Conseil pour un 4ème année, débutant la clinique

Avatar_small

studydent

16/09/2014 à 16:16

Bonjour à tous

Je rentre en 4ème année et qui dit 4ème année dit premiers pas en clinique.
D'une nature assez "stressée", je fais appel à votre expérience pour m'aider.

Auriez vous des conseils pour bien démarrer la clinique, des petites astuces, dans tous les domaines (prothèse, OCE, paro, chir, relationnel avec patients) ?

Je vous remercie

Bonne journée

Avatar_small

dent2669

16/09/2014 à 16:33

Arrête tout !! Vas faire HEC comme ça tu pourras exploiter des centaines de dentistes stressés pour un salaire d'ouvrier dans un grand centre low-cost appartenant aux Fonds d'investissement Quataris !

Images_ja1k0l

seespan

16/09/2014 à 16:39

Mon conseil.

1 Ne stresse pas de toute façon tu sera encadré et devra faire valider chaque étape.

2 Ne stresse pas tu es la pour apprendre les bases mais tu verras le gros de ton apprentissage se ferra dans le privé et c'est la que tu auras des raisons de stresser.
A la fac la patientel est acquise, dans le privée il faut assuré et au départ tu n'auras pas assez d'expérience pour te sentir sur de toi.

3 Bosse ton anglais, il y a de forte chance que sa te serve si tu veux un exercice sereins.

Putain quand je pense que quand j'était en France je me disait qu'être quasiment bilingue en compréhension anglaise c'était sympa pour lire des bouquins mais que professionnellement ça n'allait jamais me servir.
Comme quoi.

--
หมอจัดฟัน

69_xtb5lc

barbabapat

16/09/2014 à 16:48

On est toujours moins bons que ceux de l'année précedente et meilleur que ceux qui vont nous suivre.

Tu es là pour apprendre mais essaie de ne pas apprendre tes cours sur le vif avec les profs.

La pedagogie et des profs de dentaires sont parfoits des choses de foncierement non concilliables. Donc soit currieux et pose des questions et ne persiste pas dans tes erreurs.

Après, la fac c'est un moment très sympa quand tu dois gerer un cabinet au quatidien, donc apprend tout de suite à gerer ton stress. Il est normal, mais il faut que tu apprenne à le depasser.

X-ray-03_ngdbtr

cyber_quenottes

16/09/2014 à 16:52

va fumer un pétard sur le parking avant d'attaquer la clinique

ca ira mieux

Avatar_small

DrPoulish

16/09/2014 à 18:17

oui le pétard ça marche bien .

Sinon tu va commencer par les urgences , n'oublie pas les bases :
Questionnaire , anamnèse ... apprend à connaître ton patient
Prends des radios , avec angulateur , fait tes test de vitalité , de percussion.
Avant d'aller voir un prof , assure toi d'avoir bien analysé et synthétisé tous les éléments dont tu disposes , et déduit ton diagnostic .
Si tu a des doutes , objectives en les raisons clairement
N'oublie pas la digue ;-)

Images_cu89bm

Tizott

16/09/2014 à 18:45

T'inquiète. Vu le nombre d'étapes controlées au cours d'un soin, tu n'as aucun risque de te tromper.
Tu ne feras que te perfectionner dans l'approche clinique.
Reflechir, agir, debriefer, améliorer.
Et puis de toutes façons, des erreurs, on en a tous fait, on en fait encore, donc tu en feras.
Pourquoi stresser avant ? Attends qu'elles arrivent et.....gère.

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

16/09/2014 à 18:56

Le stress a été pour moi le fait de ne pas avoir eu de bol lors de mes vacations de consultation de tomber sur des patients "intéressants" pour pouvoir avancer dans mes contrats, notamment en prothèse.
Plus tard en cabinet c'est pareil, mais aux conséquences différentes : pas de prothèse pas de revenus. Ces années de fac en cliniques étaient prémonitoires !-)))))))

Avatar_hjdsnm

TiGabi

16/09/2014 à 20:23

studydent écrivait:
-------------------
> Je rentre en 4ème année et qui dit 4ème année dit premiers pas en clinique.
> D'une nature assez "stressée", je fais appel à votre expérience pour m'aider.
>
> Auriez vous des conseils pour bien démarrer la clinique, des petites astuces

Amène des crêpes pour les enseignants de pédo (ce sont les plus sympas). Et du cidre doux.

Ca-farte_pbhbzn

Latin

16/09/2014 à 20:30

chicot29 écrivait:
------------------
> Plus tard en cabinet c'est pareil, mais aux conséquences différentes : pas de
> prothèse pas de revenus.

C'est vrai qu'on peut voir les choses comme ça. La faute à pas de chance. Comme quoi c'est quand-même pas si éloigné de la vraie vie.

Ca-farte_pbhbzn

Latin

16/09/2014 à 20:34

Dis en nous un peu plus : tu es dans une fac où tout est sectorisé par discipline ou alors tu feras des traitements globaux? Est-ce que tu vas suivre tes patients ou alors ce sera au petit bonheur la chance?

Avatar_small

dentisfuturis

16/09/2014 à 23:23

eh oui le stress commence quand une partie de ta réussite ne semble pas dépendre que de toi (ou que tu le supposes). Ici la petite part d'incertitude réside dans le "choix" des patients sur lesquels tu va devoir travailler pour valider tes points, surtout en prothèse puisque le traitement dure parfois plusieurs mois. Parfois ce choix te sera plus ou moins imposé si je puis dire et il faudra faire de ton mieux pour travailler en "pluridisciplinaire", sur les cas plus complexe d'où la nécessité de s'y prendre à l'avance quand tu as par exemple de la cicatrisation, de la temporisation endo, des provisoires à gérer etc... donc bien planifier ses plans de traitement en amont c'est le plus dur pour se dépatouiller des cas les plus complexe en apparence qui au final ne le seront plus si le raisonnement est bien mené, mais surtout il faudra trouver des patients qui viennent aux rdvs régulièrement, bien les brieffer sur la longueur des rdvs et l'assiduité pour être sur qu'ils ne te lâcheront pas la veille de l'exam clinique ;) ...ah aussi, un ptit conseil qui n'es pas qu'une anecdote, méfi quand ton/ta meilleur pote de promo voudra te refiler un "super patient" c'est pas forcément le meilleur plan, c'est juste que peut être il n'arrive pas à gérer lui même ce cas en fait ou parce qu'il a trouvé plus simple pour boucler ses quotas et que du coup ce super patient devient un peu "encombrant"... ;)
A part ça je te souhaite d'acquérir la meilleure structuration clinique et mentale pour un jour travailler vite et bien dans ton cabinet. Pour ça il faut comprendre qu'il faut d'abord savoir travailler bien au chu et que la vitesse et la débrouillardise viendra après...

Un petit rappel bien utile pour finir : LA POSE DE LA DIGUE

Et en bouche c'est encore moins simple que sur fantôme ;)

--
http://www.dentisfuturis.com

Avatar_small

DentaMania

17/09/2014 à 14:02

T'inquiète tu auras un super binôme de 5e année pour te guider. Le compagnonage c'est important je trouve. D'ailleurs si tu as à faire le choix d'un binôme, réfléchis y avant, car se retrouver avec un branleur c'est non seulement chiant mais aussi préjudiciable car tu n'apprendras rien.
Ça m'a fait rire de voir mes binômes tout stressés la semaine dernière, mais t'inquiète dans 6 mois tu auras pris tes repères.
Bon courage!

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

17/09/2014 à 14:41

Le compagnonnage avec un 5 eme année qui a de l'expérience est une excellente idée voilà une fac qui tourne toute seule !
Pendant ce temps la les profs sont à la cafète ?-)))))

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

17/09/2014 à 14:44

dentisfuturis écrivait:
-----------------------

>
> Un petit rappel bien utile pour finir : LA POSE DE LA DIGUE
>


>
> Et en bouche c'est encore moins simple que sur fantôme ;)
>

Moui, ca prend moins de temps en unitaire sur une endo molaire là ca vaut le coup niveau rapport emmerdement à la poser/confort . Pourquoi se faire chier à poser une digue pour des soins opposables à un tarif de merde ? en plus l'amalgame est tolérant !-))))

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

17/09/2014 à 17:44

En fait tu fais comme il dit le monsieur à la fac, vous avez tout votre temps et la rentabilité n'est pas un problème ( un monde merveilleux). En cabinet tu deviens pragmatique, tu fais comme tu le sens. Un conseil toute fois, les endos à l'apex, après que tu passes 3 plombes à obturer au système B c'est que tu aimes faire des heures sup non rémunérées.

Ca-farte_pbhbzn

Latin

17/09/2014 à 18:40

No stress, prends ton temps, une endo molaire sur 3 séances de 3 heures si ça finit à l'apex c'est le principal.
L'important à la fac c'est d'apprendre les objectifs à atteindre.
Au cabinet tu pourras optimiser, avec tout le matériel sous la main et sans devoir attendre une heure pour faire valider une radio lime en place on va beaucoup plus vite.

Avatar_small

Joker

03/06/2015 à 11:38

Alors la clinique Studydent ?
--
je crois au soleil même quand il ne brille pas

Copilot_daqhpp

thebenj87

03/06/2015 à 13:37

Mon exemple peut être intéressant : j'était assez solitaire (une des raisons pourquoi j'ai choisit dentaire) donc avec les profs c'était vraiment pas super, je suis passé limite mais finalement ça se passe très bien après la fac.

Avatar_small

log69

05/06/2015 à 10:29

studydent écrivait:
-------------------
> Bonjour à tous
>
> Je rentre en 4ème année et qui dit 4ème année dit premiers pas en clinique.
> D'une nature assez "stressée", je fais appel à votre expérience pour m'aider.
>
> Auriez vous des conseils pour bien démarrer la clinique, des petites astuces,
> dans tous les domaines (prothèse, OCE, paro, chir, relationnel avec patients) ?
>
>
> Je vous remercie
>
> Bonne journée

Profitez de votre 4 ème année pour assimiler tous les fondamentaux de l'exercice, ... l'expérience montre que, comme dans le sport, ces éléments sont ceux que l'on retrouvera durant tout l'exercice.

Ensuite, la 5 ème et la 6 ème vous ouvriront les portes vers les éléments plus pointus, mais plus que jamais, en raison de l'évolution des techniques, c'est la formation continue qui vous permettra d'évoluer.

Et là, vous constaterez que, seul une solide connaissance des fondamentaux vous permettra de progresser.

Bon courage, le métier est encore plein d'attraits pour ceux qui veulent le saisir ...

373698_171583336220573_59291450_n_qo7p9y

uɹöɾq

05/06/2015 à 11:23

seespan écrivait:
-----------------
>
> Putain quand je pense que quand j'était en France je me disait qu'être quasiment
> bilingue en compréhension anglaise c'était sympa pour lire des bouquins mais que
> professionnellement ça n'allait jamais me servir.
> Comme quoi.
>
> --

Tout le monde est "bilingue en compréhension anglaise" -écrite- en France, ce sont l'expression et la compréhension orales qui posent problème.
Tu peux avoir eu 17 de moyenne en anglais pendant toute ta scolarité et être nul à chier en situation réelle, j'ai payé pour voir...

En revanche, savoir écrire correctement sa langue maternelle ne semble pas être à la portée de tous.

Avatar_small

studydent

19/08/2015 à 21:04

Joker écrivait:
---------------
>
> Alors la clinique Studydent ?
> --
> je crois au soleil même quand il ne brille pas

Salut!
Tout s'est super bien passé cette année. C'était un peu complexe au début mais j'ai réussi à gagner en efficacité.
La théorie m'a beaucoup aidé, les quelques bouquins que j'avais lu pendant l'été ont été vraiment utiles.
Je me suis découvert une passion pour l'endo.
Par contre, l'organisation dans un centre de soins est toujours un peu compliqué (paperasse, courir après les profs, etc), et la pression des quotas est parfois handicapante.

Merci pour vos conseils.
S'il y a des futurs 4ème année qui traînent par là, je serai ravi de partager ma toute petite expérience d'étudiant en MP.

--
Etudiant passionné

69_xtb5lc

barbabapat

20/08/2015 à 10:03

studydent écrivait:
-------------------

> Je me suis découvert une passion pour l'endo.
> Par contre, l'organisation dans un centre de soins est toujours un peu compliqué
> (paperasse, courir après les profs, etc), et la pression des quotas est parfois
> handicapante.
>
La pression des quotas est rien par rapport à la pression que tu auras à l'avenir pour faire tourner un cabinet ou en salariat.

Par contre le problème des centres est plus dans le recrutement des patients et la motivation des patients à aller jusqu'au bout d'un plan de traitement validé par un prof dans la mesure ou un second prof ne remet pas tout à plat lors d'un transfert de dossier.

Avatar_small

studydent

20/08/2015 à 13:30

barbabapat écrivait:
--------------------
> studydent écrivait:
> -------------------
>
> > Je me suis découvert une passion pour l'endo.
> > Par contre, l'organisation dans un centre de soins est toujours un peu
> compliqué
> > (paperasse, courir après les profs, etc), et la pression des quotas est
> parfois
> > handicapante.
> >
> La pression des quotas est rien par rapport à la pression que tu auras à
> l'avenir pour faire tourner un cabinet ou en salariat.
>
> Par contre le problème des centres est plus dans le recrutement des patients et
> la motivation des patients à aller jusqu'au bout d'un plan de traitement validé
> par un prof dans la mesure ou un second prof ne remet pas tout à plat lors d'un
> transfert de dossier.

C'est vrai que, rétrospectivement, la pression des quotas ça doit être du pipi de chat

--
Etudiant passionné