Ennemie public numéro un !

Forum associé : Exercice professionnel

R8_p797bs

vive l'endo à perte

26/07/2013 à 16:33

PAT ATRASSE encore une spécial dedicasse a toi et tes prédécesseurs de la pars de la CNSD :)

c'est fou comme il sont toujours obliger de te faire de la pub dans toutes leur propagandes sur leur site :)
ca fait un bail que tu n'as pas etait pas cité en sous entendu dans leur news:): la rançons de la gloire ? (ou plutôt la peur de perdre les prochaine UPRSS ? )

http://www.cnsd.fr/actualite/news/802-devis-conventionnel-qui-a-fait-quoi

je cite :

"
A part l’UJCD-UD qui s’est associée en 2009 au combat contre la loi HPST, les autres syndicats n’ont rien fait. Seuls quelques courriers et pétitions ont été envoyées … or ces actions sont inefficaces ! Seules les rencontres avec les politiques peuvent produire des effets.

Alors que ces syndicats sont bien prompts à engager les procédures judiciaires qui nous reviennent en boomerang comme la PPL Leroux qui risque de légaliser les réseaux fermés et les plateformes telle
Santéclair, aucun n’a engagé de recours contre la loi HPST, ni la loi Fourcade ! Sans doute parce que leurs analyses juridiques étaient les mêmes que les nôtres : il n’y avait pas de faille dans la loi permettant de la remettre en cause.

La loi FOURCADE nous a imposé un devis détaillé avec le prix de vente du DMSM. Par la négociation conventionnelle, la CNSD a transformé cette contrainte en un outil d’explication de nos honoraires. C’est alors que ces syndicats sont sortis de leur torpeur pour attaquer la CNSD, en lui attribuant la responsabilité de cette situation.

Pensent-ils ainsi se dédouaner de leur silence et de leur inaction passée, au moment où le vrai combat – législatif - se menait ?

La ficelle est trop grosse."

--
Dentiste, tout seul dans son cabinet, qui ne peut juger qu’à partir de son vécu quotidien

Images_cu89bm

Tizott

27/07/2013 à 00:59

Les VRP de la CNSD sont de sortie.
Le bourrage de crâne du " Dentiste, tout seul dans son cabinet, qui ne peut juger qu’à partir de son vécu quotidien " continue.

Reçu aujourd'hui dans ma boite mail. comment l'ont-il eue ?

http://form.dolist.net/o/?s=3347-17142-8264-2ce555ba&v=1

Coterie
Néfaste
Sclérosée en
Declin

qui, lors des négos ne fait plus la différence entre compromis et compromission

Boneym_nf4qsi

Patatrasse

27/07/2013 à 22:56

Je vais vous dire. Le chien aboie, la caravane passe .
Je comprends tout à fait les explications foireuses et contradictoires ressassées à longueur de temps en essayant d'expliquer l'inexplicable .La FSDL serait à l'origine de la PPL Le Roux et surtout responsable de la mise en place des réseaux de soins .
Mais bien sur , en 97 nous avons inventé le protocole Mgen et quand Santé Clair est venu copier, c'était à cause de nous. Bon je crois qu'à un moment donné il faut arrêter de croire que tous les confrères" ne peuvent juger du fond de leur cabinet avec si peu de recul ".
La CNSD nous a vendu aux complémentaires au seul motif de pouvoir négocier des réseaux ouverts que les complémentaires ne voudront sans doute jamais tant il y a de différences de "vision" de la Santé au sein même de ces complémentaires .
Bref, au prétexte fallacieux que de toute façon on aurait été sacrifié sur l'autel du désengagement de la sécu autant se couper les mains et les jambes tout seul, il parait que c'est pour notre bien .
J'aurai préfèré un peu de résistance de la part de la dernière muraille censée protéger l'exercice libéral à savoir le GRAND syndicat majoritaire .
Les faits sont là et têtus en plus . Je sors d'une formation à Paris sur les facettes cosmétiques EMax, très peu de chirurgiens dentistes concernés par tout ce qu'il venait de se passer dans les salons feutrés de l'Uncam mais par contre 1 consœur remontée comme une pendule contre son syndicat de toujours . La lettre pour annuler simplement et durablement son adhésion à ce syndicat qui la trompe depuis toujours venait de partir et ça en dit long sur ce qu'il risque d'arriver à nos amis de la CNSD les prochains mois .
Je constate également une recrudescence de messages privés de nonoliennes et nonoliens m'informant que la situation de la profession les incitait à adhérer chez nous en ces temps difficiles ( elles ou ils se reconnaîtront ). Même un adhérent de l'Ujcd vient de rejoindre nos troupes car il estime que nous sommes les seuls à pouvoir combattre les ennemis de la profession .
Tout ceci est normal, me direz vous , ont qu'à se baisser pour ramasser les cocus du syndicalisme de soumission .Mais la grande différence, c'est que ces consœurs ou confrères me proposent de rentrer dans les bureaux régionaux pour apporter quelque chose au mouvement, de quelque manière que ce soit. Adhérer est une chose et c'est déjà très bien mais venir me dire qu'on a la rage et que l'on veut s'investir je dois dire que cela nous motive comme jamais à la FSDL.
La révolte est en marche les ami(e)s

--
http://patatrasse.tumblr.com/

X-ray-03_ngdbtr

cyber_quenottes

27/07/2013 à 23:13

Tizott écrivait:
----------------

> Reçu aujourd'hui dans ma boite mail. comment l'ont-il eue ?

====================

via le conseil de l'ordre a qui tu l'as surement donné

Images_cu89bm

Tizott

27/07/2013 à 23:53

cyber_quenottes écrivait:
-------------------------
> Tizott écrivait:
> ----------------
>
> > Reçu aujourd'hui dans ma boite mail. comment l'ont-il eue ?
>
> ====================
>
> via le conseil de l'ordre a qui tu l'as surement donné

CQFD !

Avatar_small

yobi

28/07/2013 à 13:49

Des discours démagogues, surfant sur le mal-être de nos confrères, s’acharnent à vouloir nous démolir en laissant croire que la CNSD n’a rien fait, rien apporté, et même, que sa politique est à l’origine des difficultés rencontrées.

Pire : la suspicion est lancée sur les élus confédéraux, laissant croire que les signatures (ou les votes) sont obtenues en échange de compensations financières ou honorifiques. Ces rumeurs se heurtent à la réalité des comptes de la CNSD, contrôlés et accessibles.

Trop, c’est trop… Faute d’arguments politiques cohérents, on choisit de souiller l’adversaire. Le désaccord sur les idées n’autorise pas la désinformation, les mensonges et l’atteinte à l’honneur ou à la probité.

La CNSD ne s’est jamais engagée sur ce terrain, et ne le fera pas. Mais elle saura se défendre par tous les moyens à sa disposition contre les calomnies qui ont pour unique but de salir ses dirigeants, ses cadres et ses adhérents. Ces pratiques déshonorent leurs auteurs.

Depuis sa création en 1935, la CNSD a poursuivi les objectifs suivants :


1. Défendre la profession...

contre toutes les attaques, combattre l’exercice illégal, élever notre capacité professionnelle, enrichir nos compétences, puis enraciner notre profession dans la médicalité.


2. Engager et négocier...

une politique conventionnelle contractuelle pour préserver l’exercice libéral.

La CNSD a obtenu, entre autres,

l’obligation du baccalauréat pour entrer dans les écoles dentaires,
puis le PCB,
le doctorat d’État de 3e cycle,
la liberté de prescription et la capacité professionnelle pleine et entière,
le doctorat d’exercice et la naissance des UER d’odontologie,
la définition de l’exercice illégal,
les spécialités, les internats,
le maintien des grands principes de l’exercice libéral,
la transparence et l’équité fiscale. Ce combat de nos prédécesseurs s’est heurté à la même opposition que celui sur la transparence de notre activité aujourd’hui. 35 ans après qui s’en souvient, et qui oserait encore dire que la transparence fiscale n’était pas légitime ?
les droits de la défense dans les contrôles d’activité.

La CNSD a empêché la dissociation de l’acte prothétique, première étape vers la légalisation des denturologues (voir devis).


3. La solvabilisation des soins via les conventions,...

permettant aux patients de se soigner et à nos cabinets de fonctionner. Aujourd’hui, le reste à charge personnel des patients est en constante diminution, et les dépenses de l’assurance maladie obligatoire et des organismes complémentaires représentent 73,5 % de la totalité des dépenses dentaires (soit 7,72 milliards sur 10,5 milliards d’euros en 2011). Cette solvabilisation attire d’ailleurs de plus en plus de praticiens étrangers.

L’exercice totalement libéral, sans la moindre contractualisation, est une option possible… mais seuls 102 chirurgiens-dentistes ont fait le choix de ne pas être conventionnés. Preuve que bien peu de praticiens se sentent capables d’exercer dans ce contexte particulier, sans craindre la libre concurrence.

Les dépenses dentaires sont en augmentation constante, même si leur part dans les dépenses générales de l’assurance maladie décroît.

Il en découle que les honoraires et revenus moyens des chirurgiens-dentistes sont en augmentation constante, que ce soit en valeur courante ou relative.

tableau demographie art cm

Qui peut croire que sans la contractualisation, les évolutions auraient été aussi importantes ? Même si les chiffres moyens masquent une divergence croissante entre les tranches les plus élevées et les plus basses, entre ceux qui font le choix d’un exercice exclusif et ceux qui restent fidèles à l’omnipratique, entre les générations – car les jeunes ont plus de difficultés qu'auparavant –, entre les zones favorisées démographiquement et les autres, etc.

La juste rémunération des actes opposables reste donc un objectif essentiel qui permettra de réduire les inégalités au sein de la profession. Mais, dans le contexte économique et social actuel, cet objectif ne peut se réaliser que par la négociation et la contractualisation. La libération tarifaire prônée par certains entraînera immanquablement une baisse des tarifs, en raison de la concurrence et du dumping qui en découleront, suivis d’une marchandisation généralisée de notre secteur d’activité. L’exemple des pays voisins le démontre.


4. Ces conventions ont permis...

au fil du temps des modifications et des revalorisations, certes insuffisantes, de la nomenclature. Prétendre que la CNSD n'a rien changé démontre que certains ont la mémoire courte (ou sont de mauvaise foi).

tableau evolution ngap

Sans la négociation de la CNSD, aucune évolution n’aurait eu lieu. Certes, les valorisations sont très insuffisantes, nous n'avons eu de cesse de réclamer davantage. Mais, au fil des années, les choix politiques en santé publique ont entraîné l’abandon de certains secteurs par les pouvoirs publics (dentaire, optique, audioprothèse, etc.). De plus, les règles de budgétisation de l’assurance maladie et la place importante prise par les assureurs complémentaires a rendu la négociation de plus en plus difficile, et limité les marges de manœuvre. La concurrence croissante entre les organismes complémentaires pour lesquels le dentaire est devenu un produit d’appel est venue perturber notre exercice.

L'obsolescence de la nomenclature et l'opacité qui en résulte sur les dépenses dentaires nécessitait une remise à neuf : voilà pourquoi la mise en place de la CCAM s’imposait. Une meilleure connaissance de notre activité, qu’elle soit remboursable ou non, permettra des évaluations fines et des revalorisations progressives, en utilisant au mieux les ressources des deux financeurs. À l’heure où la transparence est exigée dans tous les domaines, la profession ne peut espérer un réinvestissement de l’un ou l’autre des financeurs sans lisibilité de notre exercice. Seuls les praticiens qui ont quelque chose à cacher peuvent être contre.

Par ailleurs, il n’était plus possible de laisser aux organismes complémentaires la possibilité de fonctionner en dehors de toute règle : la Charte de bonnes pratiques entraînera une correction progressive de toutes les dérives. Quant aux rencontres au sein de l’instance paritaire, elles permettront d’acquérir une meilleure connaissance réciproque qui ouvrira la voie à des évolutions des prises en charge.

RépondreCiter
Score : -1
King_lcqqit

King of PAP

28/07/2013 à 14:10

@yobi
J'ai arrêté de lire à :"solvabilisation des soins"
Ou tu ne bosses pas en libéral, ou tu fais de la daube.
Edit: la charte des bonnes pratiques, les mutuelles vont se torcher avec et nous on lèchera le papier.

Img_5404_lymaxe

Chicot44

28/07/2013 à 14:45

Heureusement que vous avez eu qq résultats.... en 30 ans !!!!... mais ici nous pensons que ces qq résultats ne cachent en rien vos erreurs, vos conneries et nous pensons que mieux défendu notre profession aurait pu être obtenir beaucoup plus... nous condamnons la confusion avec le co , vos liens ambiguës avec la MACSF, votre discours lénifiant et abrutissant , votre absence d'échange avec les autres syndicats et votre aveuglement actuel malgré tous les signaux d'alarmes ... le rabachage incessant des mêmes excuses , des mêmes contre-vérités pour cacher vos lacunes.. bref votre incurie actuelle...

Flying_snoopy_jx1q2g

hallboy

28/07/2013 à 14:47

est ce qu'il est possible d'exercer dans le cadre actuel et de ne faire que des soins?
Si on veut faire ça a peu pres correctemetn la reponse est non.

est ce qu'on peut exercer la pedo sans depassement d'honraires?
Si on veut faire ça correctemetn, la reponse est non.

sur un groupe de dents anterieure un peu fatiguées et qui (selon les données actuelles ) demandent un mock up/un clef/stratification/digue est ce que je peux realiser ce traitemetn autrement qu'a perte? non
est ce que mm si le patient accepte un depassemetn je peux le faire? non

si le partient est aisé, c'est 4 facettes ( surtraitement )

si il ne l'est pas a court ou moyen terme, c'est devitalisation /core/ ceramo metal

la prevention est elle prise en charge?

la paro?

C'est sur totu ces points ou rien n'a été fait. Sur tous ces points il était possible deprendre son tems pdepuis des annéees pour discuter et montrer a la secu ( et aux mutuelles si ça vous chantait ) qu'il etait possible en investissant de gagner de l'argent.

on pouvait parler du cout des instrument jetables en endo et de la securité publique que cela permettait d'obtenir; pleins d'arguments tournés vers la qualité et qui permettaient un retour sur investissemetn pour la secu comme pour les mutuelles.

Comme ils ne comprennet rien a notre metier ils en ont une vision abslument comptable. par contre ce sont des gestionnaires et une fois presentéé,ils pouvainet le comprendre parceque on ne presentait pas qq chose pour juste sauver nos fesses.

les tarifs secu et CMU vont donc etre bloqué pendant 12 ans et tu nous parle de " solvabilisation des soins "???

Faut vraiment etre un abruti fini. et ce n'est pas une insulte , c'est un constat.

Des copains vers toulouse, vers lyon sont rentré à la CNSD en se disant qu'il yavait une petite chance de faire bouger le machin de l'interieur.... ils s'en mordent les doigts.

60% de 50% ça fait quoi? 30%.

C'est les chiffres de Hollande tiens..

A part un z3 il n'y avait tellement rien a gagner que c'etait un tapis rouge pour se barrer et faire un foin en traitant la secu de grand mechant. ils vous ont donné un hochet et vous l'avez avalé. Bande de cons.

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

28/07/2013 à 14:53

L’exercice totalement libéral, sans la moindre contractualisation, est une option possible… mais seuls 102 chirurgiens-dentistes ont fait le choix de ne pas être conventionnés. Preuve que bien peu de praticiens se sentent capables d’exercer dans ce contexte particulier, sans craindre la libre concurrence."

Et surtout la suppression des remboursements, notamment prothétiques. Les soins opposables on en à rien à foutre vu leur faible valeur. Enfin merde si tu n'es plus conventionné il n'y a plus de remboursements c'est pas de la libre concurrence ca.

Boneym_nf4qsi

Patatrasse

28/07/2013 à 14:54

J'aime bien cette métaphore piochée sur FB au sujet d 'une discussion sur la CNSD

"Le premier qui te traite de cheval, met lui ton poing dans la gueule.
Le second qui te traite de cheval, traite le de con.
Mais le troisieme qui te traite de cheval, là il est peut être temps d'aller te payer une selle."

--
http://patatrasse.tumblr.com/

Avatar_small

doagui

28/07/2013 à 15:07

Franchement Yobi tu me désespères.

Vraiment.

J'arrive pas à déterminer si tu es complètement stupide, totalement en dehors de toute réalité ou simplement très très trèèèèèèès malhonnête.

yobi écrivait:
--------------

> La CNSD ne s’est jamais engagée sur ce terrain, et ne le fera pas.

Tu ne peux pas etre sérieux, franchement. La CNSD se gargarise de publications dans lesquelles elle crache sur le travail des autres organisations, votre site en est rempli et même sur facebook dans le dossier pessoa dès qu'un autre syndicat présentait son action vous arriviez de suite pour laisser entendre que c'était nul et que seule la GRANDE cnsd allait nous sauver ! Sérieusement Yobi, mon pauvre yobi, mon malheureux yobi, soit tu es de très mauvaise foi soit tu es dans un état de sénescence terminal pour avancer des choses aussi ridicules.

>
> Depuis sa création en 1935, la CNSD a poursuivi les objectifs suivants :
>
>
> 1. Défendre la profession...

Pardon, j'ai vomi. Excusez-moi, reprenons.

>
> contre toutes les attaques, combattre l’exercice illégal, élever notre capacité
> professionnelle, enrichir nos compétences, puis enraciner notre profession dans
> la médicalité.

Mais quelle médicalité, petit perroquet ridicule qui ne fait que répéter un discours appris par coeur sans même réfléchir à ce qu'il dit ? Tu étais où quand les médecins ont échappé à la PPL Leroux alors que nous on était relayés au rang de "prothésistes dentaires" dans les discours des sénateurs ?

Quel combat vous avez bien pu mener alors que les centres low cost gérés par des hommes d'affaires et mutilant à tour de bras sont florissants ?

Quel enrichissement de nos compétences ? Tu ne parles pas de la formation continue j'espère, non parce que là sinon je crois bien que je ne pourrais même plus m'empêcher de te pouffer de rire au nez...


> 2. Engager et négocier...

"NEGOCIER"... parlons-en tient !

Comment tu peux même utiliser ce mot alors que depuis des années tout ce que vous avez obtenu c'est des promesses vaines et jamais appliquées derrière ? Des poignées de main molles et des sourires hypocrites auxquels vous étiez bien les seuls à croire ?

Vous êtes des chiques molles et la Sécu devait bien se marrer en sortant des négociations... "Hey Paulo, tu devineras jamais, ils ont accepté ces gros couillons !!!!" "Nooooooooooon tu déconnnes !" " Mais SI jte jure, la totale ! Ils ont tout accepté encore une fois !".

La seule avancée qu'on ait eu depuis des années c'est le SPR57... tu vas pas me dire que grâce à vous je suppose.

> 3. La solvabilisation des soins via les conventions,...
>
> permettant aux patients de se soigner et à nos cabinets de fonctionner.
> Aujourd’hui, le reste à charge personnel des patients est en constante
> diminution, et les dépenses de l’assurance maladie obligatoire et des organismes
> complémentaires représentent 73,5 % de la totalité des dépenses dentaires (soit
> 7,72 milliards sur 10,5 milliards d’euros en 2011). Cette solvabilisation attire
> d’ailleurs de plus en plus de praticiens étrangers.

Ola oui, le reste à charge des patients est en diminution. Bien évidemment pauvre nigaud, simplement parce que le marché de dupe de la convention est à bout de souffle ! Depuis des décennies les dentistes ont été obligés d'augmenter les tarifs prothétiques pour équilibrer leurs comptes, mais on arrive forcément à un point où les finances des patients ne suivent plus ! Du coup les tarifs n'augmentent plus, et forcément le reste à charge finit par diminuer, mais qui est le grand perdant ? Je te laisse deviner, aller un indice : il porte une blouse !

Et puis franchement ne me parle pas de l'attraction du système de soin français... On n'attire que des praticiens tiers mondistes ignorants des réalités économiques des cabinets qui déchantent bien vite quand ils voient la triste réalité. Même les roumains finissent par réaliser que c'est la merde, et ils ne viennent que pour pomper nos aides à l'installation puis ils déménagent. Ah ça des espagnols qui fuient le chômage chez eux ça oui on en attire quelques uns aussi, menfin bon, c'est juste parce qu'entre la peste et le choléras ils sont bien obligés de choisir. Ils sont où les confrères américains, suisses, suèdois ou canadiens ? Ah, on me dit à l'oreillette qu'ils ne viennent pas et qu'ils se marrent en voyant le niveau moyen des soins français !

>
> L’exercice totalement libéral, sans la moindre contractualisation, est une
> option possible… mais seuls 102 chirurgiens-dentistes ont fait le choix de ne
> pas être conventionnés. Preuve que bien peu de praticiens se sentent capables
> d’exercer dans ce contexte particulier, sans craindre la libre concurrence.

Preuve surtout que vous avez là aussi été des nases, même pas foutus de négocier l'apparition d'un secteur 2. Vous êtes au pouvoir depuis très longtemps, vous y étiez déjà quand les conditions économiques globales étaient infiniment meilleures qu'aujourd'hui, vous avez foutu quoi à ce moment-là ? RIEN.

Un syndicat un peu sensé aurait cherché à assurer ses arrières, au cas où demain serait moins florissant. Un secteur II ça aurait été pas mal, ou au moins faire indexer les tarifs négociés sur l'inflation ça aurait un minimum.


> Il en découle que les honoraires et revenus moyens des chirurgiens-dentistes
> sont en augmentation constante, que ce soit en valeur courante ou relative.

Ah mais c'est sûr hein, si on tient compte des porcs qui font de l'endo au lentulo et des amalgames sur screw post, la moyenne s'en sort même très bien. On ajoute à ça tous ceux qui font de la mutilation sur CMU et on fait exploser les scores. Et comme vous comptez également les exclusifs dans votre moyenne, j'ai aucun mal à comprendre comment vous nous vomissez vos chiffres.

Et si on allait voir ce qui se passe dans les cabinets honnêtes pour voir ? J'ai pas la prétention d'avoir le fameux recul de votre présidente, mais de ce que j'en vois autour de moi bah c'est pas glorieux. Les seuls que je vois s'en sortir sont des porcs à qui je ne confierais pas mes doigts de pieds pour une pédicure !

> Qui peut croire que sans la contractualisation, les évolutions auraient été
> aussi importantes ? Même si les chiffres moyens masquent une divergence
> croissante entre les tranches les plus élevées et les plus basses, entre ceux
> qui font le choix d’un exercice exclusif et ceux qui restent fidèles à
> l’omnipratique, entre les générations – car les jeunes ont plus de difficultés
> qu'auparavant –, entre les zones favorisées démographiquement et les autres,
> etc.

Tient un petit éclair de lucidité, comme quoi tout n'est pas complètement perdu.

>
> La juste rémunération des actes opposables reste donc un objectif essentiel qui
> permettra de réduire les inégalités au sein de la profession. Mais, dans le
> contexte économique et social actuel, cet objectif ne peut se réaliser que par
> la négociation et la contractualisation. La libération tarifaire prônée par
> certains entraînera immanquablement une baisse des tarifs, en raison de la
> concurrence et du dumping qui en découleront, suivis d’une marchandisation
> généralisée de notre secteur d’activité. L’exemple des pays voisins le démontre.

Un objectif essentiel dis-tu. On a bien envie de rire, mais franchement c'est trop triste.

Baisse de tarifs chez les voisins, je sais pas trop, moi j'en ai plein en tête des pays voisins qui s'en sortent infiniment mieux que nous. Vous qui avez taaaaaaaant de recul, peut-etre qu'il y aurait des idées à prendre.

>
>
> 4. Ces conventions ont permis...
>
> au fil du temps des modifications et des revalorisations, certes insuffisantes,
> de la nomenclature. Prétendre que la CNSD n'a rien changé démontre que certains
> ont la mémoire courte (ou sont de mauvaise foi).

Ah mais personne ne prétend que vous n'avez rien changer ! On préfèrerait presque d'ailleurs, pour tout te dire ! Non, on voit très bien ce que vous avez changé, il suffit de voir les conditions de travail d'il y a 30 ans et de comparer avec celles d'aujourd'hui. Le changement est très net, je te rassure, on le voit tous.

> Sans la négociation de la CNSD, aucune évolution n’aurait eu lieu. Certes, les
> valorisations sont très insuffisantes, nous n'avons eu de cesse de réclamer
> davantage.

Mais vous êtes des couilles molles, qui ne faites que quémander là où vous auriez du exiger.

> Mais, au fil des années, les choix politiques en santé publique ont
> entraîné l’abandon de certains secteurs par les pouvoirs publics (dentaire,
> optique, audioprothèse, etc.). De plus, les règles de budgétisation de
> l’assurance maladie et la place importante prise par les assureurs
> complémentaires a rendu la négociation de plus en plus difficile, et limité les
> marges de manœuvre. La concurrence croissante entre les organismes
> complémentaires pour lesquels le dentaire est devenu un produit d’appel est
> venue perturber notre exercice.

Ok, admettons que cet argument soit recevable aujourd'hui, c'est quoi votre excuse pour toutes les années précédentes ? Vous étiez où quand l'économie française allait mieux ? Vous étiez où quand les médecins ont obtenu le secteur II ? Vous étiez où quand vous auriez du demander à ce que nos tarifs soient indéxés sur l'inflation ?

>
>
>
> L'obsolescence de la nomenclature et l'opacité qui en résulte sur les dépenses
> dentaires nécessitait une remise à neuf : voilà pourquoi la mise en place de la
> CCAM s’imposait. Une meilleure connaissance de notre activité, qu’elle soit
> remboursable ou non, permettra des évaluations fines et des revalorisations
> progressives, en utilisant au mieux les ressources des deux financeurs. À
> l’heure où la transparence est exigée dans tous les domaines, la profession ne
> peut espérer un réinvestissement de l’un ou l’autre des financeurs sans
> lisibilité de notre exercice. Seuls les praticiens qui ont quelque chose à
> cacher peuvent être contre.

C'est ça, vivons sur des rêves et voyons où ça nous mennera. On a qu'à leur faire confiance, ça a tellement bien marché jusqu'à présent !

Vous êtes des niais.

>
> Par ailleurs, il n’était plus possible de laisser aux organismes complémentaires
> la possibilité de fonctionner en dehors de toute règle : la Charte de bonnes
> pratiques entraînera une correction progressive de toutes les dérives. Quant aux
> rencontres au sein de l’instance paritaire, elles permettront d’acquérir une
> meilleure connaissance réciproque qui ouvrira la voie à des évolutions des
> prises en charge.

La charte... franchement je crois que là y'a rien à dire, devant tant de nigauderie on ne peut que se taire.
>
>

Chat_tbbk18

Ramasoft

28/07/2013 à 15:52

Effectivement lire que la CNSD défend la profession: au mieux ça fait rigoler au pire ça donne envie de vomir.
Et la Charte (vous remarquerez la majuscule) ... PTDR ... du pipeau, du bourre-crétins.

Que foutez-vous encore dans ce pseudo syndicat qui ne roule que pour lui et qui permet à ses apparatchiks de gagner trois sous sans être dans leur cabinet: c'est avec vos cotisations.

Comment un CD de base peut-il encore croire à tous ces mensonges: soit il est idiot, soit il est aveugle, soit il est de mauvaise fois parce qu'il y trouve un intérêt matériel (les fameux apparatchiks).

Doagui a très bien résumé la situation.

Moi, maintenant, je m'en fous complètement que la profession parte en couille, j'ai fait mon temps et j'en suis sorti mais VOUS LES JEUNES qu'est-ce que vous pouvez bien attendre de ce pseudo syndicat ??
Vous voulez devenir les smicards de la médecine, les larbins des mutuelles, les pauvres c... qui vont s'entretuer pour piquer un patient au voisin à coup de protocoles et de tiers payant: bac + 6 pour ça bravo !!

BARREZ-VOUS en masse c'est la seule chose encore possible qui peut changer le cours des choses: donnez la possibilité à la FSDL de vraiment vous défendre.

Voilà, j'ai craché mon fiel.

Boneym_nf4qsi

Patatrasse

28/07/2013 à 16:47

Quand je lis Yobi et les réactions qui s'en suivent , je me demande également si nous vivons dans le même monde ou y aurait il une dimension parallèle où la CNSD a vraiment fait évoluer notre profession dans le bon sens ????
Ça n'existe pas ? Bon alors c'est bien ce qu'il me semblait .

--
http://patatrasse.tumblr.com/

Images_ja1k0l

seespan

28/07/2013 à 17:03

@ Patatrass

Il faut suivre un peut !!!
Il s'agit de la même dimension ou la CNSD est submergé de demande de nouvelle adhésion. Ils ont en tellement qu'ils ont du mal a suivre.

J'avais vue un épisode de X-files ou le sujet était abordé...

--
หมอจัดฟัน

Index_phnysm

pgc

28/07/2013 à 17:03

Ils sont sur la petite planète CNSD.
Dont l'orbite ne va pas tarder à croiser celle de la planète géante Réalité.
Ca ne tient plus debout. Ca devrait se casser la gueule dans pas longtemps. Mais après il va falloir nettoyer tout le foutoir qu'ils ont laissé derrière eux et ce sera beaucoup de travail.

Avatar_small

youn

28/07/2013 à 18:15

Franchement je ne comprends pas qu'un autre syndicat n'organise pas une vraie action contre la CNSD!

Genre une manif contre la CNSD!

Ca ferait parler ça une manif contre un syndicat, j'en ai jamais vu, même médiatiquement ça serait repris!

Imaginez un peu :

"Suite à la dégradations constante de leurs conditions de travail les chirurgiens dentistes ont manifestés ce jour contre le syndicat majoritaire historique de leur profession l'accusant de complicité avec le gouvernement et les mutuelles et de ne pas avoir défendu leur profession depuis 30 ans"

Boneym_nf4qsi

Patatrasse

28/07/2013 à 18:45

Celle la , je la note , elle est excellente. Une manif anti CNSD , peut être l'occasion d'avoir 70% de la profession dans la rue :D

--
http://patatrasse.tumblr.com/

Avatar_small

wiki

28/07/2013 à 21:34

doagui écrivait:
----------------
> Franchement Yobi tu me désespères.
>
> Vraiment.
>
> J'arrive pas à déterminer si tu es complètement stupide, totalement en dehors de
> toute réalité ou simplement très très trèèèèèèès malhonnête.
>
>
> yobi écrivait:
> --------------
>
>
> > La CNSD ne s’est jamais engagée sur ce terrain, et ne le fera pas.
>
> Tu ne peux pas etre sérieux, franchement. La CNSD se gargarise de publications
> dans lesquelles elle crache sur le travail des autres organisations, votre site
> en est rempli et même sur facebook dans le dossier pessoa dès qu'un autre
> syndicat présentait son action vous arriviez de suite pour laisser entendre que
> c'était nul et que seule la GRANDE cnsd allait nous sauver ! Sérieusement Yobi,
> mon pauvre yobi, mon malheureux yobi, soit tu es de très mauvaise foi soit tu es
> dans un état de sénescence terminal pour avancer des choses aussi ridicules.
>
>
> >
> > Depuis sa création en 1935, la CNSD a poursuivi les objectifs suivants :
> >
> >
> > 1. Défendre la profession...
>
>
> Pardon, j'ai vomi. Excusez-moi, reprenons.
>
>
> >
> > contre toutes les attaques, combattre l’exercice illégal, élever notre
> capacité
> > professionnelle, enrichir nos compétences, puis enraciner notre profession
> dans
> > la médicalité.
>
> Mais quelle médicalité, petit perroquet ridicule qui ne fait que répéter un
> discours appris par coeur sans même réfléchir à ce qu'il dit ? Tu étais où quand
> les médecins ont échappé à la PPL Leroux alors que nous on était relayés au rang
> de "prothésistes dentaires" dans les discours des sénateurs ?
>
> Quel combat vous avez bien pu mener alors que les centres low cost gérés par des
> hommes d'affaires et mutilant à tour de bras sont florissants ?
>
> Quel enrichissement de nos compétences ? Tu ne parles pas de la formation
> continue j'espère, non parce que là sinon je crois bien que je ne pourrais même
> plus m'empêcher de te pouffer de rire au nez...
>
>
>
> > 2. Engager et négocier...
>
>
> "NEGOCIER"... parlons-en tient !
>
> Comment tu peux même utiliser ce mot alors que depuis des années tout ce que
> vous avez obtenu c'est des promesses vaines et jamais appliquées derrière ? Des
> poignées de main molles et des sourires hypocrites auxquels vous étiez bien les
> seuls à croire ?
>
> Vous êtes des chiques molles et la Sécu devait bien se marrer en sortant des
> négociations... "Hey Paulo, tu devineras jamais, ils ont accepté ces gros
> couillons !!!!" "Nooooooooooon tu déconnnes !" " Mais SI jte jure, la totale !
> Ils ont tout accepté encore une fois !".
>
> La seule avancée qu'on ait eu depuis des années c'est le SPR57... tu vas pas me
> dire que grâce à vous je suppose.
>
>
> > 3. La solvabilisation des soins via les conventions,...
> >
> > permettant aux patients de se soigner et à nos cabinets de fonctionner.
> > Aujourd’hui, le reste à charge personnel des patients est en constante
> > diminution, et les dépenses de l’assurance maladie obligatoire et des
> organismes
> > complémentaires représentent 73,5 % de la totalité des dépenses dentaires
> (soit
> > 7,72 milliards sur 10,5 milliards d’euros en 2011). Cette solvabilisation
> attire
> > d’ailleurs de plus en plus de praticiens étrangers.
>
> Ola oui, le reste à charge des patients est en diminution. Bien évidemment
> pauvre nigaud, simplement parce que le marché de dupe de la convention est à
> bout de souffle ! Depuis des décennies les dentistes ont été obligés d'augmenter
> les tarifs prothétiques pour équilibrer leurs comptes, mais on arrive forcément
> à un point où les finances des patients ne suivent plus ! Du coup les tarifs
> n'augmentent plus, et forcément le reste à charge finit par diminuer, mais qui
> est le grand perdant ? Je te laisse deviner, aller un indice : il porte une
> blouse !
>
> Et puis franchement ne me parle pas de l'attraction du système de soin
> français... On n'attire que des praticiens tiers mondistes ignorants des
> réalités économiques des cabinets qui déchantent bien vite quand ils voient la
> triste réalité. Même les roumains finissent par réaliser que c'est la merde, et
> ils ne viennent que pour pomper nos aides à l'installation puis ils déménagent.
> Ah ça des espagnols qui fuient le chômage chez eux ça oui on en attire quelques
> uns aussi, menfin bon, c'est juste parce qu'entre la peste et le choléras ils
> sont bien obligés de choisir. Ils sont où les confrères américains, suisses,
> suèdois ou canadiens ? Ah, on me dit à l'oreillette qu'ils ne viennent pas et
> qu'ils se marrent en voyant le niveau moyen des soins français !
>
>
> >
> > L’exercice totalement libéral, sans la moindre contractualisation, est une
> > option possible… mais seuls 102 chirurgiens-dentistes ont fait le choix de ne
> > pas être conventionnés. Preuve que bien peu de praticiens se sentent capables
> > d’exercer dans ce contexte particulier, sans craindre la libre concurrence.
>
> Preuve surtout que vous avez là aussi été des nases, même pas foutus de négocier
> l'apparition d'un secteur 2. Vous êtes au pouvoir depuis très longtemps, vous y
> étiez déjà quand les conditions économiques globales étaient infiniment
> meilleures qu'aujourd'hui, vous avez foutu quoi à ce moment-là ? RIEN.
>
> Un syndicat un peu sensé aurait cherché à assurer ses arrières, au cas où demain
> serait moins florissant. Un secteur II ça aurait été pas mal, ou au moins faire
> indexer les tarifs négociés sur l'inflation ça aurait un minimum.
>
>
> > Il en découle que les honoraires et revenus moyens des chirurgiens-dentistes
> > sont en augmentation constante, que ce soit en valeur courante ou relative.
>
> Ah mais c'est sûr hein, si on tient compte des porcs qui font de l'endo au
> lentulo et des amalgames sur screw post, la moyenne s'en sort même très bien. On
> ajoute à ça tous ceux qui font de la mutilation sur CMU et on fait exploser les
> scores. Et comme vous comptez également les exclusifs dans votre moyenne, j'ai
> aucun mal à comprendre comment vous nous vomissez vos chiffres.
>
> Et si on allait voir ce qui se passe dans les cabinets honnêtes pour voir ? J'ai
> pas la prétention d'avoir le fameux recul de votre présidente, mais de ce que
> j'en vois autour de moi bah c'est pas glorieux. Les seuls que je vois s'en
> sortir sont des porcs à qui je ne confierais pas mes doigts de pieds pour une
> pédicure !
>
>
> > Qui peut croire que sans la contractualisation, les évolutions auraient été
> > aussi importantes ? Même si les chiffres moyens masquent une divergence
> > croissante entre les tranches les plus élevées et les plus basses, entre ceux
> > qui font le choix d’un exercice exclusif et ceux qui restent fidèles à
> > l’omnipratique, entre les générations – car les jeunes ont plus de difficultés
> > qu'auparavant –, entre les zones favorisées démographiquement et les autres,
> > etc.
>
> Tient un petit éclair de lucidité, comme quoi tout n'est pas complètement perdu.
>
>
> >
> > La juste rémunération des actes opposables reste donc un objectif essentiel
> qui
> > permettra de réduire les inégalités au sein de la profession. Mais, dans le
> > contexte économique et social actuel, cet objectif ne peut se réaliser que par
> > la négociation et la contractualisation. La libération tarifaire prônée par
> > certains entraînera immanquablement une baisse des tarifs, en raison de la
> > concurrence et du dumping qui en découleront, suivis d’une marchandisation
> > généralisée de notre secteur d’activité. L’exemple des pays voisins le
> démontre.
>
> Un objectif essentiel dis-tu. On a bien envie de rire, mais franchement c'est
> trop triste.
>
> Baisse de tarifs chez les voisins, je sais pas trop, moi j'en ai plein en tête
> des pays voisins qui s'en sortent infiniment mieux que nous. Vous qui avez
> taaaaaaaant de recul, peut-etre qu'il y aurait des idées à prendre.
>
> >
> >
> > 4. Ces conventions ont permis...
> >
> > au fil du temps des modifications et des revalorisations, certes
> insuffisantes,
> > de la nomenclature. Prétendre que la CNSD n'a rien changé démontre que
> certains
> > ont la mémoire courte (ou sont de mauvaise foi).
>
> Ah mais personne ne prétend que vous n'avez rien changer ! On préfèrerait
> presque d'ailleurs, pour tout te dire ! Non, on voit très bien ce que vous avez
> changé, il suffit de voir les conditions de travail d'il y a 30 ans et de
> comparer avec celles d'aujourd'hui. Le changement est très net, je te rassure,
> on le voit tous.
>
>
>
> > Sans la négociation de la CNSD, aucune évolution n’aurait eu lieu. Certes, les
> > valorisations sont très insuffisantes, nous n'avons eu de cesse de réclamer
> > davantage.
>
> Mais vous êtes des couilles molles, qui ne faites que quémander là où vous
> auriez du exiger.
>
> > Mais, au fil des années, les choix politiques en santé publique ont
> > entraîné l’abandon de certains secteurs par les pouvoirs publics (dentaire,
> > optique, audioprothèse, etc.). De plus, les règles de budgétisation de
> > l’assurance maladie et la place importante prise par les assureurs
> > complémentaires a rendu la négociation de plus en plus difficile, et limité
> les
> > marges de manœuvre. La concurrence croissante entre les organismes
> > complémentaires pour lesquels le dentaire est devenu un produit d’appel est
> > venue perturber notre exercice.
>
> Ok, admettons que cet argument soit recevable aujourd'hui, c'est quoi votre
> excuse pour toutes les années précédentes ? Vous étiez où quand l'économie
> française allait mieux ? Vous étiez où quand les médecins ont obtenu le secteur
> II ? Vous étiez où quand vous auriez du demander à ce que nos tarifs soient
> indéxés sur l'inflation ?
>
> >
> >
> >
> > L'obsolescence de la nomenclature et l'opacité qui en résulte sur les dépenses
> > dentaires nécessitait une remise à neuf : voilà pourquoi la mise en place de
> la
> > CCAM s’imposait. Une meilleure connaissance de notre activité, qu’elle soit
> > remboursable ou non, permettra des évaluations fines et des revalorisations
> > progressives, en utilisant au mieux les ressources des deux financeurs. À
> > l’heure où la transparence est exigée dans tous les domaines, la profession ne
> > peut espérer un réinvestissement de l’un ou l’autre des financeurs sans
> > lisibilité de notre exercice. Seuls les praticiens qui ont quelque chose à
> > cacher peuvent être contre.
>
> C'est ça, vivons sur des rêves et voyons où ça nous mennera. On a qu'à leur
> faire confiance, ça a tellement bien marché jusqu'à présent !
>
> Vous êtes des niais.
>
> >
> > Par ailleurs, il n’était plus possible de laisser aux organismes
> complémentaires
> > la possibilité de fonctionner en dehors de toute règle : la Charte de bonnes
> > pratiques entraînera une correction progressive de toutes les dérives. Quant
> aux
> > rencontres au sein de l’instance paritaire, elles permettront d’acquérir une
> > meilleure connaissance réciproque qui ouvrira la voie à des évolutions des
> > prises en charge.
>
> La charte... franchement je crois que là y'a rien à dire, devant tant de
> nigauderie on ne peut que se taire.
> >
> >

Bonsoir Yobi,

Merci pour l'information. C'est concis et précis.

I

Boneym_nf4qsi

Patatrasse

28/07/2013 à 23:16

Pour un premier message posté en 1 an et demi, tu prends des risques Wikipédia ( désolé , pour le pseudo c'est automatique avec le correcteur de l'Iphone ) :D
--
http://patatrasse.tumblr.com/

Avatar_small

Piccalilly

29/07/2013 à 00:04

hallboy écrivait:
-----------------
> est ce qu'il est possible d'exercer dans le cadre actuel et de ne faire que des
> soins?
> Si on veut faire ça a peu pres correctemetn la reponse est non.
>
> est ce qu'on peut exercer la pedo sans depassement d'honraires?
> Si on veut faire ça correctemetn, la reponse est non.
>
> sur un groupe de dents anterieure un peu fatiguées et qui (selon les données
> actuelles ) demandent un mock up/un clef/stratification/digue est ce que je peux
> realiser ce traitemetn autrement qu'a perte? non
> est ce que mm si le patient accepte un depassemetn je peux le faire? non
>
> si le partient est aisé, c'est 4 facettes ( surtraitement )
>
> si il ne l'est pas a court ou moyen terme, c'est devitalisation /core/ ceramo
> metal
>
> la prevention est elle prise en charge?
>
> la paro?
>
>
> C'est sur totu ces points ou rien n'a été fait. Sur tous ces points il était
> possible deprendre son tems pdepuis des annéees pour discuter et montrer a la
> secu ( et aux mutuelles si ça vous chantait ) qu'il etait possible en
> investissant de gagner de l'argent.
>
> on pouvait parler du cout des instrument jetables en endo et de la securité
> publique que cela permettait d'obtenir; pleins d'arguments tournés vers la
> qualité et qui permettaient un retour sur investissemetn pour la secu comme pour
> les mutuelles.
>
> Comme ils ne comprennet rien a notre metier ils en ont une vision abslument
> comptable. par contre ce sont des gestionnaires et une fois presentéé,ils
> pouvainet le comprendre parceque on ne presentait pas qq chose pour juste sauver
> nos fesses.
>
> les tarifs secu et CMU vont donc etre bloqué pendant 12 ans et tu nous parle de
> " solvabilisation des soins "???
>
> Faut vraiment etre un abruti fini. et ce n'est pas une insulte , c'est un
> constat.
>
> Des copains vers toulouse, vers lyon sont rentré à la CNSD en se disant qu'il
> yavait une petite chance de faire bouger le machin de l'interieur.... ils s'en
> mordent les doigts.
>
> 60% de 50% ça fait quoi? 30%.
>
> C'est les chiffres de Hollande tiens..
>
> A part un z3 il n'y avait tellement rien a gagner que c'etait un tapis rouge
> pour se barrer et faire un foin en traitant la secu de grand mechant. ils vous
> ont donné un hochet et vous l'avez avalé. Bande de cons.
>
>

Bravo Hallboy.
La cnsd manque depuis au moins 30 ans à son devoir.
En acceptant la dévalorisation des soins, elle a endossé la responsabilité de la dégradation progressive de notre pratique.
Cette organisation professionnelle aurait dû jouer son rôle d'expert auprès de la population en alertant puis en refusant sans compromis une telle situation.

Au lieu de cela, elle a fermé les yeux sur la mise en place d'un système pervers de "rattrapage d'honoraires", qui ne peut conduire qu'à la chute de notre efficience en matière de santé publique.

Nous, praticiens conscients, femmes et hommes debout et solidaires, devons cesser de nous rendre complices de cette situation en refusant de continuer à travailler dans ces conditions, en refusant d'apporter notre soutien financier à ce syndicat, et en en démissionnant au plus tôt.

Le vrai progrès social, c'est une politique de santé préventive et responsable, ce ne sont pas des compromis tordus dans le but d'augmenter encore le CA des complémentaires.

Notre mission est de maintenir les bouches de nos patients en bon état de santé!
Pas de chercher à faire du chiffre avec des prothèses et du HN pour s'en sortir.

Avatar_small

yobi

29/07/2013 à 00:08

doagui écrivait:
----------------
>
>
> Tu ne peux pas etre sérieux, franchement. La CNSD se gargarise de publications
> dans lesquelles elle crache sur le travail des autres organisations, votre site
> en est rempli et même sur facebook dans le dossier pessoa dès qu'un autre
>

arrêtes ton délire; prend un tract de la FSDL ou de l'UJCD et tu verras qui crache le plus sur les autres syndicats
>
> >
> > Depuis sa création en 1935, la CNSD a poursuivi les objectifs suivants :
> >
> >
> > 1. Défendre la profession...
>
>
> Pardon, j'ai vomi. Excusez-moi, reprenons.

Voila bien la délicatesse de nos opposants.
>
>
> >
> > contre toutes les attaques, combattre l’exercice illégal, élever notre
> capacité
> > professionnelle, enrichir nos compétences, puis enraciner notre profession
> dans
> > la médicalité.
>
> Mais quelle médicalité, petit perroquet ridicule qui ne fait que répéter un
> discours appris par coeur sans même réfléchir à ce qu'il dit ? Tu étais où quand
> les médecins ont échappé à la PPL Leroux alors que nous on était relayés au rang
> de "prothésistes dentaires" dans les discours des sénateurs ?

Nous nous sommes battus mais nous n'avons pas réussi à faire passer les amendements que nous avions fait présenté.
Peux tu me dire combien d' amendement à fait présenter la FSDL sauveur de notre profession? 0! Par contre pour nous critiquer ils sont très doués....
>
> Quel combat vous avez bien pu mener alors que les centres low cost gérés par des
> hommes d'affaires et mutilant à tour de bras sont florissants ?
Et quel combat a mené la FSDL , sauveur des chirurgiens dentistes?
>
>
> > 2. Engager et négocier...
>
>
> "NEGOCIER"... parlons-en tient !
>
> Comment tu peux même utiliser ce mot alors que depuis des années tout ce que
> vous avez obtenu c'est des promesses vaines et jamais appliquées derrière ? Des
> poignées de main molles et des sourires hypocrites auxquels vous étiez bien les
> seuls à croire ?
>
> Vous êtes des chiques molles et la Sécu devait bien se marrer en sortant des
> négociations... "Hey Paulo, tu devineras jamais, ils ont accepté ces gros
> couillons !!!!" "Nooooooooooon tu déconnnes !" " Mais SI jte jure, la totale !
> Ils ont tout accepté encore une fois !".
>
> La seule avancée qu'on ait eu depuis des années c'est le SPR57... tu vas pas me
> dire que grâce à vous je suppose.
Signer un accord c'est signer un compromis ,c'est à dire de céder sur certain point. évidemment si vous n'acceptez que de signer des accords qui vous sont 100 % favorables , nous en serions toujours à la nomenclature et à la cotation de 1960...
>
>
> > 3. La solvabilisation des soins via les conventions,...
> >
> > permettant aux patients de se soigner et à nos cabinets de fonctionner.
> > Aujourd’hui, le reste à charge personnel des patients est en constante
> > diminution, et les dépenses de l’assurance maladie obligatoire et des
> organismes
> > complémentaires représentent 73,5 % de la totalité des dépenses dentaires
> (soit
> > 7,72 milliards sur 10,5 milliards d’euros en 2011). Cette solvabilisation
> attire
> > d’ailleurs de plus en plus de praticiens étrangers.
>
> Ola oui, le reste à charge des patients est en diminution. Bien évidemment
> pauvre nigaud, simplement parce que le marché de dupe de la convention est à
> bout de souffle ! Depuis des décennies les dentistes ont été obligés d'augmenter
> les tarifs prothétiques pour équilibrer leurs comptes, mais on arrive forcément
> à un point où les finances des patients ne suivent plus ! Du coup les tarifs
> n'augmentent plus, et forcément le reste à charge finit par diminuer, mais qui
> est le grand perdant ? Je te laisse deviner, aller un indice : il porte une
> blouse !

sauf que (voir la PJ)

>
> Et puis franchement ne me parle pas de l'attraction du système de soin
> français... On n'attire que des praticiens tiers mondistes ignorants des
> réalités économiques des cabinets qui déchantent bien vite quand ils voient la
> triste réalité. Même les roumains finissent par réaliser que c'est la merde, et
> ils ne viennent que pour pomper nos aides à l'installation puis ils déménagent.
> Ah ça des espagnols qui fuient le chômage chez eux ça oui on en attire quelques
> uns aussi, menfin bon, c'est juste parce qu'entre la peste et le choléras ils
> sont bien obligés de choisir. Ils sont où les confrères américains, suisses,
> suèdois ou canadiens ? Ah, on me dit à l'oreillette qu'ils ne viennent pas et
> qu'ils se marrent en voyant le niveau moyen des soins français !

demande ce que pense les dentistes allemands du plan Hartz VI!
>
>
> >
> > L’exercice totalement libéral, sans la moindre contractualisation, est une
> > option possible… mais seuls 102 chirurgiens-dentistes ont fait le choix de ne
> > pas être conventionnés. Preuve que bien peu de praticiens se sentent capables
> > d’exercer dans ce contexte particulier, sans craindre la libre concurrence.
>
>
>
> > Il en découle que les honoraires et revenus moyens des chirurgiens-dentistes
> > sont en augmentation constante, que ce soit en valeur courante ou relative.
>
> Ah mais c'est sûr hein, si on tient compte des porcs qui font de l'endo au
> lentulo et des amalgames sur screw post, la moyenne s'en sort même très bien. On
> ajoute à ça tous ceux qui font de la mutilation sur CMU et on fait exploser les
> scores. Et comme vous comptez également les exclusifs dans votre moyenne, j'ai
> aucun mal à comprendre comment vous nous vomissez vos chiffres.

Je te remercie mais je ne fais pas mes pulpectomies aux lentulos et mes honoraires augmentent régulièrement
>
> Et si on allait voir ce qui se passe dans les cabinets honnêtes pour voir ? J'ai
> pas la prétention d'avoir le fameux recul de votre présidente, mais de ce que
> j'en vois autour de moi bah c'est pas glorieux. Les seuls que je vois s'en
> sortir sont des porcs à qui je ne confierais pas mes doigts de pieds pour une
> pédicure !
Je t'invite à visiter ma porcherie Bretonne et tu pourras ensuite me présenter des excuses...et en plus mes tarifs de prothèses sont dans la moyenne de dentistes bretons et bien loin des parisiens et des PACA
>
>
> > Qui peut croire que sans la contractualisation, les évolutions auraient été
> > aussi importantes ? Même si les chiffres moyens masquent une divergence
> > croissante entre les tranches les plus élevées et les plus basses, entre ceux
> > qui font le choix d’un exercice exclusif et ceux qui restent fidèles à
> > l’omnipratique, entre les générations – car les jeunes ont plus de difficultés
> > qu'auparavant –, entre les zones favorisées démographiquement et les autres,
> > etc.
>
> Tient un petit éclair de lucidité, comme quoi tout n'est pas complètement perdu.
>
>
> >
> > La juste rémunération des actes opposables reste donc un objectif essentiel
> qui
> > permettra de réduire les inégalités au sein de la profession. Mais, dans le
> > contexte économique et social actuel, cet objectif ne peut se réaliser que par
> > la négociation et la contractualisation. La libération tarifaire prônée par
> > certains entraînera immanquablement une baisse des tarifs, en raison de la
> > concurrence et du dumping qui en découleront, suivis d’une marchandisation
> > généralisée de notre secteur d’activité. L’exemple des pays voisins le
> démontre.
>
> Un objectif essentiel dis-tu. On a bien envie de rire, mais franchement c'est
> trop triste.
>
> Baisse de tarifs chez les voisins, je sais pas trop, moi j'en ai plein en tête
> des pays voisins qui s'en sortent infiniment mieux que nous.
Les dentistes espagnols , portugais , italiens et même allemand .Tu ne sais probablement pas mais les dentistes allemand ont eux UNE augmentation (6%) de leurs actes en 23 ans. Alors encore une fois réfléchis avant de balancer ton fiel...
http://www.cnsd.fr/actualite/news/489-rencontre-germano-franco-italienne-a-berlin

Vous qui avez
> taaaaaaaant de recul, peut-etre qu'il y aurait des idées à prendre.
>
> >
> >
> > 4. Ces conventions ont permis...
> >
> > au fil du temps des modifications et des revalorisations, certes
> insuffisantes,
> > de la nomenclature. Prétendre que la CNSD n'a rien changé démontre que
> certains
> > ont la mémoire courte (ou sont de mauvaise foi).
>
> Ah mais personne ne prétend que vous n'avez rien changer ! On préfèrerait
> presque d'ailleurs, pour tout te dire ! Non, on voit très bien ce que vous avez
> changé, il suffit de voir les conditions de travail d'il y a 30 ans et de
> comparer avec celles d'aujourd'hui. Le changement est très net, je te rassure,
> on le voit tous.
>
>
>
> > Sans la négociation de la CNSD, aucune évolution n’aurait eu lieu. Certes, les
> > valorisations sont très insuffisantes, nous n'avons eu de cesse de réclamer
> > davantage.
>
> Mais vous êtes des couilles molles, qui ne faites que quémander là où vous
> auriez du exiger.

Et la FSDL exige et n'a RIEN obtenu depuis 30 ans!Si tu crois qu'il suffit d'exiger pour obtenir c'est que vraiment tu n'as jamais rien négocié dans ta vie même privée....Tu es vraiment d'une grande naïveté , découvres un jour la realpolitik
>
> > Mais, au fil des années, les choix politiques en santé publique ont
> > entraîné l’abandon de certains secteurs par les pouvoirs publics (dentaire,
> > optique, audioprothèse, etc.). De plus, les règles de budgétisation de
> > l’assurance maladie et la place importante prise par les assureurs
> > complémentaires a rendu la négociation de plus en plus difficile, et limité
> les
> > marges de manœuvre. La concurrence croissante entre les organismes
> > complémentaires pour lesquels le dentaire est devenu un produit d’appel est
> > venue perturber notre exercice.
>
> Ok, admettons que cet argument soit recevable aujourd'hui, c'est quoi votre
> excuse pour toutes les années précédentes ? Vous étiez où quand l'économie
> française allait mieux ? Vous étiez où quand les médecins ont obtenu le secteur
> II ? Vous étiez où quand vous auriez du demander à ce que nos tarifs soient
> indéxés sur l'inflation ?
Et tu devrais même dire "vous auriez du EXIGER" Aller , grand naïf ,continue de rêver à ton monde chimérique
>
> >
> >
> >
> > L'obsolescence de la nomenclature et l'opacité qui en résulte sur les dépenses
> > dentaires nécessitait une remise à neuf : voilà pourquoi la mise en place de
> la
> > CCAM s’imposait. Une meilleure connaissance de notre activité, qu’elle soit
> > remboursable ou non, permettra des évaluations fines et des revalorisations
> > progressives, en utilisant au mieux les ressources des deux financeurs. À
> > l’heure où la transparence est exigée dans tous les domaines, la profession ne
> > peut espérer un réinvestissement de l’un ou l’autre des financeurs sans
> > lisibilité de notre exercice. Seuls les praticiens qui ont quelque chose à
> > cacher peuvent être contre.
>
> C'est ça, vivons sur des rêves et voyons où ça nous mennera. On a qu'à leur
> faire confiance, ça a tellement bien marché jusqu'à présent !
>
> Vous êtes des niais.
>
> >
> > Par ailleurs, il n’était plus possible de laisser aux organismes
> complémentaires
> > la possibilité de fonctionner en dehors de toute règle : la Charte de bonnes
> > pratiques entraînera une correction progressive de toutes les dérives. Quant
> aux
> > rencontres au sein de l’instance paritaire, elles permettront d’acquérir une
> > meilleure connaissance réciproque qui ouvrira la voie à des évolutions des
> > prises en charge.
>
> La charte... franchement je crois que là y'a rien à dire, devant tant de
> nigauderie on ne peut que se taire.

Bon retourne à tes rêves où il suffit de voter FSDL pour que tout s'arrange ....

Tableau_demographie_art_cm_ewqggq
Avatar_small

Piccalilly

29/07/2013 à 00:08

youn écrivait:
--------------
> Franchement je ne comprends pas qu'un autre syndicat n'organise pas une vraie
> action contre la CNSD!
>
> Genre une manif contre la CNSD!
>
> Ca ferait parler ça une manif contre un syndicat, j'en ai jamais vu, même
> médiatiquement ça serait repris!
>
> Imaginez un peu :
>
> "Suite à la dégradations constante de leurs conditions de travail les
> chirurgiens dentistes ont manifestés ce jour contre le syndicat majoritaire
> historique de leur profession l'accusant de complicité avec le gouvernement et
> les mutuelles et de ne pas avoir défendu leur profession depuis 30 ans"

Il fallait y penser ;-))) !!

Avatar_small

Piccalilly

29/07/2013 à 00:27

Yobi,

Je regrette de ne pas partager ton point de vue, mais je te reconnais le courage de défendre une action à laquelle tu sembles croire.
C'est une attitude qui t'honore.

Ne crois-tu pas que dans ces temps que nous vivons, il serait important de se raccrocher au fondamental, plutôt que de continuer à chercher à négocier des petits pas en face des mastodontes que sont nos partenaires de négo?

L'essentiel : nous sommes des soignants.
Donnez-nous les moyens de soigner, point barre.

J'ai 53 ans.
Si tu savais comme je suis déçue de voir l'état des bouches de nos patients par rapport à ce que ça aurait pu être...

Nous avons pris beaucoup de retard. Il est temps de dire stop.

Boneym_nf4qsi

Patatrasse

29/07/2013 à 01:03

Ça fait mal hein Yobi mais c'est mérité .
Répondre sans arrêt " qu'a fait la FSDL" démontre l'absurdité de TON système .
Vous voulez truster tous les postes, dans toutes les commissions et tous les organismes .Vous êtes prêts à vendre père et mère pour ne pas laisser le moindre poste à un autre confrère issu d'un syndicat différent ( Cf: élections Urps en Paca, tentative d'invalidation des listes en Auvergne, élections du bureau de la Carcdsf etc...) en plaçant même des présidents de votre syndicat à la présidence de certains conseils de l'Ordre départementaux , bonjour le mélange des genres !!!
Tout est bon pour truster tout ce qui se rapporte à la profession AGA, UFSBD, ADF et tout le reste .
Vous êtes partout et en même temps nulle part . Quand il s'agit 1 fois tous les 5 ans de défendre notre exercice lors des négociations conventionnelles, vous vous pointez en syndicat majoritaire, sûrs de vous, n'écoutant pas ce que les autres syndicats ont à dire ( pas la peine, ils ne représentent pas la profession , n'est ce pas ? J'ai même demandé personnellement à ta présidente et au président de l'UJCD une entrevue avant la 2 eme réunion de négos pour préparer un "plan"commun. L'UJCD est venue, ta présidente était trop occupée à ce moment là. Je pense que votre erreur réside dans le fait que vous vous sentez supérieurs aux autres par le nombre de vos adhérents et votre position hégémonique mais c'est une erreur, car les choses peuvent évoluer et le fait de ne plus rien négocier mais tout signer comme si l'avenir de votre syndicat était plus important que l'avenir de la profession (je vous cite " nous n'avons pas signé une fois , on s'est fait plaisir mais cela a été destructeur pour la CNSD ") est une grossière erreur . Amusant de défendre son syndicat avant toute chose . Vous avez peur de perdre vos postes, la reconnaissance d'être les premiers ? C'est quoi le truc qui vous force à tout accepter contre rien ? Je n'arrive pas à comprendre et je ne suis pas le seul, semblerait il.
Alors si tu veux que la FSDL puisse négocier , ne vous comportez plus en donneur de leçons . Acceptez les critiques et visez autre chose que la préservation de votre hégémonie, la profession ne vous en sera que plus reconnaissante.
--
http://patatrasse.tumblr.com/