Le début pour un nouveau diplomé

Forum associé : Exercice professionnel

Avatar_small

Joker

09/12/2012 à 04:18

Bonsoir :) , tout le monde, je suis nouveau sur le forum.je vous remercie d'avance pour vos réponses. Je suis actuellement en D2. et plus le temp passe et plus je me demande comment se passeront mes premieres semaines de travail...mes premiers patients...mes premières complications cliniques...mon premier salaire... bien plus que cela, j'aimerai savoir comment était votre "début" après être sortis de la fac. la fac nous enseigne-t-elle comme il le faut pour qu'on puisse être autonome? En gros QU'est ce qu'un dentiste débutant? Cordialement :)

Photo_pluton1b_unbebk

pluton

09/12/2012 à 09:59

Joker écrivait:
---------------
En gros QU'est ce qu'un dentiste
> débutant?

un ignorant...et c'est pas avec les années que çà s'arrange...tout juste peut on avoir un peu d'expérience...

sinon, il y a des domaines totalement occultés par le fac: la gestion d'une PME, la compta, les démarches administratives, bref se lancer seul sans avoir vu un peu comment il faut faire c'est vraiment pas évident...

Image_6_t0dfvh

jumpingjackflash

09/12/2012 à 11:36

un dentiste c'est quelqu'un qui soigne des patients, principalement leurs dents
mais il n'y a pas de dentiste type, comme il n'y a pas de patient type
les façons d'exercer ce métier elles aussi sont multiples
au début on ne sait rien et on a peur après on a plus peur mais on sait que l'on a encore beaucoup de chose à apprendre.

ce que j'aurais aimé savoir en sortant de la fac : comment je veux exercer ce métier
qu'est ce qui fera que le matin j'ai envie d'y aller et qu'a 60 ans je ne regarde pas la retraite avec les yeux de chimène.

On peut bien travailler et gagner de l'argent et inversement , il n'y a pas de corrélation entre les deux, comme il n'y en a pas entre ta compétence et la cylindré de ta voiture.

Tes profs ne t'apprendront pas grand chose mais les bons te donneront envie de faire quelque chose de ton métier. Profite en pour creuser , savoir de quoi tu as envie, de quel vie tu veux, il n'y a pas de honte a vouloir être salarié n'y de gloire à être libéral avec un gros chiffre d'affaire si ça ne correspond pas à tes aspirations tu seras malheureux(même si je préfère être malheureux riche que pauvre)

Après la fac tu auras encore des années pour te confronter à la réalité de ton travail
le travail que tu feras dépendra aussi de l'endroit ou tu travailleras
donne toi du temps, n'essaye pas de gagner trop d'argent trop vite, rencontre des confrères, travaille avec eux même les plus mauvais t'apprendront quelque chose; ce que tu ne veux pas faire et ce n'est pas inutile
pendant tes études tu dois acquérir des bases, ponctualité, rigueur,précision,objectivité dans l'analyse de tes résultats empathie envers tes patients, et fermeté envers ces mêmes patients
j'ai fait mon premier remplacement en 79 travailler dans 11 cabinets pour des durées de 15j à 12 ans et je n'envisage pas de m'arrêter à 65 ans
à toi de choisir ce que tu veux faire, c'est un métier fantastique, bonne chance

Nouveau_image_bitmap_fz77zh

Sethef

09/12/2012 à 12:13

Même chose qu'au dessus: voir bosser les autres, pour l'aprentissage technique (un peu) et l'organisation (beaucoup).

Il existe autant de types d'exercice que de praticien, et le pire pourrait être de te retrouver coincé dans un qui ne te convient pas...
En parallèle, te former, encore, toujours, par la fac, les bouquins, les formations continues, Internet, les discussions avec les amis...

Avatar_small

moriani

09/12/2012 à 12:21

pluton écrivait:
----------------
> Joker écrivait:
> ---------------
> En gros QU'est ce qu'un dentiste
> > débutant?
>
> un ignorant...et c'est pas avec les années que çà s'arrange...tout juste peut on
> avoir un peu d'expérience...
>
> sinon, il y a des domaines totalement occultés par le fac: la gestion d'une PME,
> la compta, les démarches administratives, bref se lancer seul sans avoir vu un
Non plus maintenant ( je parle de l'administratif, de la compta...). Apres, il y a 20 ou 30 ans c'était sûrement le cas. Autre exemple, on ne vous faisait pas passer de CSCT, pas de 6e année... On ne peut pas généraliser bien sur mais beaucoup de débutants sont loin d'être des ignorants. C'est sur par contre qu'il faut 1 ou 2 ans de pratique pour se "faire la main" et être a l'aise pour tout type de soins. Profite de la D2 et de la D3 pour apprendre un max de choses ( en clinique)

Image_6_t0dfvh

jumpingjackflash

09/12/2012 à 12:31

ne rêve pas Moriani
tes prof ont les a connu comme étudiant et comme praticien il en a qq uns de bon mais la proportion à guère changé

Avatar_small

moriani

09/12/2012 à 12:55

Je ne rêve pas, c'est pour ça que j'ai precise qu'il ne fallait pas généraliser. Lors de mes remplas j'ai vu des praticiens qui avaient 25 ans d'experience et qui n'avaient pas un bon niveau ( incapables de faire une extraction hors parodontite ou de faire une endo molaire...). On peut être jeune et bon, vieux et mauvais et vice-versa. Évidemment quand on débute, quoi qu'il arrive il faut pratiquer pour engranger de l'expérience.

Avatar_small

Joker

09/12/2012 à 20:44

Merci beaucoup à vous tous pour vos réponses :). je lis souvent sur le forum que c'est seulement après la fac qu'on apprend le métier de l'art dentaire. Mais dans ce que cas, je trouve un peu casse pied qu'on attende 6 ans pour pouvoir commencer à apprendre vraiment la chirurgie dentaire. En tout cas merci beaucoup à vous pour vos conseils précieux :)

520790-deux-cles-croises-sur-eux_uyueod

Tapavuméclé

09/12/2012 à 21:23

...après, mon cher Joker, on va tous découvrir un peu, bientôt: CCAM, Marysol, business schools of dentist qui vont fleurir, alourdissement de la fiscalité...

L'eldorado est derrière nous, très loin.

Bienvenu sur nonol. Ici, c'est moi le plus intelligent.

Images_ecncma

Gai-Luron

09/12/2012 à 22:54

peut-être, mais tu n'as toujours pas retrouvé tes clés.

520790-deux-cles-croises-sur-eux_uyueod

Tapavuméclé

09/12/2012 à 23:28

Gai-Luron écrivait:
-------------------
> peut-être, mais tu n'as toujours pas retrouvé tes clés.

...ça fait 4 ans...elles me manquent.

Avatar_small

Piccalilly

09/12/2012 à 23:49

Et bien mon premier rempla, c'était en 1980...
Un patient tous les 1/4 d'heure et revenez la semaine prochaine, même heure, on refera le pansement!

L'horreur, je n'ai eu qu'une envie, m'enfuir à toutes jambes!
Heureusement, j'ai fini par rencontrer un confrère sérieux chez qui j'ai fait une collaboration de quelques années, et qui m'a laissé l'observer travailler.

Mon conseil : trouver un praticien avec qui tu te sentes en confiance, qui a le goût de te transmettre son savoir faire, et oublier la rentabilité pour le moment.

Avatar_small

Joker

05/01/2013 à 21:06

Merci à vous pour vos conseils :) c'est très gentil...je vous ferez part de mes premiers remplacements dans quelques années :)

Choixpeau_y0ozxh

Le Choixpeau magique

06/01/2013 à 11:19

Un grand penseur (Narik pour ne pas le nommer) a dit un truc du genre "quand tu sors de la fac c'est comme quand tu viens d'avoir ton permis, tu ne sais pas conduire."
Je pense qu'il a tout à fait raison, et il faut accepter cette période où on ne sait pas conduire, et la traverser avec humilité.

Avatar_small

doagui

06/01/2013 à 12:02

Le principal conseil à mon avis c'est de rester vigilent sur les postes qu'on te proposera !

Au début on a souvent la naïveté de croire que tous les dentistes plus expérimentés sont des maîtres qui en savent beaucoup plus que soi-même. C'est à la fois vrai évidemment mais en même temps très faux !

S'il est clair que les praticiens plus âgés en savent long sur plein d'aspect que tu ignore au début (gestion du cab, petits obstacles quotidiens, rapports avec l'assistante, la sécu, l'urssaf, les fournisseurs, ...), il y a aussi le risque de tomber sur quelqu'un qui pratique avec des vieilles méthodes dépassées ou qui a ses petites habitudes pas forcément bonnes. Du coup il te sortira des phrases du type "cette méthode c'est bon à la fac, dans la vraie vie personne ne fait comme ça!", "mais moi j'ai toujours fait comme ça et j'ai jamais eu de problème" ou "mais non tu ne risques rien, j'ai été contrôlé et on m'a rien dit".

Mon conseil principal serait donc de prendre du recul par rapport à ce qu'on pourra te conseiller au début. Tout n'est pas bon à prendre, et si certains tuyaux peuvent effectivement être valables, garde bien en tête qu'il est très facile de devenir un dentiste plus mauvais ou moins honnête mais qu'il est ensuite TRES difficile de faire marche arrière.

Partant de là, soit tu te sens autonome et dans ce cas tu peux prendre n'importe quel poste dans n'importe quel cabinet tant que tu restes libre de tes choix et de ta façon d'exercer, soit tu te sens plus hésitant au démarrage et alors il est capital que tu trouves un cab avec un titulaire qui bosse bien et qui pourra te diriger si besoin.

Avatar_small

Eldrya

07/01/2013 à 13:42

Pour être dans ce cas (jeune diplomée) je te conseillerais de faire des remplacement dés que possible. C'est là qu'on voit le fossé avec la fac et on apprend beaucoup, c'est super agréable et ça remotive. Au début il ne faut pas trop charger le planning, tu augmenteras rapidement le nombre de patients en prenant tes marques et de l'assurance.
Là je vais commencer une collabo dans un cabinet que je connais bien et où ça bosse bien (hygiène, respect du patient, qualité du travail).
Il faut faire son petit trou et en profiter pour voir ce qui te plait ou ne plait pas dans chaque cabinet, voir quelles conditions de travail te vont, si tu veux exercer en groupe, en ville...
Au niveau revenus pas d’inquiétude, si tu bosses tu gagneras suffisamment ta vie, le plus embêtant c'est de commencer à cotiser: beaucoup de papiers et de trucs à payer avant que l'argent ne rentre régulièrement.. Il faut le prévoir et ne pas tout dépenser.

Avatar_small

Joker

22/01/2013 à 12:53

Moi personnellement j'aimerai travailler en libéral et en solo. Mais je sais trrès bien qu'il va falloir commencer par des remplacements voir des collabo. Mon souci à moi c'est que j'entends toujours que la fac nous apprends pas grand chose, surtout niveau gestion, compta...et puis je pense que la peur emportera sur ma confiance lorsque je me mettrai à soigner mes premiers patients...vais-je lui faire mal??va-t-il être content du soin?? et beaucoup d'autre questions que vous vous êtes aussi posées je pense...en tout cas merci pour vos conseils d'or :) je vois que je ne suis pas seul;)

Aiguille_cyboyt

fatboy

24/01/2013 à 09:38

Premier rempla: 50 patients par jours, toutes les feuilles de soins de la premiere semaine sont revenues parce que je ne les avais pas signees, avec ca je n'en avais jamais vu avant...
Mes techniques de travail je les avais un peu "adaptees" a l'ambiance du cabinet, donc pas fier de moi. Mais tres gros chiffres, ben oui, 6 jours par semaine a faire de l'abattage de 8:30 a 22-23h ca rapporte!
Ca m'a permis de comprendre ce que je voulais: du pognon mais en travaillant comme je le voulais. Du coup, se former, collab dans un cabinet qui ressemble a ce que tu cherches et choisir son implantation.
Je travaille toujours 6 jours sur 7 mais avec 6-10 patients par jours.
Pour la courbe d'apprentissage, ca fait 15 ans que je suis sorti, et je me dis que ce que je faisais il y a 5 ans c'etait de la merde.

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

24/01/2013 à 10:50

Joker écrivait:
---------------
> Bonsoir :) , tout le monde, je suis nouveau sur le forum.je vous remercie
> d'avance pour vos réponses. Je suis actuellement en D2. et plus le temp passe
> et plus je me demande comment se passeront mes premieres semaines de
> travail...mes premiers patients...mes premières complications cliniques...mon
> premier salaire... bien plus que cela, j'aimerai savoir comment était votre
> "début" après être sortis de la fac. la fac nous enseigne-t-elle comme il le
> faut pour qu'on puisse être autonome? En gros QU'est ce qu'un dentiste
> débutant? Cordialement :)

Bonne nouvelle tu vas exercer dans un pays socialiste qui veut ton bien.
Mauvaise nouvelle : tu n'es pas dans l'équipe des bisounours !)))))))
Voilà ce qui t'attends : Les Rapetout - Les Inconnus Vidéo maguybrunet sélectionnée dans Musique

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

24/01/2013 à 10:51

Joker écrivait:
---------------
> Bonsoir :) , tout le monde, je suis nouveau sur le forum.je vous remercie
> d'avance pour vos réponses. Je suis actuellement en D2. et plus le temp passe
> et plus je me demande comment se passeront mes premieres semaines de
> travail...mes premiers patients...mes premières complications cliniques...mon
> premier salaire... bien plus que cela, j'aimerai savoir comment était votre
> "début" après être sortis de la fac. la fac nous enseigne-t-elle comme il le
> faut pour qu'on puisse être autonome? En gros QU'est ce qu'un dentiste
> débutant? Cordialement :)

Bonne nouvelle tu vas exercer dans un pays socialiste qui veut ton bien.
Mauvaise nouvelle : tu n'es pas dans l'équipe des bisounours !)))))))
Voilà ce qui t'attend :

http://www.wat.tv/video/rapetout-inconnus-19gaa_2hmj9_.html

Avatar_small

paulru

24/01/2013 à 13:14

Je suis sorti en 2009 de la fac, mon rempla datant de 2007.

La fac ne t'apprend que les bases de ton metier pour exercer corectement.
Mais en aucun cas elle ne t'apprend à gerer ta carriere ni gerer un cabinet.

Je me rappelle mon premier rempla, csct tout juste en poche, gros rempla de 2 mois.
La gestion des formalités pour commencer son exercice était assez hard. Les seules infos que j'ai pu avoir venaient d'un petite guide édité par... la macsf. Un comble ! Déclaration à l'ordre, urssaf, impots,etc... rien ne nous avait été dit par la fac.

La fac nous a quand même fait un topo en fin de 6eme année, quand tout le monde avait déjà fait un rempla. trés utile.

Ta façon de travailler va aussi dépendre fortement des enseignants que tu vas cotoyer.
Certains ont des méthodes un peu depassées...

J'ai eu la chance d'avoir 2 assistants de qualité, polyvalents (bien utile quand il manque des enseignants dans chaque matiere), et qui avaient une vision du metier qui me correspondait.

J'ai eu aussi la chance de continuer à apprendre le metier une fois thésé dans un cabinet qui correspondait à ma façon de voir le metier, à savoir faire un travail de qualité dans uns structure à echelle humaine sans chercher à faire des surtraitements.
J'y ai fait des rempla, une collabo sans pression de rentabilité, et maintenant j'y suis associé. C'est une petite ville, la patientele est globalement sympa.

Pour résumer, n'oublie pas que nous ne faisons "que" de la dentisterie. Pas besoin de se mettre une pression énorme inutile, on ne fait pas de la chirurgie cardiaque.

Et il faut savoir aussi ne plus etre dentiste une fois franchie la porte du cabinet le soir.

aprés il faut savoir et pouvoir choisir les personnes avec qui on apprend pour apprendre à travailler comme on le souhaite.

Et si tu y arrives, mais y a pas de raison, tu pourras te lever le matin et aller travailler sans boule au ventre mais avec le sourire.

Avatar_reduit_tuudiu

saitosama

24/01/2013 à 16:46

chicot29 écrivait:
------------------
> Joker écrivait:
> ---------------
> > Bonsoir :) , tout le monde, je suis nouveau sur le forum.je vous remercie
> > d'avance pour vos réponses. Je suis actuellement en D2. et plus le temp passe
> > et plus je me demande comment se passeront mes premieres semaines de
> > travail...mes premiers patients...mes premières complications cliniques...mon
> > premier salaire... bien plus que cela, j'aimerai savoir comment était votre
> > "début" après être sortis de la fac. la fac nous enseigne-t-elle comme il le
> > faut pour qu'on puisse être autonome? En gros QU'est ce qu'un dentiste
> > débutant? Cordialement :)
>
> Bonne nouvelle tu vas exercer dans un pays socialiste qui veut ton bien.
> Mauvaise nouvelle : tu n'es pas dans l'équipe des bisounours !)))))))
> Voilà ce qui t'attend :
>
>
> http://www.wat.tv/video/rapetout-inconnus-19gaa_2hmj9_.html

Tout est dit. J'en suis à déconseiller à mes gosses de songer à faire "dentiste comme papa".

Il faut quand même être maso, pour se coltiner tout ce qui fait notre exercice quotidien (rapport à la douleur, à la gestion de l'angoisse des patients, au travail à perte, aux nouvelles obligations -il en est pondu tous les ans ou presque de nouvelles-, patients procéduriers, image de voleur, gestion gratuite des échecs de traitement quand c'est le cas, les centres mutu, la CMU... et j'en passe) pour si peu d'avantage (réalité financière très éloignée du fantasme ambiant du dentiste qui collectionne les porsches, le travail est intéressant ce qui éclaire le tableau).

Je te conseille de faire quelques rempla et collaboration pour tester la gestion d'un cabinet, et de te tirer exercer ailleurs, ou la reconversion, il n'est pas trop tard tant que tu ne t'es pas fourré trop de pret sur les épaules.

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

24/01/2013 à 18:15

Elle date un peu la chanson des inconnus, il peuvent rajouter quelques couplets supplémentaires. Sinon pour la reconversion contacter l'université PESOA ils ont peut etre une formation d'avenir en stock.))))
Ce que je ferais à ta place : formation implanto- esthétique haut de gamme, une fois que tu maitrises tu te casses à dubai.

Avatar_small

Joker

11/02/2013 à 22:48

merci pour la "bonne nouvelle" chicot29. et encore un grand merci pour vos conseils ;)

Avatar_small

king_zoulou

12/02/2013 à 01:36

Le meilleur conseil que je pourrai te donner, en plus de tout ce qui a été dit: vu que tu n'es encore qu'en D2, va t'inscrire à deux DU de langue à la fac littéraire du coin pour finir tes études en étant parfaitement au moins bilingue.

Ca te sera utile si tu décidais de rester en France.
Et bien sur, encore plus si tu décidais de fuir le pays.