Forum associé : Eugénologie

Ico_v_for_vendetta08_jzhpep

o⅁ pnɐuɹ∀

14/04/2013 à 19:07

Le post a été fermé, je crois comprendre, car le membre initiateur n'est pas capable de fermer ses notifications ou ne le souhaite pas.

Pourtant, ce post n'a pourtant pas fini d'être alimenté, à notre malheur à tous.

Ico_v_for_vendetta08_jzhpep

o⅁ pnɐuɹ∀

14/04/2013 à 19:28

Hollande et son gouvernement de branquignols face à un mensonge d'état un million de fois plus grave que l'argent "à gauche" de Cahuzac :

Fin de l'article : http://www.europe1.fr/Politique/Revanchard-Cahuzac-rumine-1477593/
Cahuzac a menti aussi devant l'assemblée pour le déficit de 3%.

Alors soit Ayrault et Tout-Mou 1er sont des menteurs soit ce sont des incapables au point de l'ignorer. On a le droit de pencher pour les deux hypothèses.

La démission de Tout-Mou 1er s'approche lentement mais inexorablement.

Marque_a3_t2yegl

Marc Apap

14/04/2013 à 19:59

Merde alors ! Moi qui croyais que le fil durerait encore 4 ans et 3 mois. François, reste, tu nous fais trop rire.

Avatar_small

Totor06

15/04/2013 à 00:58

o⅁ pnɐuɹ∀ écrivait:
-------------------

> Alors soit Ayrault et Tout-Mou 1er sont des menteurs soit ce sont des incapables
> au point de l'ignorer. On a le droit de pencher pour les deux hypothèses.
>
>
> La démission de Tout-Mou 1er s'approche lentement mais inexorablement.

Ce sont en effet des menteurs, comme Moscovici d'ailleurs !

Bientôt, lorsque la Vérité éclatera, il ne leur restera que la démission !

Photo-thumb-45_lnhuvp

wakrap

15/04/2013 à 04:38
Avatar_small

king_zoulou

15/04/2013 à 13:23

J'enverrai bien un mail à Cahuzac pour qu'il fasse sauter tout ce qu'il sait.
En fait, je verrai bien 100 000 professionnels de santé envoyer un mail à Cahuzac pour qu'il fasse sauter tout ce qu'il sait :p

Sans_titre_wplzey

OrthophosphateDeZinc

16/04/2013 à 01:56

Il peut faire sauter la banque aussi xD

Photo-thumb-45_lnhuvp

wakrap

16/04/2013 à 03:02

Vous avez vu la Taubira et ses 3 vélos dans son patrimoine. Complètement à la ramase, dans la lune, longtemps qu'elle a pas mis les pieds sur terre! Comme elle doit pédaler super vite dans les airs, elle doit se croire super forte.

Scan10030_rrgluf

vava

16/04/2013 à 09:31

c’est surtout un bon petit soldat de l’armé destructrice de la gauche, Aubry pour l’emplois, Taubira pour la famille...

Avatar_small

Totor06

17/04/2013 à 01:06

Petite sieste après un repas copieux chez le roi du Maroc !

Et sa pin-up le regarde dédaigneusement.

Il a grossi François : danger pour celui qui est en face ...

il risque de se prendre le bouton du veston dans la figure !!!!

Vas-y, dors Pépère, c'est sur le compte des Français !

Ceux qui bossent et qui auront moins d'allocations familiales pour pouvoir payer tes vacances !

Il a trop bouffé et digère.... Quelle image de notre pays !!!

On dirait Louis XVI et sa maîtresse à ses cotés, version 2013 !

De quel droit sa Valérie profite-t-elle des voyages présidentiels à nos frais ?

Comment dans un pays musulman, recevoir avec tous les honneurs la maitresse d'un représentant de la république ?

Hollande_au_maroc_c9cq3l
Blue_eye_thumb_l2dgub

bill

17/04/2013 à 01:45

Il n'en rate pas une !

Hips ! Voilà une belle gaffe que relate Paris Match. En voyage au Maroc, le président François Hollande a voulu donner un toast en l'honneur de son hôte, le roi Mohammed VI. Manque de pot, il est resté le verre vide. "Dans les pays musulmans, en effet, il n'est guère coutumier de porter un toast", résume pudiquement l'hebdo. Surtout face au descendant présumé du prophète.
http://www.francetvinfo.fr/live/message/516/729/5c1/cc6/f06/538/060/d21.html

Comment on dit "friendly" en arabe ? :-))

Photo-thumb-45_lnhuvp

wakrap

17/04/2013 à 02:02

Si c'est vrai, ça craint vraiment un tel degré d'incompétence. Quand je pense que la gôôôche passait son temps à se foutre de la gueule de Chirac sarko, les présidents américains...

Finalement, en dehors de misère culturelle, il n'y a pas grand chose à dire. Au moins mimit, qui était une ordure, était une ordure éduquée qui avait de la culture et non un plouc de province.

Photo-thumb-45_lnhuvp

wakrap

17/04/2013 à 06:47

Tiens , il a vieilli sur la photo le Gégard "de Rose Mafia".

ameli, on est tous content de l'usage des cotisations sécu.

Dalongeville_yq1e7s
Ico_v_for_vendetta08_jzhpep

o⅁ pnɐuɹ∀

18/04/2013 à 01:53

Ils sont pourris mais comme Cahuzac tant qu'ils sont pas pris la main dans la poche, ils mentent effrontément.

Bartolone avec sa maison d'archi à 2 m€ qui ne voulait pas publier son patrimoine, car ISF et c'est pas bon l'ISF pour un socialiste. Menteur 1er y a échappé de justesse en mentant sur la valeur de son bien en SCI avec Ségo. Si vraiment ils n'aiment pas les riches, ils n'aiment pas se voir dans le miroir alors ils sont comme nous qui ne pouvons plus les piffrer.
Moscovici qui vient à nouveau de mentir en annonçant comme Cahuzac des chiffres économiques projectifs qui défient l'entendement.
Ayrault qui continue de maintenir qu'il n'était pas au courant des comptes de Cahuzac. Incapables ou plutôt et menteur.

Manuel Valls surnommé Manuel Gaz depuis qu'il ordonne aux forces de l'ordre de gazer les opposants au mariage homosexuel, femmes et enfants compris. C'est son Meopa à lui, Manuel, la lacrymo avec les gosses.

Manuel Gaz http://tempsreel.nouvelobs.com/mariage-gay-lesbienne/20130325.OBS2900/manif-pour-tous-l-usage-de-gaz-lacrymo-cree-la-polemique.html

Manuel nous donne un amusant cours de démocratie indirecte made in socialie, les députés de l'opposition interdit de rentrer à l'assemblée :

Plaquessiv2_vovj6l

ameli

18/04/2013 à 13:21

wakrap écrivait:
----------------
> ameli, on est tous content de l'usage des cotisations sécu.

Histoire connue... que j'ai même connu de très près. J'ai été interrogé sur une affaire annexe par les IGAS.
Il y avait une mafia politique très puissante dans le bassin du nord.

Je peux te donner d'autres exemples, ailleurs, qui sont similaires. J'ai assisté à des trafficotages de marchés publics sous mon nez, à des enveloppes glissés sur la table (et non sous la table), à des coups de fil passés à un fournisseur pendant la délibération de la commission des marchés, à des votes achetés, à des promotions refusées pour excès d'honnêteté, etc. J'ai même fini par exiger que les réunions soient enregistrées pour limiter les dérives.
Et avec des "signalements au procureur" à la clé... signalements dont on n'avait plus aucune nouvelle, et même pas d'enquête. Le procureur dormait, sans doute, ou alors le dossier était trop risqué pour lui.
Je ne suis pas un grand naïf.

Le problème est de penser que la cupidité et l'escroquerie ont un parti politique. Non, ce sont des défauts humains que tu trouves partout, et qu'il faut combattre sans relâche, sans jamais fermer les yeux.
Le mafieux politique ou syndical n'a pas de parti, il s'affilie au parti qui est dominant dans son fief, c'est tout.
L'escroc est de droite quand sa ville est de droite, et de gauche quand sa ville est de gauche. Sinon, comment arriverait-il à voler et à rester impuni ?
Pour moi, Balkany n'est pas de droite, c'est un escroc. Cahuzac n'est pas de gauche, c'est un escroc.
Tous pourris ? certainement pas ! mais le pognon attire les escrocs, et la politique draine beaucoup de pognon. Il y a logiquement plus d'escrocs chez les politiciens que chez les instituteurs.

J'ai eu personnellement de gros pépins avec FO, non parce qu'ils étaient de FO, mais parce que j'avais dénoncé des attitudes et des votes suspects. J'ai été menacé et harcelé très ouvertement, avec tas de merde dans la boite aux lettres, pneus crevés et filatures ostensibles. C'est un peu flippant.
Je me suis aussi battu (physiquement) avec un CFTC, dont le syndicat parait plutot gentillet, non ? un vote incohérent me l'a rendu suspect, je lui ai dit que je n'étais pas dupe, et ça a dégénéré. Bizarrement, il n'y a qu'avec la CGT que je n'ai pas eu d'ennuis ! des cocos durs et puristes, sans doute, un phénomène local !
Au niveau des politiques locales, j'ai vu de tout aussi, dans tous les partis ; de la bizarrerie suspecte au clientélisme en passant par des fonds électoraux tombés du ciel après une réfection de gymnase effectuée à prix d'or. On le sait, et on sait comment combattre ces dérives : en prenant la place des sagouins d'abord, et en nettoyant les écuries. La justice est bien lente, et parfois bien calme : j'ai vu un élu condamné pour détournement et concussion, déclaré inéligible, élu malgré l'inéligilité, et rester élu ; sans que la préfecture ne bouge une oreille malgré le jugement.
Le civisme, c'est d'abord s'engager. Faut les virer.
Râler devant les infos, ça ne sert à rien.

Plaquessiv2_vovj6l

ameli

18/04/2013 à 13:36

o⅁ pnɐuɹ∀ écrivait:
-------------------
> Ils sont pourris

Certains le sont. Tu cites certains comportement d'élus de gauche, uniquement de gauche.
C'est sans doute un hasard, car je ne doute pas de ton impartialité.

Souhaites-tu que je complètes la liste avec des élus de droite, présidents de la république ou non ?
Ou des représentants d'extrême droite au plus haut niveau, dont le "canard" a relaté les exploits fiscaux la semaine dernière ?

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

18/04/2013 à 14:04

De tous bords évidemment. Ce n'est pas une surprise que personne ne respecte à la lettre les règles débiles de cet enfer fiscal s'y perdent meme ceux qui l'ont créé. Ce pays est foutu.

Avatar_small

Totor06

18/04/2013 à 16:16

ameli écrivait:
---------------
> Ou des représentants d'extrême droite au plus haut niveau, dont le "canard" a
> relaté les exploits fiscaux la semaine dernière ?

L'intéressé à répondu et expliqué les raisons pour lesquelles il s'était tourné vers la Suisse, pour obtenir un prêt professionnel que les banques françaises ne lui accordaient pas, à cause justement de son appartenance politique...

Rien de comparable avec Cahuzac qui n'a pas encore livré toute son aventure d'évadé fiscal !

Plaquessiv2_vovj6l

ameli

18/04/2013 à 17:11

Totor06 écrivait:
-----------------
> L'intéressé à répondu et expliqué les raisons pour lesquelles il s'était tourné
> vers la Suisse, pour obtenir un prêt professionnel que les banques françaises ne
> lui accordaient pas, à cause justement de son appartenance politique...

120 000€ de redressement fiscal pour un prêt ?
euh...
Y a quelque chose de bancal dans l'explication. On ne doit pas parler du même.
Moi, je parle du fondateur de la dynastie, qui n'a jamais bossé de sa vie, et qui n'a donc pas besoin du moindre prêt professionnel. Ce qui ne l'a pas empêché de planquer du pognon en Suisse, de sous-déclarer, tout en proclamant la France d'abord.
Bel exemple de nationalisme cocardier.

Photo-thumb-45_lnhuvp

wakrap

18/04/2013 à 20:19

Ce que je trouve intéressant du point de vue anthropologique c'est ce que nous raconte ameli, ce qu'il a vu ce qu'il sait.
C'est intéressant ces membres de la religion d'Etat qui savent que tous les partis sont pourris, que leur fonctionnement est corrompu, naturellement corrompu, systématiquement corrompu, que cette corruption ne peut exister que parce qu'il s'agit d'argent public, qu'elle ne peut par définition exister s'il s'agit d'argent privé, et qui continue à défendre l'emprise étatique maximale sur les individu, la société et l'économie.

Plaquessiv2_vovj6l

ameli

18/04/2013 à 21:37

wakrap écrivait:
----------------
que cette corruption ne peut exister que
> parce qu'il s'agit d'argent public, qu'elle ne peut par définition exister s'il
> s'agit d'argent privé,

Ah, le médecin qui signe un arrêt de travail bidonné n'est pas corrompu ? Le corrupteur n'est jamais privé ? Les accords inter-entreprises sur les prix de vente ne sont pas des corruptions ? Les mafias ne corrompent pas ? Les lobbys ne corrompent pas ?

Ah oui, c'est vrai, le corrupteur est excusable. Mais même comme ça, ta remarque ne tient pas.
Il faut être deux pour corrompre et être corrompu.

Avatar_small

Totor06

19/04/2013 à 00:16

Le premier remaniement ministériel approche, voila les nominés...

Jean-Pierre Kucheida Député-Maire du Pas-de-Calais : Détournement de fonds Mis en cause Attend les résultats de l'enquête parlementaire qui a lieu en ce moment sur les pratiques de la Fédération PS du Pas-de-Calais, suite aux révélations de Gérard Dalongeville à la juge Véronique Pair, révélées dans son livre «Rose Mafia ». Quand les premières révélations tombent, François Hollande l'a appelé pour lui dire « Tiens bon, on va laisser le vent retomber, ça va passer ».

François Bernardini Maire dIstres : Détournement de fonds publics Condamné en 2001, en appel, à dix-huit mois de prison avec sursis, 400 000 francs damende et cinq ans d'inéligibilité.

Patrick Sève Maire de l'Haÿ-les-Roses : Détournement de fonds publics. Mis en examen le 8 septembre 2011 pour « octroi d'avantages injustifiés et soustraction de fonds publics », pour un montant denviron 2 millions d'euros, et pour avoir bénéficié de pots de vin dans l'octroi de marchés publics dans sa commune.

François Pupponi Député-Maire de Sarcelles : Extorsion de fonds. Mis en cause Auditionné le 3 septembre 2010 dans le cadre d'une enquête sur un cercle de jeu parisien pour « blanchiment » et « extorsion de fonds ». Accusé de « subordination de témoin » par son directeur de cabinet, il aurait essayé de persuader sa belle-fille de démissionner du cercle Wagram, comme l'exigeaient les nouveaux patrons corses.

Jean-Pierre Destrade Conseiller Général de Saint-Pierre-dIrube : Trafic dinfluences Condamné en 2005 à 3 ans de prison dont 2 avec sursis et 10.000 euros damende dans une affaire de trafic dinfluence et descroquerie, une peine couverte par sa détention provisoire.

Serge Andréoni Sénateur-Maire des Bouches-du-Rhône : Complicité de trafic d'influences. Mis en examen lundi 17 octobre 2011, pour « complicité de trafic dinfluence »,il est soupçonné d'avoir fait désigner un avocat ami pour aider le frère de Jean-Noël Guérini, Alexandre, à régler un litige financier qui l'opposait à la communauté d'agglomération de Salon-de-Provence.

Henri Emmanuelli, Président du Conseil Général des Landes : Complicité de trafic dinfluences Condamné le 16 décembre 1997 dans l'affaire Urba à dix-huit mois de prison avec sursis et à deux ans de privation de ses droits civiques. Également mis en examen le 15 octobre 1998 dans le cadre de l'affaire Destrade de financement illégal du Parti socialiste, il est relaxé.

Janine Ecochard Vice-Présidente du Conseil Général des Bouches-du-Rhône : Trafic d'influence Condamnée en 1998 dans laffaire Urba sur le financement occulte du PS.

Jean-Christophe Cambadélis Député de Paris : Recel dabus de confiance Condamné. Mis en examen le 7 juin 2000 pour abus de confiance, il est reconnu « coupable de recel dabus de confiance » le 2 juin 2006 et il est condamné à six mois de prison avec sursis et 20 000 euros d'amende, dans l'affaire des emplois fictifs de la MNEF.

Harlem Désir Député Européen : Recel d'abus de biens sociaux Condamné le 17 décembre 1998, à 18 mois de prison avec sursis et 30 000 francs d'amende pour recel d'abus de biens sociaux. Il avait bénéficié au début des années 1990 d'un emploi fictif, lorsqu'il était à la tête de SOS racisme, financé par une association lilloise.

Michel Pezet Député des Bouches-du-Rhône : Recel de fonds Condamné. Mis en cause dans l'affaire Urba en 1991, il est innocenté par la justice le 16 décembre 1998 de toute accusation d'enrichissement personnel ; en revanche, il est condamné pour « recel de fonds utilisés [pour un financement politique] en dehors de tout enrichissement personnel ».

Jean-Noël Guérini Président du conseil général des Bouches-du-Rhône : Association de malfaiteurs. Mis en examen le 8 septembre 2011 pour « prise illégale d'intérêts, trafic dinfluence, association de malfaiteurs et complicité d'obstacle à la manifestation de la vérité » pour avoir favorisé son frère dans le cadre de marchés publics.

Jean-Pierre Noyes Conseiller Général des Bouches-du-Rhône : Association de malfaiteurs. Mis en examen le mercredi 11 janvier 2012 pour des faits d'association de malfaiteurs. Il est soupçonné d'avoir favorisé l'attribution d'emplois et de logements sociaux au profit de proches dAlexandre Guérini, le frère cadet du président PS du conseil général des Bouches-du-Rhône, alors qu'il était le président jusqu'en juin 2011 de « 13 Habitat », l'office HLM rattaché à la collectivité locale.

Jean-Marc Ayrault Député-Maire de Loire-Atlantique : Délit de favoritisme Condamné à une peine de six mois de prison avec sursis et 30 000 F d'amende pour avoir octroyé de décembre 1991 à décembre 1993, sans mise en concurrence, ni avoir recours à des appels d'offres et sans réaliser de contrat, le marché d'impression du journal municipal nantais, Nantes Passion dont le budget d'impression sélevait à 6 millions de francs par an.

Michel Laignel Député et Conseiller Général des Bouches-du-Rhône : Favoritisme. Condamné Le 14 juin 2005, alors poursuivi pour « favoritisme, prise illégal d'intérêts et faux et usage de faux, en écriture publique » le maire de Ronchin a été condamné à deux ans de prison avec sursis et deux ans d'illégibilité.

Christian Bourquin Président du Conseil Général des Pyrénées-Orientales : Favoritisme dans l'attribution de marché public Condamné. Soupçonné, dès 2001, d'avoir trafiqué ses comptes de campagne, il est condamné en 2009, à trois mois de prison avec sursis et 5000 euros d'amende pour minoration de comptes de campagne et complicité de faux. En 2008, il est mis en examen pour favoritisme dans le cadre d'un marché public et de nouveau condamné, début janvier 2012, à deux mois de prison avec sursis pour ces « faits graves ».

Eli Puigmal Maire de Saint-Estève : Délit de favoritisme Condamné le 26 janvier 2012 délit de favoritisme dans les conditions d'attribution de marché d'organisation de spectacles à l'association Boitaclous en 2009 alors qu'il était maire de Saint Estève.

Jacques Mellick, Député-Maire de Béthune dans le Pas-de-Calais : Faux témoignages Condamné en 1996 par la justice à abandonner tous ses mandats suite à sa condamnation pour témoignage de complaisance dans l'affaire VA-OM.

Jean-Pierre Balduyck, Député du Nord : Favoritisme. Condamné par le tribunal correctionnel de Lille à 7 500 euros d'amende en 2005 après 7 ans de mise en cause, alors qu'il était maire de Tourcoing, pour complicité d'atteinte à la liberté des marchés publics dans l'affaire du Grand Mix de Tourcoing.

Robert Gaïa Député du Var : Favoritisme. Condamné le 21 janvier 2002 à six mois de prison avec sursis pour favoritisme dans l'attribution du marché des cantines scolaires de la ville de Toulon en 1997.

Ségolène Royal, Présidente de la Région Poitou-Charentes : Licenciements abusifs - Condamnée en 2008 par La Cour dappel de Rennes, l'ancienne candidate socialiste à l'élection présidentielle à dû verser plusieurs mois de salaires non payés à deux de ses attachées parlementaires ayant travaillé pour elle entre 1995 et 1997.

Anne Hidalgo Adjointe au maire de Paris : Infraction à la législation sur la durée du travail Condamnéele 26 janvier 2012 à 40.000 damende pour infraction à la législation sur la durée du travail au titre de ses fonctions de Présidente du conseil dadministration de lAPUR (Atelier Parisien dUrbanisme), alors quelle est elle-même ancienne inspectrice du travail. Cette condamnation fait suite à deux plaintes déposées au tribunal de police par l'inspection du travail. L'une pour « travail dissimulé », l'autre pour non-paiement des heures supplémentaires.

Jacques Mahéas Sénateur de Seine-Saint-Denis : Agression Sexuelle Condamné en mars 2010, pour agressions sexuelles contre une ex-employée municipale, pour des faits survenus en 2002. La plainte a été déposée en 2004 mais il faut attendre 2011 pour qu'il démissionne du PS, sous menace d'exclusion. Soutien de François Hollande pendant la primaire socialiste.

Pascal Buchet Maire de Fontenay-aux-Roses : Harcèlement Condamné à 8 000 d'amende par le tribunal correctionnel de Nanterre, coupable de harcèlement moral à l'encontre de son ex-directrice de la communication, qui s'est suicidée en 2007.

François-Xavier Bordeaux Dirigeant du PS bordelais : Abus de faiblesse Condamné à la peine de deux ans de prison dont un ferme, assortie de cinq ans de privation des droits civiques, civils et de famille, pour avoir abusé de la faiblesse d'une vieille dame fortunée, Jeanine Terrasson.

Yacine Chaouat Adjoint au maire du 19e arrondissement de Paris : Violences conjugales Condamné par le tribunal correctionnel à six mois de prison avec sursis et dix-huit mois de mise l'épreuve, pour violences conjugales sur son épouse. En août 2009, Fatima, 21 ans, avait été battue à coups de ceinture et retenue à son domicile, alors quelle venait d'arriver de Tunisie.

Jack Lang, Député du Pas-de-Calais : Rupture de contrat Condamné le 6 janvier 2009 par le TGI de Paris à verser 34.000 euros à l'éditeur Bernard Pascuito, qui l'avait assigné pour rupture de contrat après que l'ancien ministre se fut opposé en 2006 à la publication d'un livre qu'ils avaient co-écrit.

Sylvie Andrieux Député des Bouches-du-Rhône : Escroquerie. Mise en examen le 8 juillet 2010 pour « complicité de tentative d'escroquerie et complicité de détournement de fonds publics » pour un montant estimé à 740.000 , grâce à des associations fictives.

Monique Delessard Maire de Pontault-Combault : Faux en écriture publique. Condamnée le 14 mai 2010, par la cour d'appel de Paris à 15 mois de prison avec sursis et à une peine d'inéligibilité pour avoir marié illégalement l'ancien député-maire Jacques Heuclin, à l'article de la mort.

Bernard Granié Président dune intercommunalité Bouches-du-Rhône : Corruption. Condamné le 7 septembre par la cour d'appel dAix-en-Provence à deux ans de prison ferme et cinq ans d'inéligibilité. Elle a en effet estimé que fournir des informations confidentielles contre 300 000 euros de pots de vin à une société de traitement de déchets candidate à un marché public constituait une faute gravissime.

Michel Delebarre, Député du Nord : Ecoutes illégales. Condamné Cet ancien ministre de la Fonction Publique sous Mitterrand, a été condamné en 2005 dans le cadre de l'affaire des écoutes de l'Élysée. Il a été notamment reconnu coupable du placement sur écoutes de Jean-Edern Hallier, journaliste qui menaçait de révéler l'existence de Mazarine à l'opinion. Il est dispensé de peines.

Claude Pradille Sénateur du Gard : Corruption Condamné en 1995 à cinq ans de prison de ferme, cinq ans d'inéligibilité et 300.000 francs d'amende. Il avait été jugé pour «faux et usage de faux, corruption, complicité d'escroquerie et subornation de témoins» dans une affaire où il était soupçonné d'avoir fait construire sa piscine sur des fonds publics de l'Office HLM du Gard

Jean-Paul Huchon, Président du Conseil Régional dIle-de-France : Prise illégale dintérêts dans des marchés publics. Condamné. En novembre 2004, après l'envoi dune lettre anonyme sur l'existence d'emplois fictifs au conseil régional d'Île de France, il est jugé avec son épouse, Dominique Le Texier, pour prise illégale d'intérêts dans des marchés publics passés en 2002 et 2003, entre le conseil régional et les sociétés de communication Image Publique, Sertis et LM Festivals, employant sa femme. Il est condamné à 6 mois de prison avec sursis, 60 000 euros d'amende et un an d'inéligibilité le 20 février 2007 par le tribunal correctionnel de Paris puis la peine est confirmée en appel le 21 novembre 2008, hormis l'inéligibilité.

Robert Navarro Sénateur de l’Hérault : Abus de confiance. Mis en examen Cible dune plainte déposée par le PS en mars 2011 pour « abus de confiance », pour des frais personnels et 42.000 de pizzas qui ont été facturés à la Fédération PS entre 2008 et 2010. Soutien deFrançois Hollandeà la primaire socialiste, il intègre son équipe de campagne durant l'été 2011.

René Teulade Sénateur-Maire de Corrèze : Abus de confiance Condamné par le tribunal correctionnel de Paris à 18 mois de prison avec sursis et 5 000 euros d'amende. Il s'est rendu coupable d'abus de confiance dans le scandale de la Mutuelle de retraite de la fonction publique (MRFP). Il a été le suppléant de François Hollande à L'Assemblée entre 1997 et 2002.

Khadija Aram Adjointe au maire de Trappes : Abus de confiance. Condamnée le 27 avril 2011 à deux ans de prison, dont 18 mois avec sursis, pour avoir promis contre rémunération, à des personnes en situation irrégulière des titres de séjour quelle n'a jamais obtenus, ainsi que cinq ans d'interdiction de droits civiques et civils.

Pierre Mauroy, Sénateur du Nord : Abus de confiance Condamné Le 20 juin 2008, il est mis en examen pour détournement de fonds publics à propos d'un emploi présumé fictif attribué à Lyne Cohen-Solal au sein de la communauté urbaine de Lille (CUDL) en 1992. Le 4 février 2011, Pierre Mauroy est condamné à 20 000 euros d'amende avec sursis pour abus de confiance et devra, avec Lyne Cohen-Solal et Bernard Masset, son ancien directeur de cabinet, rembourser 19 654 euros à la CUDL.

Laurent Fabius Député de la Seine-et-Marne : Homicide involontaire Mis en examen Il a comparu en février et mars 1999 devant la Cour de justice de la République (CJR) pour homicides involontaires dans l'affaire du Sang Contaminé. Le 9 mars 1999, Laurent Fabius est relaxé, la CJR soulignant tout de même que son action « a contribué à accélérer les processus décisionnels. »

Philippe Kaltenbach Maire de Clamart : Corruption. Mis en cause Suite à la diffusion dune vidéo sur Internet, où on le voit négocier contre de l'argent l'attribution dun logement au proche dun collaborateur, une enquête préliminaire a été ouverte, dans laquelle il est soupçonné de corruption dans l'attribution de logements sociaux. Deux juges d'instruction de Nanterre sont chargés, depuis le 22 février, d'une information judiciaire ouverte pour « corruption active et passive, recel, complicité ».

André Vallini Sénateur de lIsère : Licenciement abusif et harcèlement moral. Poursuivi par son attachée parlementaire, avec qui il a fini par trouver un accord. Proche de François Hollande, cet ancien président de la Commission Outreau conseille le candidat socialiste sur les questions de justice.

Jean-Marc Pastor Sénateur / questeur du Sénat: Notes de frais frauduleuses. Mis en cause par le site Médiapart, qui révèle le 27 juin 2011 que le sénateur avait transmis à la trésorerie du Sénat deux factures de restaurant émises dans le Tarn, son département, pour un montant total de 2492 euros. Il menace Médiapart de poursuites, produisant un faux communiqué de Gérard Larcher pour loccasion, alors Président du Sénat, avant de se rétracter et de rembourser l'intégralité des notes de frais.

Dominique Strauss-Kahn ...ancien Député-Maire du Val dOise : Complicité de proxénétisme Mis en cause Après son procès pour viol dans l'affaire du Sofitel de New York, Dominique Strauss-Kahn a été mis en garde à vue et entendu le 21 février 2012 pour complicité de proxénétisme dans l'affaire du Carlton de Lille. Jusqu'au printemps 2011, il était le favori de la primaire socialiste pour l'élection présidentielle.

Gérard Dalongeville Maire dHénin-Beaumont : Détournement de Fonds Publics. Mis en examen en 2009, il attend toujours son jugement pour « faux en écriture et usage de faux, détournements de fonds publics, favoritisme et recel de favoritisme »

Avatar_small

Totor06

19/04/2013 à 00:23

[Une bombe]

François Hollande veut moraliser la politique ? Qu’il montre l’exemple !
11 avril 2013

Voilà qui tombe finalement fort mal pour le président Hollande : au moment où il veut nettoyer un peu la politique française tombée de Charybde en Scylla, le voilà rattrapé par une délicate affaire personnelle qui pourrait bien signer la fin prématurée de son quinquennat. Et comme vous allez le découvrir, il ne lui sera pas simple de s’en sortir sans dommages.

Si on lui avait dit, au brave François, qu’il n’aurait pas un quinquennat facile, il aurait, peut-être, hésité, mais il serait resté en lice. Si on lui avait dit qu’il affronterait une crise financière et économique, il aurait froncé les sourcils, mais il aurait maintenu sa candidature. Si on lui avait expliqué qu’il aurait à se taper des ministres consternant de bêtises ou, pire, corrompus et menteurs jusqu’à l’os, il aurait simplement haussé les épaules, jusqu’à ce qu’on lui explique qu’en plus, ils se feraient gauler. Là, le brave François aurait soupiré en prenant conscience de l’ampleur des difficultés à venir. Mais il aurait tenu bon. Si on lui avait dit, cependant, que pour sauver son quinquennat, il lui faudrait impérativement se marier à Valérie Trierweiler ou, au moins, se pacser, il est probable qu’il aurait lâché l’affaire, en courant de ses courtes jambes, le pantalon déjà tâché d’une erreur réflexive de sphincter.

Pas tant que ça. Disons que, si l’on se fie à une affaire dont la béchamel est en train de prendre, lentement mais sûrement, les proportions qu’elle mérite, un mariage rapide et en catimini pourrait être une piste explorée par le pauvre Président pour retrouver pied dans un jacuzzi de purin devenu bien trop agité pour lui.

Tout commence il y a presque un mois avec la plainte d’un certain Xavier Kemlin, le 14 mars dernier. Contrepoints en avait relaté les principaux tenants & aboutissants : en substance, le bouillant défenseur de petits actionnaires a jugé scandaleux que Valérie Trierweiler, la Première Dame / Copine / Maîtresse de Hollande puisse bénéficier des largesses de la République puisqu’elle se fait loger, nourrir, entretenir, payer son personnel et ses déplacements alors qu’elle n’a aucun lien juridique ni avec François Hollande, ni avec le peuple français des les poches duquel elle tape en toute décontraction.

Bien évidemment, à la suite de cette plainte, la presse s’était à la fois faite relativement discrète, et, pour les quelques articles qui en parlaient, relatait l’affaire sur un ton goguenard ou mi-interrogatif, mi-amusé tant l’incongruité de la plainte semblait évident : allons, voyons, s’attaquer ainsi à l’évidente Première Dame du pays, c’est trop gros, ça ne passera pas !

Seulement voilà : la plainte est bien enregistrée, et il faudra l’instruire. Peut-être les juges auront-ils envie, comme tant d’autres Français, d’une Première Dame éventuellement potiche mais pas postiche ? En tout cas, peu importe puisque la procédure est en marche. D’autant que sur le plan pénal, il n’y a pas trop de doute : si Valérie Trierweiler n’est ni pacsée, ni mariée à Hollande, elle n’est pas non plus élue ni chargée d’une mission officielle et ne peut donc en aucun cas bénéficier, par exemple, d’une équipe permanente de six « experts » autour d’elle à l’Élysée chargés de sa « communication ».

Et si donc Trierweiler est bel et bien reconnue comme une simple maîtresse de Hollande, elle a de fait participé à des détournements de fonds publics à des fins personnelles. Inutile de dire que les peines prévues sont incompatibles avec le protocole ; même un aménagement substantiel des horaires de parloir à la Santé n’y pourront rien changer. Et puis, tout ceci n’est guère synchrone avec l’idée qu’on peut se faire d’une république irréprochable ou d’une quelconque moralisation de la vie politique en France.

Zut et zut.

Bien sûr, on pourra objecter que tout porte à croire que nos deux amants roucoulant ensemble depuis quelques temps déjà, et que ce fait était connu de tous avant même le début de la campagne présidentielle, on assiste à un concubinage notoire. François vit à la colle avec Valérie, et après tout, pourquoi pas, hein ? Le mariage, c’est pour tous, sauf eux et n’en parlons plus.

Sauf qu’alors, on se retrouve dans une panade encore bien pire puisque ce concubinage, ayant officiellement commencé avant la campagne présidentielle, imposait au président de déclarer un patrimoine un peu différent de celui qu’il nous mentit présenta en 2012 (de 1.17 millions d’euros) et qui n’arrivait donc qu’un peu en dessous des 1.3 millions d’euros fatidiques déclencheurs de l’ISF. Au passage, on ne s’étonnera pas que ne figure pas, dans le patrimoine en question, la SCI (astucieusement nommée « La sapinière » et inscrite au RCS Paris D 377 552 955), dont le capital serait d’un peu plus de 900.000 euros (tout est ici), puisque notre président a clairement prétendu s’en être débarrassé suite à la séparation d’avec sa précédente copine / maîtresse / compagne. Mais sans même aller détailler la fameuse (fumeuse ?) déclaration de patrimoine du président, il faut bien admettre que concubins notoires, François & Valérie auraient dû déclarer un patrimoine commun qui aurait largement dépassé les sommes indiquées, Valérie n’étant pas ce qu’on peut appeler de la classe populaire. Et une déclaration de patrimoine farfelue, lors d’une élection présidentielle, ne sera pas camouflée par une volée de petits bisous républicains : normalement, si la faute est caractérisée et le candidat condamné, cela équivaut à l’annulation de la présidentielle et l’inéligibilité de François.

On peut tortiller les choses comme on veut, mais tout ceci se résume à deux chose :

Soit Trierweiler n’a pas de lien juridique avec Hollande et dans ce cas, elle doit payer pour ses frais et rembourser ceux qu’elle a déjà fait, le contribuable n’ayant pas a servir de tiroir caisse. L’alternative reste bien sûr une bonne condamnation des familles, aussi souhaitable qu’improbable et qui mettrait un peu de piment dans la vie du « couple » élyséen si morne à regarder au demeurant.

Soit Trierweiler est bien la concubine de notre Président des Bisous, et la déclaration de patrimoine de François Hollande est un faux lamentable, ce qui annule son élection et offre un boulevard à un bordel indescriptible qui arriverait à point nommé pour une France complètement désemparée.

Évidemment, on peut compter sur la presse et, plus largement, sur l’establishment pour étouffer tout ceci et n’en faire qu’un petit vaudeville. C’est pourquoi relayer cette information et ses implications est indispensable : après tout, c’est notre président lui-même qui réclame avec son petit air embêté des mesures fortes pour moraliser la vie politique, que diable !

Finalement, qu’il est amusant de regarder cette République ! Elle n’aura pas eu besoin d’une guerre, de terroristes, d’invasions ennemies ou de traitres saboteurs pour s’étioler et mourir. Il lui aura seulement suffi de porter au pinacle une succession d’imbéciles et de parasites.

Ico_v_for_vendetta08_jzhpep

o⅁ pnɐuɹ∀

19/04/2013 à 01:41

La république irréprochable, il avait dit.

C'est sur cette incongruité qu'il devient de plus en plus détesté.
Sarko aussi a menti en prétendant agir sur la sécurité et l'immigration mais il a réussi avec son verbiage à embobiner presque jusqu'à la fin.

La majorité des élus est pourrie. Il n'est rien de plus facile pour un élu que de favoriser tel ou tel et en retirer un bakchich, pour lui ou pour son parti. Et à mon avis si Cahuzac n'a pas planté Menteur 1er et Jean-Marc Zéro, c'est que c'est pour le parti avec une promesse de récompense quand l'affaire sera tassée. Pas sûr qu'ils soient encore là pour la fin du quinquennat.

Soit le peuple reprend le pouvoir et les trop gras de la république n'y tiennent pas vraiment soit le populisme l'emportera. Dans tous les cas ça va couper gratis.

Plaquessiv2_vovj6l

ameli

19/04/2013 à 11:19

o⅁ pnɐuɹ∀ écrivait:
-------------------
> La république irréprochable, il avait dit.

Vrai !
C'était en janvier 2007 et Nicolas Sarkozy disait : "Je veux changer la pratique de la République. Je veux une République irréprochable"