Comment gérez-vous les patients exécrables au téléphone ?

Unknown1_wnxpzl

Dr Shiva

05/05/2014 à 14:17

ganinia écrivait:
-----------------
> C'est simple:
> * si grosse grosse douleur: ils vont aux généralistes ou aux urgences.
>
> On ne peut pas toujours gérer ce n'est pas possible. Imagine ta sté si tu devais
> prendre tout le monde. Ce sera impossible à suivre et ils seraient capables de
> te mettre la faute sur ton dos s'ils chopaient une bactérie.
>
> De plus tu n'as pas à t'excuser. Ton agenda est plein, point barre. Tu n'y es
> pour rien !
>
> Ton praticien diot être derrière toi à fond. Tu seras plus à l'aise.
>
>
> Courage !!

Merci de ta réponse encourageante. C'est vrai pourquoi se justifier? Y a pas, un point c'est tout!

Avatar_small

eusebius

05/05/2014 à 17:10

sans revenir sur tout ce qui a été écrit précédemment, j'ai aussi à gérer des patients exécrables / agressif au téléphone et au réel, étant sans assistante pour faire tampon actuellement:

et pourtant je prends peu de patients/jours et pourtant j'ai un répondeur pour filtrer et ...

mais rien à faire, dans les pages jaunes des villes/villages environnant , dentiste devient une denrée rare, alors les gens cherchent, et au fur et à mesure de leur quête du graal deviennent très agressifs..

pour peu que leur ancien praticien soit du style 1/3 payant/je prends tout le monde en 5 minutes, salle d'attente bondée, ces patients là ne comprennent pas les refus...

dans ton calvaire tu as deux points noirs, amha,:
ton praticien et son rythme de travail,
et j'ai l'impression, une "gentillesse" quand tu réponds au téléphone..

par gentillesse, je pense que tu leurs laisses une porte ouverte à la "plainte"..
apprends à être ferme tout en restant "cordiale", apprends à dire "au revoir mr, au revoir madame" et à raccrocher dans la foulée...

pour ceux qui se présentent, s'ils sentent une hésitation, tu es cuite :-)
pareil, ferme et "sans pitié"..

enfin sauf si toutes ces urgences sont générées par ton praticien, et on en revient au premier point noir, ton praticien et son rythme de travail...

tu dois lui en parler, pas de son travail, mais du fait que tu ne suives plus ce rythme;
proposes lui des pistes , à savoir refuser les patients..

mais sera t il d'accord et derrière toi quand un patient se plaindra à lui??

bon courage...

Fullsizerender_mvtcbs

BasArtDentaire

05/05/2014 à 19:23

@ eusebius
La situation seul avec répondeur, je connais aussi. Une envie de jeter le téléphone par la fenêtre quand le même type rappelle 3 fois sans laisser de message?

> pour ceux qui se présentent, s'ils sentent une hésitation, tu es cuite :-)
> pareil, ferme et "sans pitié"..

l'Homme est un animal pour lui même.

Il semble quand même plus difficile pour une femme de se faire respecter de certains patients, sans parler du poste, qui est hélas trop souvent compris comme : "pas le dentiste".

Donc si le praticien montre que c'est l'assistante qui fait la loi pour les rdv, c'est plus simple.
Quand les patients comprendront ils? Si tu fait la misère à l'assistante, le praticien aura encore moins envie de te voir.

Unknown1_wnxpzl

Dr Shiva

05/05/2014 à 20:29

eusebius écrivait:
------------------
> sans revenir sur tout ce qui a été écrit précédemment, j'ai aussi à gérer des
> patients exécrables / agressif au téléphone et au réel, étant sans assistante
> pour faire tampon actuellement:
>
>
> et pourtant je prends peu de patients/jours et pourtant j'ai un répondeur pour
> filtrer et ...
>
> mais rien à faire, dans les pages jaunes des villes/villages environnant ,
> dentiste devient une denrée rare, alors les gens cherchent, et au fur et à
> mesure de leur quête du graal deviennent très agressifs..
>
> pour peu que leur ancien praticien soit du style 1/3 payant/je prends tout le
> monde en 5 minutes, salle d'attente bondée, ces patients là ne comprennent pas
> les refus...
>
> dans ton calvaire tu as deux points noirs, amha,:
> ton praticien et son rythme de travail,
> et j'ai l'impression, une "gentillesse" quand tu réponds au téléphone..
>
> par gentillesse, je pense que tu leurs laisses une porte ouverte à la
> "plainte"..
> apprends à être ferme tout en restant "cordiale", apprends à dire "au revoir mr,
> au revoir madame" et à raccrocher dans la foulée...
>
> pour ceux qui se présentent, s'ils sentent une hésitation, tu es cuite :-)
> pareil, ferme et "sans pitié"..
>
> enfin sauf si toutes ces urgences sont générées par ton praticien, et on en
> revient au premier point noir, ton praticien et son rythme de travail...
>
> tu dois lui en parler, pas de son travail, mais du fait que tu ne suives plus ce
> rythme;
> proposes lui des pistes , à savoir refuser les patients..
>
> mais sera t il d'accord et derrière toi quand un patient se plaindra à lui??
>
> bon courage...
>
>
Merci pour ton encouragement. Je lui ai parlé de tout ceci. Pas des urgences qu'il pourrait générer car je suis qui pour commenter son travail? Et puis il a besoin d'une aide au fauteuil , pas d'un critique dentaire!

Avatar_small

eusebius

05/05/2014 à 21:13

pas d'un critique, je suis d'accord avec toi :-)

mais si tu arrives à en parler avec ton praticien c'est un bon début ...

sinon, moi, j'aime bien la sonnerie du téléphone que je me suis choisi...
donc le répondeur peut se déclencher , cela ne me stresse pas...

Photo7168_ziyb4h

Star92220i

11/05/2014 à 15:41

...tout depend de ce qu on entend par execrables..
La ou je suis, deja, plys de nouveaux patients, sauf si recommandes par des patints du cabinet ou des correspondants..
Donc pages, jaunes, internet etcompagnie, c est gere en 5s

Apres, dans l ensemble, les patients sont sympas et relativement comprehensifs, donc si vraie urgence, je vais directement en referer a ma prat pour trouver un creneau qui ne et pas tout le monde dans la mouise.

Si pas de douleurs insupportables, c est liste d attente, et rdv quand on peut...car a ce moment la, tout est 'urgent', et c est comme ca que le praticien se retrouve surbooke inutilement...en plus de leser les patients qui ont un rdv pris depuis 3 semaines.

--
Trop de faux en ce bas monde...toujours se mefier de qui sourit trop fort par devant...

Avatar_small

quenotte oscar

29/06/2014 à 19:26

Le métier est de plus en plus difficile !
Rester apathique : là est le secret, mais cela use....

Au bout de 14 ans de poste polyvalent assistante-secrétariat+++ j'ai donné ma démission ne voulant pas y laisser ma santé avec un nouveau praticien qui ne soutenait pas le personnel en place mais au contraire en " rajouter une couche "

Bon courage !!! et restons ZEN !!!