"Quel est l’intérêt du gouvernement de légiférer sur les produits d’optique correctrice ?"

Forum associé : Syndicalisme

Index_phnysm

pgc

26/03/2014 à 20:38

Je trouve cet article intéressant:

http://www.24hgold.com/francais/actualite-or-argent-quel-est-l-interet-du-gouvernement-de-legiferer-sur-les-produits-d-optique-correctrice-.aspx?article=5318285330H11690&redirect=false&contributor=Marian+Eabrasu&mk=2

Tout ce qui est dit sur l'optique peut être directement transposé au dentaire.
On va vraiment être mangé à des sauces bizarres.

Nano_phv5c5

NANO

26/03/2014 à 21:44

Les opticiens sont des commerçants !
Nos sommes des soignants, cependant nous sommes traînés dans la boue pareil...
Les notaires qui gagnent en moyenne 19000 euros par mois resteront eux intouchables...

Avatar_small

youn

27/03/2014 à 00:29

Pas con. Mais je pense que c'est faux. Ca semble plus bassement "amical" entre politiques-médias et mutuelles.

--
www.dentaltradegroup.com

Avatar_small

paradoxe

27/03/2014 à 00:57

Beaucoup de députés & cie sont aussi administrateurs de mutuelles..

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

27/03/2014 à 09:59

C'est plus simple ils veulent contrôler la moindre parcelle de votre vie, c'est leur seule et unique raison d'exister.

http://h16free.com/2014/03/26/29918-la-joie-subtile-des-taxes-comportementales

Avatar_small

vmdeugénol

27/03/2014 à 11:07

Je crois plutôt qu'ils s'en foutent de tout çà et qu'ils veulent passer le monopole de la santé au privé. Donc ils font les yeux doux au privé s'ils ratent leur coup il n'y aura que 2 options, soit plus de remboursement en dehors de l'hosto ou libre concurrence dans le privé avec les vrais tarifs du marché.
En conclusion c'est chaud pour eux du point de vue politique.

Pour mémoire c'est l'hopital qui est le plus mal géré et qui coute + de 80% des déficits, mais comme c'est aussi l'endroit où l'élu place les glandeurs qu'il veut bichonner dans sa ville... Le déficit financier du médical devient un avantage politico-clientèliste donc il n'est pas si grave que çà!!
Pour 3200 salairiés un hosto compte environ 800 soignants, cherchez l'erreur. De plus comme il y a une campagne de lutte contre le présentéïsme lancé par les syndicats (et donc les gouvernants), l'emploi à l'hosto reste une valeur sûre pour le non soignant!

En gros se débarrasser de la médecine de ville au sens large en la fourguant dans des conditions cou..lles croisé de Playtex aux privés, çà leur donne un petit ballon de pognon à consacrer à la Clientèle électorale et cela fait plaisir aux assureurs

Avatar_small

jean 57

27/03/2014 à 12:13

quand tu parles du privé , tu parles bien sur je l'espère de ces entreprises que sont de connivence avec l'état et qui renvoie l'ascenseur du monopole qui leur a été octroyé en subventionnant gracieusement et de façon souvent détourné, le budget de leurs campagnes , le financement de leurs partis et cerise sur le gâteau , quelques petits emploies fictifs .
Il est tout à fait logique que ces entreprises récupèrent ensuite l'ensemble de leurs investissements sur le marché captif crée à leur intention ,consommateurs comme producteurs.

Nous ne sommes pas dans ce cas dans la situation d'une entreprise privé soucieuse de générer un réel service pour ses consommateurs a un juste prix .

Décidément les pions(quand je parlai d'une partie de go) se posent pour un étouffement de la pratique libérale et le pire étant ces veules représentants qui jouent systématiquement depuis 30 ans contre notre pratique.

Avatar_small

youn

27/03/2014 à 12:34

C'est pas du go, le go c'est trop complexe, c'est des dames bien de chez nous : faire un max de pognon le plus vite possible.

--
www.dentaltradegroup.com

Avatar_small

jean 57

27/03/2014 à 12:52

ne sous estimes pas ton adversaire , il est beaucoup plus vicieux que tu ne le crois, pour maintenir son système de pouvoir , il possède une quantité et une qualité de ressources qui devraient nous rendre plus que réticent à nous confronter sur la même table de jeu ce qu'a fait la cnsd en toute connaissance de causes et de conséquence .

Il me semble que pour les dames , c'est une variante DSK de la partie et comme ils perdent (hollande himself) à ce jeu , je ne crois pas qu'ils aient envie de recommencer cependant comme se sont des cons dangereux je pense que nous n'avons pas fini de souffrir sauf bien sur à changer radicalement de stratégie .

Index_phnysm

pgc

27/03/2014 à 14:48

jean 57 écrivait:
-----------------
> ...
ce qu'a fait la cnsd en toute connaissance
> de causes et de conséquence .
> ...

Je ne pense pas que la cnsd agisse en toute connaissance. J'ai plutôt l'impression que ça a été "n'importe quoi, n'importe comment, le plus vite possible, pour garder l'illusion qu'on est aux commandes".
AMHA.
La CNSD croit agir en connaissance de cause. C'est pas aux vieux singes qu'on apprend à faire la grimace (qu'ils croient). Ils se font manipuler comme des bleus, avec leur système de co-gestion et de compérage avec la sécu, élaboré dans les années 80.
Ce n'est pas avec de la gérontocratie, des alliances de couloir entre initiés et des compétences auto-proclamées qu'on se sortira des ronces.
Comme tu l'as dit on a pas fini de souffrir.

Avatar_small

vmdeugénol

27/03/2014 à 19:14

Illustration du message de ce matin :
http://www.egora.fr/sante-societe/hopital/179287-un-medecin-mis-en-examen-pour-diffamation-contre-son-directeur
et le bon usage du pognon à l'hosto.

wm ce matin
> Je crois plutôt qu'ils s'en foutent de tout çà et qu'ils veulent passer le
> monopole de la santé au privé. Donc ils font les yeux doux au privé s'ils ratent
> leur coup il n'y aura que 2 options, soit plus de remboursement en dehors de
> l'hosto ou libre concurrence dans le privé avec les vrais tarifs du marché.
> En conclusion c'est chaud pour eux du point de vue politique.
>
> Pour mémoire c'est l'hopital qui est le plus mal géré et qui coute + de 80% des
> déficits, mais comme c'est aussi l'endroit où l'élu place les glandeurs qu'il
> veut bichonner dans sa ville... Le déficit financier du médical devient un
> avantage politico-clientèliste donc il n'est pas si grave que çà!!
> Pour 3200 salairiés un hosto compte environ 800 soignants, cherchez l'erreur. De
> plus comme il y a une campagne de lutte contre le présentéïsme lancé par les
> syndicats (et donc les gouvernants), l'emploi à l'hosto reste une valeur sûre
> pour le non soignant!
>
> En gros se débarrasser de la médecine de ville au sens large en la fourguant
> dans des conditions cou..lles croisé de Playtex aux privés, çà leur donne un
> petit ballon de pognon à consacrer à la Clientèle électorale et cela fait
> plaisir aux assureurs