Douleurs sans signes cliniques

Forum associé : Cas cliniques

Avatar_small

Gabzou

12/08/2014 à 19:26

Une patiente présente des douleurs "gingivales" (depuis longtemps) importantes au froid, au souffle d'air (y compris respiration), à la pression, et au passage de la sonde parodontale. Ces douleurs sont soulagées brièvement par le brossage des dents (au sensodyne répare et protège).

J'ai d'abord pensé à des sensibilités liées à des expositions radiculaires (récessions anciennes et très importantes sur certaines dents), mais après mise en place de vernis protecteurs (ayant provoqué des douleurs très importantes lors de la mise en contact) et d'adhésif (sans effet), je penche plutôt pour des douleurs gingivales (mais je peux me tromper).

Il n'y a cependant AUCUN signe clinique gingival: pas de saignement ni d'inflammation, encore moins de tartre. L'hygiène est très bonne (BAD électrique).

La patiente, 45 ans, est sous lévothyrox (ablation de la thyroide) et est plutôt stressée.

Vos avis quand au diagnostic? Aux traitements possibles?

Avatar_eugenol_pe0ymx

nicklebenou

12/08/2014 à 19:37

Gabzou écrivait:
----------------
> Une patiente présente des douleurs "gingivales" (depuis longtemps) importantes
> au froid, au souffle d'air (y compris respiration), à la pression, et au passage
> de la sonde parodontale. Ces douleurs sont soulagées brièvement par le brossage
> des dents (au sensodyne répare et protège).
>
> J'ai d'abord pensé à des sensibilités liées à des expositions radiculaires
> (récessions anciennes et très importantes sur certaines dents), mais après mise
> en place de vernis protecteurs (ayant provoqué des douleurs très importantes
> lors de la mise en contact) et d'adhésif (sans effet), je penche plutôt pour des
> douleurs gingivales (mais je peux me tromper).
>
> Il n'y a cependant AUCUN signe clinique gingival: pas de saignement ni
> d'inflammation, encore moins de tartre. L'hygiène est très bonne (BAD
> électrique).
>
> La patiente, 45 ans, est sous lévothyrox (ablation de la thyroide) et est plutôt
> stressée.
>
> Vos avis quand au diagnostic? Aux traitements possibles?

Je pense que si la patiente a eu très mal quand tu lui as mis le vernis ça sent l'inflammation pulpaire...au niveau des collets une fois l'usure tu es très vite près de la pulpe..
>

Avatar_eugenol_pe0ymx

nicklebenou

12/08/2014 à 19:38

Gabzou écrivait:
----------------
> Une patiente présente des douleurs "gingivales" (depuis longtemps) importantes
> au froid, au souffle d'air (y compris respiration), à la pression, et au passage
> de la sonde parodontale. Ces douleurs sont soulagées brièvement par le brossage
> des dents (au sensodyne répare et protège).
>
> J'ai d'abord pensé à des sensibilités liées à des expositions radiculaires
> (récessions anciennes et très importantes sur certaines dents), mais après mise
> en place de vernis protecteurs (ayant provoqué des douleurs très importantes
> lors de la mise en contact) et d'adhésif (sans effet), je penche plutôt pour des
> douleurs gingivales (mais je peux me tromper).
>
> Il n'y a cependant AUCUN signe clinique gingival: pas de saignement ni
> d'inflammation, encore moins de tartre. L'hygiène est très bonne (BAD
> électrique).
>
> La patiente, 45 ans, est sous lévothyrox (ablation de la thyroide) et est plutôt
> stressée.
>
> Vos avis quand au diagnostic? Aux traitements possibles?

Je pense que si la patiente a eu très mal quand tu lui as mis le vernis ça sent l'inflammation pulpaire...au niveau des collets une fois l'usure tu es très vite près de la pulpe..
>

Avatar_small

Gabzou

12/08/2014 à 19:54

Ca fait partie des diagnostics probables que je n'avais pas envie de lire çà ;)
Existe-t-il un traitement autre que la dévitalisation dans ce cas là?

Avatar_eugenol_pe0ymx

nicklebenou

12/08/2014 à 20:00

Gabzou écrivait:
----------------
> Ca fait partie des diagnostics probables que je n'avais pas envie de lire çà ;)
> Existe-t-il un traitement autre que la dévitalisation dans ce cas là?
amha si le vernis n'a pas marché la bio est le seul traitement. quelle dent est ce? tu as une rétro de la dent?

Kon_nx3ojp

Kon

12/08/2014 à 20:01

Gabzou écrivait:
----------------
> Ca fait partie des diagnostics probables que je n'avais pas envie de lire çà ;)
> Existe-t-il un traitement autre que la dévitalisation dans ce cas là?

l'extraction soulage aussi, ça dépend d'où tu exerces....

Avatar_small

Gabzou

12/08/2014 à 20:29

Voila une radio de la plus sensible (21) dont je compte me servir comme support pour bridge collé en remplacement de la 11 extraite récemment (voir ici: http://www.eugenol.com/sujets/406632-edentement-unitaire-anterieur-conduite-a-tenir ).

Mais comme je l'ai dit, ces zones douloureuses sont multiples, il y a les même au niveau de la 12, de la 16, de la 37 (extraite au vu de la mobilité terminale) et 36, etc...

Principalement des dents avec récession gingivale (d'où mon diagnostic initial de sensibilités radiculaires), mais pas que.

21_gjxlxn
Avatar_small

doagui

12/08/2014 à 22:14

Tu comptes faire de cette dent un support de bridge ? Elle peut à peine se supporter elle-même d'après la radio, t'es sûr que c'est raisonnable ?

Avatar-46_aoi1yc

HononLulu

13/08/2014 à 01:57

Ça s'appelle une parodontite.
Ça se suspecte d'après les signes que tu relates et qui ont motivé la consultation de cette patiente (L'une des raisons pour laquelle un patient ressent tous les symptômes qu'elle te décrit est la présence d'une flore agressive.)
Ça se voit à l'examen clinique.
Ça se confirme à la radio.

C'est à pleurer de penser que cette patiente va bientôt perdre ses dents, alors qu'elle en manifeste depuis longtemps les symptômes annonciateurs et qu'elle est suivie par un dentiste.

RépondreCiter
Score : -2
Avatar_small

gaybriel

13/08/2014 à 02:08

+1 pour le bridge sa tiendra 2 ans peut etre...

Avatar_eugenol_pe0ymx

nicklebenou

13/08/2014 à 15:12

HononLulu écrivait:
-------------------
> Ça s'appelle une parodontite.
> Ça se suspecte d'après les signes que tu relates et qui ont motivé la
> consultation de cette patiente (L'une des raisons pour laquelle un patient
> ressent tous les symptômes qu'elle te décrit est la présence d'une flore
> agressive.)
> Ça se voit à l'examen clinique.
> Ça se confirme à la radio.
>
> C'est à pleurer de penser que cette patiente va bientôt perdre ses dents, alors
> qu'elle en manifeste depuis longtemps les symptômes annonciateurs et qu'elle est
> suivie par un dentiste.

en effet belle parodontite. à traiter absolument avant d'envisager quoi que ce soit...

120-81_mdkvjo

Monaco

13/08/2014 à 17:49

HononLulu écrivait:
-------------------

>
> C'est à pleurer de penser que cette patiente va bientôt perdre ses dents, alors
> qu'elle en manifeste depuis longtemps les symptômes annonciateurs et qu'elle est
> suivie par un dentiste.

ça va c'est un forum d'entraide, pas un lieu pour donner la leçon ..

Avatar_small

Gabzou

13/08/2014 à 18:23

"C'est à pleurer de penser que cette patiente va bientôt perdre ses dents, alors qu'elle en manifeste depuis longtemps les symptômes annonciateurs et qu'elle est suivie par un dentiste."

Je vois cette patiente depuis 2 mois, en intermittence du fait de mes et de ses vacances. Elle ne s'est rendue au cabinet qu'au début d'année avec mon prédécesseur, qui lui a fait devis pour surfaçage et contention parodontale pour lesquels elle n'a pas donné suite. Je n'appelle pas çà un suivi, encore moins depuis longtemps...

Comme je l'ai dit, elle présente des séquelles importantes de parodontite (perte osseuse, récessions gingivales), mais pas de signe d'activité: quand la gencive est saine, qu'il n'y a pas de saignements ni de tartre, que l'os est sain à la radio (oui il y a une perte osseuse, mais je ne vois ni lésion angulaire ni horizontale, que ce soit sur la rétro jointe ou sur le pano que je posterai peut être à l'occasion).
Je sais reconnaitre une parodontite, une pulpite et dans mes grands jours je pose même des diagnostics d'abcès...
Il n'y a pas de parodontite, ou alors d'une forme très particulière (d'où mon post sur ce forum).

La 21 va servir de support de bridge collé s'étendant de 13 à 23 (la 11 est le seul inter), je compte la dessus pour la stabiliser un maximum et essayer de la conserver.

Je penche beaucoup plus pour une inflammation pulpaire comme Nicklebou l'envisageait, qui correspond bien mieux à mes observations.

Si jamais il y avait parodontite avec flore agressive, le traitement serait je suppose surfaçage + ATB-thérapie?

Merci pour les propositions de diagnostic; quand aux commentaires désobligeants, je pense avoir justifié mes choix thérapeutiques.

Avatar_small

paradoxe

13/08/2014 à 19:26

Hypersensibilite classique, due à des racines exposées, brossage costauds, etc...
Les solutions:
- supprimer les agents d'aggravation
- pas esthétiques -> ionomères sur les collets, c'est bio et plus efficaces que les inefficaces vernis et pas agressifs comme les compos (etching acides)
- esthétiques -> devita + couronnes ou extractions
Si très très douloureux et vie pourrie, pas d'autre solution que de retirer/désactiver les nerfs , d'une façon ou d'une autre.

Avatar_eklrxs

TheDentalist

13/08/2014 à 21:44

Au vu de ta radio :
Le niveau osseux est situé à bien plus de 2mm de la JAC : c'est donc une parodontite.
Des facteurs exogènes (aliments, brossage...) et endogènes (occlusion traumatique) peuvent très facilement provoquer une hypersensibilité pulpaire.

Ces symptômes ont une cause et c'est cette cause que tu dois traiter.

--
www.thedentalist.fr

Avatar-46_aoi1yc

HononLulu

13/08/2014 à 23:46

> Il n'y a pas de parodontite, ou alors d'une forme très particulière (d'où mon
> post sur ce forum).

Effetivement, je m'égare en parlant de parodontite. je ne sais pas ce qui m'a pris.
Comme nous sommes sur un forum d'entr'aide, que je l'avais oublié, essaie Arthrodont, Piasclédine.
Bonne continuation

Dolan-donald-duck-weird_wqjham

G-P

14/08/2014 à 03:13

Certains ici posent un diagnostic de parodontite en phase active au vu d'une radio d'une dent... sans charting paro, pas de diagnostic, la perte osseuse est peut être juste une séquelle d'une parodontite antérieure.

Ceci dit, si un surfaçage lui a été proposé, et qu'elle n'a rien fait, tu perds ton temps avec cette patiente, à mon avis

Faire un bridge en se servant de cette dent ayant un faible suport paro et qui est saine, c'est limite limite

Index_phnysm

pgc

15/08/2014 à 22:49

Les surfaçages augmentent généralement la douleur au froid/spray/contact etc plutôt qu'ils ne la diminuent. Au moins au début.
Si la patiente n'a aucun signe d'inflammation gingivale le tt paro n'est peut-être pas la priorité.
Si le parodonte superficiel est bien plaqué bien propre sur les plans osseux on ne fera pas mieux.

motif de la consultation: douleur au froid +++
douleur décrite par la patiente comme étant gingivale, ce qui est un grand classique, c'est une douleur pulpaire

examen= ostéolyse importante et régulière, exposition des collets
(je te confirme que ça fait un mal de chien et que les vernis et autres poudres de perlimpimpin n'y feront que dalle)

étiologie = reste à déterminer (brossages frénétiques, tabagie, pas de bol? séquelle de PCH, édentations non compensées avec report de la charge occlusale sur les dents restantes)

tt = endo.

Quelle alternative?

Sur les mylolyses bien taillées à 45° par le patient, à la brosse à dents dure, avec opiniâtreté pendant des années, sur une face: on peut faire de jolis composites sur bord d'émail vestibulaire, biseauté et mordancé, qui sont épatants (c'est joli et ça supprime la douleur instantanément, ce n'est pas facile à faire honorer...cotation SC7 ou HN si on arrive à établir que ce n'est pas une obturation).

Ici apparemment toutes les faces sont exposées.