grève des gardes par la cnsd ? un mode d'emploi??

Forum associé : Syndicalisme

Avatar_small

eusebius

24/01/2014 à 17:13

bonjour

sujet me concernant dans un avenir proche, j'ai lu que le syndicat représentant la majorité des dentistes , appelle à une grève des gardes du dimanche....

alors n'étant pas syndiqué à la cnsd, (ni ailleurs..... no comment), et comme certains leader de la cnsd sont sur ce forum, pourraient ils m'expliquer , enfin nous expliquer la démarche à suivre?

on met simplement sur sa plaque: suite à l'appel de la CNSD le dr "larbin" est en grève ??

pas de répercussion ?

pas de risque au niveau ordinal??

on est couvert par le syndicat majoritaire sans en être membre??

ou c'est un bel appel à la grève avec les retombées/sanctions seulement pour la bonne poire faisant grève??

Cordialement

ps: si un "élu" du syndicat pouvait expliquer sans renvoyer vers son site officiel

Avatar_small

le figou

24/01/2014 à 17:32

eusebius écrivait:
------------------
> bonjour
>
> sujet me concernant dans un avenir proche, j'ai lu que le syndicat représentant
> la majorité des dentistes , appelle à une grève des gardes du dimanche....
>
> alors n'étant pas syndiqué à la cnsd, (ni ailleurs..... no comment), et comme
> certains leader de la cnsd sont sur ce forum, pourraient ils m'expliquer , enfin
> nous expliquer la démarche à suivre?
>
> on met simplement sur sa plaque: suite à l'appel de la CNSD le dr "larbin" est
> en grève ??
>
> pas de répercussion ?
>
> pas de risque au niveau ordinal??
>
> on est couvert par le syndicat majoritaire sans en être membre??
>
>
> ou c'est un bel appel à la grève avec les retombées/sanctions seulement pour la
> bonne poire faisant grève??
>
> Cordialement
>
>
> ps: si un "élu" du syndicat pouvait expliquer sans renvoyer vers son site
> officiel

avant de te lancer demande à l'ordre quels sont les risques

Avatar_small

rvb

24/01/2014 à 18:05

j'ai prévenu le co par courrier simple que je n'effectuerai pas la garde prévue cet été 2013.
justification par la non application des accords signés.
je n'ai pas reçu d'objection à ma démarche et n'ai pas assuré la garde .

Tumblr_nbpd8ntwip1rsb3deo1_1280_hyinig

Enki

24/01/2014 à 18:08

Si tu demandes à l'Ordre ils vont te répondre que tu risques de prendre la foudre....

En réalité :

Il est arrivé dans mon département que des confrères "oublient" de faire leur garde. Un patient écrit pour se plaindre d'avoir trouvé porte close. Le conseil de l'ordre, n'écoutant que son courage, écrit alors au confrère une lettre pour lui rappeler son obligation.

Ça fait peur.

Avatar_small

le figou

24/01/2014 à 18:47

eusebius écrivait:
------------------
> bonjour
>
> sujet me concernant dans un avenir proche, j'ai lu que le syndicat représentant
> la majorité des dentistes , appelle à une grève des gardes du dimanche....
>
> alors n'étant pas syndiqué à la cnsd, (ni ailleurs..... no comment), et comme
> certains leader de la cnsd sont sur ce forum, pourraient ils m'expliquer , enfin
> nous expliquer la démarche à suivre?
>
> on met simplement sur sa plaque: suite à l'appel de la CNSD le dr "larbin" est
> en grève ??
>
> pas de répercussion ?
>
> pas de risque au niveau ordinal??
>
> on est couvert par le syndicat majoritaire sans en être membre??
>
>
> ou c'est un bel appel à la grève avec les retombées/sanctions seulement pour la
> bonne poire faisant grève??
>
> Cordialement
>
>
> ps: si un "élu" du syndicat pouvait expliquer sans renvoyer vers son site
> officiel

avant de te lancer demande à l'ordre quels sont les risques

X-ray-03_ngdbtr

cyber_quenottes

24/01/2014 à 18:59

rvb écrivait:
-------------
> j'ai prévenu le co par courrier simple que je n'effectuerai pas la garde prévue
> cet été 2013.
> justification par la non application des accords signés.
> je n'ai pas reçu d'objection à ma démarche et n'ai pas assuré la garde .

quelqu'un d'autre a été désigné à ta place non ?
--
--------------------------------------------------
paiement d'astreinte 75 € où sont les contrôleurs ?
=> quelles sanctions ?
=> Que fait le syndicat signataire ?

Avatar_small

floydal

24/01/2014 à 20:05

Si je m abuse nous sommes sous la tutelle de la DASS qui elle meme depend du prefet.
Il a le pouvoir de réquisitionner.
Ce qu'il ne manquera pas de faire je suppose maintenant qu'il est prévenu.
Alors la grève des gardes j'y crois pas beaucoup.
Mais c est un bon début.
Ne vous étonnez pas de recevoir la visite de la police avec une lettre de réquisition meme si vous pensez un seul instant de ne pas assurer votre garde.Manuel va y veiller.
Meme le fait d inciter un praticien à une greve des gardes est répréhensible. décidément ils ont tout faux à la CNSD

http://www.sop.asso.fr/les-services/juridique-professionnel/le-chirurgien-dentiste-et-le-service-de-garde

Avatar_small

dentalproject

25/01/2014 à 09:35

Moi je ne m'y essaierais pas. Cette grêve est impopulaire pour le peuple donc l'administration va suivre et les réquisitions vont pleuvoir et la situation va s'enliser et il n'y aura jamais de revalorisations des gardes car réquisitions...
Sur googlenews, il y a deux articles depuis le 23/1 et le fig titre que l'on veut une augmentation de tarifs, cela laisse songeur sur le soutien et l'objectivité de nos médias français qui ont été la risée du monde entier récemment. Quand les médecins font la grêve ou les sages-femmes les colonnes sont remplies.

Avatar_small

eusebius

25/01/2014 à 11:04

Personne de la cnsd pour expliquer????

Merci les gars........

Merci les eugenoliens pour vos réponses,

Avatar_small

yobi

25/01/2014 à 13:56

Il faut prévenir le CDO de ta décision de faire gréve. Il en informera le préfet qui prendra la décision de te réquisitionner éventuellement.Lors de la dernière gréve un seul préfet a fait ce choix ce qui montre la haute opinion qu'a l'administration de rôle
médical...

Kung_fu_panda_moei4j

kung fu panda

25/01/2014 à 18:59

Cette grève des gardes ne semble pas faire l'unanimité chez vous Yobi :

message de la CNSD 85 :

"Chère consœur, cher confrère,

L’action se poursuit et avance !
Lors de nos flashs infos précédents, nous vous avions informés de la fermeture des cabinets dentaires le lundi 3 février toute le journée.

Nous vous donnons rendez-vous devant la CPAM (rue Alain à la Roche-sur-Yon) à 9h45. Pour ceux qui le souhaitent, une collation sera offerte dès 9h au siège du syndicat.

Nous comptons sur la mobilisation de chacun pour donner du sens à cette action.

Nous vous invitons pendant cette journée, à laisser un message explicatif et revendicatif sur votre répondeur.
Merci de nous faire part de votre mobilisation via le mail [email protected]

D'autre part, la Confédération Nationale des Syndicats Dentaires a décidé de lancer une grève du service de garde à partir du dimanche 2 février 2014.
Cependant, étant données les relations excellentes que nous entretenons avec le Conseil Départemental de l’Ordre et afin de ne pas causer de perturbation à l’accueil des patients, nous avons décidé de ne pas suivre cette action sur le département malgré notre solidarité avec les consignes nationales."

Avatar_small

sumble

25/01/2014 à 19:46

Pfff...

Dans l'hypothèse que plus aucunes gardes ne soient assurées, ça changera quoi? J'ai fait 3 gardes (pas assez pour en faire un stat fiable). Entre 6 et 8 patients à chaque fois, et la plupart moyennement motivés d'être en bonne santé. Les quelques uns que j'ai suivi n'ont pas été sérieux par la suite. Le commissariat de la ville n'était même pas au courant que ce service existait.

Amha cette mesure ne sert qu'à enfumer les confrères, leurs faire croire que la CNSD les défend bla bla bla...
Je ne suis pas dupe. Je ne suivrai aucun des appels de la CNSD, pour affirmer qu'elle ne me représente pas. Qu'elle soigne sa signatite chronique (avec ses poussées aiguës tous les 5 ans), que ses dirigeants se forment réellement. Le jour où ils auront compris ce qu'est la chirurgie-dentaire moderne, que la nomenclature nuit à la santé de nos patients, peut être pourrai-je leur accorder un peu de crédébilité (crédibilité quand ils auront confirmé). Mais bon, je ne me fait pas d'illusion. C'est comme en politique, enrichissement personnel sur le dos de la populace, et quelques diversions pour occulter le vrai problème.

Avatar_small

yobi

25/01/2014 à 22:16

kung fu panda écrivait:
-----------------------
> Cette grève des gardes ne semble pas faire l'unanimité chez vous Yobi :
>
>
>
> D'autre part, la Confédération Nationale des Syndicats Dentaires a décidé de
> lancer une grève du service de garde à partir du dimanche 2 février 2014.
> Cependant, étant données les relations excellentes que nous entretenons avec le
> Conseil Départemental de l’Ordre et afin de ne pas causer de perturbation à
> l’accueil des patients, nous avons décidé de ne pas suivre cette action sur le
> département malgré notre solidarité avec les consignes nationales."

Chez nous ce n'est pas la pensée unique , les motions votées à 100% , Paris décide et la province suit (cela s'appelle la démocratie) .Tu noteras la dernière phrase:"malgré notre solidarité avec les consignes nationales."

Avatar_small

eusebius

27/01/2014 à 09:30

Allez les enfants, la récré est finie :-))

merci maitre Yoda, pardon Yobi, pour ta réponse...

donc c'est appel à la grève et ensuite le gréviste gère avec l'ordre et l'éventuelle arrivée d'une réquisition...

Avatar_small

yobi

27/01/2014 à 10:04

merci pour ces précieuses informations mais je n'ai toujours pas de réponse à mes questions....

Avatar_moderator_small

Modérateur

27/01/2014 à 10:35

Le sujet, c’est les gardes.
Vous arrêtez les noms d’oiseaux ou on ferme carrément le sujet.
Merci.

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

27/01/2014 à 11:32

Ok, mais il y en a marre de se faire insulter à chaque avenant, pire que le précédent, de cette merveilleuse convention. Payer 75 euros une astreinte le dimanche ou un jour férié est une insulte, meme une assistante ne se déplacerait pas pour ca. C'est combien déjà un vacataire à l'hosto ?

Plaquessiv2_vovj6l

ameli

27/01/2014 à 12:09

kung fu panda écrivait:
-----------------------
> Adhésion FSDL + 30 % en 2013
> Et chez vous??

Je ne voudrais pas envenimer votre (stupide) concurrence, mais tu sais très bien que le nombre d'adhérents ne veut pas dire grand chose en terme d'efficacité.
C'est d'ailleurs ce que tu reproches à la CNSD, non ? La puissance du nombre alliée à la passivité ! Vous êtes en train de faire pareil !

Tu récupères du nombre chez tes concurrents, mais tu récupères des passifs. Ce qui, au bout du compte, ne change rien.
Le seul avantage que tu en tires, c'est que les cotisations entrantes renforcent la puissance de la communication extérieure. Encore faut-il avoir des idées à faire passer, et surtout des porteurs d'idées et des analystes pour choisir les bonnes idées.
L'inconvénient, c'est le risque paradoxal que la FSDL s'endorme dans son rôle indispensable de laboratoire d'idées, engourdi par la masse de protestataires gueulards mais inutiles. Ou le risque inverse : se ridiculer face aux décideurs et aux médias, à faire des propositions utopiques et irréalistes, poussée par des fanatiques qui pensent que crier très fort est une idée porteuse.

Je suis en contact, professionnellement, avec les syndicats et les Ordres. Syndicalistes et Ordinaux sont des militants, de natures différentes, mais qui ont des points communs : un dévouement sans faille, et une présence permanente.
Au début, syndicalistes et ordinaux m'examinaient avec méfiance : j'étais pour eux l'adversaire, le représentant de la dictature étatique. Moi de même, je les supposais égoïstes et indifférents à la santé publique. Puis, eux comme moi, nous nous sommes reconnus comme travaillant dans le même sens. Certains, la majorité, sont devenus des copains que j'ai plaisir à voir... alors qu'il y a 3 ans, on était proches de la guerre. J'estime leur travail, ils estiment le mien.
Finalement, je rencontre toujours les mêmes, une petite poignée de confrères. Ce sont eux qui construisent la profession. Quel que soit mon avis sur eux, ou leurs tendances politiques, ils sont les seuls bâtisseurs. Les autres, les cotisants, ne sont que des moutons.
Sans vouloir être méchant avec toi, sans en faire une généralité, je fais un constat sans appel : les bâtisseurs que je vois ne sont pas dans ton camp, mais dans celui de tes adversaires syndicaux. Ceux de ton camp sont absents ou ne pèsent rien, ne disent rien, n'ont pas d'autre idée que s'opposer.
Il est urgent, pour ta paroisse, de recruter moins de moutons et davantage de bâtisseurs. Etre élu et ne pas peser dans les décisions ne sert à rien. Les protestataires qui rejoignent la FSDL n'ont jamais rien construit, et ne construiront jamais rien. Sur ce plan, je suis très pessimiste sur la nature humaine : un passif restera passif.
Il y a sur le nonol beaucoup de moutons protestataires. Il est normal qu'ils ne m'aiment pas, et c'est réciproque : je leur dis en face qu'ils ne servent à rien, et peu importe à qui ils envoient leurs chèques d'adhésion syndicale : ils attendent et attendront toujours que d'autres travaillent pour eux.
Je réserve quant à moi mon estime à ceux qui travaillent pour le bien commun, à toi et à patatrasse, mais tout autant à yobi et macho. Je me fiche des paroisses, je ne fiche pas du militantisme.

Le militantisme, ce n'est pas ouvrir sa gueule ou pleurnicher, c'est bosser, tous les jours, avec un objectif bien calé. L'objectif, ce n'est pas se battre contre un concurrent, mais c'est se battre pour la profession. En ce sens, j'ai ce même objectif, bien qu'il ne soit pour moi qu'un objectif intermédiaire : si la profession est bien organisée, logiquement rémunérée et efficace, elle fera mieux son travail de santé publique.

69_xtb5lc

barbabapat

27/01/2014 à 12:18

Depuis 30 ans que vous construisez un chateau de sable avec es copains ameli, les données de santé publiques se degradent.

A un moment il faut mettre à bas le chateau de sable des illusions et construir en solide.

On ne construira pas de la santé publique avec des gestionnaires de l'assurance maladie et des mutuelles qui sont des irresponssables penaux et civils et avec des gestionnaires qui ne respectenty pas les données acquises de la science en imposant un tarif à perte sur les soins.

Ton chateau des illusions où 70% de l'activité des dentistes est réalisée à perte et remboursée à 100 % aux patients marche tellement bien que les patients eux meme veulent detruir l'édifice en rallant sur les restes à charges trop importants.

Avatar_small

yobi

27/01/2014 à 13:08

ameli écrivait:
---------------
> kung fu panda écrivait:
> -----------------------
> > Adhésion FSDL + 30 % en 2013
> > Et chez vous??
>
> Je ne voudrais pas envenimer votre (stupide) concurrence, mais tu sais très bien
> que le nombre d'adhérents ne veut pas dire grand chose en terme d'efficacité.
> C'est d'ailleurs ce que tu reproches à la CNSD, non ? La puissance du nombre
> alliée à la passivité ! Vous êtes en train de faire pareil !
>
> Tu récupères du nombre chez tes concurrents, mais tu récupères des passifs. Ce
> qui, au bout du compte, ne change rien.
> Le seul avantage que tu en tires, c'est que les cotisations entrantes renforcent
> la puissance de la communication extérieure. Encore faut-il avoir des idées à
> faire passer, et surtout des porteurs d'idées et des analystes pour choisir les
> bonnes idées.
> L'inconvénient, c'est le risque paradoxal que la FSDL s'endorme dans son rôle
> indispensable de laboratoire d'idées, engourdi par la masse de protestataires
> gueulards mais inutiles. Ou le risque inverse : se ridiculer face aux décideurs
> et aux médias, à faire des propositions utopiques et irréalistes, poussée par
> des fanatiques qui pensent que crier très fort est une idée porteuse.
>
> Je suis en contact, professionnellement, avec les syndicats et les Ordres.
> Syndicalistes et Ordinaux sont des militants, de natures différentes, mais qui
> ont des points communs : un dévouement sans faille, et une présence permanente.
> Au début, syndicalistes et ordinaux m'examinaient avec méfiance : j'étais pour
> eux l'adversaire, le représentant de la dictature étatique. Moi de même, je les
> supposais égoïstes et indifférents à la santé publique. Puis, eux comme moi,
> nous nous sommes reconnus comme travaillant dans le même sens. Certains, la
> majorité, sont devenus des copains que j'ai plaisir à voir... alors qu'il y a 3
> ans, on était proches de la guerre. J'estime leur travail, ils estiment le mien.
> Finalement, je rencontre toujours les mêmes, une petite poignée de confrères. Ce
> sont eux qui construisent la profession. Quel que soit mon avis sur eux, ou
> leurs tendances politiques, ils sont les seuls bâtisseurs. Les autres, les
> cotisants, ne sont que des moutons.
> Sans vouloir être méchant avec toi, sans en faire une généralité, je fais un
> constat sans appel : les bâtisseurs que je vois ne sont pas dans ton camp, mais
> dans celui de tes adversaires syndicaux. Ceux de ton camp sont absents ou ne
> pèsent rien, ne disent rien, n'ont pas d'autre idée que s'opposer.
> Il est urgent, pour ta paroisse, de recruter moins de moutons et davantage de
> bâtisseurs. Etre élu et ne pas peser dans les décisions ne sert à rien. Les
> protestataires qui rejoignent la FSDL n'ont jamais rien construit, et ne
> construiront jamais rien. Sur ce plan, je suis très pessimiste sur la nature
> humaine : un passif restera passif.
> Il y a sur le nonol beaucoup de moutons protestataires. Il est normal qu'ils ne
> m'aiment pas, et c'est réciproque : je leur dis en face qu'ils ne servent à
> rien, et peu importe à qui ils envoient leurs chèques d'adhésion syndicale : ils
> attendent et attendront toujours que d'autres travaillent pour eux.
> Je réserve quant à moi mon estime à ceux qui travaillent pour le bien commun, à
> toi et à patatrasse, mais tout autant à yobi et macho. Je me fiche des
> paroisses, je ne fiche pas du militantisme.
>
> Le militantisme, ce n'est pas ouvrir sa gueule ou pleurnicher, c'est bosser,
> tous les jours, avec un objectif bien calé. L'objectif, ce n'est pas se battre
> contre un concurrent, mais c'est se battre pour la profession. En ce sens, j'ai
> ce même objectif, bien qu'il ne soit pour moi qu'un objectif intermédiaire : si
> la profession est bien organisée, logiquement rémunérée et efficace, elle fera
> mieux son travail de santé publique.

Bravo Améli pour cette mise au point et merci pour ta bonne opinion sur tous les confrères qui se dévouent pour la profession

Plaquessiv2_vovj6l

ameli

27/01/2014 à 15:51

yobi écrivait:
--------------
> Bravo Améli pour cette mise au point et merci pour ta bonne opinion sur tous les
> confrères qui se dévouent pour la profession

Méfie-toi, Yobi. Là, j'ai égratigné la FSDL à propos de cette concurrence numérique absurde, et je pourrais en faire autant pour la CNSD sur d'autres sujets. La CNSD n'est pas sans reproche. Pendant des années, vous n'avez strictement rien anticipé, au point qu'on pourrait penser que vous n'avez pas vu que la sécu se désengageait massivement !

Je ne t'ai pas égratigné personnellement, et je n'ai pas égratigné tes homologues de la FSDL : vous êtes pour moi dans le même camp, celui des bâtisseurs. Donc, il y a des guerres familiales dont on pourrait se passer ; il y a d'autres adversaires.
Que les stratégies soient différentes, c'est normal. C'est normal aussi qu'on les juge bonnes ou mauvaises en fonction de motivations personnelles. Mais qu'on s'attaque aux hommmes qui se dévouent pour faire avancer un sujet, je trouve ça inadmissible.
Et sur ce plan, vous êtes quasiment à égalité dans la stupidité.

Avatar_small

le figou

27/01/2014 à 17:16

ameli écrivait:
---------------
. L'objectif, ce n'est pas se battre
> contre un concurrent, mais c'est se battre pour la profession.
d'accord avec toi mais si tu estimes que ton confrère syndical se trompe d'objectif ,tu peux et tu dois le lui dire .

concernant l'action ,je considère la résistance comme une forme d'action tout aussi respectable que la négociation à tout prix.

dans le cas actuel je ne comprends pas le syndicat majoritaire qui a signé l'avenant 2 non appliqué à ce jour,
puis l'avenant 3 et réclame à postériori une revalorisation tarifaire avec grève . pourquoi ne pas avoir résisté entre les 2 avenants, les décideurs de ce syndicat n'ont pas découvert en décembre que les soins devaient augmenter.
l'avantage de la résistance au chantage de la signature est que ce sont les politico/technocrates qui auraient du s'engager dans une imposition unilatérale (ce qui reste à voir)
je m'occupe "des autres" dans la profession et je n'ai pas encore rencontré qq1 qui se dise satisfait pas les nouvelles dispositions

Kung_fu_panda_moei4j

kung fu panda

27/01/2014 à 18:34

ameli écrivait:
---------------
> tu sais très bien
> que le nombre d'adhérents ne veut pas dire grand chose en terme d'efficacité.
> C'est d'ailleurs ce que tu reproches à la CNSD, non ? La puissance du nombre
> alliée à la passivité ! Vous êtes en train de faire pareil !
>
> Tu récupères du nombre chez tes concurrents, mais tu récupères des passifs.

Cher ameli,

J'imagine que tu as du faire une analyse statistique très poussée pour prétendre que nous récupérons des passifs à la FSDL.

il y a de toutes les personnalités parmi nos membres, certains se contentent d'adhérer, d'autre s'investissent beaucoup plus.
Toujours est-il que ceux qui adhèrent chez nous, viennent pour nos idées, car nous n'avons que le syndicalisme à leur proposer, et rien d'autre (pas de pack RCP, site internet, radioprotection, etc.).
Nous tenons à rester fidèles à nos engagements, à savoir défendre les intérêts de la profession et notre idée du libéral.

> L'inconvénient, c'est le risque paradoxal que la FSDL s'endorme dans son rôle
> indispensable de laboratoire d'idées, engourdi par la masse de protestataires
> gueulards mais inutiles. Ou le risque inverse : se ridiculer face aux décideurs...

Ne t'inquiète pas pour nous, nous garderons notre cap et notre énergie à défendre la profession.
Quant à me faire ridiculer... Ouille, je crois que c'est un risque à prendre^^

Le syndicalisme est un combat de tous les instants, cela prend du temps, de l'énergie, et il y a beaucoup plus de coups à prendre que de câlins à recevoir, et le tout pour pas un radis.

Et tous nos sympathisants qui font l'effort d'adhérer, voire beaucoup plus pour certains, sont nos forces vives, et c'est grâce à eux, entre autre, que nous pouvons avancer.

Alors le syndicat, ce n'est pas moi, ni Patatrasse, c'est eux, c'est nous tous. Chacun contribue à hauteur de ce qu'il peut faire ou donner.

Plaquessiv2_vovj6l

ameli

28/01/2014 à 02:45

kung fu panda écrivait:
-----------------------
> J'imagine que tu as du faire une analyse statistique très poussée pour prétendre
> que nous récupérons des passifs à la FSDL.

Y a pas besoin de sortir de polytechnique : un syndicat c'est 5% de militants et 95 % de moutons qui ne comprennent pas le quart des sujets abordés parce que ça ne les intéresse pas.
(suffit de voir ce fameux "TA", qui détruirait la sécu, la gestion du risque, et met la profession à la merci des assureurs privés, bien, non ? Mais faut être un parfait crétin pour penser à détruire le tarif d'autorité !!! Je ne dis pas que la FSDL pense comme ça, mais je dis que certains adhérents, bien peu informés ou carrément trompés, pensent une telle stupidité. Ils ne réfléchissent pas, exemples parfaits de comportement de mouton)
Les militants, ils ne bougent pas : ce sont qui font les choix politiques du syndicat. Quoi qu'il arrive, ils restent, même si, par malheur, leur syndicat les déçoit. Ils voudront le changer de l'intérieur.
Donc, automatiquement, tu récupères les moutons râleurs et mécontents qui sont parmi les 95%, dont certains se trouvent brusquement des vélléités de combattre et militent, mais comme ils n'ont ni la culture syndicale ni la base militante, ni la connaissance des sujets, ils sont inutiles, et parfois même contre-productifs. Il leur faudra, à ces nouveaux militants, un long compagnonnage, qu'ils n'accepteront pas de bon coeur. Je souhaite, évidemment, qu'ils réussissent leur nouveau militantisme, mais il faut qu'ils comprennent que ce n'est pas facile... très chronophage, et qu'il faudra résister au découragement.

Je dis ça pour ton syndicat.
Mais c'est valable dans l'autre sens aussi.

Une suggestion. Arretez votre campagne électorale, ce n'est ni l'endroit ni le moment.
J'en ai plein le dos de cette lutte fratricide. Mais vraiment plein le dos.

Kung_fu_panda_moei4j

kung fu panda

28/01/2014 à 08:09

ameli écrivait:
---------------
> Y a pas besoin de sortir de polytechnique : un syndicat c'est 5% de militants et
> 95 % de moutons qui ne comprennent pas le quart des sujets abordés parce que ça
> ne les intéresse pas.

> (suffit de voir ce fameux "TA", qui détruirait la sécu, la gestion du risque, et
> met la profession à la merci des assureurs privés, bien, non ? Mais faut être un
> parfait crétin pour penser à détruire le tarif d'autorité !!!

Améli, c'est ton opinion, et je ne la partage pas. Le tarif d'autorité est un non sens, qui aboutit sur la non qualité.

Et qui plus est c'est un concept aberrant et dépassé, ne serait ce que par rapport aux français soignés en Roumanie par des dentistes roumains non conventionnés qui ne paient aucunes taxes et impôts en France ; et pourtant le patient est remboursé sur la base du tarif conventionnel ... Une inégalité de plus par rapport au dentiste français conventionné.

> Donc, automatiquement, tu récupères les moutons râleurs et mécontents qui sont
> parmi les 95%, dont certains se trouvent brusquement des vélléités de combattre
> et militent, mais comme ils n'ont ni la culture syndicale ni la base militante,
> ni la connaissance des sujets, ils sont inutiles, et parfois même
> contre-productifs. Il leur faudra, à ces nouveaux militants, un long
> compagnonnage, qu'ils n'accepteront pas de bon coeur.

Tes analyses sont à l'emporte pièce, tu assènes tes vérités comme un instituteur ferait la dictée.
Je ne suis pas né une turbine à la main, et je ne suis pas né syndicaliste. Tout s'apprend, et effectivement dans notre métier c'est le compagnonnage qui prime pour nous faire évoluer. Nous bénéficions de la sagesse de nos anciens, et de l'énergie des jeunes qui nous rejoignent.

Si tu veux tout savoir, j'ai fait partie de ces "moutons râleurs" comme tu dis, dans le sens où pendant longtemps j'ai subi un système qui ne me convenait pas. Un jour je me suis réveillé, et depuis j'agis. Et je ne suis pas un cas isolé, loin de là!!

Ne présume pas de la volonté des confrères, beaucoup se réveillent et agissent, chacun à leur manière. La première chose étant bien entendu d'informer les confrères, sur tout ce qui se passe en ce moment, en filigrane, et qui finira pas impacter de plein fouet notre exercice.