déficit SCM

Forum associé : Exercice professionnel

Avatar_small

kineton

10/08/2014 à 11:52

Bonjour à tous.
j'ai une interrogation concernant ma comptabilité, si quelqu'un peut m'aider. ..
je suis en scm depuis 2008 avec 2 autres prats.
Nous avons tous les 3 créés des selarl uni personnelles au sein de cette scm.
Lors du dernier bilan, notre comptable à attiré notre attention sur le fait que nos selarl sont chacune redevables de 30 000 euros à la scm: on est allé le voir et on n'a pas réussi à avoir une explication claire concernant ce déficit SCM (on parle quand même de 100 000 euros!!!).
Ce deficit augmente d'année en année.
Il nous a dit que le déficit était dû à l'augmentation des charges sociales d'année en année et au report du dit deficit et à l'amortissement des biens rachetés par la scm lors de sa création.
Moi j'y pige que dalle: nous provisionons régulièrement le compte courant de la scm si bien qu'il n'est jamais dans le rouge et est largement créditeur.
Je veux bien qu il y ait un report des charges sociales d'année en année mais nous "épongeons" à chaque fois ( les charges de fin 2013 sont payées en début 2014 par exemple) donc le déficit ne devrait pas augmenter?!??
Par ailleurs, la scm ne réalise aucun investissement matériel depuis sa création.

en gros, je n'ai pas compris qu'elle était l'implication d'un tel déficit.
Il nous a juste dit que si on arrêtait la scm aujourd'hui les selarl seraient redevables de 30 000 euros chacune à la scm: mais impossible de savoir s'il faudrait alors signer un chèque...

voilà si un nonolien pouvait m'éclairer. ..
Je compte bien sûr changer de comptable car je n'apprécie pas le manque de clarté. ..

Avatar_small

rat

10/08/2014 à 14:26

pourquoi ne pas avoir opté pour une serarl unique et partagé les parts ?
Quel intéret de la Scm ?
Pourquoi pas un changement de structure ?
C'est pas forcément le comptable qui ne va pas, c'est peut etre le montage .

Avatar_small

kineton

10/08/2014 à 19:44

On a préféré faire des selarl perso car d'une part, la scm à été créée avant que nous fassions nos selarl et d'autre part parce qu'avoir des selarl disjointes était pour nous plus en accord avec notre vision du cabinet: la scm est là pour partager les frais de fonctionnement et chacun garde sa selarl dans un but patrimonial et de gestion.
par ailleurs nous avons des exercices différents avec des ÇA différents donc il nous a semblé plus simple de faire des selarl uni personnelles. ..Ceci nous a été confirmé par les avocats ayant monté nos structures.
Concernant le comptable, je ne dis pas qu'il ne va pas mais juste que ses explications ne me permettent pas de comprendre le pourquoi du comment du déficit de la scm.
c'est pourquoi je me tourne vers le forum pour voir si quelqu'un peut m'expliquer ça simplement.
Merci

Chabit3_tbqemd

chabit

10/08/2014 à 20:39

Salut,
Tout pareil pour nous, deux prat en SEL, elles-même associées dans une SCM. Par contre pas question de déficit, et encore moins de déficit "reportable" sur l'année suivante. Le déficit en SCM est simplement illégal. En fin d'année comptable, chaque SEL abonde sur le compte de la SCM au prorata de la répartition des parts pour que les comptes soient à ZERO. Après, si pour ce faire, la ou les SEL se mettent en déficit, là le comptable peut reporter ou pas, et les impots de te dire si le déficit est dû ou pas à une sur rémunération du gérant !
M'est avis que le déficit de la SCM est à revoir avec un autre avis de comptable.

Avatar_small

kineton

10/08/2014 à 22:06

Merci pour ta réponse chabit.
En effet nous on ne comprend pas cette histoire de déficit car le compte courant de la scm est toujours positif et ne présente aucun problème de trésorerie. ..ça me rend dingue cette histoire!!! Si vous connaissez un comptable sérieux capable de revoir tout ça, je suis preneur (si possible dans le département de l'Isère. ...je crois que tu y es aussi chabit)
Merci

Avatar_small

kineton

10/08/2014 à 22:13

En fait si on suit notre comptable on devrait abonder env 90 000 euros sur le compte scm alors qu'il est positif.
Quand on lui a demandé ce qu'il fallait faire, il nous a dit que ce n'était pas la peine d'abonder le compte...et on n'a pas eu de réponse claire concernant les implications actuelles et futures de ce déficit. ..j'y comprends plus rien.!!!

Avatar_small

baroud69

10/08/2014 à 22:58

Un déficit alors que vous abondez suffisamment, ça a le goût et l'odeur des comptes courants qui ne sont que des écritures comptables.

Maintenant méfiance avec les comptables : lorsque j'ai changé d'associé en 2013, il est apparu une dette de 14000 € qui n'avait pas été intégrée lors de mon achat en 2008 et que j'ai été contraint de payer à moitié...

Fais vérifier par un second avis, même officieux.

Faites une demande d’explication par courrier à votre comptable.

Avatar_small

kineton

11/08/2014 à 11:07

baroud69 écrivait:
------------------
> Un déficit alors que vous abondez suffisamment, ça a le goût et l'odeur des
> comptes courants qui ne sont que des écritures comptables.
>

Veux tu dire qu'il y aurait plusieurs façons de tenir la comptabilité pour le comptable?
En tout cas, nous on lui donne tous ne relevés de compte et nos livres de trésorerie comprenant le détail des écritures en banques de chaque compte.

Avatar_small

bibjegu

14/08/2014 à 23:23

bonsoir,
je suis comptable (entre autre pour des CD)

je rejoins chabit, je ne comprends pas les raisons pour lesquelles les associés de la SELARL devraient faire un versement complémentaire si le compte bancaire de la SCM est positif.
L'histoire des charges sociales ne compte pas puisqu'elles doivent être payées. J'imagine qu'il doit y avoir une secrétaire et/ou femme de ménage pour l'ensemble des CD.

Le comptable parle de l'amortissement du matériel. Comment a été financé l'acquisition de ce matériel ? soit par les associés selarl CD, soit par emprunt (et alors soit par la SCM, soit par chaque associé)

Bref, la présentation de la compta et de la liasse fiscale de la SCM doit présenter un résultat égal à zéro.
Si un associé ne respecte les appels de fonds pour payer sa quote-part de charge ou de mensualité d'emprunt, effectivement, il apparaitra qu'il doit de l'argent à la SCM.
Je suis donc perplexe face à cet énoncé des faits.
Et le comptable doit faire en sorte d'être clair pour expliquer ce qui est abstrait pour des non-comptables.

Par ailleurs, sur l'autre point évoqué, lorsqu'un associé quitte une SCM, on peut comprendre qu'il demande un autre avis pour vérifier l'"état du passif", il faut cependant comprendre qu'en cours d'année, il faut tenir compte de dépenses qui sont annuelles, ou régularisées à l'année.
Donc, le comptable est "obligé" de sortir du classique "recettes-dépenses" pour déterminer la situation.
Mais c'est toujours l'assemblée des associés qui est souveraine, le comptable ne décide pas seul dans son coin.
Les réunions peuvent être "animées".

Bon courage

Avatar_small

kineton

14/08/2014 à 23:53

Bonsoir bibjegu
Les amortissements de la scm sont le fait de l'apport du materiel existant lors de la création de la scm.
En fait je me suis associé avec un couple de confrères qui tenaient le cabinet depuis une bonne dizaine d'années avant mon arrivée. Comme ils étaient mari et femme ils exerçaient sans être en scm mais partageaient simplement les frais.
De fait en créant la scm on a apporté à celle ci le matériel en commun existant.

Je n'ai aucunement l'intention de quitter l'association pour le moment mais nous nous interrogeons sur les implications d'un tel déficit en cas de rupture de la scm.

Pourriez vous m'indiquer un comptable capable de gérer mon problème sachant que je suis dans le nord isere?

merci