TAFTA ou comment nous faire avaler tout crus

Forum associé : Eugénologie

Avatar_small

eah

02/11/2014 à 02:42
Plaquessiv2_vovj6l

ameli

02/11/2014 à 14:34

eah écrivait:
-------------
> Plus dangereux et sournois que la CCAM?.....les TAFTA, TTIP ou AECG https:
>

Je vois ces changements de façon différente.

La CCAM correspond aux volontés des financiers, que ces financiers soient des services publics ou privés. Ce n'est pas un objectif exclusivement financier, mais un objectif de construction d'un échange : autant la NGAP ne correspond à rien, car elle est obsolète, autant la CCAM instruit le payeur sur le contenu de ce qu'il finance. Il peut donc mieux sélectionner ce qu'il paye, financer certains actes, et refuser les autres. La vision du service public (réduire à l'indispensable sanitaire) est différente de celle du service privé (assurances) qui est variable en fonction du marché de l'offre.
Les deux sont complémentaires, ils ne s'opposent pas, mais ouvrent la voie et stabilise le service public comme il stabilise l'offre privée et ouvre une concurrence entre les privés, au point que le service privé peut devenir exclusif et réduire le service public au strict minimum : la santé publique.

Pour les autres, c'est très connu, et largement analysé tant par les économistes que par les politologues et par les sociologues. Il n'y a plus de citoyens, il n'y a plus d'électeurs, il n'y a plus des individus, il y a des segments collectifs puissants.
De nombreuses thèses sont connues, diffusées, et on n'en parle jamais, bien que toutes soient argumentés et que toutes se complètent et ne s'opposent pas... et toutes disent que les valeurs de la République (l'anti-intérêt personnel) ont disparu. On est entré dans un monde de démocratie libérale, et dans un changement social complet.

Rapidement, cette démocratie libérale s'installe officiellement. Ces accords, textes, ne le disent pas, n'en parlent pas, mais c'est d'une visibilité absolue. La société actuelle ne le sait pas, et ne sait pas qu'elle a changé. La société est segmentée, et chaque segment vit en solitaire, avec le segment le plus fort qui est devenu dirigiste, et vit grâce aux privations des segments les plus faibles. Sous prétexte d'une acquisition de la liberté individuelle, c'est la liberté segmentée la plus forte qui impose sa loi aux segments les plus faibles.

Regarde bien, observe les nouvelles importances sociales ! existe-t-il encore une bourgeoisie, un prolétariat ? non ! existe-t-il encore un communisme ? non.
La société a changé : la volonté de chacun compte pour lui-même, et il s'allie à celui qui a la même.
Il y a des segments de tout ordre, et chacun compte sur lui, et tente d'imposer sa vue aux autres segments. Il y a des homosexuels, des féministes, des écolos violents, des commerciaux, des industriels, des assureurs, des fonctionnaires, des familiaux, des religieux, des chômeurs, des régionalistes, etc. Pourquoi les musulmans sont-ils agressifs ? Parce qu'il veulent imposer leurs vues aux autres segments. Chaque segment veut imposer sa présence, gagner le respect, et devenir plus fort pour gagner des adeptes.
Le segment financier-bancaire est le plus fort. Il impose sa vue aux autres, et aux états. La politique ancienne, avec une droite et une gauche, n'existe plus, elle est dirigée par le segment libéral fort. Il impose sa vision et ses intérêts à la politique. Entre la droite et la gauche, il y une différence de langage et de manière, mais pas de différence de fond, car le fond est fixé par le segment le plus fort, et la politique s'incline.
Ces textes, c'est le segment fort qui les a dictés, pas la volonté des individus, pas la volonté politique, pas un choix citoyen. Ira-t-on voter pour ou contre ces nouvelles règles ? Non, car le segment fort est dirigiste et anti-élections, il n'est pas démocrate, il est dirigiste, et la démocratie républicaine qui est anti communautariste risque de lui être opposée.

Avatar_small

Guadeloupe

02/11/2014 à 15:52

ameli écrivait:
---------------
...
> Regarde bien, observe les nouvelles importances sociales ! existe-t-il encore
> une bourgeoisie, un prolétariat ? non ! existe-t-il encore un communisme ? non.

Ce n'est pas parcequ'on ne sait plus à quel saint se vouer qu'il faut retomber dans les pièges du passé par nostalgie d'un confort apparent et illusoire. Le prolétariat, les bourgeois et la lutte des classes etc... qui a envie de remettre le couvert ?

Q42955962076_4064_lcuc3e

dentino

02/11/2014 à 16:47

Pourquoi utiliser le terme mathématique et finalement impersonnel de " segment" alors que celui de " tribu" serait plus adapté aux réalités humaines?
Notre société se tribalise, et ce sont les tribus les plus fortes qui imposent leurs vues aux plus faibles. Ce n'est pas une évolution de notre société mais une régression vers un mode de société qui existait déjà à la préhistoire. En fait, tout se passe comme si nous étions sur la pente descendante d'une courbe de Gauss, après l'agrégation des tribus en royaumes puis en empires dans l'Antiquité, ceux-ci se désagrégaient en états-nations de plus en plus petits pour revenir aux tribus...
En democratie, les élus sont censés représenter le peuple. En démocratie libérale, ils ne sont plus qu'une tribu de plus, dont les intérêts ne coïncident plus avec le peuple. Se pose alors la question de leur légitimité et de la viabilité du système. La tribu la plus forte serait tentée de prendre de force les rênes du pouvoir et de les garder...jusqu'à ce qu'une autre tribu devenue plus forte ne les lui arrache des mains... Ça se passait déjà comme ça du temps de nos ancêtres.

Plaquessiv2_vovj6l

ameli

02/11/2014 à 17:39

Guadeloupe écrivait:
--------------------
> Ce n'est pas parcequ'on ne sait plus à quel saint se vouer qu'il faut retomber
> dans les pièges du passé par nostalgie d'un confort apparent et illusoire.

Je suis bien d'accord ! mais il faut le savoir, et en tirer les conséquences.
Sait on que la société à changé ? J'en doute !
Comment sait on si la société nouvelle est belle et miraculeuse ? On se sait rien. Disons que j'ai de sérieux doutes. J'ai assez lu sur le libéralisme passé, segmenté lui aussi mais moins car moins individualiste, pour en voir les dégâts. Je ne dis pas qu'il n'a rien apporté, au contraire, mais il a des défauts majeurs, qu'on oublie, ou que les partisans actuels du libéralisme segmenté font semblant d'oublier.
Sommes nous aptes à modifier notre comportement social aussi vite ? je n'y crois pas. Sur notre propre segment, la santé, sommes nous aptes à nous passer de la santé publique et de la commercialiser ? je dis non, car je crains que ça ne déclenche une crise sociale brutale.
Je suis resté un vieux républicain, démodé. Je ne tiens pas à ce que certains soient heureux, au détriment des autres. Je suis persuadé que si le public s'en sort, les particularismes des divers segments le peuvent aussi. Il faut donc garder le public, et le public ne connait pas les segments, et les intérêts d'un segment sur un autre.

Il m'est venu aussi à l'esprit l'étonnant parcours intellectuel de Goethe. A la fin du XVIII, il visite Strasbourg, apprend l'Alsaco, voit la cathédrale, et tombe dans le "Volksgeist" : l'alsace est allemande, car cette région est culturellement et linguistiquement allemande. On ne doit pas quitter ses racines, l'esprit reste stable et populaire, on ne change jamais, et il faut conquérir l'Alsace pour l'Allemagne.
Plus tard, bien plus tard, il lit un roman chinois, qui ne parle ni de culture ni de langue ni de nation. Il est stupéfait par tant de beauté et de générosité, qui n'est pas chinoise mais digne du monde entier. Il affirme que le monde, et l'intelligence ne s'arrêtent pas à un constat, à un lieu, à une idée, mais au général et à l'ouverture. Tout le monde compte, et pas seulement son propre avis, car les autres ont un avis aussi. Il laisse tomber le "Volksgeist", fermé sur lui-même.

Paradoxalement, j'ai le même esprit ! ... et je vois que le libéralisme segmenté (il repose sur ces segments) est un monde fermé. Il n'en à rien à faire de l'aspiration populaire ou de la société humaine globale.... Il prétend prôner la liberté, c'est un menteur, qui ne sait pas qu'il ment. Il n'est pas pour la liberté, mais pour l'intérêt de son segment, et pas pour l'intérêt d'un autre segment, et c'est tout.
Dans la santé, ça devient drôle. Le segment libéral des assureurs va gagner, en piquant les revenus du segment des dentistes, qui croient être des libéraux aussi, sans savoir qu'un segment est toujours en guerre contre les autres. Les perdants seront les patients et les praticiens.
Est ce la liberté qui a gagné ? Pour moi, non. La liberté est une prétention, et elle est fausse. Je dis juste qu'on aurait mieux fait de conserver la liberté individuelle et citoyenne garantie par la république qui ne reconnait pas l'existence des segments, et n'en à rien à foutre des biens personnels des uns ou des autres.

Plaquessiv2_vovj6l

ameli

02/11/2014 à 17:45

dentino écrivait:
-----------------
> Pourquoi utiliser le terme mathématique et finalement impersonnel de " segment"
> alors que celui de " tribu" serait plus adapté aux réalités humaines?

Franchement, je n'en sais rien, ce ne sont pas mes mots, mais celui des spécialistes de la question, européens et américains. Est-ce une difficulté de traduction ? Je ne sais pas.

Avatar_small

eah

02/11/2014 à 22:33

Je ne partais pas pour un débat philosophique, voir politique, mais je voulais juste réveiller les consciences sur une évolution de notre sociétale qui me rend malade et que nous pouvons peut-être encore éviter!
.Je ne suis pas une grande philosophe ni une grande visionnaire mais le monde vers lequel nous tendons ,entre autre parce que nous ne savons pas nous élever contre la mise en place d'outils ultralibéraux tels le TAFTA,n'est certainement pas un monde meilleur! Et je ne parle pas seulement d'évolution sociale!! Nous avons presque tous des enfants. Que leur laisserons nous en héritage ? Et là encore je ne parle pas de la dette de mes f.... qui n'est qu'un artifice manipulatoire supplémentaire . Quid des OGM, réchauffement climatique.......
Tout cela semble sans lien et pourtant.....

Plaquessiv2_vovj6l

ameli

03/11/2014 à 12:18

eah écrivait:
-------------
> Je ne partais pas pour un débat philosophique, voir politique, mais je voulais
> juste réveiller les consciences sur une évolution de notre sociétale

Moi non plus... au début. Mais tout est lié !
Si tu lis les écrits (et le CV !) de Amartya Sen, un prix Nobel d'économie, tu seras perplexe, et tu verras que nous sommes tous dépendants les uns des autres, tant du point de vue politique que social, historique et économique. Et quand, en examinant ces textes, tu découvres à quoi sont dûes les dernières grandes famines, ça fait peur...
Dans son bouquin "la démocratie des autres", il examine et commente le fonctionnement politique, social, économique et philosophique de tous les pays du monde, d'Afrique, d'Asie...

Fait on, quand on écrit ces "traités", une différence entre la liberté positive et la liberté négative ?
D'ailleurs, sait on que ces deux libertés sont contraires, s'affrontent, et que l'une est destructrice de toute société, jusqu'à la mort ?
D'ailleurs, sait on qu'il existe ces 2 libertés qui s'opposent ?

Avatar_small

NonMerci

06/11/2014 à 18:57

La mobilisation contre le Traité Transatlantique : bientôt un raz de marée ?
Avec l'INITIATIVE auto-organisée DE CITOYENS EUROPEENS

L'ICE a été rejetée par Bruxelles

Mais une ICE auto-organisée est en place au niveau européen. C'est plus de 800 000 signatures qui ont été recueillies en ligne - SIGNER et FAIRE SIGNER est le mot d'ordre.
Les 1 000 000 sont pour très bientôt
--il faudra dépasser ce chiffre pour avoir (par exemple) en France plus de 55 000 signatures ---> https://stop-ttip.org/fr/signer/

Avatar_small

MAUVE

07/11/2014 à 00:49

Bonsoir,

Votre analyse est proche de ceux qui manifestent contre le barrage du Testet.

Ameli, il n'y a pas que des écologistes violents.

Pour avoir une vision autre que celle véhiculée par TF1 et consors je vous invite à écouter cette émission sur ce projet de Sivens. Un exemple précis des opacités dénoncées plus haut.

http://www.franceculture.fr/emission-terre-a-terre-territoires-sans-menagement-2-sauvegarde-de-la-zone-humide-du-testet-2014-11-

Bonne écoute.

Avatar_small

eah

09/11/2014 à 16:30

Merci pour ta contribution, Mauve, reportage passionnant et analyse tellement claire et irréfutable....

Avatar_small

eah

15/11/2014 à 19:15

Tiens, une conséquence directe de "ce" énoncé plus haut.....
http://solidariteristigouche.ca/quebec-abandonne-definitivement-les-168-citoyens-de-ristigouche/

Et pour comprendre ou pleurer,vite fait bien fait:

Photo-thumb-45_lnhuvp

wakrap

16/11/2014 à 00:13

Donc , que les Etats ne puissent plus trop, mais encore, vous inquiétez pas, violer les droits des personnes physiques ou morales, voler en toute impunité les personnes morales ou physiques, ceci vous inquiète.
Sans la loi du plus fort, la loi de l'Etat, vous êtes inquiets.
Pauvre peuple.

Avatar_small

eah

20/11/2014 à 23:38

Une petite réponse à ton incommensurable manque de discernement?.....
http://blogs.mediapart.fr/blog/victorayoli/291014/lukraine-selon-monsanto-et-consorts

Photo-thumb-45_lnhuvp

wakrap

24/11/2014 à 07:51

???? Et ????