Revenus et qualité de vie des chirurgiens-dentistes

Forum associé : Exercice professionnel

Avatar_small

Alyssa

04/08/2013 à 00:47

Salut !

Cette année j'ai passé le concours de PACES et j'ai eu le choix entre médecine et dentaire. J'ai choisi dentaire, après y avoir mûrement réfléchi, car je n'avais pas la "vocation" pour médecine. De plus je ne voulais pas être MG, je voulais une petite spécialité, comme dentaire.

Cela m'a semblé être un bon compromis (pour la durée des études, le libéral, etc)

Cependant, je vois que sur le forum ça n'a vraiment pas l'air d'aller. Je comprends bien qu'il y a des soucis dans ce métier, comme il y en a partout, mais là c'est vraiment déprimant, à croire que les chirurgiens-dentistes font parti des plus mal lotis...

Donc j'aimerais demander à ceux qui veulent bien répondre, quelle est votre situation : temps de travail, depuis quand vous êtes thésés,revenus... pour que je puisse voir si c'est aussi catastrophique que ça en a l'air. Désolée si ma question est trop indiscrète...

Q42955962076_4064_lcuc3e

dentino

04/08/2013 à 01:01

C'est un très beau métier, car:
- on gagne très bien sa vie, pour peu qu'on se sorte les doigts du c.l et qu'on reste humble
- on a une liberté totale du choix de carrière: libéral ou salarié, omnipraticien ou spécialiste
- on est immunisé contre la peur du chômage
Après, comme dans tous les métiers, tout n'est pas parfait mais faut lever le nez du guidon et regarder ce qui se passe autour.
Rassure-toi, tu as fait le bon choix. Médecine, c'est très bien aussi mais il faut avoir la vocation car c'est beaucoup de sacrifices.

Dolan-donald-duck-weird_wqjham

G-P

04/08/2013 à 01:12

Je suis au cab 30h/semaine, je gagne très bien ma vie.
Actuellement ça peut encore aller même si plein de choses ne vont pas. Dans les années qui vont venir ça va beaucoup se dégrader.

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

04/08/2013 à 02:08

Je préfèrerais avoir mon revenu divisé par 2 et pas m'emmerder tous les jours à parler fric.
C'est chiant à force.

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

04/08/2013 à 02:11

Voir par 4 si il y a une place de chirurgien dentiste conseil pas trop loin de chez moi. Encore mieux.
Je ne plaisante pas.

Avatar_small

Alyssa

04/08/2013 à 02:20

@G-P : Pourquoi ça va se dégrader dans les années à venir ? Ca va se faire rapidement ?

@Chicot29 : c'est-à-dire divisé par 2 (ou par 4) ? Tu gagnes tellement bien pour te permettre de dire ça ? ^^
A moins que tu sois déjà installé, tu aurais pu essayer de travailler dans un bon centre mutualiste et tu aurais pu avoir ce que tu veux, non ? (je n'y connais encore pas grand chose, corrige moi si je me trompe)

Img_3657_fbfr7o

alapex

04/08/2013 à 02:33

Bonjour , je suis dentiste je gagne très bien ma vie ....
Oui bienvenue aux pays des bisounours mon petit !

Bon t'es gentil mon mignon , tu vas faire un métier fatigant dans une société ceinturé par le pognon , donc je te résume la situation : le monde politique a donné la sécu aux mutuelles , tu es cuit ...
Bonnes vacances mon petit , au fait de quel monde fais tu partie : tu es un troll ou bien ?

Avatar_small

Alyssa

04/08/2013 à 02:37

alapex écrivait:
----------------
> Bonjour , je suis dentiste je gagne très bien ma vie ....
> Oui bienvenue aux pays des bisounours mon petit !
>
> Bon t'es gentil mon mignon , tu vas faire un métier fatigant dans une société
> ceinturé par le pognon , donc je te résume la situation : le monde politique a
> donné la sécu aux mutuelles , tu es cuit ...
> Bonnes vacances mon petit , au fait de quel monde fais tu partie : tu es un
> troll ou bien ?

Si tu pouvais me faire part sérieusement de ta situation et des raisons qui te poussent à penser que cette profession est précaire, ça m'aiderait beaucoup à y voir plus clair.

Non je ne suis pas un troll, bonnes vacances à toi aussi :)

69_xtb5lc

barbabapat

04/08/2013 à 10:35

Alyssa écrivait:
----------------
> Si tu pouvais me faire part sérieusement de ta situation et des raisons qui te
> poussent à penser que cette profession est précaire, ça m'aiderait beaucoup à y
> voir plus clair.
>
> Non je ne suis pas un troll, bonnes vacances à toi aussi :)

Tu as un bénéfice, des charges en partie fixes et un chiffre d'affaire qui varie bcp d'un moins à un autre pendant longtemps après ton installation en libéral.
De plus une activité essentiellement liberale même à terme dans les centres de santé

Au bout de 20 ans de carrière, tu pouvais espérer lisser tes revenus mais l'évolution à terme va se faire sur une dimimuntion de ton bénéfice en augmentant tes charges et en diminuant ton chiffre d'affaire ( taris des soins en dessous du niveau de rentabilité d'un cabinet de campagne sans assistante, tarifs de prothèses bientôt encadrés et dont l'évolution ne pourra plus suivre l'inflation).

Lorsque tu perds de l'argent en réalisant des soins à la population, que ton chiffre d'affaire varie en fonction de ce qui est réalisé sur le patient, ce qui pousse à sélectionner les patients rentables et que comme pour toute activité liberale tu as des mois en déficit, oui une bonne partie de la profession connais la précarité tout en ayant un chiffre d'affaire honorable.

Humator_t9r5wy

humator

04/08/2013 à 11:27

bonjour,
oui, les conditions d'exercice sont de + en + contraignantes. C'est stressant et inquiétant pour l'avenir, ok. Mais toutes les professions subissent aussi une pression importante: charges, spectre du chômage, délocalisations...
Demande à un commerçant: il te dira systématiquement que ses affaires ne sont pas formidables.
Je me souviens en 95, quand je vendais mes billets de tombola pour le gala dentaire: un praticien nous avait dit: "quoi? vous faites dentaire? mais laissez tomber! c'est fini, mort! moi je ferme le cabinet!". D'autre bien plus positifs bien sure, mais j'avais retenu le discours de ce type, et ça m'avait travaillé un bout de temps...
Tout ça pour dire qu'on perçoit bien souvent de façon plus marquée les messages négatifs.
Sur le forum, tu vas recevoir beaucoup d'ondes négatives sur les conditions d'exercices. C'est dommage, car eugenol peut aussi apporter beaucoup: j'y viens depuis bientôt 10 ans, et y ai appris plein de choses, me suis motivé +++, ai fait de belles rencontres. Depuis bien des mois, le ton agressif s'est enraciné et le bureau des pleurs est ouvert.
Donc, ma petite Alysa, sois consciente que tout n'est pas rose dans ce métier, mais pratiquement, c'est super intéressant et épanouissant.
Je ne te dirais pas combien je gagne (on est en france, ça se fait pas!). Mais j'ai dépassé la 40n, 4 gosses dont un en étude sup privée, seul revenu du foyer, une maison, et on vit correctement. Mais je n'ai pas de voiture de luxe, pas de résidence secondaire, ni de rolex.
Ah j'oubliais: félicitation pour ton concours!

--
N.Hum

373698_171583336220573_59291450_n_qo7p9y

uɹöɾq

04/08/2013 à 11:40

dentino écrivait:

> Rassure-toi, tu as fait le bon choix. Médecine, c'est très bien aussi mais il
> faut avoir la vocation car c'est beaucoup de sacrifices.

"Médecine", c'est large.
Quant aux sacrifices, en quoi sont-ils plus présents qu'en dentaire?

520790-deux-cles-croises-sur-eux_uyueod

Tapavuméclé

04/08/2013 à 12:10

Il y a une mutation du métier. C'est clair. Et il y a des gars qui se battent pour nous (je ne vais pas les citer, on les connait tous ici).

Cela dit...Alyssa...on est sur eugénol. Un sujet sur deux concerne l'apocalypse hebdomadaire de la profession. Ne prends pas pour argent comptant ce que l'on poste ici. A propos d'argent...regarde:

Avatar_small

paradoxe

04/08/2013 à 12:25

A ton âge, j'aurai choisi une autre voie.
Dans mes études, j'étais passionné par tout.
J'ai été petit à petit usé par la mentalité de ce pays.
En France, la dentisterie est une dentisterie principalement socialiste.
Les prix de vente sont décidés par l'état et sont très très bas, alors que les charges sont les plus haute du monde.
Ces charges vont encore augmenter énormément.
Et tu ne pourra pas faire le tavail que tu aimes.
1) le cout de la retraite va être énorme, car il y aura de moins en moins de dentistes pour payer
En passant, la retraite elle même va être petite.
L'article dans le dernier bulletin Carcd est très incomplet, on peut d'ailleurs en discuter.
2) le cout Urssaf va augmenter sans limite: il y a un besoin d'argent pour maintenir une paix sociale
3) il y aura de plus en plus de contraintes chiantes et de boulets aux pieds pour t'empêcher de soigner: nombreux contrôles, formations obligatoires, matériels périmés par décret, etc..
4) le dentiste français est un mouton qui se laisse tondre facilement
La règle pour gouverner est de toujours écraser les mêmes minorités, comme cela les mécontents ne sont pas plus nombreux.
Les dentistes font parti des minorités sur lesquelles les gouvernements tapent.
5) la situation actuelle est limite limite.
Déjà beaucoup de dentistes arrêtent bien avant la retraite, ce qui est du jamais vu.
Ici, la situation va aller en se dégradant, c'est certain, c'est prévu, et le mouvement va s'accélérer.
En gros:
Si tu es passionné par la dentisterie, n'hésite pas, tu pourra y mettre toute ta vie.
En France, il faudra oublier les sangsues.
Dans d'autres pays (je n'ai connu que Monaco), tu gouttera un immense plaisir à travailler.
Le métier est manuel, précis, technique, passionnant.
Refaire un visage, faire de joli sourires, c'est motivant.
Si tu veux un boulot pépère en France pour gagner ta vie tranquille, j'ai peur que cela devienne difficile tant il y a maintenant de contraintes administratives.
Si tu veux un job en France ou tu aimes te battre pour gagner des challenges, pour monter un empire, rencontrer d'autres mondes.. alors c'est raté.
Si tu veux gagner plein de tunes en France, c'est aussi raté.
Penser à l'international te permettra de te motiver.
Voili voilà mon avis..

209209668_k5ggqf

fredo667

04/08/2013 à 12:54

Tu as réussi ton concours, ta voie est donc tracée.

La seule chose dont tu doit te soucier avant de parler d'argent ou de qualité de vie est d'apprendre le maximum de choses, de toujours te rapprocher de tes enseignants qui te paraissent les plus compétents et pas ceux qui te paraissent les plus sympa.

Tu auras toujours le controle sur tes connaissance et la facon dont ton exercice se déroulera.

Je travaille 50 heures par semaine, je suis en vacances et je consulte ce forum, et comme beaucoup ici, j'essaie de ne pas me contenter de ce que je crois savoir, mais de m'enrichir de l'expérience des autres.

Tu pourras aussi pratiquer une dentisterie à papa en essayant de feinter tout du long de tes études pour en faire le moins possible, ne pas te former de toute ta carrière, en étant plus ou moins limite d'un point de vue éthique. c'est un choix que tu auras et je te souhaite de ne pas te tromper.

Pendant mes études, j'étais toujours fourré au labo pour en faire le max par moi même, je faisais un petit boulot à 19h45 pour me faire des sous , en sortant du sctd à 19h30 jusqu'à 23 heures et sortait jusqu'à 4 heures du mat quatre fois par semaine pour être au sctd à 08h45. Je regrette néanmoins de ne pas avoir suffisamment suivi les cours directement sinon par les ronéos et de ne pas avoir fait l'internat. J'ai eu beaucoup de mal à tenter de rattraper mes lacunes.

Mais tu ne sauras jamais ce à côté de quoi tu passes si tu ne côtoie pas des meilleurs que toi durant toute ta carrière.

Aussi, ne pense pas à l'argent, ce n'est qu'un résultat, pas une finalité, et tout ne dépendra que de ta capacité à te surpasser, même quand tu en as raz la casquette, et un peu d'humilité conjugué à un esprit de compétition sur les autres et toi même.

Avatar_small

PasSiMechant

04/08/2013 à 13:20

Félicitations pour la réussite de ton concours.

Courage, les 2m et 3m années ne sont pas les plus passionnantes mais quel régal quand on arrive en 4m année et qu'on peut soigner son premier patient. Quelle fierté aussi !

Le forum sert souvent de défouloir ces derniers temps. Beaucoup râlent mais peu agissent. C'est une des caractéristiques des français...

Personnellement, je travaille environ 60 heures par semaine. Je pense que je gagne très bien ma vie mais que je n'en profite pas car je suis éreinté à la fin de mes semaines. Je pourrais travailler moins mais j'aime trop mon métier.

Cependant, il faut bien considérer plusieurs points :
- la réglementation française est réellement TRES contraignante et pire que ça, elle l'est de plus en plus. Depuis 10 ans que je suis sorti de la faculté, j'ai vu les contraintes augmenter de manière très importante. Un exemple concret parmi tant d'autres : l'accès handicapés. Sur le papier, c'est génial qu'une personne en fauteuil puisse aller dans n'importe quel cabinet. Mais comment fais-tu quand tu es à l'étage et que l’ascenseur n'est pas conforme et que les autre habitants de l'immeuble ne voient aucun intérêt à le changer ? Devine qui paye...
- les demandes des patients évoluent; là où il y a 20 ans, ils disaient "-Oui, docteur, bien docteur.", ils disent maintenant "-Ah, je vais réfléchir, regarder sur Internet et demander l'avis de la tante de la boulangère d'une copine qui s'est fait faire ça.". C'est évidemment une bonne progression mais ton discours a intérêt à être bien rôdé et tu vas passer du temps à ramer à expliquer le pourquoi du comment pour un taux de réussite variable. Ces heures de négociation (parfois) ne sont évidemment pas des heures qui te sont payées mais toi par contre, tu payeras ton assistante pendant ces heures-là.
- le respect envers le soignant diminue.
- la technicité des actes augmente et ils requièrent plus de concentration. Donc plus de fatigue pour toi.
- la partie administrative augmente.
- les taxes et cotisations diverses augmentent de manière régulière et très significative.

...

Ceci ne serait pas SI grave si nous avions une boutique par exemple. Si les biscuits subissent une taxe supplémentaire, il nous suffirait d'augmenter le prix en conséquence. Comme tous les commerçants voisins ont le même souci, tout le monde augmentera ses prix en même temps et il n'y a donc pas de fuite vers la concurrence.

Cependant, en France, le prix des soins est fixé et n'évolue pas. Le Smic augmente, les impôts augmentent, le salaire de notre assistante augmente, le matériel augmente en prix et en quantité (plus haute technicité), etc. Mais le prix de nos prestations est le même. Le bénéfice diminue donc d'année en année en %. C'est là qu'est LE vrai problème de notre profession.

Pour gagner 100 euros, dépenseras-tu 70 euros en matériel, formation, etc. pour faire de la qualité ou en dépenseras-tu 50 seulement mais tu feras de la m***** ? Tout le monde veut travailler au top mais quand ton compagnon/compagne commence à te dire qu'il/elle ne te voit plus le soir, quel moyen trouveras-tu pour gagner autant en travaillant moins ? Notre profession est donc frustrée de ne pas toujours pouvoir offrir le maximum pour des questions de coûts. Dans les pays anglo-saxons, on peut proposer le même soin qui est réalisé de manière plus ou moins technique et avec plus ou moins de temps mais pour des prix différents. Comme l'avion : comment veux-tu aller en Allemagne ? En Buisness ou en première ? Imagine que le prix des billets soit limité et en plus qu'il reste fixe d'une année sur l'autre ? Pourtant le kérosène est de plus en plus cher... Il ne restera que les compagnies low-cost avec des gens qui voyagent comme des sardines, sans bagage, sans manger et sans faire pipi pendant le vol. Et toi, comment feras-tu tes soins avec des prix fixes ?

Comprends-tu la frustration ?

Personnellement, j'ai décidé de quitter la métropole il y a 5 ans et j'envisage de quitter l'Europe dans un ou deux ans.

Si je peux me permettre, je et conseille de faire un programme d'échange international et d'aller voir dans un pays anglo-saxon. Vends un rein, sacrifie ta mère lors d'un rite vaudoo ou corromps un fonctionnaire mais fais-le.

Si tu veux en discuter, n'hésite pas.

Bonne soirée,
PasSiMechant

Images_ja1k0l

seespan

04/08/2013 à 13:26

Non non le boulot de dentiste peut étre très agréable.

Je connais deux Français qui bosse en Suisse tu ne les entendra jamais se plaindre.
Idem j'ai une tonne d'amie dentiste Thai ils sont très satisfait de leur condition de travail.

En France par contre c'est la merde total, ce sera d'autant plus la merde avec ce qui vient d’être voté sur les réseaux mutuelle.
Sur se forum tu entendras quelque nonolien qui vont t'expliquer avec une certaine insistance que 'je vais bien tout va bien...' seul problème.

1 Ils ont généralement un niveau de maîtrise très au dessus de la moyenne de la profession

2 Leur installation est faite depuis longtemps, le plus souvent crédit et matos amortie. Leur réputation est établie et leur patientèle solide.

3 Quand ils ont fait leur installation la situation n'était pas du tout la même qu'a l'heure actuelle.

Ecoute se que te dise les jeunes dentistes qui se sont lancé dans une installation et tu vas voir qu'ils en bavent un max.
Je veux bien que se soit la crise et que tout le monde souffre mais la situation du dentiste Français n'est pas rose comparait a nos voisin européen qui eux aussi bizarrement sont en crise.

Si j'ai un conseil a te donner c'est de faire tes études dans l'optique d'une expatriation. On va te dire que je prêche pour ma paroisse vue que j'étudie a l'étranger, mais que je suis partie c'était dans l'optique de rentrer bossé en France. Or en comparant l'exercice dentaire Français avec ce qui se passe a l'étranger je me suis aperçus que je serais plus que con de rentrer faire une création en France.
Si nous n'avons que des ressortissant de pays sinistré pour la dentisterie (Espagnol, Portugais Roumains) qui viennent s'installer en France il y a une raison.

--
หมอจัดฟัน

Avatar_small

Shadow

04/08/2013 à 14:46

Alyssa,
Tu veux des chiffres, en voici :
Thésé en 2008 ou 9 (désolé les trucs pas important j'oublie), salarié durant 3 ans, création en 2010.
Heures de fauteuil 35 (idéalement) à 50h suivant la surcharge. Pas de salarié, coût d'installation 135000€ d'emprunt pour tout le matos + clim + parking partiel, remboursement sur 7 ans en taux variable +/- 1%. Loyer d'environ 860€ charges (eau+élec pour 50m²+parking) comprises. J'essaie de tenir mon prévisionnel soit 10 000€ mensuel de chiffres d'affaires. Là dessus il y a 1750€ d'emprunt, en moyenne 1000 à 2000€ de matériel (y compris des compléments de choses qui ne sont pas des consommables), 90€ de téléphone, 80€ de frais bancaires, les frais de labo de 0 à parfois 2000€, les assurances et autres impôts, reste ensuite les charges sociale urssaf et carcdsf, j'arrive dans ma troisième année, à savoir régularisation des 2 premières qui sont au forfait,
Je vais te donner mes chiffres 2012 :
recettes = 157500€ (avec des erreurs de versement de mutuelles qui m'ont payé au lieu du patient), en honoraires purs il y a : 152931€ ; PS : 2012 était une année très chargée et une patiente m'a rapportée à elle seule 13000€ d'honoraires prothétiques, 2011 141000€
dépenses 75475€, sachant que mes retards de versements urssaf et carcdsf sont d'environ 5700€
le bénéfice déclaré est 58790€ (cad sans ces 5700€)
Donc voilà j'ai bossé pour 4900€ mensuels théoriquement, car je ne prélèverai jamais la totalité, on ne sais jamais une erreur ici ou là... J'ai osé me rétribuer 32240€, faut bien payer les impôts sur le revenu et autres! soit 2680€ mensuel, en réalité je prélève 2100€ et des appoints quand impôts entre autres.
J'ai dit 35 à 50 heures de fauteuil, mais il y a le reste, TOUT le reste, je travail seul de A à Z, donc ménage, sté, commande, gestion, compta, secrétariat..., et là vaut mieux pas compter les heures, au mini par semaine 10 15h je pense.
Maintenant tu fais 35+10 (au mieux)= 45 heures hebdomadaires *4.5 sem = 202.5 h/mois ou au pire 65*4.5=292.5h/mois
A l'année tu fais fois 11 mois (ben oui faut se reposer un peu quand même, j'ai passé une année limite burn out) donc on fait une moyenne (202.5+292.5)/2 *11 =2722.5h annuelle
Et maintenant tu obtiens ton taux de revenu horaire : 32240/2722.5 = 11.84€/h en ce qui me concerne en prenant mes prélèvements personnels. On peut prendre le bénef dans ce cas : 58790/2722.5 = 21.6€/h, ou le corrigé après regul urssaf et retraite : (58790-5700)/2722.5= 19.5€/h.

Les difficultés je reviens pas dessus c'est déjà écrit par d'autres personnes avant. Pour ma part actuellement ma retraite est fixée à 68 ans et estimée à 27000€ annuels. Mais c'est pas grave comme l'âge va encore augmenté je serai mort avant d'y avoir droit.
Donc dès que je pourrais j'arrêterais ce métier.
LA force du libéral c'est de compenser le manque de revenu en augmentant le temps de travail librement. Mais je vais avoir 32 ans et j'ai le dos et les bras foutus (au point de devoir annuler des rdv et je suis pas un tire au flanc).
De toutes façons à moins d'être malhonnête on ne roule jamais vraiment sur l'or.
La qualité de mon travail est très proche des standards que l'on m'a enseignés, et heureusement que j'arrive encore à le faire, sinon je pense que je cesserais ce métier par respect pour ceux que j'aide. Je reporte déjà certains actes si j'estime ne pas être suffisamment en forme (autrement dit si je deviens plus dangereux pour le patient).

Maintenant un métier sert à avoir à manger et un toit, il y en a de multiples pour un peu que l'on soit volontaire. Si la peur du lendemain te freine, tes capacités à rebondir servent alors de parachute et diminue cette peur.

Bon courage dans les études, essaies de toujours aller en cours, et n'oublies jamais le respect de ceux que tu soigneras (il commence d'ailleurs par avoir de solides connaissances).

Avatar_1__sfaaph

roumette

04/08/2013 à 15:15

Alyssa, ma mignonne (j'espère que tu es bien une fille, l'expérience prouve que les pseudos n'ont pas de sexe...)
La vraie question à se poser est si tu vas aimer ce métier techniquement et humainement parlant...
Si tu es manche avec tes mains, si tu ne supporte pas le contact humain, si tu n'aime pas faire face aux doléances des patients, (je ne vais pas dire souffrance quand même)..., bref, si tu n'as aucune vocation à soigner, c'est toi qui va souffrir.

J'ai un peu traîné mes guêtres sur un forum étudiant, et je suis étonnée de voir que pas mal de jeunes s'orientaient sur le PACES, sans sembler avoir aucune autre vocation que celle de gagner du fric facilement...
Alors je vais te faire une révélation... il est clair que dorénavant pour gagner du pognon, il faute se mettre directement sur son chemin, et donc être banquier ou assureur...^_^.

Après, et même si moi aussi je ne suis que moyennement sereine sur les relations qui nous lient de plus en plus avec ces derniers, même si je redoute l'application de nouvelles mesures de flicage et de taxation toutes plus connes et brimatoires les unes que les autres, je pense comme dentino, que si on se bouge un tant soit peu le cul, si on ne cherche pas absolument à devenir un dieu vivant sur cette terre (on peut, mais faut pas rêver, ce n'est pas donné à tout le monde...), on peut faire son petit trou, ma foi assez confortable, et ne pas faire de son métier ce qui nous prend le plus la tête dans la vie, voire en faire une partie de sa vie que l'on aime vraiment bien...

Tu veux des chiffres? Je n'ai aucune mentalité française là dessus...
Je travaille dans un cabinet de groupe à trois, nous n'avons qu'une assistante, et elle ne travaille donc pas au fauteuil... du ménage assuré par une boite extérieure qui nous coute sans doute un peu cher, mais qui nous décharge de pas mal d'heures de boulot non rétribué, sans nous lier un salaire... pour le reste loyer finalement assez modéré à 750 euros par mois. Des charges assez modérées somme toute, grâce au fait que nous soyons trois. Mon résultat est variable selon les années, je travaille environ 32 heures pour des bénéfices qui ont oscillé sur la période 2009-2013 entre 29000 et 48000 euros pas an,(avant imposition ^^), pour un chiffre d'affaire d'environ 145000 euros.
Je surveille de près les résultats pour ne pas les faire trop grimper, ayant bien conscience que je peux facilement mettre les doigts dans un engrenage que je gèrerai beaucoup moins bien... mais je dois te dire que 29000 euros en 2009 cela m'a inquiétée aussi...^^. je reste très vigilante et si j'ai la réputation au cabinet d'être la rousse dépensière, je n'achète pas non plus tout le matériel qui pourrait me tenter, car je suis raisonnable.
Cette année, je prends 5 semaines de congés en août parce que ça ne part vraiment pas trop mal...

Donc "petite" dentiste d'après les stats, mais moi ça me va.
Attention ce n'est que MON point de vue.

Je viens de lire le post de seespan et je me marre. Franchement les orthos ne sont pas les plus à plaindre en France...^_^... et tant mieux pour eux.

L'implanto en revanche me semble un peu trop prise d'assaut, et requiert un plateau technique coûteux qui ne supporterait pas "ma médiocrité"... bah, il y a plein de gens qui se précipitent dessus, je leur laisse.

Enfin Eugénol est en train de devenir le royaume des pleureuses et des jésus sur leur croix... je sais que disant cela je vais me faire conspuer et on te dira que je suis une douce hystérique illuminée...^_^, ou pire.

Je te suggère d'aller voir ce qui se passe dans la vraie vie autour de toi. Va donc demander à ton dentiste et à ceux alentours comment ils perçoivent la profession. Tu n'as pas encore les clés pour juger totalement de leur exercice, mais ça te donnera une bonne idée... si tu veux un point de vue proche de la réalité, choisis les praticiens un peu plus jeunes... Moi, je peux déjà être considérée comme vieille.

Mais je redonne un extrait d'un post que j'ai écrit ailleurs...
"Je côtoie une jeune consoeur collaboratrice qui va s'installer. Elle sait ce qu'elle veut, elle se bouge le popotin, elle vient d'acheter sa maison, elle crée un cabinet sur un plateau en ruine, elle bosse dans les normes préconisées, elle n'est pour l'instant pas pétée de thune, mais il me semble qu'elle est heureuse.
Je lui souhaite tout le bonheur du monde.
Ah, au fait, elle ne lit pas Eugénol...^_^."

--
"God sometimes you just don't come through.
Do you need a woman to look after you?"

Avatar_small

belette

04/08/2013 à 15:37

Si tu as choisi ce métier pour ses "revenus et qualité de vie", tu as tout faux!
Les 2 ne sont pas conciliables (sauf exceptions : les surdoués, les malhonnêtes, les non exigeants)
^ ... ^
Ô"""Ô
= o =
°°°°°
edit pour roumette: je voulais dire qu'à côté du métier, il reste peu de temps pour une vie de qualité.C'est mno petit côté défaitiste qui parle.

Images_ja1k0l

seespan

04/08/2013 à 15:47

@ Roumette

Oui je sais les ortho ne sont pas a plaindre :-)
.
Mais en ce qui concerne la dentisterie l'herbe est plus verte ailleurs et l’évolution des conditions d’exercice dans l'hexagone ne sont pas aller dans une condition favorable depuis près de trente ans et avec ce qui vient d’être voté ce n'est pas près de changer.

Donc dans mon cas personnel, je vais commencé a travailler a l'étranger et continuer ma formation en parallèle, mais l'option retour en France dès que j'ai mon diplôme is out.

Et pour notre jeune amis je lui conseillerais de faire ce que font les Roumains et Espagnol c'est a dire commencé dès le début de sa formation a planifié une future expatriation.

--
หมอจัดฟัน

Avatar_1__sfaaph

roumette

04/08/2013 à 15:53

Chacun peut bien aller brouter l'herbe plus verte du voisin.
Ton pré sera toujours ailleurs.
Mon amie Nathalie, assistante commerciale dans la vente d'ordi en gros s'est vue proposer un magnifique poste en Roumanie...lol. Marrant, elle a dit non.
Moi aussi je reste ici, je suis peut être vieux jeu, mais j'ai des parents... je ne les prendrais pas dans mes valises.

--
"God sometimes you just don't come through.
Do you need a woman to look after you?"

Avatar_1__sfaaph

roumette

04/08/2013 à 16:39

Non mais...
Je n'irais pas aux States car ils ont interdit la mimolette vieille à cause des acariens sur la croûte...
Je n'irais pas en Suisse, car c'est un pays trop "proprenordre" pour moi... d'ailleurs une de mes patiente infirmière en est revenue bien échaudée...
Je n'irais pas en Thaïlande car ils prennent les femmes en short pour des putes... alors même si je n'en porte jamais...
Je n'irai pas au Canada, car "tabarnak, y fait crissement froid..."
J'irais pas à Dubaï car je ne suis pas maso.
J'irais ptèt en Angleterre, parce que j'aime bien ce pays... je ferai des angles compo tout bêtes pour 140 livres et je demanderai même à la pauvre petite dentiste française d'en régler l'occlusion et d'en faire le polissage pour une consult... euh...non.
J'irais pas au Land Down Under, parce que les dentistes y sont trop chers. Et que je me doute que je serais leur roumaine.

--
"God sometimes you just don't come through.
Do you need a woman to look after you?"

Avatar_1__sfaaph

roumette

04/08/2013 à 16:45

Belette, à quel niveau estimes-tu des revenus corrects?
Et vraiment confortables?
J'ai peur de ma catégorie...lol, dis moi que tu m'estimes pauvre, ça me rassurera....^_^.

--
"God sometimes you just don't come through
Do you need a woman to look after you?"

Mario_ycg44a

Mario180

04/08/2013 à 17:29

Je remarque chaque jour que certains n'ont pas remarqué que les conditions de vie en France se durcissent depuis les années 70.

A priori, on sait tous que nous serons moins riches que nos ainés, mais moi qui suis sorti de fac en 2005, je n'ai jamais connu cette période faste des années 80 (le black a gogo, pas de CSG-RDS, des prélèvements bien moindres, des normes techniques quasi absentes,...)

Aujourd'hui, on va faire comme tous les français, et tous les occidentaux en général, on va perdre du niveau de vie au profit des milliards de gens qui sortent de leur merde dans les pays émergents.

Cela dit, le métier te garantit à peut près d'être dans le décile des français les mieux rémunérés.

Tu vas assez normalement atteindre 5000 euros de revenus mensuels, et si tu te bouges et trouves une bonne gache (au sens large), tu vas pouvoir gagner plus.

Aujourd'hui, je gagne personnellement un peu plus (pour env 35h et en moyenne 8-9 semaines de vacances), malgré de lourds investissements tant en patientèle qu'en murs ou en matériel/ rénovation (un peu plus de 3000 euros mensuels de crédits, à ajouter au frais de personnel et de cabinet = env. 8000 euros mensuels de frais divers.
Mon cabinet tel que je l'ai refondé avec mon associé n'a qu'une année d'existence, mais bénéficie d'une patientèle qui nous a précédé de près de 20 ans.

Note d'ailleurs qu'un rachat de patientèle ne te coutera qu'une bouchée de pain (selon l'emplacement), et te permettra de bosser à ton compte très rapidement.

On est de moins en moins nombreux, alors tu auras forcément du boulot.

Non, vraiment, personne ne peut te faire croire que tu vas crever la gueule ouverte avec un diplôme de CD. Tu vivras mieux que la vaste majorité des autres.

Par contre, tu vivras moins bien que les riches nantis (tels que les ont perçus les français) des années 80. Pas besoin d'avoir fait sciences po ou d'être un grand économiste pour le comprendre. Cette génération de français a vécu au dessus de ses moyens, c'est à nous, jeunes, de payer la note les 40 prochaines années.

Ne te laisse pas décourager, il y a plein de belles choses à faire de ce diplôme (pour peu que tu aimes travailler de tes mains). N'écoutes pas les oiseaux de mauvaise augures sur Eugenol. Quand on démarre, il faut rêver un peu, se laisser porter par du positif.

Avatar_small

Alyssa

04/08/2013 à 19:31

Merci pour toutes vos réponses !

J'aimerais apporter une précision : non je ne fais pas dentaire juste pour les revenus, je me suis bien renseignée avant de me lancer dans cette voie et je sais qu'il y a d'autre voies plus aisées pour "faire du fric". Mais comme je l'ai dit, je me suis dirigée vers le médical car le suivi des patients m'intéresse vraiment ! Par contre, les spé lourdes où on voit des morts et des agonisants trop souvent ne sont pas faîtes pour moi.

De plus, j'adore tout ce qui est minutieux et précis, travailler avec mes mains, la technique, tout cela m'a attiré !

J'ai toujours aimé aller chez mon dentiste (un super dentiste d'ailleurs, qui a une très bonne réputation), qui ne m'a jamais fait mal, souriant, chaleureux, bref il avait l'air heureux (sa fille l'a rejoint).

La qualité de vie est aussi entrée dans mes critères, et ça forme un tout. Mais je n'ai pas pris dentaire QUE pour la qualité de vie (comme j'ai pu le lire plus tôt). Et s'il s'avère que je me suis trompée à ce sujet, ce n'est pas bien grave puisque ce n'était pas du tout mon premier critère.

@Seespan, quand tu dis qu'il vaut mieux s'expatrier, à quel pays penses-tu par exemple?

@roumette, oui je suis bien une fille ! Mon pseudo n'est pas trompeur ^^. Je t'ai répondu en parti plus haut, je te rassure je ne suis pas venue en dentaire pour les fantasmes et les légendes qu'on raconte sur eux ;) Merci pr tes réponses

@Mario180, ta réponse ainsi que d'autres me rassurent. La situation de cette profession n'est pas catastrophique qd même, même si bien sur il y a beaucoup de contraintes et de problèmes, je ne le nie pas.