Les "sans-dents"

Forum associé : Syndicalisme

Mon-avatar-msn_jgkit1

Ewing

04/09/2014 à 21:11
Ca-farte_pbhbzn

Latin

05/09/2014 à 09:41

Et ça continue. Quelle misère! Aucun média pour relever que les dents sont extraites aux frais des praticiens...

Avatar_small

edmond

05/09/2014 à 14:24

Bonjour ,

Madame Treitwiller est une journaliste , comme tous les journalistes elle exploite le marronnier , peu importe que celui soit pourri tant qu'il rapporte des ventes . La santé du marronnier dentaire est tellement florissante que notre Albert Londres des crachoirs savait pouvoir y raccrocher n'importe quoi . Voilà qui est fait .

Nous savons par ailleurs que le contenu émotif de l'expression "sans dents " est différend de la réalité ; En France tout le monde a accés aux soins dentaires et la CMU permet aux plus démunis un accés a la prothèse .

A mon avis l'expression de "sans dents" est donc sorti tout droit de l'imagination d'une Ex dans un double but de vengeance et de profit ...

Ca-farte_pbhbzn

Latin

05/09/2014 à 15:19

Sans-dents Sans dents Sans dents Sans dents.....

Au-secours on n'entend que ça à la radio et sans doute ailleurs!!!

Et Le Monde, et sans doute le reste de la presse, qui en profite pour en remettre une couche "premier degré" sur la pseudo difficulté d'accès aux soins dentaires en France.

Pas un pour relever que dans notre pays au système de santé soit disant si envié par le reste du monde, les soins sont à des tarifs misérables et incohérents avec la réalité ne serait-ce que financière.

C'est tellement plus facile et plus vendeur de faire pleurer dans les chaumières plutôt que de prendre un peu de hauteur par rapport à cette problématique. La presse doit penser que la population est incapable de comprendre la moindre analyse un tant soit peu critique.

Avatar_small

mgc

05/09/2014 à 15:57

Bonjour à tous.
Bien sûr moi aussi je suis choquée par ce pseudo trait d'humour.Ca nous change des sans culottes révolutionnaires.
Personne au Conseil de l'Ordre pour protester ?
Un élu FN européen (malheureusement) explique qu'avec l'AME , les clandestins peuvent avoir des dents...Pauvres dentistes, pauvre France...

Avatar_eug_nol_gr2wgp

Mitch-62

05/09/2014 à 21:29

Allons "sans dents" de la patrie le jour de mordre est arrivé contre nous la tyrannie l'étendard des "sans dents" est levé etc...

Avatar_small

Dr Shaman

05/09/2014 à 23:47

La Femme n'a pas de mémoire ,mais elle a de la rancune et sans doute la dent dure!

Avatar_small

Totor06

06/09/2014 à 00:42

Qui sont les « sans-dents » ?

Source : Capital.fr

Censée désigner les pauvres, l’expression les "sans-dents" attribuée à François Hollande par son ex-compagne Valérie Trierweiler dans son livre "Merci pour ce moment" - en librairie depuis ce jeudi - renvoie à une dure réalité : une part importante de Français doit renoncer à tout soin dentaire par manque d’argent. Etat des lieux.

Ce n’est guère étonnant, mais plus que jamais d’actualité : l’accès aux soins bucco-dentaires dépend du niveau de revenu, au point que les plus pauvres sont le plus souvent obligés de s’en passer. Selon une étude de l’Insee publiée en juillet dernier, ce sont en moyenne 7% des Français qui s’abstiennent chaque année de consulter un dentiste alors qu’ils en ressentent le besoin. Et dans 50% des cas, le motif de ce renoncement est le coût de la consultation. Un réflexe qui plus est récurrent : 40% des personnes ayant une première fois renoncé à faire soigner leurs quenottes, y renoncent également l’année suivante.

Bien évidemment, si elles ne peuvent s’offrir ces soins très coûteux, c’est parce qu’elles sont le plus souvent démunies de toute couverture complémentaire. Ainsi, selon un sondage de l’Ifop, 46% des Français ayant dû renoncer à une consultation dentaire ne disposaient pas d'une mutuelle santé. Résultat : pour les plus pauvres, l’expression « sans-dents » prend malheureusement tout son sens. L’ONG Médecins du Monde a par exemple estimé que les patients recourant à ses centres d’accueil comptent en moyenne 5,3 dents manquantes. Une proportion qui grimpe à huit dents pour ceux âgés de 40 à 59 ans, et même à quinze pour les malades de 60 ans et plus.

Mais que ceux disposant d’une mutuelle ne se réjouissent pas trop vite : tous ne sont pas, en effet, égaux devant la "roulette". Après avoir passé au crible 870 contrats complémentaires, la DREES (organisme statistique rattaché au ministère de la santé) vient de confirmer qu’il valait mieux être salarié d’une grande entreprise et du coup bénéficier d’un contrat collectif, qu’indépendant ou retraité et devoir se tourner vers un contrat individuel. Alors qu’elle coûte environ 750 euros, une prothèse dentaire est en moyenne remboursée à hauteur de 327 euros aux premiers, contre 218 euros aux seconds (33% de moins). Quant aux implants dentaires, facturés aux alentours de 2.000 euros pièce, si le remboursement atteint 337 euros en moyenne dans le premier cas, il tombe à 201 euros dans le second (40% de moins).

Le « reste à charge » n’est cependant pas le seul frein à la consultation du dentiste. Il faut signaler aussi l’état de santé général : selon l’étude de l’Insee, moins on est bien portant, plus on tend à renoncer à prendre rendez-vous… Enfin, plus surprenant, la sensibilité à la douleur : 25% des Français qui renoncent à se faire soigner les dents expliquent leur refus de consulter par la peur du dentiste ! Bref, il y aurait aussi des "sans-dents" chez les "riches douillets".

Julien Bouyssou

Avatar_adhoc_euv2pm

adhoc

06/09/2014 à 13:52

Je cherche des références littéraires à ce terme, et n'en trouve pas. "sans -dents" sera dit certes par un enfant "maman, regarde le monsieur, il est sans dents" a la place de l'adjectif édenté.
Mais " les sans -dents" fait notion à un groupe quasi ethnique ; ou diable hollande a -t il péché ce terme? (il est quand meme HEC et ENA, donc un bon mix de culture). J'avais pensé a Victor Hugo ou Zola, mais pas sur du tout. Avez vous une réponse?

Directionsasuivre3_-_copie_cxr7lb

ailleurs

06/09/2014 à 14:23

Une référence littéraire dans le deuxieme partie de ce texte de La Fontaine
http://www.la-fontaine-ch-thierry.net/clunettes.htm

Mon-avatar-msn_jgkit1

Ewing

06/09/2014 à 14:27

Bravo ailleurs.

Avatar_adhoc_euv2pm

adhoc

06/09/2014 à 14:46

Excellent travail de recherche, merci ailleurs ; c'est sans ambiguïté en plus!

Mon-avatar-msn_jgkit1

Ewing

06/09/2014 à 14:52

On pourra citer La Fontaine dans nos soirées mondaines.

Avatar_small

carident

07/09/2014 à 14:36

http://www.marianne.net/Hollande-les-sans-dents-du-monde-entier-te-saluent_a240987.html

"Déjà des communautés de « sans-dents » se créent ça et là. Déjà elles appellent à la manifestation. De gauche comme de droite, les édentés se mobilisent. Des centaines de personnes continueront de protester, début octobre, dans les rues de France..."

Les "sans-dents" du monde entier saluent l'apostat "sans couille"...

Avatar_small

carident

14/09/2014 à 00:01

http://www.francetvinfo.fr/culture/people/la-polemique-sur-les-sans-dents-en-cinq-actes_691461.html

La vermine qui jouit de belles rentes sur le dos des sans-dent est démasqué!

Je ne sais pas si elle bluff s’agissant de ces preuves, mais en tout cas, il n'a jamais nié l'expression et ne porte pas plainte pour diffamation non plus...

Plaquessiv2_vovj6l

ameli

14/09/2014 à 18:12

Ce livre a un grand mérite : mon libraire devra me payer cher pour que j'accepte de le prendre. Je compte négocier. Je dépense trop d'habitude, et j'espère inverser la donne ; s'il crois que je vais dépenser 2 centimes pour ça, c'est trop.

Je me suis tapé dernièrement "esquisse d'une philosophie du mensonge", de J F Kahn, publié en 1989. Je dois admettre que l'auteur a le don de m'énerver vite, mais ce livre est très documenté et exemplaire, et il fait une bonne analyse des radotages contenus dans le navet dont on parle, ainsi que de leurs motivations.

Avatar_small

carident

16/09/2014 à 00:32