gaz à tous les étages

Forum associé : Eugénologie

Pa050055_igyagy

mark

10/07/2013 à 14:12
Gaudi-parc-guell-lezard-_ntokms

lezard

10/07/2013 à 15:15

Prout!

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

10/07/2013 à 18:27

Surtout ne pas toucher à ces gisements. Il faut quand meme laisser quelque chose à nos enfants à part la dette.

Avatar_small

Guadeloupe

10/07/2013 à 19:34

mark écrivait:
--------------
> quelqu'un a-t-il vu Gasland?
>
> http://www.arte.tv/fr/le-gaz-de-schiste-et-la-fracturation-hydraulique/4132582,CmC=4147236.html

C'est un sujet très actuel et comme de nombreuses personnes se posent la question sur ces soi-disant nouvelles sources d'énergie miraculeuses, ci-dessous quelques informations éclairantes, en préface de "L'avenir du ptérole" de Oliviers Parks
http://www.piktos.fr/upload/106/600/4/0/9782703309543.pdf
...
A propos des schistes contenant du pétrole :
"Les nappes de pétrole on-shore presque affleurantes du Moyen-Orient de naguère fournissaient un pétrole de très basse entropie, directement utilisable ou presque, avec des coûts d’exploitation très bas. À l’inverse, les schistes bitumineux contiennent du pétrole, c’est vrai, mais tellement dispersé et intriqué dans la roche que son entropie est haute et les coûts d’extraction extravagants – sans parler des désastres écologiques que de telles extractions occasionnent.

Tous les gisements, qui étaient facilement exploitables parce que la Nature y avait concentré les matières, lentement, durant des millions d’ années, sont aujourd’hui épuisés.
Il ne reste plus, pour assumer une demande de plus en plus exponentielle, qu’un volume de plus en plus petit de matières de plus en plus dispersées – donc à coût d’exploitation de plus en plus prohibitif.

Il ne faut pas détenir un doctorat en mathématiques pour comprendre que cette situation converge très rapidement (un siècle ou deux, au maximum) vers l’extinction pure et simple de l’ espèce humaine – et de beaucoup d’espèces vivantes – sur Terre.
Il faut s’attendre à d’énormes cataclysmes si l'on ne fait rien."
...

La préface est de Marc Halévy, ce qui signifie que les sources sont fiables, de qualité et hautement vérifiées.
"Cela n’est en rien ni dramatique, ni catastrophique ou catastrophiste. Nous avons juste à apprendre à vivre autrement ...(voir mes ouvrages Principe frugalité et Simplicité et minimalisme)

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

11/07/2013 à 00:50

C'est sur qu'en France on va prendre de l'avance sous peu question vivre "autrement".)))))))

Aiguille_cyboyt

fatboy

11/07/2013 à 09:48

"vers l’extinction pure et simple de l’ espèce humaine"

Waouu! Tu veux dire, la mort qui tue grave!
Faudrait arreter de prendre vos desirs pour des realites, les ecolos, malheureusement pour vous, l'humanite a de beaux jours devant elle.
Quand il n'y aura plus de petrole (c'est quand d'ailleurs le peak? ca fait 20 ans qu'on me dit que c'est l'an prochain), de gaz (de schiste, naturel, de vache ou que sais-je), d'uranium, de betterave ou de soleil, on trouvera juste autre chose.
Demande toi ce qu'on utilisait comme energie il y a 200 ans, ca te montreras ce qu'il nous reste a decouvrir.

"La préface est de Marc Halévy, ce qui signifie que les sources sont fiables, de qualité et hautement vérifiées."

Pour info, les domaines de competence de ce monsieur sont la franc-maconnerie, la kabbale et le taoisme. J'aurais prefere la geologie, la chimie et la macro-economie. Mais bon, je suis sur que le type est solaiiiire dans des seminaires en Ardeche.

Avatar_small

colza2

11/07/2013 à 10:44

déjà avec les forages de géothermie , il arrive de temps en temps des surprises , alors avec le gaz de schiste , j'ose même pas imaginer le truc.
mais bon, consommons et roulons puisque ça fait exploser le PIB :-))

Pa050055_igyagy

mark

11/07/2013 à 16:57

je repose la question qui a vu le doc?

Avatar_small

Guadeloupe

11/07/2013 à 17:25

fatboy écrivait:
----------------

> Faudrait arreter de prendre vos desirs pour des realites, les ecolos,
...
Mais bon, je suis sur que le type est solaiiiire dans des
> seminaires en Ardeche.

Nous avons déjà beaucoup parlé des écolos dans les échanges ici et confondre ces propos avec les écolos si souvent épinglés donc à toi de chercher si tu veux suivre les discussions :
L'écologie est une chose trop sérieuse pour être laissée aux écolos : http://www.neadigital.com/noo/volonte.htm#ecologie
-----
Ce monsieur comme tu le nommes sur un ton condescendant a travaillé avec Trinh Xuan Thuan, Ilya Prigogine, Hubert Reeves etc ... et possède la rare qualité d'être son propre laboratoire de recherche (entendre par là : ne pas dépendre de subventions de ces multinationales et autres institutions qui, tels les prix nobel d'économie par exemple sont ligotés et ne peuvent dire ou écrire ce qu'ilsvoudraient.
Il encadre à son tour de jeunes pousses de talents, tel Olivier Parks, économiste (HEC) spécialisé en Environnement quand ils publient leurs travaux.

-----
je t'invite à lire cet ouvrage si tu souhaites te faire une opinion de ce monsieur. Cet ouvrage est d'ailleurs préfacé par Ilya Prigogine
L'Âge de la Connaissance - Principes et Réflexions sur la révolution noétique au 21ème siècle
http://www.amazon.fr/L%C3%82ge-Connaissance-Principes-R%C3%A9flexions-r%C3%A9volution/dp/2952051461

-----
enfin, si tu penses qu'il devrait être spécialiste en macro économie pour avoir droit à la parole sur ce sujet, sache que la macro économie ça n'existe pas
http://www.noetique.eu/articles/prospective-eco-management/macroeconomie-bilan-perspectives/

==>Premier exemple : le PIB est un MAUVAIS paramètre qui inclut SURTOUT des transactions financières qui n'ont rien à voir avec l'emploi et la valeur réellement produite (cfr. Stiglitz et autres) (Un ancien responsable de la Banque centrale de Belgique, Bernard Lietaer, a pu avancer qu’avant la crise, sur les 3 200 milliards de dollars (2 272 milliards d’euros) qui s’échangeaient quotidiennement sur les marchés financiers, seuls 2,7 % correspondaient à des biens et services réels !).

==>Second exemple : le taux de chômage ne signifie rien d'autre que le périmètre de l'assistanat généralisé : si les allocations de chômage sont ramenées à zéro, il n'y a plus de chômage. Plus les allocations sociales sont élevées, plus il y a de gens pour en profiter : c'est de l'arithmétique.

--------------
Par contre, il faut marteler deux constats essentiels.

Primo : nous vivons largement au-dessus de nos moyens (avec de l'argent qui est de la fausse monnaie fabriquée sur le dos de nos petits-enfants) ; cela fait cinquante ans que l'on fait croire, par pure démagogie, aux pauvres qu'ils peuvent vivre comme des riches.
Secundo : les "travailleurs" travaillent de moins en moins et il y a de plus en plus de parasites sociaux. De plus, du fait de l'incroyable incurie de nos systèmes éducatifs, nous fabriquons de plus en plus d'inemployables qui seront les pauvres et les exclus de demain. Déjà aujourd'hui, la totalité du PIB de nos pays est produite par moins de 15% de la population totale, ce qui est intenable.

-----------------
La "crise" que nous vivons, a encore de très "beaux" jours devant elle (les plus grosses bulles à éclater sont à venir : CDS, crédit américain à la consommation, spéculation sur les dettes faramineuses et faillites des Etats, spéculation sur les ressources primaires, énergétiques et alimentaires, spéculation sur les terres arables, etc …).

-----------------

Tout ce que l'on nomme gracieusement "reprise" n'est que redistributions de fausse monnaie - tout droit issue des planches à billets - orchestrées par des Etats démagogiques en faillite dont les dettes pharaoniques devront être payées par les générations futures : en bref, nous finançons les pauvres d'aujourd'hui (la paix sociale, autrement dit) en fabriquant de plus pauvres pour plus tard.

En conclusion, dire avec insouciance "Quand il n'y aura plus de pétrole on trouvera juste autre chose" c'est faire le remake de l'orchestre du Titanic, sur le paquebot Monde. "Après moi les mouches"

Photo-thumb-45_lnhuvp

wakrap

11/07/2013 à 18:23
Pa050055_igyagy

mark

11/07/2013 à 21:16

wakrap écrivait:
----------------
> mark écrivait:
> --------------
> > quelqu'un a-t-il vu Gasland?
> >
> >
> http://www.arte.tv/fr/le-gaz-de-schiste-et-la-fracturation-hydraulique/4132582,CmC=4147236.html
>
>
> Cette foutaise écolo?
>
> Lui :
> http://www.contrepoints.org/2012/09/25/98295-gaz-de-schiste-truthland-demonte-les-mensonges-de-gasland

tu ne l'as pas vu, donc :)

Avatar_small

Guadeloupe

19/10/2013 à 22:37

Reçu un documentaire aujourd'hui de mes cousines qui vivent aux USA. Ce n'est que le début des effets secondaires délétères.
http://theweek.com/article/index/251281/north-dakota-trouble-in-boomtown
cf : "là où l'homme passe, l'herbe ne pousse plus. La Mésopotamie, grenier à blé de l'antiquité, berceau de la civilisation, est maintenant un désert. Le Middle West américain manque d'eau et des signes de désertification apparaissent, même en Amazonie."

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

20/10/2013 à 00:25

"Le Middle West américain manque d'eau et des signes de désertification apparaissent, même en Amazonie.""

Putain ! ca pompe dur la fracturation hydraulique !)))))
Les hommes au forages et les femmes dans les clubs de streaptease comme effet délétère ca parait logique ! c'est pas l'égalité entre les sexes ca, il faudrait au moins faire moitié-moitié. Chez bisounours land au moins l'égalité est respectée, avec les boites qui ferment les unes après les autres les femmes se retrouvent au chômage en meme temps que les hommes.))))))
En France c'est pas le schiste qui se fait fracturer mais la société, 0 émission CO2, ouf ! on est sauvés.

Avatar_small

Guadeloupe

20/10/2013 à 12:10

chicot29 écrivait:
------------------
> "Le Middle West américain manque d'eau et des signes de désertification
> apparaissent, même en Amazonie.""
>
> Putain ! ca pompe dur la fracturation hydraulique !)))))
> Les hommes au forages et les femmes dans les clubs de streaptease comme effet
> délétère ca parait logique ! c'est pas l'égalité entre les sexes ca, il faudrait
> au moins faire moitié-moitié. Chez bisounours land au moins l'égalité est
> respectée, avec les boites qui ferment les unes après les autres les femmes se
> retrouvent au chômage en meme temps que les hommes.))))))
> En France c'est pas le schiste qui se fait fracturer mais la société, 0 émission
> CO2, ouf ! on est sauvés.

Bisounours c'est l'autre extrême, et ça ne résout pas les problèmes pour autant. Ce qui est sûr, cette fracturation (fracking) hydraulique est le prochain mirage des USA et l'addition sera lourde.

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

20/10/2013 à 12:52

C'est sur qu'on s'y connait en France en terme d'addition renouvelable, et là c'est pas un mirage.))))

http://www.contrepoints.org/2013/10/10/142020-transition-energetique-larnaque-du-siecle

Avatar_small

Guadeloupe

20/10/2013 à 13:16

chicot29 écrivait:
------------------
> C'est sur qu'on s'y connait en France en terme d'addition renouvelable, et là
> c'est pas un mirage.))))

Oui, entièrement d'accord, c'est le même problème avec les éoliennes et les panneaux photovoltaïques qui sont aussi des utopies souvent à tendance politico-écolo.
Le plus difficile est de prendre conscience que l'on a atteint un seuil et que les solutions ne viendront pas des politiques, de gauche comme de droite, mais de nous, les habitants de cette planète.
Prendre conscience que l'on a atteint le seuil d'inextractibilté de presque toutes les ressources, et que viendra le tour des ressources que l'on imagine abondantes (l'air respirable, les terres arables ...).
Les impostures intellectuelles voudraient nous faire avaler n'importe quoi, que ça soit au pays des bisounoursLand illuminés ou de lobbiesLand aveuglés par la cupidité. Ce que l'on constate à l'arrivée, ce sont toujours les mêmes qui payent l'addition pour assouvir la voracité d'une minuscule poignée au détriment de l'intérêt général.

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

20/10/2013 à 13:43

" Ce que l'on constate à l'arrivée, ce sont toujours les mêmes qui payent l'addition pour assouvir la voracité d'une minuscule poignée au détriment de l'intérêt général."

La croissance est directement liée à la consommation d'énergie. Hollande veut diviser par 2 la consommation de la France, rassures toi, on est sur la bonne voie.)))))))

Avatar_small

Guadeloupe

20/10/2013 à 13:59

chicot29 écrivait:
------------------

> La croissance est directement liée à la consommation d'énergie. Hollande veut
> diviser par 2 la consommation de la France

Ce ne sont que des grands discours. Le métier de politicien est devenu celui de chasseur de suffrage, c'est ça leur programme. Si on en est là, ça n''est pas juste à cause de Hollande & Co, pour autant, même s'ils ont poussé le bouchon très loin dans l'inefficacité et l'absurdité.

Pa050055_igyagy

mark

08/11/2013 à 18:16

Guadeloupe écrivait:
--------------------
> Reçu un documentaire aujourd'hui de mes cousines qui vivent aux USA. Ce n'est
> que le début des effets secondaires délétères.
> http://theweek.com/article/index/251281/north-dakota-trouble-in-boomtown
> cf : "là où l'homme passe, l'herbe ne pousse plus. La Mésopotamie, grenier à blé
> de l'antiquité, berceau de la civilisation, est maintenant un désert. Le Middle
> West américain manque d'eau et des signes de désertification apparaissent, même
> en Amazonie."

http://www.arte.tv/fr/australie-combattre-la-secheresse/2544508.html

Avatar_small

Guadeloupe

26/02/2014 à 21:33

Rex Tillerson, le patron d'ExxonMobil, la plus grosse compagnie pétrolière privée du monde, dit non au gaz de schiste... près de chez lui.
M. Tillerson agit en connaissance de cause dans la mesure où il a investi plus de 31 milliards de dollars (22,5 milliards d'euros) dans l'extraction de gaz de schiste depuis qu'il est à la tête de la compagnie américaine.
Ce scénario digne d'une série télé tombe assez mal, au moment où Exxon s'est lancé dans une campagne pour convaincre que l'extraction du gaz de schiste ne pouvait avoir que des retombées positives pour les communautés locales.

www.lemonde.fr/planete/article/2014/02/26/le-patron-d-exxon-mobil-contre-le-gaz-de-schiste-pres-de-chez-lui_4373936_3244.html

Avatar_small

Guadeloupe

03/08/2014 à 18:03

"La révolution du gaz de schiste est tout sauf une panacée qui permettrait une croissance infinie. Les entreprises de fracturation doivent s'endetter toujours plus pour mener à bien d'autres forages.
Le boom du gaz de schiste n'est pas durable.
L'industrie pétrolière et le gouvernement des États-Unis ont été directement responsables du battage médiatique autour de la fracturation, parce que les réserves de gaz de schiste sont tout ce qui reste dans le monde...
Ce sont des roches réservoirs vraiment difficiles et, par conséquent, si nous avons également attendu pour cela, avant de le promouvoir, c’est parce que toutes les occasions les plus attrayantes avaient été épuisées"
Les marges bénéficiaires en diminution menacent de nombreuses entreprises de gaz de schiste quant à leur existence économique
La dette totale des 61 plus grandes sociétés de fracturation a doublé à 164 milliards de dollars depuis 2010"
http://deutsche-wirtschafts-nachrichten.de/2014/07/08/ende-des-booms-fracking-firmen-machen-immer-neue-schulden/

On est donc loin des effets d'annonce à propos de l'indépendance et de la surproduction énergétique des USA dès 2017 grâce à l'exploitation massive des gaz de schiste"

Pa050055_igyagy

mark

03/08/2014 à 22:26

Guadeloupe écrivait:
--------------------

> Le boom du gaz de schiste n'est pas durable.

Peu importe pour ceux qui y auront trouvé leur compte à court terme: prise de bénéfice ou énergie moins chère...

Le coût environnemental commencerait-il à peser sur les marges à long terme des entreprises et sur l'opinion publique à partir des riverains d'exploitations?

... tout cela en attendant une extraction sans risque, bien sûr... :)

Avatar_small

Guadeloupe

08/09/2014 à 17:43

Cette finance-là par exemple est destructrice à grande échelle (onde de choc économique et écologique) :

Le 3 septembre 2014
"Une énorme bulle (gaz de schiste) s'est développée. Celle-ci éclatera plus tôt que prévu. Les conséquences seront très dévastatrices

"The coming natural gas deliverability crisis and bursting of the shale gas bubble will take many by surprise since virtually the entire mainstream media has bought into the unsupported belief that America has decades of cheap natural gas just waiting to be exploited."

http://www.forbes.com/sites/billpowers/2014/09/03/the-popping-of-the-shale-gas-bubble/

Avatar_small

Guadeloupe

26/10/2014 à 15:16

Dallas ..... ton univers impitoyable
La découverte du champ pétrolifère de Kashagan en 2000 était qualifiée de "plus grande découverte de pétrole dans le monde depuis trois décennies.
Le projet était censé pomper 1,2 million de barils par jour.
Il y a un an, lorsque le premier filet de brut a brièvement coulé, il était déjà en retard de huit ans.
Son coût de 43 milliards de dollars dépasse de 30 milliards de dollars les prévisions budgétaires.
La production n'aura duré que quelques semaines avant que des fuites de gaz toxique ne contraignent à la suspension de la production.
http://peakoil.com/production/one-of-the-worlds-biggest-oil-projects-is-a-total-fiasco

Constat :
"Les majors sont trop grandes
La taille même des principaux acteurs du pétrole joue également contre eux en matière de croissance.
Les niveaux de production de la plupart des champs pétroliers augmentent fortement la première année, puis stagnent et diminuent ensuite progressivement."

Que faire ? Reprenez une barre de schiste et ça repart, dixit les mêmes... majors à leurs actionnaires
"Le schiste possède bien des avantages comparé aux champs classiques."
Oui mais ... ce qu'on ne dit pas sur le miracle gazier américain
Subventions, enrichissement puis... faillite.
http://m.lesechos.fr/redirect_article.php?id=0202464816336

Avatar_small

Guadeloupe

25/01/2015 à 17:41

Effondrement de l'industrie de schiste Américain
De très nombreuses compagnies ont une dette 4 à 6 fois plus grande que leur Ebitda (bénéfice brut avant impôts, intérêts de la dette, usure du matériel...). Trouver de nouveaux financements est devenu très difficile pour ces compagnies, l'une d'elle vient par exemple d'emprunter 142 millions de dollars à 11%."
http://www.reuters.com/article/2015/01/13/us-investing-gundlach-oil-idUSKBN0KM2EQ20150113