller dans la creuse, mais bon, en meme temps, en cherchant dans 3 département différents (et meme pas paris!), j'arrive pas à trouver chaussure à mon pied...

Bart22_odlbpb

ʎqqoq

30/01/2015 à 12:18

Je me suis installé à la campagne, en association, à 45 min d'une ville universitaire. Ça fait bientôt quatre ans. On vient de déménager le cabinet dans un pôle de santé flambant neuf.
Mon associée qui a 45 ans et toujours travaillé dans la même ville a un planning plein à 2 mois. Pour moi c'est plein d'une semaine à l'autre, avec parfois quelques trous.
C'est parfois un peu stressant avec les investissements, mais pour l'instant ça se passe bien.

Tout ça pour dire qu'il ne faut pas non plus penser qu'il suffit de s'installer à la campagne pour avoir un monde fou et un bénéfice conséquent tout de suite, surtout avec la conjoncture actuelle...
C'est long de se faire connaître.

69_xtb5lc

barbabapat

30/01/2015 à 13:17

ʎqqoq écrivait:
---------------

>
> Tout ça pour dire qu'il ne faut pas non plus penser qu'il suffit de s'installer
> à la campagne pour avoir un monde fou et un bénéfice conséquent tout de suite,
> surtout avec la conjoncture actuelle...
> C'est long de se faire connaître.
>

C'est le discour principal des pleureuses qui arrivent pas à vendre leur cabinet à un euro symbolique. On est bien obligé d'en parler pour le réfuter et parler aussi de l'influence du non investissement sur les bénéfices avec le contrecoup pour le jeune qui lui ne pourra eviter les investissements tout en se retrouvant nouveau pour les habitants.

Hollande_portrait_nu_x0motm

DocteurCuir

05/02/2015 à 15:14

barbabapat écrivait:
--------------------

> Les cabinets à 1 euros, OK mais avec du matériel à changer et de gros
> investissements à faire. Ma stérile n’était pas du tout aux normes et assez root
> même si il y avait un autoclave sans aucun suivis sur l'entretient. Et les un
> euros, car je rachetais les murs.
>

Je vais rebondir sur ma situation, sorti depuis maintenant deux ans.
Je travaille dans deux cabinets, un en libéral ou on se partage un fauteuil avec un confrère à 6 mois de la retraite, dans un village. De l'autre côté je suis salarié dans un centre en ville. Et bin dans 6 mois sans aucune hésitation je passe salarié à temps plein, car reprendre ce cabinet nécessiterait un gros investissement (sté fauteuil normes handicapé pano) alors que j'y fais surtout des soins, sans compter la joie de ne plus cotiser a la carcdsf...

Avatar_small

Yvesudiste

05/02/2015 à 21:15

J'ai le même en léopard (humour)

ceci dit.

La liberté n'a pas de prix, surtout vu les années qui se profilent.

Avatar_small

Yvesudiste

05/02/2015 à 21:16

@Algi (et ses photos ^^)

Reddog_dvkjwr

mary40

11/02/2015 à 19:59

ou alors faire comme moi : une création au lieu de racheter le cabinet vieillot du dentiste qui part en retraite.
C'est sur qu'au départ c'est un peu de stress, mais
- t'es chez toi
- tu ne dois rien à personne
- les patients arriveront très vite
- tu te mets au norme dès le départ, (moins difficile que de s'adapter à l'existant)
- t'es fier de ton petit cab' quand tu arrives le matin. Et tu peux te prendre des vacances quand tu veux (même si c'est pas très souvent en libéral...).

Et pour finir, le cabinet vieillot a été racheté par un confrère. On s'est installé en même temps mais les patients du vieux dentistes sont venus en majorité chez moi: recherche de la nouveauté et d'une autre façon de soigner