pas de la morphine quand même

Forum associé : Cas cliniques

Avatar_small

rat

10/02/2013 à 02:11

Un patient de 35 ans vient me voir en urgence le lendemain de l'extraction d'une 37 par un confrère pour de très grosses douleurs dentaires.

L'intérieur de sa joue est tout blanc; la radio ne montre pas d’abcès ni d'apex oublié, le canal dentaire inf. est large et près.

Après interrogatoire il me dit avoir essayé de l'alcool puis du vinaigre...

J'ai mis un feutrage de post penga pour l' alvéolite et marqué antibio (dans le doute), antiinflammatoire,antalgique codéiné,crèmes gingivales.
Le lendemain matin je rajoutais un somnifère car il me disait être allé à l'hôsto et on lui aurait fait des piqures pour qu'il puisse dormir (?).
Le surlendemain il revenait en me suppliant de soigner aussi la 38 qui pourtant était belle à la radio mais comme sa joue avait l'air aussi brulée à part une ordonnance en changeant la marque des antalgiques ...

Juste après mon départ il rappelait (je mets le transfert d'appel) mais je lui disait ne pas pouvoir faire plus.

Que faire à sa prochaine visite ?

120-81_mdkvjo

Monaco

10/02/2013 à 09:45

Franchement t'as fait tout ce que tu pouvais/devais.
Pas de fracture de la table osseuse sinon ?

120-81_mdkvjo

Monaco

10/02/2013 à 09:48

Essaie l'ixprim aussi, le tramadol c'est assez efficace.

Avatar_small

neophyte79

10/02/2013 à 11:35

J ai eu l occasion de donner du médrol aussi, c est efficace
Après il ne faudrait pas que ce corticoide interagisse avec son cocktail détonant
Du vinaigre? Je n avais jamais entendu ça

Dolan-donald-duck-weird_wqjham

G-P

10/02/2013 à 12:39

Ton diagnostic de la douleur n'est pas assez précis.
Douleurs permanentes, pulsatiles, augmentées au chaud/froid, augmentées en position allongée, percussion des dents voisines ?
Crépitement neigeux au toucher de la gencive ?

Tumblr_nbpd8ntwip1rsb3deo1_1280_hyinig

Enki

10/02/2013 à 14:21

Dans certains cas rares (ostéïte...) il m'arrive de donner 1 ou 2 gélules de Skénan LP 30mg. 1 gélule/12h.

C'est très très puissant, mais parfois c'est la seule solution, ça m'arrive a peine une fois par an.

Avatar_1__sfaaph

roumette

10/02/2013 à 14:54

Ton patient semble avoir un profil psychologique un peu space...
Se gargariser au vinaigre et à l'alcool après une extraction... il a un peu cherché les emmerdes tout de même.
Et le fait qu'il courre partout pour chercher une autre solution ne me dit rien de bon...

Alors, tu peux toujours avoir recours à tous les antalgiques de la planète :

- association ibu et para en alternance qui lui donnera bien l'impression de se gaver.

- le tramadol, j'aime pas mais pourquoi pas, au moins s'il est zombiqué, il sera un peu plus tranquille.
http://www.eugenol.com/sujets/392391-ixprim?page=1#post_547271

- l'idarac, j'aime bien, mais risque allergique ( pas plus qu'un autre médoc à mon avis...)
http://www.eugenol.com/sujets/366524-antalgiques?page=1#post_369169

Mais à mon sens, il s'agit plutôt de le rassurer sur sa douleur... ce n'est certainement qu'une banale alvéolite, bien que déclarée un peu tôt, ( il faut bien évidemment éliminer toute autre cause...)
Mais tout le monde ici sait que sur une alvéolite il n'y a pas grand chose à faire qu'attendre...

As-tu déjà remarqué que les patients avertis d'une possible douleur après un geste souffrent moins que ceux qui n'ont pas été prévenus?

Alors bien lui expliquer ce qu'il a, et que cette douleur persistera une dizaine de jours, mais que ça va aller mieux... après.

C'est ce que j'appelle "mettre un terme" à la douleur.

"Tiefer.....;-)"

Blue_eye_thumb_l2dgub

bill

10/02/2013 à 17:22

Tu mets une goutte d'eugénol avec une pipette dans l'alvéole en lui disant de ne pas rincer.
Tu renouvelles tous les jours tant qu'il a mal, la douleur va s'estomper au bout de deux trois jours et sera calmée par antalgiques classiques.

Avatar_small

rvb

10/02/2013 à 17:34

l'eugénol marche super bien sur une alvéolite.
je le dépose aussi sur une compresse hémostatique ,et en 2 applications la douleur s'atténue à chaque fois de façon spectaculaire pour les patients.
l'instillation peut etre douloureuse dans la demi-heure qui suit.
ton patient est-il fumeur?