elaboration de nos tarifs

Screenshot_2013-01-13-07-28-47-1_sd6bi0

@polline

20/01/2013 à 16:01

Bonjour à tous
En pleine réflexion sur l organisation au cabinet, je voulais connaître votre avis et votre fonctionnement
Refusant de baisser niveau de qualité et ne pouvant trop augmenter mes tarifs j ai essaye d optimiser l organisation.....résultats ça tourne mais débordées..... et toujours (ou souvent ) dans le rouge
Je me lève chaque jour en continuant d adorer mon métier qui me permet de gagner ma vie mais là j ai du mal ce qui me tend même si mon agenda est plein et que mes patients sont contents .... burn out l an dernier
Pas envie de refaire
Pour bien avancer je revois plein de points, des lectures d anciens posts sont enrichissantes mais pourriez vous me dire
1- si vous arrivez à être rentables toujours....
2- comment facturez vous votre hn: forfait , estimation coût horaire à chaque fois?
3- facturez vous vos conseils d hygiène (je le fais"gratos" pendant la séance detartrage )
Je prends le tps de bien faire mes endos ..l. certes pas rentables...
Suis un peu perdue et anéantie.....
Dans l attente de quelques réponses, en MP si vous préférez....

Merci......

Nouveau_image_bitmap_fz77zh

Sethef

20/01/2013 à 17:09

Nous ne sommes pas forcément dans la même situation (pour moi: jeune, installé depuis 1 an, avec 2 autres prats, omnipratique dans une ville universitaire); néanmoins, les quelques recettes que j'ai trouvé te seront peut-être utiles.

- nous avons une secrétaire pour 3. Dès le premier rdv, sauf cas particulier, le plan de traitement est défini et les rdv fixés (ou pas).

- je ne cote que rarement le "petit" HN, les irrigations, l'entretien paro( à part les rescellements si je n'ai pas fait le boulot). Je perds 15min à expliquer pourquoi et passe pour un escroc. Du coup, si HN il y a (paro principalement), c'est sur devis.

-Je ne suis pas rentable toujours (évidemment): pertes et profits pour moi.

-Mieux vaut être un peu cher et offrir les pros aux patients sympas.

- Conseils d'hygiène lors de la première consult, et si nécessaire à la fin des séances d'après. En général ça finit par rentrer, et ça prend 1minute. (à la fin de chaque rdv je récapitule ce qu'on a fait et ce qu'il reste à faire. Je le fais à ce moment là.) Jamais facturé.

- 2h de prothèse réservées par demi journée, sinon je ne tourne pas. (et en plus je m'ennuie)

Edit: Petit ajout: la paro, comme la prothèse, a un coût défini dès le début sur le devis, et on s'y tient. Si j'y passe plus de temps, ou fais un IC pas prévu, que sais-je, c'est pour ma pomme, si il y a une merde je refais jusqu'à ce que ça aille. Il est à mon avis important que le patient sache où il va financièrement, dès le début. Nous ne sommes pas des artisans qui augmentent systématiquement la facture finale après devis.
Pour la paro, selon le temps prévu, je fais en fonction de mon taux horaire.

Screenshot_2013-01-13-07-28-47-1_sd6bi0

@polline

20/01/2013 à 17:16

Sethef écrivait:
----------------
> Nous ne sommes pas forcément dans la même situation (pour moi: jeune, installé
> depuis 1 an, avec 2 autres prats, omnipratique dans une ville universitaire);
> néanmoins, les quelques recettes que j'ai trouvé te seront peut-être utiles.
>
> - nous avons une secrétaire pour 3. Dès le premier rdv, sauf cas particulier, le
> plan de traitement est défini et les rdv fixés (ou pas).
>
> - je ne cote que rarement le "petit" HN, les irrigations, l'entretien paro( à
> part les rescellements si je n'ai pas fait le boulot). Je perds 15min à
> expliquer pourquoi et passe pour un escroc. Du coup, si HN il y a (paro
> principalement), c'est sur devis.
>
> -Je ne suis pas rentable toujours (évidemment): pertes et profits pour moi.
>
> -Mieux vaut être un peu cher et offrir les pros aux patients sympas.
>
> - Conseils d'hygiène lors de la première consult, et si nécessaire à la fin des
> séances d'après. En général ça finit par rentrer, et ça prend 1minute. (à la fin
> de chaque rdv je récapitule ce qu'on a fait et ce qu'il reste à faire. Je le
> fais à ce moment là.) Jamais facturé.
>
> - 2h de prothèse réservées par demi journée, sinon je ne tourne pas. (et en plus
> je m'ennuie)
>
> ouais.... nous avons plein de points communs..... :-)
Je pense que nous sommes nbx à faire la même chose..... sinon nous serions tjs sûrs de nous....
Merci
J attendais plein de mess en plus de tous ceux qui lisent.....
Z ont pas de pb les autres???? Donnez moi vos recettes !!!!

Dolan-donald-duck-weird_wqjham

G-P

20/01/2013 à 21:11

Tourner sur deux fauteuils, proposer plusieurs niveaux de qualité prothèse (fixe : CCM/CCC, amovible résine/cobalt/titane, implant grande marque ou low-cost), proposer systématiquement des onlay à la place des composites.
Entretien approfondi avec les nouveaux patients dans un bureau avant de passer au fauteuil, afin de définir leur demande.
Assistante agréable formée à la vente qui passe les devis.
Augmenter ses tarifs tous les ans, même très peu.
Travail à 4 mains tout le temps, tubs & trays.

Avatar_small

carident

20/01/2013 à 21:12
Avatar_small

youn

20/01/2013 à 22:47

Deux ou trois choses :
-Offrir des facilités de paiements (j'encaisse 30 jours après la pose voir plus tard si le patient n'est pas encore remboursé par sa mutuelle)
-Demander le tableau de garanties des mutuelles et équilibrer en fonction le prix de l'IC par rapport à la Céram ou si on n'aime pas être marchand de tapis : mettre l'IC à 450 OU 470€ et la couronne vers 500. Tes patients auront beaucoup moins de reste à charge. Je ne propose jamais de Couronne métal.
-Quand tu donnes le devis : préciser qu'une grande partie est remboursée par la mutuelle, et parler du reste à charge (après avoir vu le tableau de garanties) par dent. Donner le plan de traitement global, indiquer ce qui est urgent, et ce qui l'est moins (mais prévenir des risques de non-traitement même pour ce qui l'est moins)
-Donner les clés aux patients pour qu'ils puissent chercher de meilleures mutuelles s'ils le désirent.(expliquer les %BR et les pièges à éviter : %BR remboursement sécu compris = 230% mutuelle)
-Paro sur devis, le devis peut évoluer.
-Expliquer toujours le pourquoi du comment du devis.
-Lisser ton activité de prothèse : quand tu as fini ton endo tu ne donnes le RDV pour empreinte que une semaine où tu n'as pas assez d'empreintes. Tu te fixes un objectif : 15 éléments par semaine par exemple, quand ce chiffre est atteint pour une semaine donnée tu ne donnes plus de RDV d'empreinte cette semaine là et passe à la suivante. Quand tu es pleine à 3 semaines tu augmente ce chiffre. Tu atteindra un plateau, et ce chiffre sera plus ou moins constant, et c'est lui qui fixera ton CA (compte 1000€ de CA par empreinte prise et 500€ pour un CMU ou un inter de bridge. Les soins compléteront le petit manque.) Toujours laisser 15j entre endo et empreinte : ça evite les seances mortes liées aux desmodontites (et donner une ordonnance en cas de desmodontites et mettre les dents traitées en sous-oc.)
Les RDV qui ne sont pas des empreintes tu les remplis avec ce que tu veux en laissant des plages d'urgences. (une urgence qu'elle soit du cabinet ou non sera toujours prise dans la journée.). Les patients affluent.
Tout ou quasiment est dans la gestion de ton planning.
Pas évident à faire mais je suis sorti récemment et j'y arrive donc pourquoi pas toi.

Screenshot_2013-01-13-07-28-47-1_sd6bi0

@polline

21/01/2013 à 00:55

Merci pour vos réponses....
J ai quand même du mal avec le devis expliqué par l assistante
La mienne est top, mais il me faudrait la cloner
Elle aurait besoin... d une assistante et là ....je peux pas aujourd'hui mais dès que nous le pourrons, je lui en achète une !!
Par contre j aimerais bien qu' elle fasse les explications d hygieniste basiques des fois, à force de répéter j ai l impression d être mauvaise ....
C est rassurant Eugénol ...
Merci les gars....
(Euh....je crois)

Avatar_small

machu

21/01/2013 à 11:03

je pense qu'une partie des tarifs dépend quand même du lieu d'installation.
J'ai calculé mon taux horaire, histoire de savoir où je vais.
Les traitements paro sont sur devis (supérieur au taux horaire) et j'ajoute du HN sur les devis de couronne pour les déposes de couronne et de faux moignon, ainsi que pour les couronnes qui sont sous appareil. Par contre la provisoire fait partie de l'acte global. A ma grande surprise, 30€ pour la dépose suscitait des reflexions, 50€ aucune, c'est dingue quand même.
Quand je dois faire des "gros" bridges, le bridge provisoire est HN, le tout mentionné sur le devis.

Je ne suis pas rentable tout le temps, les endos sous digue, les compos sous digue, ce n'est pas génial question rentabilité, mais je me suis faite une raison, le côté "pro" des loupes, de la digue et autres permet de faire passer le HN sans difficulté.

Bagheera_tudzjy

bagheerra

21/01/2013 à 12:08

Le calcul des honoraires libres peut s'effectuer de la manière suivante en fonction du temps passé par acte :
Charges fixes + charges variables + frais prothésiste de l'acte + honoraires voulu (Estime ton bénéfice annuel nécessaire et rapporte-le au nb d'heures travaillées dans l'année).

Attention, le montant des honoraires est à multiplier par un "coef de compensation" qui est le rapport entre le temps passé à faire des actes "rentables" (en gros la prothèse et le HN, + quelques séances de soins sectoriels) et le temps passé à faire le reste. Si tu passes un tiers de ton temps à faire de la prothèse et 2/3 à faire des soins, ce coef est (2+1)/1=3. Si dans une semaine de 35h tu passes 15h à faire de la prothèse et 20h à faire des soins, ce coef est (15+20)/15=2,3.

Pour un acte, tu peux compter globalement le temps que tu y passes (y compris les soins immédiatement associé comme l'endo) et donc son coût horaire (calculé en additionnant les données décrites plus haut), compter combien cela te rapporte en honoraire opposable (ex : SC34, SC33, Z...) et calculer ainsi le montant des hono libres.

Avatar_small

samtroismars

21/01/2013 à 16:58

bonjour à tous,

nous cherchons à organiser justement une table ronde sur le sujet : tarification idéale (et possible) en chirurgie dentaire pour lamedecinelibre dont je suis un des cofondateurs.
je vous donne mon mail [email protected],
A très bientôt,
Seamy

Image_6_t0dfvh

jumpingjackflash

21/01/2013 à 17:53

samtroismars écrivait:
----------------------
> bonjour à tous,
>
> nous cherchons à organiser justement une table ronde sur le sujet : tarification
> idéale (et possible) en chirurgie dentaire pour lamedecinelibre dont je suis un
> des cofondateurs.
> je vous donne mon mail [email protected],
> A très bientôt,
> Seamy

ça commence mal
qu'est que les remboursements on à voir avec les tarifs
les remboursements sont en fonction des contrats que vous signez, et des cotisations que vous demandez, plus vos frais de fonctionnement sont bas meilleur sont vos remboursements mais ils n'ont rien à voir avec mes tarifs qui eux relève du contrat que je signe avec mes patients, à moins que vous vouliez créer de réseaux.......

Avatar_small

carident

21/01/2013 à 18:57

Je pense que leur démarche est inverse : essayer de connaitre ce que seraient des honoraires décents et honnêtes dans chaque spécialité, pour ensuite évaluer le coût des contrats mutuelles...

Screenshot_2013-01-13-07-28-47-1_sd6bi0

@polline

21/01/2013 à 19:23

jumpingjackflash écrivait:
--------------------------

>
> ça commence mal
> qu'est que les remboursements on à voir avec les tarifs
> les remboursements sont en fonction des contrats que vous signez, et des
> cotisations que vous demandez, plus vos frais de fonctionnement sont bas
> meilleur sont vos remboursements mais ils n'ont rien à voir avec mes tarifs qui
> eux relève du contrat que je signe avec mes patients, à moins que vous vouliez
> créer de réseaux.......

je ne comprends pas
la relation remboursements tarifs??
contrats de qui ?
...

Avatar_small

doagui

21/01/2013 à 20:05

jumpingjackflash écrivait:
--------------------------
> ça commence mal
> qu'est que les remboursements on à voir avec les tarifs
> les remboursements sont en fonction des contrats que vous signez, et des
> cotisations que vous demandez, plus vos frais de fonctionnement sont bas
> meilleur sont vos remboursements mais ils n'ont rien à voir avec mes tarifs qui
> eux relève du contrat que je signe avec mes patients, à moins que vous vouliez
> créer de réseaux.......

En voilà une bonne idée : pour une fois que quelqu'un semble avoir un projet utile et que cette personne vient prendre contact avc nous et nous proposer de participer à la partie nous concernant, donnons lui une réponse désagréable...

Le but de cette mutuelle d'un nouveau genre est simplement de connaître les tarifs que notre profession estime "justes" afin de prévoir des remboursements en conséquence. Le projet est bon il me semble et les intentions sont tout à fait louables : permettre ainsi que les remboursements ne soient pas ridicules et sans rapport avec les prix réellement pratiqués comme c'est le cas actuellement !

Avatar_small

Leandro

21/01/2013 à 21:18

C vrai mais le postulat est faux,on ne peut pas parler de tarifs de la profession alors qu'elle est disparate.
Un cabinet du 16 eme arrdt de Paris a un coût immobilier incomparable avec un petit cabinet de village de la creuse et cela impacts forcément ses tarifs,alors commun peut-on avoir des tarifs identiques dans la profession,même sur des soins?
Cela oblige le praticien parisien à se "rattraper" encore plus sur ses tarifs non règlementés

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

21/01/2013 à 21:28

Leandro écrivait:
-----------------
> C vrai mais le postulat est faux,on ne peut pas parler de tarifs de la
> profession alors qu'elle est disparate.
> Un cabinet du 16 eme arrdt de Paris a un coût immobilier incomparable avec un
> petit cabinet de village de la creuse et cela impacts forcément ses tarifs,alors
> commun peut-on avoir des tarifs identiques dans la profession,même sur des
> soins?
> Cela oblige le praticien parisien à se "rattraper" encore plus sur ses tarifs
> non règlementés

C'est plus qu'évident. Au fait combien ca vaut un appart de 300 m2 et un cabinet de 200 m2 et un garage pour 3 bagnoles dans le 16eme ? , J'ai bien peur de m'y retrouver dans une chambre de bonne mansardée pour le meme prix (150 000 euros)..... La mer en moins !

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

21/01/2013 à 21:36

Merde, j'ai oublié les caves. En tout ca fait 660 m2. Dixit l'acte notarié. Je me sens quand même un peu à l'étroit car une maison est toujours trop petite vu le bordel qu'on amasse avec les années.

Avatar_small

Leandro

21/01/2013 à 21:39

Je sais pas je suis encore moins parisien que toi!
Mais je soupçonne qu'il te manque le soleil....

Avatar_small

maz

21/01/2013 à 22:27

G-P écrivait:
-------------
> Tourner sur deux fauteuils, proposer plusieurs niveaux de qualité prothèse (fixe
> : CCM/CCC, amovible résine/cobalt/titane, implant grande marque ou low-cost),
> proposer systématiquement des onlay à la place des composites.
> Entretien approfondi avec les nouveaux patients dans un bureau avant de passer
> au fauteuil, afin de définir leur demande.
> Assistante agréable formée à la vente qui passe les devis.
> Augmenter ses tarifs tous les ans, même très peu.
> Travail à 4 mains tout le temps, tubs & trays.

faute de frappe je suppose :
tu devais vouloir dire proposer systématiquement des onlay à la place des couronnes ??

Avatar_small

samtroismars

22/01/2013 à 10:43

Bonjour à tous,

c'est en effet un concept novateur. nos activités sont très disparates en fonction du lieu géographique d'exercice, type d'exercice...
Pourtant, nous sommes arrivés à un concensus pour la branche médecine, chirurgie, optique. Pourquoi pas en dentaire ? n'hésitez pas à jeter un coup d'oeil aur notre site à notre charte et nos principes fondateurs.
c'est une idée pour essayer de faire bouger les choses sans exploser le système (déconventionnement...): le projet avance incroyablement vite et fédère tant les professionnels de santé que les patients.
vous pouvez me contacter par mail [email protected].
www.lamedecinelibre.fr

A très bientôt j'espère,
Seamy

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

22/01/2013 à 12:42

Leandro écrivait:
-----------------
> Je sais pas je suis encore moins parisien que toi!
> Mais je soupçonne qu'il te manque le soleil....

Et les plages bondées qui vont avec. Si il y avait plus de soleil on ne pourrait pas mettre un pied devant l'autre sur la plage. Une plage de 7 km de sable fin avec 100 personnes maxi c'est le pied !

Avatar_small

Leandro

22/01/2013 à 13:52

Pour rien au monde je ne vivrais en bretagne!
De même que toi tu n'habiterais pas le sud pour tout l'or du monde.ok
L'important est d'être bien chez soi et d'y trouver ce que l'on recherche dans la vie.
Pour info,ma femme est bretonne et j'y vais suffisamment souvent pour bien connaitre...
Bon kite sur tes plages desertes et...pluvieuses

Avatar_small

youn

22/01/2013 à 23:29

C'est pas mal cette histoire mais vous en êtes à quel coût/mois pour un contrat 3 pour une personne de 45 ans (sans le dentaire je suppose). Parce que le dentaire n'est pas négligeable dans le budget d'une mutuelle (en proportion de ses remboursements, pas de ses entrées) si vous voulez bien rembourser...
Et quid du HN dans votre assurance (parodontie, implanto, chirurgie etc...)?

Nerd_pattern_raqf0s

Zeb

04/02/2013 à 22:41

youn écrivait:
--------------

> dentaire n'est pas négligeable dans le budget d'une mutuelle (en proportion de
> ses remboursements, pas de ses entrées) si vous voulez bien rembourser...
> Et quid du HN dans votre assurance (parodontie, implanto, chirurgie etc...)?

Je crois que c'est justement notre opinion sur le sujet qu'il vient chercher ici.

Je me demande si on ne devrait pas classer nos actes en terme d'invasivité: on met enfin des honoraires dignes de ce nom sur la prévention (HBD, fluoration, détartrages dignes de ce nom, sevrage tabagique), puis sur les soins conservateurs, puis les onlays, puis les couronnes, puis les implants, puis les amovibles... On prend en charge de bons RTE plutôt que des implants si on continue à constater que le bénéfice pour le patient est meilleur sur ce type d'acte...
Je m'interroge sur la prise en charge de l'éclaircissement, interne ou externe, qui dans certains cas n'est quand même pas du luxe... (suite trauma sur les antérieures, ou pour certaines dyschromies... si ça peut éviter que le patient fasse une couronne, qui sera NR la première fois mais pas les décennies suivantes...). Je me demande si ce ne sont pas des choses à réfléchir au cas par cas (et en même temps, l'idée d'instaurer des ententes préalables me bloque un peu...)

A part ça, il y a un truc qui continue à me travailler avec ce projet: quid du secret médical et des cotations?
Il m'est déjà arrivé avec des patients qui avaient des complémentaires prenant la paro en charge de faire une facture "HN = x €, détartrage surfaçage radiculaire", de devoir le réimprimer en mettant "curetage parodontal" parce que la mutuelle voulait le mot curetage, et de devoir le réréimprimer avec juste "HN = x€, curetage" parce que dans leur tableau "soins paro" la ligne c'était "curetage"...
J'aime assez le principe de la lettre clé: le praticien détermine quel acte est médicalement nécessaire en accord avec le patient, et transmet aux organismes de financement uniquement les infos "financières": lettre-clé, coefficient, point.

Pourquoi une lettre-clé (bien valorisée) "prévention", une lettre-clé "soins conservateurs" (compo, onlays, peut-être bien greffes gingivales sur les parodontes à risque...), et enfin une enveloppe "soins ++" (couronnes, implants, lambeaux...)... Pour cette dernière catégorie, j'ai en tête une prise en charge majorée si le patient assure son suivi correctement, tout en me demandant si c'est bien sain, comme concept: ça le responsabilise, en théorie, mais est-ce que c'est bien sain de "punir" celui qui s'est négligé jusque-là...? La négligence ou le report de soins, en dentaire, influe de manière considérable sur l'ampleur des travaux...

(pas sûre d'être très claire, ce soir, je poste tel quel, bon courage)

--
Zeb (ex post-scriptum)

Avatar_small

[email protected]

22/01/2014 à 11:55

Cet ouvrage rassemble en cinq familles les techniques d'organisation des cabinets dentaires :

Le groupement des actes,
La gestion de l'agenda,
L' élaboration de protocoles personnalisés,
La mise en place des bacs et cassettes,
Le travail à quatre mains.

Par organisation, nous entendons la manière dont le praticien va pouvoir réduire le temps de production d'un acte, en conservant un niveau de qualité égal, voire supérieur parce que moins stressé.

Cette techniques n'ont jamais fait l'objet d'une telle synthèse, alors qu'elles influencent la totalité des actes de la dentisterie.

http://www.librairie-garanciere.com/l-organisation-cabinet-dentaire.htm