Conventionnement ?

Forum associé : Exercice professionnel

Image_ik684g

chirphil

23/06/2013 à 14:17

Bonjour a tous ,
Je suis nouveau sur le forum mais parcours depuis plusieurs mois vos discussions .
Je me présente , je suis praticien omnipratique en libéral depuis environs une quinzaine d'années dans une petite ville de province (8000 habitants , 2 praticiens) .
Le sujet de ce post porte sur l'avenir de la profession . Comme vous l'avez sûrement constaté , en une décennie , le bénéfice est passé de 40-45% du CA à 30-35% , remettant en cause notre équilibre financier .
Pourquoi? Les charges sociales obligatoires explosent (TX cotisation Urssaf , retraite .....) , les frais de fonctionnement augmentent eux aussi avec la mise en place de nouvelles obligations et normes (parfois utiles , souvent inutiles ) , et nos tarifs qu'ils soient opposables ou non , n'ont pas été revalorisé pour les uns et peu augmenté pour les autres crise oblige .
Conséquence , pour maintenir des revenus à peu près constants nous n'avons pas d'autres choix que d'augmenter les heures travaillées au fauteuil avec brun out au bout , ou bien multiplier les actes au détriment de la qualité avec un burn out également par manque d'épanouissement professionnel .
Alors que faire ?
Dans la situation actuelle , nous n'avons que très peu de moyens : uniquement la possibilité "légale" d'augmenter nos tarifs non opposables , déjà élevés , qui va très probablement disparaître petit à petit après plusieurs remises en cause par le gouvernement , les mutuelles , les patients .....
Il nous faudrait alors pouvoir agir sur l'autre branche de notre activité : les actes opposables , qui en plus représentent la plus grande partie de notre activité en temps . De surcroît , ces tarifs sont perçus comme "peu chers" par nos patients . Vous avez sûrement déjà entendu certains vous faire la remarque après une endo molaire reconstitution : "c'est tout Docteur?" . Ils sont tout à fait prêts à débourser plus pour ces soins dits opposables .
MAIS IMPOSSIBLE !!!!!!
Par notre conventionnement , la sécu nous impose ces tarifs et ne les a pas revalorisé depuis plus de 20 ans !
Alors il convient de regarder de plus près l'intérêt de cette convention .
Pour nous , le seul avantage consiste en une prise en charge partielle de nos cotisations maladie par la sécu , prise en charge qui a déjà beaucoup diminué et qui se réduira encore dans les années futures , ne représentant plus que quelques milliers d'euros/an/praticien et non pas des dizaines de milliers d'euros/an/praticien . Autre avantage ? Je n'en vois pas . C'est le seul , alors qu'aujourd'hui si nous pratiquions des tarifs soins à leur juste valeur , nous pourrions très facilement assumer la totalité de notre cotisation maladie . Cela représente un faux avantage et nous ne sommes absolument pas gagnant .
Pour la sécu , l'avantage est plus important : contrôle intégral des dépenses de soins dentaires , et parfaite connaissance de nos revenus professionnels , gros avantage pour mener des négociations en sa faveur .
Mais au fait , à l'heure de signer cette convention avec la sécu au moment de votre installation , vous êtes vous posés la question de votre conventionnement ? Non , ou très vite , trop impatient de débuter votre carrière professionnelle . En plus si on se pose la question , la sécu a un argument de taille pour vous convaincre : le tarif d'autorité .
C'est a dire qu'un patient cotisant normalement à la sécu comme tout le monde , ne sera pas rembourse de la même manière selon qu'il choisisse de se faire soigner par un praticien conventionne ou non , remetant d'ailleurs en cause le libre choix du praticien . Pour un détartrage , chez le conventionne il touchera de la secu 70% du tarif opposable , chez le non conventionné moins de 10% de ce tarif . Tiens ça ne vous rappelle rien , cherchez bien , .... Oui les accords MGEN , MFP ......... Plusieurs fois dénonces et condamnes par les instances juridiques . Toute personne cotisant de la même façon doit pouvoir bénéficier des mêmes remboursements , question de justice , et c'est normal .
Alors qu'attendons nous ? Au lieu de passer notre temps et énergie à négocier ou renégocier , ré renégocier , une convention qui sera toujours boiteuse et illégale , agissons sur notre seul bras de levier puissant et efficace , DÉCONVENTIONNONS NOUS MASSIVEMENT et faisons condamner ce tarif d'autorité illégal .
Les suites : pour la sécu , les remboursements de soins seraient identiques avec en moins sa prise en charge cotisation maladie , donc gagnante . Pour les complémentaires un reste à charge plus important sur la part soins mais peut etre plus faibles sur les protheses a négocier avec leur clients et c'est leur rôle . Pour nous , avantage immédiat en apportant un ballon d'oxygène , nous permettant de revaloriser nos actes de soins , toujours avec tact et mesure , mais a des tarifs justes nous permettant de s'équiper afin de nous faciliter la tache et ainsi obtenir des soins de qualité . Quel bonheur de pratiquer des soins avec épanouissement professionnel et adieu brun out et autre dépression , et probablement remotivation des jeunes diplômés pour revenir vers le libéral en désertant les postes salariats des low Cost et autres centres mutualistes tirant notre profession vers le bas .
Nous étions des professions LIBÉRALES , redevenons libres en nous libérant de cette convention obsolète et plus ou moins légale qui ne nous apporte rien , ou si peu par rapport à ce que nous pourrions gagner en redynamisant notre profession .
Voilà , c'était un peu long mais je souhaitai vous apporter et partager ma réflexion sur notre avenir . Je pense qu'il est indispensable de vraiment changer . Il est impossible d'obtenir quelque chose de satisfaisant et durable , même avec toutes les bonnes volontés affichées , en s'appuyant sur une structure fragile et bancale qu'est notre convention . La chute ne sera que plus rude .
Merci .

Avatar2_u3u8yh

riccyman

23/06/2013 à 14:32

j'ai déjà proposé le déconventionnement global. ICI

http://www.eugenol.com/sujets/400270-dehors-fernando?page=6#post_672757

et fin du post.

Je pense qu'on en rêve tous. Y a plus qu'a se compter.

Faut les prendre de vitesse, parce que là ils sont en train de nous enterrer vivants avec leur potes mutualistes.

Boneym_nf4qsi

Patatrasse

23/06/2013 à 14:34

Très bonne analyse ( tu n'es pas à la Fsdl par hasard ????)
Petit bémol sur les solutions:
Pour un déconventionnement massif il faut du monde et la profession est composée majoritairement de "moutons " et pas de "loups" , je le sais sinon la Fsdl serait majoritaire depuis 30 ans ;0)
Le tarif d'autorité doit disparaître c'est une évidence mais cela ouvrirait enfin la porte au déconventionnement puisque le tarif des soins seraient libres et le remboursement identiques mais cela , l'Etat n'en voudra jamais .
Par contre une sortie des soins opposables pour ceux qui en font la demande et une prise en charge par les complémentaires puisqu'elles ci dégagent chaque année des bénéfices indécents .
Pour cela il faudrait que les associations de consommateurs fassent pression sur le fait qu'un adhérent à une complémentaire cotise 3 fois pour sa santé , pour un remboursement dans le dentaire dans 80%, minable .
1 fois pour la sécu
1 fois pour la complémentaire
1 fois le reste à charge
C'est au peuple de réclamer des comptes , et à nous de faire passer l'info .Les français votent pour des représentants, à eux de bien les choisir .
--
http://patatrasse.tumblr.co

Avatar_small

paradoxe

23/06/2013 à 14:36

Commence par participer à
http://www.lamedecinelibre.fr/
Pour l'instant, le seul espoir d'une mutuelle qui rembourserait des soins d'excellentes qualité, contrairement à 99,99% des autres.

Avatar2_u3u8yh

riccyman

23/06/2013 à 14:40

Qu'est ce que ça peut bien foutre au peuple que la L'Odontologie conservatrice, l'Endodontie et la pathologie, soient les parents pauvres de notre art.

Un déconventionnement massif leur ferait mal au cul et puis c'est tout.

Boneym_nf4qsi

Patatrasse

23/06/2013 à 14:44

"Épicetou"
Sors de ce corps Philippe Lucas ! ;0)

--
http://patatrasse.tumblr.com/

520790-deux-cles-croises-sur-eux_uyueod

Tapavuméclé

23/06/2013 à 14:46

-C'est remboursé le bain de bouche, docteur?
-Non.
-Ben, le mettez-pas alors.

Dieu sait que je suis à donf avec toi Chirphil. Mais brutalement, le déconventionnement provoquera le chaos dans nos cabinets. Un choc pour un population sur-assistée.

L'osteopapate ou l'étiopapate, 50 euros la séance non remboursée, c'est normal. Mais le coup du bain de bouche, c'est régulier. Alors une endo+compo à 250 euros (et je suis très gentil), remboursé des clopinettes, ça ne passera pas. Ou très peu. Et on perdra notre temps à expliquer des trucs que personne ne comprendra.

Je n'y crois pas en l'état, ni à court terme. Mais j'en rêve.

Avatar2_u3u8yh

riccyman

23/06/2013 à 14:51

tu peux dire 100 euros chez l'ostéopathe.

sauf que la douleur elle revient 2 mois après.

un belle endo c'est à vie, excuse nous du peu.

Images_jm2g2g

dr_0le

23/06/2013 à 15:36

Vous avez oublié la règle d or du français:
La santé c'est gratuit!!

A partir de la, pour faire des soins en s'épanouissant. , il vaut mieux déménager...

Perso, j essaie de développer au mieux mon activité hn pour me sortir des griffes du couple sécu mutuelle..
Alors oui je ne soigne pas tout le monde, mais les patients sont prévenus. Mon agenda favorise ceux qui sont assidus et qui paient.
Finalement j'applique certaines idées de PS..
Sauf que je n'ai jamais suivi une de ces formations.

Je ne cours pas après l'argent, je ne bosse que 3,5 j par semaine, mais j'ai une vie a côté!
Je prends toutes mes précautions pour éviter stress inutile..

Je prends du temps pour expliquer les plans de traitement, ils sont beaucoup mieux suivis, et surtout je passe pour quelqu'un de bien qui est a l'écoute de ses patients..

J ai choisi cette activité: lieu d'installation dans un coin favorise.
Profitons en nous sommes encore libres de choisir!

Je pense que le déconventionnèrent est une douce illusion..
La majorité des patients de foutent de savoir si le cône est a l apex ou pas, tant que c'est gratuit!!

En revanche, quand ça leur coûte quelque chose, ils sont beaucoup plus attentifs!!

Allez frappez moi, salaud de voleur!

X-ray-03_ngdbtr

cyber_quenottes

23/06/2013 à 15:48

il y a 15 ans en guadeloupe

tarif de soins libres ( bin oui ils ont osé EUX ! )

avec remboursement identiques a ceux des conventionnés

résultat => devis de soins ( bin oui il y a ED )

devis pour bio 26 radios amalgame couronne versus devis extraction dentaire 26

devinez ce qu'ils choisissent à 25 ans ?

Image_ik684g

chirphil

23/06/2013 à 18:05

Je constate que l'avis est partage et je m'en réjouis .
Plusieurs problèmes à surmonter : faire supprimer ce tarif d'autorité , et responsabiliser les patients .

Tarif d'autorité : je pense qu'une condamnation de la sécu est tout à fait possible aux vues du droit européen , pour cela il faudrait une union syndicale forte organisant une fronde et en tentant également d'y associer des associations de patients ; mais effectivement la décision rendue ne serait pas forcément appliquée par l'état (pas la première fois) .

Responsabiliser le patients : comme le précise dr olé , lorsqu'on paye on fait plus attention . Je pense que les patients se responsabiliseront d'eux mêmes , et pour les y aider mettre en place une politique de remboursement plus restrictive pour les contraindre à certains devoirs et ne pas seulement leurs donner des droits : consultation annuelle obligatoire totalement prise en charge , si alors des soins sont nécessaires leurs remboursements se fera à un certain taux à définir , par contre si la visite annuelle n'a pas été effectuée ce même taux sera divisé par deux ou trois .

Si un deconventionnement massif se mettait en place , je ne suis pas sur du chaos . En effet , je connais personnellement un ophtalmo qui s'est déconventionne il y a quelque années , et ma foi il s'en porte très bien et la grande majorité de ses patients l'ont suivi : matériel high tech , plus grande disponibilité et au final meilleure médecine . Car évidemment une hausse des tarifs de soins nous obligera également à certains devoirs , dont une qualité de soin à perfectionner et une disponibilité plus importante , mais comme il me l'explique c'est beaucoup plus facile et naturel lorsqu'il existe une juste rémunération . C'est un cercle vertueux qui se met en place .
Alors c'est sur , il y aura toujours les patients qui refuseront tout , qui iront voir d'autres confrères et qui décideront de leur soins en fonction du devis , mais c'est beaucoup plus sain que de les leurrer en leur faisant croire que nous realisons tout nos soins de facon standardisee et qu'il n'existe aucune difference entre nous ( certains sont plus doues pour l'endo et d'autres plus pour la paro ) . Les patients feront leur choix en connaissance de cause . Il faut sortir de cette pensée égalitariste de bon gout de nos jours .
C'est vrai , pour les patients avec peu de revenus le choix entre deux devis sera vite fait , certains préfèreront tout de même la meilleurs solution même à un coût plus élevé et feront l'effort , et ce sera à nous qui connaissons nos patients de savoir leur expliquer les choses . Et puis il y aura ceux qui n'entendrons rien et tant pis pour eux .

Je ne savais pas qu'en Guadeloupe les tarifs avaient ete libres . Ce serait intéressant d'en voir les résultats .

520790-deux-cles-croises-sur-eux_uyueod

Tapavuméclé

23/06/2013 à 18:06

...je vais dire un truc qui va faire bondir: je pense qu'on a jamais été aussi loin du déconventionnement, d'une part, et jamais aussi près du "protocole-pour-tous", d'autre part.

Les mutuelles s'organisent, se regroupent, s'implantent. Un même protocole regroupe parfois plusieurs mutuelles, et elles s'y mettent toutes! Et que dire du remboursement différencié qui va être légalisé très bientôt... et des pressions des mutualistes vis à vis de la CCAM à venir (rebonjour la DEP sous une forme batarde!).

Enfin...pour les moins convaincus...jetez un coup d'œil à l'attitude de MST au discours de la Mutualité face à son président, j'en ai fait une dysenterie nerveuse. Repensez au quinquennat précédant et à son cortège de coups de poignards dans le dos.

On est à l'aube du règne des mutuelles. Les patients cautionnent complètement en faisant semblant de se plaindre. La médecine de ville au sens large va être très lourdement impactée. Les récalcitrants résisteront un temps. Puis se feront écraser par ce rouleau compresseur.

Pour un gars comme moi qui a envoyé chier tous les protocoles depuis 10 ans, c'est dur à avaler.

On va nous parler "d'évolution" du système. Je parlerais plutôt de "mutation", comme dans le processus cancéreux.

Avatar_small

youn

23/06/2013 à 18:22

Je pense que ça bougera beaucoup plus vte que vous ne le pensez :
http://podcast.rmc.fr/channel215/20130604_carrement_brunet_0.mp3
70% sont pour la fin du monopole de la Sécu. Et visiblement ça bouge énormément de ce côté, au point que mes titulaires qui ne sont au courant de rien et signent la plupart des conventions mutuelles pensent sortir à la rentrée, sur conseil de leur comptable et de leur avocat.

Ca va permettre non seulement de vivre bien mieux (plus de cotisations maladie/retraite absurdes) mais en plus petit a petit de se déconventionner, puisque une partie de la population ne sera plus à la Sécu. Et je pense que du coup le tarif d'autorité sera purement et simplement supprimé. Et je demande ce qui fait qu'il existe celui-là pour les praticiens français et pas pour les praticiens Européens ça me semble très peu valable avec la conception de libre concurrence en Europe. Ameli me rétorquera que si je suis déconventionné je dois en accepter les conséquences, mais si le raisonnement menant à la sortie du monopole de la Sécu est valable, et que les CPAM RSI et autres sont reconnus (c'est déjà le cas) comme des sociétés de droit privé en charge d'un marché publique sans appel d'offre, et donc soumis au code de la mutualité : le Tarif d'autorité est donc totalement illégal puisque contraire au libre choix du praticien.

Je ne sais pas ce que vous attendez pour porter plainte et poser la question en haut lieu. Parce que si l'on attend le 24 Juillet on risque de prendre cher. De toute façon l'avenir de la profession en France se jouera le 24 Juillet.

M_xowzvs

orvieto2

23/06/2013 à 18:32

.

80x80_image06_funny_w4abq5

bigcandy

23/06/2013 à 18:46

Chirphil écrivait :
En effet , je connais personnellement un ophtalmo qui s'est
> déconventionne il y a quelque années , et ma foi il s'en porte très bien et la
> grande majorité de ses patients l'ont suivi : matériel high tech , plus grande
> disponibilité et au final meilleure médecine .

Comment peux tu comparer 2 exercices si différents :

l'ophtalmo, tu y vas 1 fois tous les 2 ans pour un contrôle : bilan tu payes peut-être 150 € non remboursés.

le dentiste : tu me diras quels soins tu peux faire pour le même tarif alors que la moitié de la bouche est à refaire ?

Tu peux payer une fois 150€ pour 2 ans chez l'ophtalmo, chez nous, c'est différent !

373698_171583336220573_59291450_n_qo7p9y

uɹöɾq

23/06/2013 à 19:18

Si on parle de l'ensemble de la profession, le plus simple reste de changer de pays ou de métier, les Français auront (et ont déjà) la dentisterie qu'ils méritent, grâce à nos amis roumains et espinguins.

Les Français au sens large veulent du "gratuit" en matière de santé, une minorité de praticiens pensent pouvoir appliquer les procédés qui leur permettent un exercice rentable ET gratifiant -c'est là que réside la gageure- au reste de leur corpus; ils se fourvoient: leur réussite est principalement induite par la sélection d'une minorité de Français qui leur correspondent.
Le marché de la qualité au juste prix est donc restreint.
Celui des cabinets déconventionnés aussi.

Illustration limpide: essayez de vendre un onlay ou un traitement paro dans un cabinet français moyen, c'est à dire un cabinet dans lequel un processus de sélection de la minorité de patients sus-citée n'a pas été mis en place.
Et observez...

Le déconventionnement massif n'est pas, fût-il économiquement possible, une option à considérer au sein d'une profession de veaux, qui signe majoritairement des conventions facultatives comme le protocole mgen.

Le cabinet français moyen de demain sera le même qu'aujourd'hui: de la merde bien remboursée pour tous.
Un seul paramètre va changer: le revenu du praticien.

Pour ceux qui n'ont ni l'envie, ni les capacités de pratiquer la sélection de patients fortunés et/ou intelligents, catégorie qui va se raréfier au vu des choix politiques de notre beau pays, la reconversion dans une activité plus adaptée à la conjoncture semble être une stratégie gagnante.
Il s' agit de choisir un truc pas bien fatigant: quitte à gagner des clopinettes en faisant un boulot de merde dans un pays de merde, autant en prendre un facile.

Franchement (j'emmerde les bien-pensants), vous vous imaginez dans dix ans, munis d'un diplôme sans valeur (Pessoa, Cluj, etc) après avoir eu la P1 la plus sélective de tous les temps (pour les 35-45 ans d'aujourd'hui).
Putes des mutuelles (réseaux).
Profondément détestés par la population (ça, ça ne changera pas)
Inhalant quotidiennement votre brouillard septique, votre mercure, vos toxiques volatils.
Le dos, les yeux, les oreilles en vrac, le mal de crâne le soir.
Supporter au quotidien la connerie de votre secrétaire, de votre assistante, de votre prothésiste.

Tout ça pour 2 ou 3000€ les 50 heures hebdomadaires?
Non?
Alors vite: sélection des patients (orientation implanto, esthétique, tchatche/tape à l'oeil, concurrence féroce, no rules), reconversion, ou émigration.

--
Faut savoir faire autre chose que de regarder toute sa vie dans la bouche des gens. (Ameli, 7/12/11)

Image_ik684g

chirphil

23/06/2013 à 19:30

Bigcandy , je pense être tout à fait conscient qu'ophtalmo et chir dent sont deux professions différentes , pourtant soumises au même régime de remboursement pour les assures , mais toute fois sache que le boulot des ophtalmos ne se resume pas seulement à des consultations de routine , eux aussi pratiquent de la chirurgie , réalisent des greffes et plein d'autres choses .... Qui engendrent aussi des frais .
J'ai simplement cité cet exemple pour expliquer le fait qu'une bonne partie de notre patientele était prête à nous entendre et peut être nous suivre .

Le podcast relève par Young , très intéressant et instructif , sur le monopole de la sécu .

R0010038_abeille_jxctmt

domi38

23/06/2013 à 20:00

Oui, mais un oeil, c'est la santé.
Nous, on s'occupe des dents, c'est pas la même chose: " Dr, je dois reporter votre rendez-vous, je vais chez le coiffeur cet après-midi!"

Avatar_hjdsnm

TiGabi

23/06/2013 à 20:17

domi38 écrivait:
----------------
> Oui, mais un oeil, c'est la santé.
> Nous, on s'occupe des dents, c'est pas la même chose: " Dr, je dois reporter
> votre rendez-vous, je vais chez le coiffeur cet après-midi!"

Pendant l'été, j'aime bien les "Docteur, je vais annuler tous les RDV car l'après-midi Julien sera au centre aéré".

R0010038_abeille_jxctmt

domi38

23/06/2013 à 20:32

Je ne pense pas qu'un seul ophtalmo ait jamais entendu ça!

Avatar_small

paradoxe

23/06/2013 à 21:15

youn écrivait:
--------------
> 70% sont pour la fin du monopole de la Sécu. Et visiblement ça bouge énormément
> de ce côté, au point que mes titulaires qui ne sont au courant de rien et
> signent la plupart des conventions mutuelles pensent sortir à la rentrée, sur
> conseil de leur comptable et de leur avocat.
>
> Ca va permettre non seulement de vivre bien mieux (plus de cotisations
> maladie/retraite absurdes) mais en plus petit a petit de se déconventionner,
> puisque une partie de la population ne sera plus à la Sécu.

HAHAHAHA !
Il y en a qui sont au pays des poney roses...
Désolé, mais tu raisonnes en mouton docile.
1) gouverner un pays, c'est exploiter le pays.
2) tu es faible, mou, naïf, tu es une cible facile
3) il y a énormément de gens qui te haïssent et qui veulent
ton argent, et te faire travailler pour s'enrichir sur ton dos.
4) la CPAM existera encore, et les charges seront encore plus élévées, car beaucoup de gens en vivent grassement
5) il y aura encore des systèmes complémentaires pour escroquer les gens (assurances et mutuelles) qui en plus auront le beurre, l'argent et la crémière.
6) et toi tu serrera les fesses en priant en disant 'mais c'est pas possible' et en vivant de moins en moins bien.
7) tant que l'on pourra te tirer des sous, on t'exploitera
Des charges en plus encore des impots et taxes, des obligations payantes. C'est du rackett.
8) tu veux te rebeller ? haha ! 5000 CRS t'attendent.

La seule sortie: tu es persuadé que ton travail a de la valeur, et tu n'as pas peur de mettre le feu à des voitures pour faire triompher la santé, la justice, l'égalité et le droit des français à être bien soignés.
Bref, tu prends le pouvoir pour libérer la France.
Mais jamais tu mettra ton confort en péril.

Je sais que ces dernières phrases te mettent masl à l'aise, et pourtant, c'est la vérité.

Avatar_small

youn

23/06/2013 à 22:24

>
> HAHAHAHA !
> Il y en a qui sont au pays des poney roses...
> Désolé, mais tu raisonnes en mouton docile.
> 1) gouverner un pays, c'est exploiter le pays.
> 2) tu es faible, mou, naïf, tu es une cible facile
> 3) il y a énormément de gens qui te haïseent et qui veulent
> ton argent, et te faire travailler pour s'enrichir sur ton dos.
> 4) la CPAM existera encore, et les charges seront encore plus élévées, car
> beaucoup de gens en vivent grassement
> 5) il y aura encore des systèmes complémentaires pour escroquer les gens
> (assurances et mutuelles) qui en plus auront le beurre, l'argent et la crémière.
> 6) et toi tu serrera les fesses en priant en disant 'mais c'est pas possible' et
> en vivant de moins en moins bien.
> 7) tant que l'on peurra te tirer des sous, on t'exploitera
> Des charges en plusn encore des impots et taxes, des obligations payantes. C'est
> du rackett.
> 8) tu veux te rebeller ? haha ! 5000 CRS t'attendent.
>
> La seule sortie: tu es persuadé que ton travail a de la valeur, et tu n'as pas
> peur de mettre le feu à des voitures pour faire triompher la santé, la justice,
> l'égalité et le droit des français à être bien soignés.
> Bref, tu prends le pouvoir pour libérer la France.
> Mais jamais tu mettra ton confort en péril.
>
> Je sais que ces dernières phrases te mettent masl à l'aise, et pourtant, c'est
> la vérité.

Mais de quoi tu parles...
Si tu n'oses pas tenter de te barrer ça te regarde, nombreux sont ceux qui ont décidé de sortir de cette usine a gaz, que la mascarade avait assez durée. Reste dans ton pessimisme si ça te chante...

La sortie est légale en droit Européen qui prévaut sur le droit français, que tu refuses d'y croire sous prétexte que ce soit trop beau te regarde, mais dans ce cas c'est toi le mouton tondu.

Je sais que ces dernières phrases te mettent mal à l'aise, et pourtant, c'est la vérité.

Remet toi en question, et essaie de savoir ce que tu es prêt à risquer (risque somme toute modéré puisque 10 000 l'ont déjà fait et que 500 à 1000 en font la demande par semaine) pour arrêter de te faire plumer comme un dindon.

Avatar_small

paradoxe

23/06/2013 à 22:50

youn écrivait:
--------------
> Si tu n'oses pas tenter de te barrer ça te regarde, nombreux sont ceux qui ont
> décidé de sortir de cette usine a gaz, que la mascarade avait assez durée.

C'est ce que je suis en train d'essayer de faire...

> Remet toi en question, et essaie de savoir ce que tu es prêt à risquer

Tout.
D'ailleurs, le risque ici n'est pas énorme.
Vivre et aimer en liberté est ce qui a le plus de valeur.
Merci.

Avatar_small

youn

23/06/2013 à 23:52

Ben alors j'ai rien compris de ton commentaire précédent et j'en suis navré.

Choixpeau_y0ozxh

Le Choixpeau magique

24/06/2013 à 01:32

domi38 écrivait:
----------------
> Je ne pense pas qu'un seul ophtalmo ait jamais entendu ça!

Tous les professionnels de santé sans exception subissent ça de plus en plus.
Sauf peut être le gynéco avec un an d'attente.