longueur opératoire implanto

Forum associé : Implantologie

Avatar_small

ceel

05/11/2013 à 15:19

Bonjour à tous

Je sais que vais en prendre plein la gueule parce que mon cas est pourri.
Je me permets quand même de poster mon échec. Comme je suis un peu maso je vais prendre du plaisir
J’espère avoir l’avis des plus indulgents qui me permettront de progresser et de ne plus renouveler cette erreur (à laquelle j’ai du faire face plusieurs fois. C’est une des raisons pour lesquelles j’envoie ce message)

Je suis un poseur débutant environ une cinquantaine d’implants en trois-quatre ans. Je ne fais que les cas simples. En fait que ceux qui me semblent simples. Ma première erreur a probablement été de sous estimer le cas.

Le cas est le suivant mise en place d’un implant en place de 35. La patiente n’a pas voulu que je lui retire la racine de la 36, mais 26,27 et 38 l’ont été.
L’épaisseur de la crête est moyenne.sur la pano la distance entre le rebord osseux et le nerf mandibulaire est d’environ 14mm.

Je commande deux implants : un 4.2X12 et un 4.2X10 KONTACT de chez BIOTECH

La hauteur de racine de 34 dans l’os est d’environ 8 mm sur la pano. Cette même hauteur est mesurée à la rétro alvéolaire à 10 mm. J’en conclus (par une règle de 3) que la hauteur crête nerf mandibulaire est de 15mm. (Je n’avais pas bien repérer le nerf et n’ai pas fait le calcul directement sur la rétro)

Je suis de nature très prudent, je fore à 12mm. Radio de contrôle, je suis tangent au canal dentaire. Le Kontact doit être mis en sous crestal, même avec le 4.2X10 je ne veux pas faire prendre de risque à ma patiente. Je décide donc de poser un smilea conic à 4.4X10, que je pourrai poser en juxta.

Je réalise toute la séquence opératoire. Je mets des stops à sur tous mes forêts à 10 mm.
Je mets l’implant en place, et voilà ce que j’obtiens après la radio : l’implant qui aurait pu être mis plus profondément.

Trop stressé pour reprendre le forage. Trop peur de léser le nerf je laisse l’implant tel quel Le col en zircone de cet implant est en juxta osseux, mais l’os est très fin à ce niveau.

Quelle technique utilisez-vous pour estimer plus précisément les longueurs opératoires en implanto ? Je n’ai pas fait de scan dans ce cas, mais j’ai eu les mêmes en l’utilisant. Comme si le scanner sous-estimait les tailles réelles.

Je vous remercie

Pano_h7svml1__ere_jauge_ekl1xk3__jauge_smilea___10_mm_vtcvpx4_smilea_en_place_vgbomh2_forage___12mm_qqleso
Avatar_small

whiteteeth

05/11/2013 à 15:31

Tu connais déjà la réponse à tes questions.

Pour toute thérapeutique implantaire, il te faut soit un scanner soit un cone beam et une étude préalable.
Cela te permet d'être détendu le jour de la chirurgie puisque tu connais par avance l'anatomie du patient et que tu as choisi les diamètres et longueurs implantaires à l'avance.

Pour moi, se priver d'un scan ou d'un cone beam est une faute.

Merci d'avoir le courage de nous faire part de ton cas.

2b557adf5861db1fcf0767b6c21e0366_modifi_-1_xyt93g

pxav

05/11/2013 à 15:37

tu repères ton canal par rapport à la racine de la 4 c'est le minimum.
Il faut mettre ton implant plus profond, c'est sur, avec une anesthésie locale, la sensibilité te guide par rapport au V3..

Pour les critiques...ne pas poser d'implant à une patiente qui ne veux pas que tu fasse ton métier proprement, donc tu enlèves le bout de racine 36 ou tu ne fais rien.
En étant clair dans tes prescriptions, tu gagneras en sureté et donc en technique.
Pour moi, se passer d'un scan, n'est pas forcement une faute, à condition de savoir où l'on va.
--
xbk
"Si tous ceux qui croient avoir raison n'avaient pas tort, la vérité ne serait pas loin" Dac Pierre

Logo_positdental_rond_p2b2sz

posit

05/11/2013 à 15:45

Les planches de reconstitution scanner que te fournissent les radiologues te permettent d’obtenir des mesures selon un plan d’axe qui n’est pas forcément celui que tu utiliseras pour la pose de l’implant aussi les différances d’axe peuvent donner des mesures très variables.

Avatar_small

DELAF

05/11/2013 à 16:03

merci de ce post , ça rassure de se dire qu'on est pas seul à avoir des soucis !

je pense qu'il est quand même dangereux de poser à la mandibule sans scan ou 3D .

le patient ne DOIT PAS imposer son choix quant à la racine qui doit être extraite ! ( c'est elle , la première , qui te le reprochera si il y a un problème et commentaires peu confraternels d'un autre praticien )

Image_r6habu

Thomas Crown

05/11/2013 à 16:07

Tu as fait de ton mieux, et ça nous sert à tous ton expérience.
Merci d'avoir eu le courage de poster.
Mon avis? Achète un angulateur, tu n'as aucune rvg dans le même axe, donc aucune comparaison possible et la pano est toujours X1,1 à 1,4.
Donc hauteurs pas mesurables. Les rétros argentiques étaient bien plus fiable ..
Est ce que quelqu'un ici fait de l' implanto sans scan au dessus de nerf ou ou trou mento? Comment vous faites ?? Franchement ça m'interpelle .

Image_r6habu

Thomas Crown

05/11/2013 à 16:10

posit écrivait:
---------------
> Les planches de reconstitution scanner que te fournissent les radiologues te
> permettent d’obtenir des mesures selon un plan d’axe qui n’est pas forcément
> celui que tu utiliseras pour la pose de l’implant aussi les différances d’axe
> peuvent donner des mesures très variables.

Change de radiologue, et écrit lui un courrier pour lui expliquer ce que tu veux, tu vas voir qu.il va te donner les infos au MM. près . Il y a toujours un index MM de référence sur la 1ère page de ton scan. Pas pour toi?

Toriko_2_lzp5cb

Giantcoco

05/11/2013 à 16:10

l'un des trucs les plus précieux appris au DU c'est la bille de plomb calibrée.
je m'explique je glisse dans la pochette radio digora un élément radio opaque calibré ( généralement un vieux morceau de feuille de plomb des radios argentiques découpé de 8 mm), je prends la radio avec un angulateur et grâce a ça j'ai un étalon pour ma règle de 3.
c'est simple efficace et économique.

Avatar_small

dcs

05/11/2013 à 16:15

vu le résultat a quoi t a servi les radios précédentes? même à l œil nu tu vois que ton implant n est pas a fond.fallait au moins utiliser une jauge .
l'avantage des cone beam c est de faire tous tes essais sur un ordi et pas en bouche

Avatar_small

dentiste68

05/11/2013 à 16:46

posit écrivait:
---------------
> Les planches de reconstitution scanner que te fournissent les radiologues te
> permettent d’obtenir des mesures selon un plan d’axe qui n’est pas forcément
> celui que tu utiliseras pour la pose de l’implant aussi les différances d’axe
> peuvent donner des mesures très variables.

+1

Avatar_small

ceel

05/11/2013 à 18:18

merci à tous pour vos réponses

Avatar_small

ceel

05/11/2013 à 18:18

merci à tous pour vos réponses

Avatar_small

ceel

05/11/2013 à 18:18

merci à tous pour vos réponses

Avatar_small

ceel

05/11/2013 à 18:23

whiteteeth écrivait:
--------------------
> Tu connais déjà la réponse à tes questions.
>
> Pour toute thérapeutique implantaire, il te faut soit un scanner soit un cone
> beam et une étude préalable.
> Cela te permet d'être détendu le jour de la chirurgie puisque tu connais par
> avance l'anatomie du patient et que tu as choisi les diamètres et longueurs
> implantaires à l'avance.
>
> Pour moi, se priver d'un scan ou d'un cone beam est une faute.
>
> Merci d'avoir le courage de nous faire part de ton cas.

je suis d'accord avec toi, mais ce que je ne comprends pas est que j'ai passer tous mes forets à 10mm, et au final, j'ai l'implant qui qui doit être à 4 mm du nerf alors que j'aurais du être à 2 ( étant donné qu'à 12 j'étais tangent ). je ne comprends pas comment j'ai perdu ces deux millimètres

Avatar_small

ceel

05/11/2013 à 18:26

pxav écrivait:
--------------
>
> la sensibilité te guide par rapport au V3..

je ne suis pas assez sur de moi pour me contenter de la sensibilité, cela ne me semble pas assez fiable

Avatar_small

dcs

05/11/2013 à 18:27

ta jauge n a tout simplement pas le diamètre de ton implant.

Avatar_small

dcs

05/11/2013 à 18:29

ou pas la bonne trousse

Avatar_small

ceel

05/11/2013 à 18:35

DELAF écrivait:
---------------
> merci de ce post , ça rassure de se dire qu'on est pas seul à avoir des soucis !
>
> je pense qu'il est quand même dangereux de poser à la mandibule sans scan ou 3D

message bien compris et enregistré je te remercie

> .
>
> le patient ne DOIT PAS imposer son choix quant à la racine qui doit être
> extraite

c'est vrai. je m'impose pas suffisament avec les patients

Avatar_small

whiteteeth

05/11/2013 à 18:40

Ceel.

Le forêt n'est pas l'implant.
C'est à dire, la pointe du forêt dépasse souvent de un mm la longueur indiqué sur le marquage de profondeur de forage, cela dépend aussi du diamètre du forêt...
Donc la jauge de profondeur te permet de vérifier ta profondeur de forage, en te plaçant non au centre de ton forage mais en périphérie. Un schéma serait plus simple.

Ensuite, pour avoir par le passé posé du biotech, avant qu''ils sortent le kontact, je n'ai jamais aimé le smilea et j'ai préféré le BIS Conic. Le Smilea avac sa grosse tête en zircone bloque rapidement au premier contact osseux. De plus cette tête en zircone n'a pour moi aucun intérêt. Le kontact, je ne connais pas.

Donc mon conseil, fait faire des scans chez un radiologue qui a l'habitude de travailler avec des dentistes et prends un système plus safe (Straumann, Astra, Nobel) qui t'enlèvera du stress. Ce n'est que mon conseil, … je vois arriver pluton.

Avatar_small

ceel

05/11/2013 à 18:46

dcs écrivait:
-------------
> ou pas la bonne trousse
ben ci la jauge correspondait au diamètre de l'implant

Logo_positdental_rond_p2b2sz

posit

05/11/2013 à 18:56

La différence entre la longueur totale d’un foret et la taille d’un implant est variable selon la forme de la partie apicale de l’implant ainsi que le type de coupe du foret.

Photo_pluton1b_unbebk

pluton

05/11/2013 à 22:19

whiteteeth écrivait:
--------------------

> Donc mon conseil, fait faire des scans chez un radiologue qui a l'habitude de
> travailler avec des dentistes et prends un système plus safe (Straumann, Astra,
> Nobel) qui t'enlèvera du stress. Ce n'est que mon conseil, … je vois arriver
> pluton.

;-))

mais j'ai encore rien dis...

bon pour résumer, même si un scan ou un conebeam ne sont pas fondamentalement obligatoires, sincèrement, c'est tellement plus cool de pouvoir explorer, analyser les difficultés, voir les pièges avant de se lancer, que c'est dommage de s'en passer, surtout quand on pose peu...

perso, hors cas "autoroute" en zone PM ou molaires sup, c'est scan/conebeam quasi systématique...

après, si c'est le côté "oui mais je fais comment pour les étudier les images parce que je veux pas mettre xxx€ dans un logiciel...", je te conseille de rejoindre Béotien sur son post...et à toi la planif voir même les guides chir pour quasi rien...(une imprimante 3D çà ne coûte pas très cher maintenant, pour 1500€ t'as des bécanes qui marchent vraiment bien...) et maintenant avec des possibilités largement supérieures à beaucoup de logiciels payants (très chers) hyper réputés...

Biotech, j'ai jamais posé, mais les implants avec bagues zircone comme aussi chez TBR, j'ai jamais adhéré au concept...

pas non plus compris pourquoi t'as pas posé ton kontact 10mm...suffisait que tu gagnes 1/2mm de longueur pour lui assurer un positionnement correct....mais bon...on apprend toujours plus de ses conneries que de ses réussites...

20080408_raphael_czsrfp

PopHip

06/11/2013 à 00:18

ceel écrivait:
--------------

> Je réalise toute la séquence opératoire. Je mets des stops à sur tous mes forêts
> à 10 mm.

Tu as une trousse de butées ou est-ce des stops pour l'endo et la préparation de logement canalaire ?

20080408_raphael_czsrfp

PopHip

06/11/2013 à 00:21

S'il s'agit de stops d'endo, abandonne tout de suite car instable et imprécis. Les graduations des forêts sont là pour ça.

Avatar_small

pilote_66

06/11/2013 à 00:38

Si tu te sers des cales de forêts BIOTECH Conicité, tu dois te servir des forêts longs de la trousse et pas des courts
Les jauges ne doivent s'adapter aux longs
A chaque pose je mesure et vérifie les jauges sur le forêt avec un petit pied à coulisse