Forum associé : Exercice professionnel

Saucisson-aux-piments_odddxi

AMG31

11/01/2013 à 13:35

Je ne sais pas si c'est frequent mais la j'en ai ras le bol !Je travaille depuis 15 ans et installee depuis 8 mais j'overdose completement......tout me sort par les yeux et l'impression de ne faire que de la merde....alors que je suis quelqu'un de concientieux (meme trop parfois alors que les patients s'en foutent).Pour ceux a qui c'est arrives comment avez vous pu surmonter ca et avez vous pense a une reconversion?...bref je craque !!! Que faire?

Q42955962076_4064_lcuc3e

dentino

11/01/2013 à 13:48

1/ annule tous les rdv de cet après-midi
2/ cours vite t'acheter une boîte de chocolats - et des bons - à consommer sans modération
3/ sieste ou ciné - surtout pas d'internet et encore moins d'eugénol - pour te vider le cerveau
4/ puis tu te prévois des vacances loin en te disant "il n'y a pas que le CA ou le pognon dans la vie"

Avatar_small

Lillie

11/01/2013 à 13:51

Diminue le rythme et enrichit ta vie à coté du taff !
La solution n'est pas forcement la reconversion, un travail reste un travail et il faut se faire une raison. Si tu n'es pas heureux dans ton travail, tu ne le seras pas forcement plus avec un autre, sauf si tu as deja clairement une idée de ce que tu souhaiterais faire.

Ne reflechis pas trop et essaye de te fournir des recompenses à coté pour tenir le coup. Fixes toi un but qui justifie de passer 40 ans à bosser et la pilule passera mieux.

Avatar_small

doagui

11/01/2013 à 14:02

Deux choses à mon avis : ne pas être plus préoccupé par la santé des gens qu'eux-mêmes ne le sont (et donc parfois savoir lâcher prise quand les gens sont peu motivés, se mettre trop de pression n'est pas tolérable par qui que ce soit à terme), et surtout se garder une vie privée remplie (voir des amis, voir sa famille, s'inscrire à un cours de ce que tu veux, de la cuisine, du sport, de la danse, du théâtre, n'importe quoi, essaye des nouvelles choses et découvre toi des nouveaux hobbies !).

Saucisson-aux-piments_odddxi

AMG31

11/01/2013 à 14:06

C'est pas la premiere fois que ca m'arrive mais c'est de plus en plus fulgurant ,une connaissance psychologue m'a propose de me joindre a un groupe forme de sages femmmes medecins psycho et auters prof liberales pour parler.....ou carrement aller voir un psy.... Je sais pas et je ne veut surtout pas que tout cela ait un impact sur ma vie de famille et mon couple aussi...mais c'est dur.

Saucisson-aux-piments_odddxi

AMG31

11/01/2013 à 14:09

@ doagui: j'ai vu sur le forum que tu etait deja intervenu sur le sujet et je suis d'accord avec toi ,le probleme c'est quand je vois la tonne de charges a payer tous les mois c'est effrayant .J'ai un petit cabinet a la campagne avec une assistante qui toune correctement( je pense) mais si je me bouge pas je m'en sotirai pas .

Saucisson-aux-piments_odddxi

AMG31

11/01/2013 à 14:17

C'est curieux derniere crise il y a un an tout pile:la quarantaine plus le mois de janvier :mauvais melange!

Avatar_small

eusebius

11/01/2013 à 14:29

bienvenue au "club"..

j'ai fait un burn out en octobre novembre, plus de sommeil, douleur cardiaque , hypertension, irritabilité etc...

ma toubib m'a bien pris en charge, m'a aidé à "redormir" ce qui m'a permis de pouvoir "re" réfléchir, bon ya quand même eu 8 jours d'arrêt, sans aller bosser et en profitant de "moi" et du sommeil
le bilan de santé m'a remonté le moral, et comme j'ai eu la chance de la voir souvent car les 2 bambinos étaient malades, elle m'a aidé "psychologiquement"..

j'ai un tout petit exercice, tranquillou, mais la lecture anxiogène d'eugenol m'a vraiment fait douter sur la viabilité de mon avenir pro (bon c'est MST la cause, mais sans eugenol je ne l'aurai jamais su)..

depuis j'ai relativisé, et je me suis réorganisé au taf..

il ne faut pas hesiter à en parler, surtout au conjoint(e)..
ma toubib m'avait conseillé de trouver un exercice de groupe, m'avouant que les 5 médecins du cabinet se soutenaient même simplement par le fait de savoir qu'elle n'etait pas "seule" et en s'echangeant quelques mots..

amicalement

Avatar_small

eusebius

11/01/2013 à 14:30

.. pour "l'arrêt", cela valait aussi pour les enfants et ma femme, qui a eu la gentilesse de me laisser en paix et de tout porter cette semaine là...

Boneym_nf4qsi

Patatrasse

11/01/2013 à 15:12

Mon associé est en plein dedans depuis 3 ans déjà et là ça sent la fin , il n'a jamais pu remonter la pente, hospitalisé 5 mois et ayant perdu toute sa patientèle , le redressement judiciaire en place depuis 1 an va se terminer par une liquidation avant la fin du trimestre.
Un seul conseil : ne pas croire que cela va passer tout seul et se faire aider .
Mon associé à l'égo surdimensionné pensait pouvoir traverser cela tout seul en se gavant de médocs .Depuis 15 jours il ne peut plus poser un pied par terre et reste chez lui au lit.
Métier difficile quand on craque nerveusement ....

Avatar_small

doagui

11/01/2013 à 15:16

Patatrasse écrivait:
--------------------
> Mon associé est en plein dedans depuis 3 ans déjà et là ça sent la fin , il n'a
> jamais pu remonter la pente, hospitalisé 5 mois et ayant perdu toute sa
> patientèle , le redressement judiciaire en place depuis 1 an va se terminer par
> une liquidation avant la fin du trimestre.
> Un seul conseil : ne pas croire que cela va passer tout seul et se faire aider .
> Mon associé à l'égo surdimensionné pensait pouvoir traverser cela tout seul en
> se gavant de médocs .Depuis 15 jours il ne peut plus poser un pied par terre et
> reste chez lui au lit.
> Métier difficile quand on craque nerveusement ....

Dis donc t'as le chic pour trouver les mots qui rassurent toi ^^

Plus sérieusement c'est abominable cette histoire !

Icon_hase505so_n7k1wb

airylis

11/01/2013 à 15:28

Patatrasse écrivait:
--------------------
> Mon associé est en plein dedans depuis 3 ans déjà et là ça sent la fin ,

C'était vraiment pas le moment ...

Moi aussi je suis passé par la et on se demande pourquoi ! On se sent nul, on pense faire du travail de Mrd et on ne comprend pas pourquoi . Et puis , petit a petit on refait surface, ne me demande pas comment, je ne sais pas ... mais le fait d'en parler et de voir que l'on n'est pas tout seul a être passé par la , rassure ! Courage et ça va passer !

Avatar_small

croc1765

11/01/2013 à 15:35

patatrasse

comment as tu aidé ton associé?

Avatar_small

Piccalilly

11/01/2013 à 16:20

Règle N° 1
Chaque jour, fermer la porte, oublier que je suis dentiste.

Règle N°2
J'ai des enfants, un compagnon, une famille, ils sont ma priorité.

Règle N°3
Cultiver une autre passion, un vrai dérivatif, qui m'occupe bien la tête et m'aide à oublier tout le reste.

Règle N°4
Me regarder dans la glace, me faire un beau sourire, et partir marcher sans autre but que de respirer tranquille.

Règle N°5
Si malgré cela tout me semble aller mal, ne pas paniquer, me dire que le malaise d'aujourd'hui ne préjuge en rien de ce que sera demain. M'octroyer le droit d'avoir un passage à vide. J'ai bien le droit de flancher un peu aussi moi. Me faire consoler. Me laisser materner, moi qui m'occupe des autres toute la journée.

Bises,

Avatar_small

Pierre-E

11/01/2013 à 16:44

Pour moi le boulot, c'est "le lièvre et la tortue" : "Rien ne sert de courir, il faut partir à point".

Traduction : je préfère gagner moins, bosser 8h par jour et 28 par semaine, mais profiter de mes femmes, voir ma fille grandir, plutôt que gagner des montagnes de fric, rentrer claqué, ne rien vouloir faire le WE et arriver à 50 ans lessivé et dégouté.

Mais bon, c'est pas forcément facile, de se dire qu'on a 6 ans d'études pour guère plus de 2000.

En revanche, profiter de bons moments en famille, ça n'a pas de prix.

Edit : je précise, pour ceux qui me penseraient utopiste : mon père (médecin) a fait un émga burn-out il y a 5 ans avec 3 mois d'arrêt. Bien traité, tout est revenu dans l'ordre.

Saucisson-aux-piments_odddxi

AMG31

11/01/2013 à 16:58

J'essaie d'en arriver là mais que c'est dur et que les gens sont chiants pingres....il faut que je me trouve un bon hobbie (le dernier serieux etait l'equitation (17 ans qd meme) et la derniere fois ça m'a vallu 1 doigt cassé pas cool pr 1 dentiste ).
En tout cas merci a tous pr vos encouragements je me sent un peu moins seule!
Mais c'est pas evident je travaille seule dans mon sud ouest familial et j'ai fait mes etudes à Strasbourg donc difficile de fr des connaissances pro et sympathiques ici!!!

Avatar_small

Bossanov

11/01/2013 à 17:09

Bonjour,

Moi j 'ai fait un méchant burn out il y a deux ans avec tentative de suicide (j avais tout bouffé ce qu'il y avait dans la trousse d'urgence du cabinet ;-))
Ma femme m 'a beaucoup aidé car c'est elle qui m'a conduit de force voir un psy, et elle m'a inscrit également de force à une formation en organisation de cabinet dentaire.
Depuis je revis, je reprends plaisir à travailler mais je n'oublie pas mon passé, de ce fait je prends plus de vacances, je profite de mes enfants et franchement c'est mieux.
Il faut en parler, tu es en train de tout voir noir en ce moment, tu ne t'en sortiras pas tout seul. y'a pas de honte à se sentir mal.
Petit conseil parles en à ton assistante également qui doit rien comprendre à ce qu il t arrive, elle fera en sorte de ne pas trop t'embêter avec les patients chiants (qui sont responsables de ton mal être) . Moi les patients chiants je les refile aux autres...

Avatar_small

Lillie

11/01/2013 à 17:25

Je pourrais te conseiller aussi de penser du coté d'une expérience extraconjuguale. Un peu de passion peut agir comme une drogue et apaiser une existence morose.

RépondreCiter
Score : -5
Icon_hase505so_n7k1wb

airylis

11/01/2013 à 17:25

Bossanov écrivait:
------------------
c les patients
> chiants (qui sont responsables de ton mal être) . Moi les patients chiants je
> les refile aux autres..

Idem et je crois que beaucoup de nos problèmes viennent de la ...

Avatar_small

Pierre-E

11/01/2013 à 17:27

Lillie écrivait:
----------------
> Je pourrais te conseiller aussi de penser du coté d'une expérience
> extraconjuguale. Un peu de passion peut agir comme une drogue et apaiser une
> existence morose.
>

et ajouter un divorce à une situation pro déjà difficile ?

c'est une manière de voir....

Avatar_small

Piccalilly

11/01/2013 à 17:31

Lillie écrivait:
----------------
> Je pourrais te conseiller aussi de penser du coté d'une expérience
> extraconjuguale. Un peu de passion peut agir comme une drogue et apaiser une
> existence morose.
>

Un vrai dérivatif qui n'occupe pas que la tête ;-))

pour aujourd'hui, je ne crois pas que ce soit le plus urgent.

Avatar_small

doagui

11/01/2013 à 17:33

Lillie écrivait:
----------------
> Je pourrais te conseiller aussi de penser du coté d'une expérience
> extraconjuguale. Un peu de passion peut agir comme une drogue et apaiser une
> existence morose.
>

Jolie façon de voir les choses.

D'autres personnes (peut-être plus équilibrées dirais-je si j'étais mauvaise langue) conseilleraient plutôt au contraire de passer du temps avec son conjoint et sa famille.

Avatar_small

alizarine

11/01/2013 à 17:41

Amg... il est temps que tu te fasses aider par quelqu'un de calé en organisation... essaie la journée avec 6/8 patients maxi, avec de grands rdv de prothèse et deux trois pour les urgences et limite tes rdv bbd/cmu...
retrouve le plaisir de soigner les patients motivés, et fout dehors les emm...
courage.

Avatar_small

Lillie

11/01/2013 à 18:01

Ma remarque était je l'avoue un tant soit peu provocatrice mais dans le fond, une mauvaise ambiance conjuguale peut etre la cause d'un dégout profond pour son travail. Je pense qu'il ne faut pas toujours accuser son travail. Je pense qu'une vie de couple épanouie permet grandement aux gens à supporter leur travail.

Il faut trouver la raison premiere au malaise et y remédier. Et la raison n'est pas forcement toujours là ou l'on croit qu'elle se situe.

Plus ma vie en dehors de mon taff se passe bien et plus je supporte bien mon travail. Mais je sais qu'à la moindre contrariété dans ma vie de tous les jours, mon travail peut devenir un supplice, donc je fais bien soin à soigner ma vie à coté pour éviter de rentrer dans un cercle vicieux !

Avatar_small

eusebius

11/01/2013 à 18:16

je suis d'accord,
ce qui m'a fait consulter, c'est qu'en plus du ras le bol du boulot, je m'énervais sur les "fantaisiestucke" (ya un piano au taf, et pas moyen de m'y mettre de m'y concentrer même Schumann m'énervait), je végétais et ne progressais plus du tout sur mon violoncelle, pas une photo au colodion depuis trop longtemps etc.. et même plus envie de shooter les filles d'agence

pour moi, c'etait devenu un "tout" burn out...

mais j'ai pas pensé à essayer la maitresse :-)))

c'est remboursé par la sécu ou c'est du HN???