Traçabilité de ma sté gratuite

Forum associé : Stérilisation

Morgan_ztbb1b

BONNET jc

03/01/2013 à 15:04

Je vous propose ma méthode de traçabilité de tous mes instruments stérilisés en omnipratique. C'est une méthode simple, rapide, sûre et GRATUITE.
Matériel nécessaire:
-Une imprimante reliée au stérilisateur
-Un gros feutre.
Méthode:
Chaque cycle de sté est numéroté. Par ex, aujourd'hui, je lance le cycle 25. Sur mon rouleau de l'imprimante, je note 25 au feutre en face de l'impression du cycle. A la fin du cycle, je marque 25 sur tous les sachets. Quand je soigne un patient, sur l'ordi (JULIE ou autre), sur la ligne des soins, je marque S25.
Ex:OBT3 S25/23. Cela signifie que j'ai fait une obt 3 canaux avec des instruments stérilisés avec les cycles 25 (sachet contenant miroir, précelle...) et instruments endocanalaires stérilisés avec le cycle 23. Pour retrouver les références des cycles, je déroule mon rouleau imprimé à 25 et 23.
Toute amélioration est la bienvenue.

Humator_t9r5wy

humator

03/01/2013 à 16:04

c'est la solution que j'utilise, mais en + de cela, tu dois faire pour chaque sté, la liste de la charge, c'est à dire l'inventaire des lots d'instruments.

--
N.Hum

Morgan_ztbb1b

BONNET jc

03/01/2013 à 16:12

Comment fais-tu?
EX Cycle 25 contient 10 sachets "standards (miroir, precelle...) 5 sachets endo, 3 sachets daviers...?
Sur quoi tu notes cela? sur un carnet?

Tronche2_ug74bc

Franck LE BOURHIS

03/01/2013 à 16:23

humator écrivait:
-----------------
> c'est la solution que j'utilise, mais en + de cela, tu dois faire pour chaque
> sté, la liste de la charge, c'est à dire l'inventaire des lots d'instruments.
>
> --
> N.Hum

pas nécessairement
prouver qu'on a utilisé "du" matériel stérile suffit.
Il faut par contre une procédure écrite à opposer en cas de contrôle et montrer que tout se déroule quotidiennement comme prévu.
Il faut aussi garder la trace des intégrateurs prions, des Helix (ou B&D selon la religion locale).

C'est ce que je faisais avant, dans le style pourquoi faire simple...etc.
Hé oui, Hum, je suis aussi passé par une phase maniaque (et superflue) en décrivant a la mano chaque item de la charge dans des petits cahiers où je collais tout les tickets nianiania, et je notais tout ça dans les actes, comme notre ami... mouais, ça peut être dans les clous (et encore, si on s'y tient vraiment... l'expérience m'a prouvé que...)

mais ça, c'était avant ;-)))

--
Franck LE BOURHIS

Tronche2_ug74bc

Franck LE BOURHIS

03/01/2013 à 16:27

BONNET jc écrivait:
-------------------
> Comment fais-tu?
> EX Cycle 25 contient 10 sachets "standards (miroir, precelle...) 5 sachets endo,
> 3 sachets daviers...?
> Sur quoi tu notes cela? sur un carnet?

tout à fait!
sur un petit cahier... (je me suis fait un beau feu de joie le jour où je les ai "classés" au fond du jardin :-)))

Bref, tu es en train de ré-inventer la roue!
si tu tiens à ton logiciel, va plutôt voir ce que fait Chabit, c'est très bien (et très courageux) sinon, + simple et moins cher, tu connais l'adresse ;-)
--
Franck LE BOURHIS

Humator_t9r5wy

humator

03/01/2013 à 18:19

pour ma part, je trace que les instruments chir.

--
N.Hum

Chabit3_tbqemd

chabit

03/01/2013 à 22:00

Salut,
Effectivement, c'est simple, et pratique et gratuit.
Juste une question: le patient que tu as soigné avec la sté n°25/23 te soutient mordicus que l'hépatite qu'il a chopée vient de tes instruments et que ton cycle de sté aussi tracé et validé qu'il puisse être n'est pas digne de sa confiance. Comment fais-tu pour lui trouver les autres patients soignés avec des instruments des cycles 23/25 qui eux n'ont pas été contaminés et qu'il est le seul.
La traçabilité, ça doit marcher dans les deux sens.

Humator_t9r5wy

humator

04/01/2013 à 08:08

chabit, je ne crois pas qu'il faille aller jusque là.
si une telle plainte est formulée, en retrouvant le N° de cycle, tu retrouves les données de sté, qui attestent que le cycle s'est bien déroulé. Je ne pense pas qu'il y ai à impliquer un autre patient.
Si je me souviens bien, en matiere de préjudice, il faut une faute, un dommage et un lien de causalité.
le dommage est là, la faute est disculpée par les données de sté, et le lien de causalité reste à demontrer par l'accusation.
Je dors tranquille avec ma solution.

On est bien d'accord qu'on pourra toujours argumenter que les instruments notés en sté peuvent ne pas etre ceux utilisés, mais c'est valable pour tous les systèmes de traçabilité.

En conclusion, la traçabilité est une connerie de + pour dégouter toujours inexorablement un nombre croissant de praticien de l'exercice liberal...
--
N.Hum

Sans_titre_tztxfv

Monet

04/01/2013 à 08:17

Cadeau pour les eugenoliens sous Julie : pour une traçabilité gratuite, reprenez l'idée de BONNET j.c sauf que dans paramètres vous créez un acte "TRACABILITE" que vous rentrez avant n'importe quels soins ..puis en observations sur cet acte vous notez chaque instrument et son cycle de stérilisation.

Grâce à la recherche multi critères vous êtes capables de retrouver quels ont été les patients soignés avec n'importe quel cycle.

Petit papa Monet

P.S: l'acte traçabilité contient déjà en observations la liste des instruments susceptibles d'être utilisés...exemple je dois realiser une extraction : je tape le code STE2 et dans les observations de l'acte noté TRAÇABILITÉ (flèche jaune) je retrouve kit examen/davier/curette et je n'ai plus qu'à rentrer le n°de cycle pour chacun.

P.S2 : je procède comme cela depuis que je me suis installé il y a 3 ans.

Chabit3_tbqemd

chabit

04/01/2013 à 08:46

humator écrivait:
-----------------
> chabit, je ne crois pas qu'il faille aller jusque là.
> si une telle plainte est formulée, en retrouvant le N° de cycle, tu retrouves
> les données de sté, qui attestent que le cycle s'est bien déroulé. Je ne pense
> pas qu'il y ai à impliquer un autre patient.
> Si je me souviens bien, en matiere de préjudice, il faut une faute, un dommage
> et un lien de causalité.
> le dommage est là, la faute est disculpée par les données de sté, et le lien de
> causalité reste à demontrer par l'accusation.
> Je dors tranquille avec ma solution.
>
> On est bien d'accord qu'on pourra toujours argumenter que les instruments notés
> en sté peuvent ne pas etre ceux utilisés, mais c'est valable pour tous les
> systèmes de traçabilité.
>
> En conclusion, la traçabilité est une connerie de + pour dégouter toujours
> inexorablement un nombre croissant de praticien de l'exercice liberal...
> --
> N.Hum

C'était juste une question et je te remercie d'y avoir répondu. Le fait de pouvoir remonter aux autres patients sert surtout à te conforter dans la sécurité de ta sté.

Morgan_ztbb1b

BONNET jc

04/01/2013 à 09:15

chabit écrivait:
----------------
> Salut,
> Effectivement, c'est simple, et pratique et gratuit.
> Juste une question: le patient que tu as soigné avec la sté n°25/23 te soutient
> mordicus que l'hépatite qu'il a chopée vient de tes instruments et que ton cycle
> de sté aussi tracé et validé qu'il puisse être n'est pas digne de sa confiance.
> Comment fais-tu pour lui trouver les autres patients soignés avec des
> instruments des cycles 23/25 qui eux n'ont pas été contaminés et qu'il est le
> seul.
> La traçabilité, ça doit marcher dans les deux sens.

------
Trés bonne question. Les patients soignés le même jour ont eu des cycles identiques, pour des instruments utilisés quotidiennement (cycle 25 dans l'exemple). Pour les instruments utilisés moins fréquemment (daviers), c'est plus long à trouver.

Morgan_ztbb1b

BONNET jc

04/01/2013 à 09:20

Monet écrivait:
---------------
> Cadeau pour les eugenoliens sous Julie : pour une traçabilité gratuite, reprenez
> l'idée de BONNET j.c sauf que dans paramètres vous créez un acte "TRACABILITE"
> que vous rentrez avant n'importe quels soins ..puis en observations sur cet acte
> vous notez chaque instrument et son cycle de stérilisation.
>
> Grâce à la recherche multi critères vous êtes capables de retrouver quels ont
> été les patients soignés avec n'importe quel cycle.
>
> Petit papa Monet
>
> P.S: l'acte traçabilité contient déjà en observations la liste des instruments
> susceptibles d'être utilisés...exemple je dois realiser une extraction : je tape
> le code STE2 et dans les observations de l'acte noté TRAÇABILITÉ (flèche jaune)
> je retrouve kit examen/davier/curette et je n'ai plus qu'à rentrer le n°de cycle
> pour chacun.
>
> P.S2 : je procède comme cela depuis que je me suis installé il y a 3 ans.

-----
Parce que tu as le module traçabilité dans JULIE. Moi, j'ai JULIE pro gestion et l'option traçabilité coute 850€. Je n'ai pas non plus l'option multi-critères.

Tronche2_ug74bc

Franck LE BOURHIS

04/01/2013 à 14:12

BONNET jc écrivait:
-------------------
...
> -----
> Parce que tu as le module traçabilité dans JULIE. Moi, j'ai JULIE pro gestion et
> l'option traçabilité coute 850€. Je n'ai pas non plus l'option multi-critères.

même si je ne connais pas Julie, je ne pense pas que Monet fait appel au module traça pour faire son bricolage.
ça ressemble à ce que je faisais avec Logos en ayant créé un "acte" nommé "traçabilité" pour rentrer les n° inscrits au feutre sur mes sachets ET reliés à un cahier (indispensable alors) où tous les tickets étaient collés et les cycles de vide et Helix (B&D à l'époque) étaient également répertoriés.
Mais tout ça, c'était avant la création du module de sté dans Logos qui simplifie toutes ces opérations et rend la recherche bien + sûr, rapide et efficace, bref: professionnelle ;-)
Et si ton souci est le coût, ce module est inclus (comme tout le reste d'ailleurs) dans Logos dont le coût total en multiposte est voisin du seul module de traça de Julie!

Maintenant, ça t'obligerait à changer de logiciel et tout le monde n'en a pas le courage et préférera bricoler tous les jours plutôt que de s'y coller une fois pour toutes.
Je fais pareil dans d'autres domaines, et j'en ai fait autant en sté il y a quelques années, donc je comprends bien la démarche.
Et c'est bien pour ça que je me permettrai de te conseiller de passer à la vitesse supérieure d'emblée - avec J ou L- histoire de t'éviter de perdre du temps à bricoler avec ces tâches quelque peu éloignées de ce qui motive notre présence au cabinet: la clinique :-)
--
Franck LE BOURHIS

Couvertures_facebook-0045_dzdzlh

Pétronille

02/06/2013 à 00:48

Très bonne idée , je me penche moi même sur la question d organisation de sté puisque nous allons le mois prochain recevoir une Lisa W et H... découverte totale de la chose... j'essaye de glaner des infos pour mettre en place tout ça ... J'ai du coup quelques questions :
Lors d'une chir, si tout tes instruments sont de cycles différents tu marques alors au niveau informatique Exo avec Syndesmotome 22 , davier racine 26 curette 33 etc ...?
C'est ton assistante qui est en charge de noter sur informatique pour chaque patient ?
Je cherche à mettre en place également une sorte de tableau pour y répertorier test prion , et étiquettes de cycles...; pour l instant on prend les tests prions on note la date derrière et hop rangé avec les autres au fur et à mesure ...
Tout est à faire ...

Morgan_ztbb1b

BONNET jc

03/06/2013 à 10:06

Sans assistante je marque sur le dossier JULIE E1 S24/22/15. Cela veut dire Extraction(E1) avec des instruments stérilisés (S) avec les cycles 24/22/15. Je ne peux pas savoir quel instrument a été stérilisé avec les cycles 22 et 15. Le 1er (S24) correspond toujours au sachet contenant la precelle/miroir/sonde... De toute façon, en cas d'infection, que cela se fasse avec un davier du cycle 22 ou un syndes de 22, quelle différence?

Avatar_small

baroud69

03/06/2013 à 11:41

Je suis toujours stupéfié par la notion de gratuité chez des confrères...

La solution proposée n'est pas du tout gratuite : elle demande du TEMPS, et le TEMPS c'est de l'ARGENT.

Il n'existe pas de solution gratuite. Quand je paye mon AD pour faire la tracabilité de la sté, je me dis que je pourrais la faire mais est-ce que je le fais sur mon temps de travail (donc perte de revenus bruts) ou en plus du temps de travail (donc perte de revenus horaires et perte de temps personnel).

Pourquoi Steichen délègue-t-il tout ? C'est pas gratuit, mais c'est rentable. CQFD

Tronche2_ug74bc

Franck LE BOURHIS

03/06/2013 à 11:45

Pétronille écrivait:
--------------------
...tu marques
> alors au niveau informatique Exo avec Syndesmotome 22 , davier racine 26 curette
> 33 etc ...?

dans le commentaire de l'acte, tu notes 22 26 33, ça suffit.

> C'est ton assistante qui est en charge de noter sur informatique pour chaque
> patient ?
à toi de voir. Mais c'est aussi vite rentré que n'importe quel commentaire d'acte, donc le praticien peut s'en charger sans surcroît incommensurable de travail ;-)

> Je cherche à mettre en place également une sorte de tableau pour y répertorier
> test prion , et étiquettes de cycles...; ...

il te faut un cahier pour -au minimum- coller les bandelettes Helix et les tickets intégrateurs prions avec les dates et n°de cycles.
Et stocker informatiquement les rapports de cycles de ton Lisa tout neuf qui doit faire ça.

> Tout est à faire ...
>
J'ai répondu à tes questions, mais le meilleur conseil que j'ai à te donner, c'est d'informatiser d'emblée toute la procédure plutôt que bricoler.
Si tu restes sous Julie, va lire ce que Chabit a déjà écrit là-dessus, ce sera beaucoup mieux pour ton assistante et toi.

--
Franck LE BOURHIS

Couvertures_facebook-0045_dzdzlh

Pétronille

06/06/2013 à 19:07

Merci beaucoup pour vos réponses ! Alors malheureusement nous utilisons un logiciel que très peu ( me semble-t-il)utilisent... AXIAM ... pas d'interaction possible niveau informatique , à moi d adapter au mieux ...
Bonne journée sous le soleil
:)

Morgan_ztbb1b

BONNET jc

21/04/2015 à 17:59

C

Avatar_small

EASYSTE

05/10/2016 à 21:26

Bonjour

Je m'occupe du développement commercial d'EASYSTE qui est un logiciel dédié aux chirurgiens dentistes et orthodontistes pour le suivi de la stérilisation.

http://www.easyste.fr

Vous faites tous les jours des cycles de stérilisation de vos instruments pour vous assurer d'une hygiène irréprochable !

Notre logiciel retrace toute votre activité en terme de suivi de stérilisation et de matériaux (instruments, plateaux,implants, bio matériaux etc…) et permet une recherche efficace par élément utilisé, par cycle ou par patient.

EASYSTE est complètement intégré dans les logiciels de gestion patients tel que Julie, Logos, Visiodent, Kodak ce qui simplifie son intégration dans votre cabinet dentaire.

N'hésitez pas à me contacter pour tout renseignement.

http://www.easyste.fr

Avatar_small

paradoxe

05/10/2016 à 21:56

EASYSTE écrivait:
-----------------
> Je m'occupe du développement

Tiens, tu utilises windev 20. Tu en es content ?

Avatar_small

EASYSTE

06/10/2016 à 12:13

Bonjour

Oui nous avons développé EASYSTE sur windev 20.
Il permet de faire beaucoup de chose mais ne fait pas tout non plus
Comment connais tu, ou l'utilises tu ?

Avatar_small

zolimome

06/10/2016 à 13:50

c'est qui qui a inventé la canne à se faire battre ?

le flicage est devenu insupportable, le pire risque pour les professions médicales est en fait tous ces améli qui fanfaronnent jusqu'ici, vous expliquent la vie sans jamais soigner personne.

pour rappel un professionnel de santé est sensé soigner et pas infecter, cette simple évidence semble échapper même dans nos rangs! faire de la chir avec des instruments souillés ? et laisser à penser que cela serait le quotidien ?

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

06/10/2016 à 14:05

Qui te parle de stérilisation performante ? Tu colles des étiquettes un peu partout et Pouf ! tu es en règle avec le système. Bien fait ou mal fait rien à secouer.
C'est un peu comme quand tu t'engages respecter les recommandations HAS quand tu es conventionné, pour des soins à un tarif de merde. Ca marche à fond ! -)))

Avatar_small

zolimome

06/10/2016 à 14:17

ex: tu travailles seule....tu traces parce que tu peux pas te faire confiance ?

non, c'est juste le flicage organisé, ceinture, bretelles et parachutes...dès fois qu'un gugusse porte la plainte dont rêvent tous les pourfendeurs de soignants.

les choses les plus naturelles et les plus évidentes demandent à être prouvées, simplement parce que les praticiens ont perdus toute crédibilité.