Mes chers confères...

Forum associé : Exercice professionnel

Avatar_small

paradoxe

05/12/2012 à 17:23

Grace à MST, il semble qu'il n'y aura bientôt plus du tout de confraternité, ni même de liberté dans la santé

Grâce à ses nouvelles lois, tous les dentistes qui travaillent avec des protocoles mutualistes soigneront de plus en plus de patients issus de cabinet libéraux.

Les cabinets libéraux devraient faire de moins en moins de prothèse, et de moins en moins de bénéfices.
Certains cabinets vont disparaître. Le votre ?

Tous les patients seront sommés d'aller se faire soigner dans les centres mutualistes.
1) il suffira aux mutuelles de refuser tout remboursement dans les autres cabinets (la loi le permet).
Par exemple, le même devis pour le même prix coûtera 2500 euros en cabinet non signataire, et zéro euros dans un centre appartenant à la mutuelle.
2) les mutuelles feront un marketing et une propagande féroce
3) évidemment, les soins difficiles seront de moins en moins soignés et le patient sera aussi un grand perdant

C'est une concurrence parfaitement déloyale et condamnée par l'Europe, ainsi que la disparition de la liberté de choix du praticien.

Je suis très étonné du silence du Conseil de l'Ordre.
Ses membres devraient s'exprimer et/ou démissionner.

Nous allons vers une mercantilisation totale de la santé.
L'ambiance va devenir très détestable.

Adieu la confraternité.

Vraiment dommage..

Avatar_small

eusebius

05/12/2012 à 17:31

et oui,

j'ai fait mes "ptits" comptes, et je risque de faire partie de ceux qui disparaitront.....

je commence à accepter cette éventualité et me dire que c'est peut être une chance de rebondir, de partir vers un nouveau "métier"....

Q42955962076_4064_lcuc3e

dentino

05/12/2012 à 18:20

C'est vrai que le remboursement différencié va donner aux mutuelles le moyen de contrôler totalement leurs dépenses de santé, dont celles liées au dentaire.
Elles pourront à l'avenir définir un budget annuel pour le dentaire, qu'elles pourront toujours tenir en contrôlant étroitement l'offre de soins, soit en réduisant l'activité de leurs centres de soins, soit en déconventionnant unilatéralement quelques-uns de leurs signataires libéraux...
Le poste des dépenses de santé, étroitement tenu en laisse, permettra aux actionnaires de dégager des marges mirobolantes et sûres, car les cotisations des adhérents, elles, ne diminueront pas, bien au contraire.
Mme Touraine est une très bonne ministre de la Santé, de la Santé des portefeuilles des gros actionnaires, s'entend.

Q42955962076_4064_lcuc3e

dentino

05/12/2012 à 18:35

paradoxe écrivait:
------------------
> le
> patient sera aussi un grand perdant
>

Plus même que les praticiens libéraux, c'est lui qui va s'en prendre plein la gueule:
- restriction du choix du praticien donc il sera obligé de faire des kilomètres pour aller chez un qui soit agréé
- délais de rendez-vous (encore) plus longs car ces praticiens seront tous débordés
- qualité parfois discutable car les praticiens en question n'auront pas forcément le temps ni les moyens d'exercer dans les règles de l'art (carnets de rdv surchargés, contraintes économiques liées au low-cost etc.)
- diminution du suivi et de la gestion des complications, pour les mêmes raisons. Direction les urgences, qui seront elles aussi débordées et ne pourront pas faire grand-chose.
- en cas d'urgence, il doit se rabattre sur le praticien hors-réseau le plus disponible, chez qui il paiera plein pot, en tout cas beaucoup plus cher qu'aujourd'hui, pour se soulager. S'il n'a pas les moyens, il lui reste la paire de tenailles dans le garage...
- les enfants, les cas peu rentables ou à contextes médicaux lourds, seront soignés à coup de Doliprane par leur généraliste...
- l'indice CAO restera très élevé car comme tout sera gratuit pour le patient, la prévention n'aura que peu d'impact. A quoi ça sert de faire baisser la sinistralité dentaire puisque de toutes façons, le budget dentaire est étroitement sous contrôle? De plus, un adhérent en bonne santé n'est pas celui qui souscrit les contrats les plus onéreux...

Avatar_small

rat

06/12/2012 à 02:08

L ' ordre ne nous défend plus depuis longtemps je me demande pourquoi on les garde !

Avatar_small

maurice

06/12/2012 à 03:10

ya des elections a l'ordre au printemps prochain!!

j'espere que tu te presentes pour mieux nous defendre!!!!

Avatar_small

gad

06/12/2012 à 11:11

Si vous voulez que l' Ordre des chirurgiens-dentistes change , si vous voulez changer la composition de cet Ordre aux mains de la CNSD .... ne votez plus pour les représentants de la CNSD qui se présentent aux élections ordinales ! Ce n'est pas plus compliqué que cela ! Il faut être débile ... pour continuer à '' alimenter '' l' Ordre ... en représentants de la CNSD ! Tout ... sauf la CNSD !

Avatar_small

odontonaute

06/12/2012 à 14:30

Au village dans lequel je travaille, il y a une agence Groupama. Quand mes patients assurés chez Groupama sortent du cabinet avec un devis, tout naturellement ils passent à l'agence pour avoir des informations sur leurs remboursements. On ne peut pas leur répondre à ce sujet, par contre on peut leur dire que s'ils vont chez le confrère (dans le même village) ils seront mieux remboursés ("et sinon dites à votre dentiste de signer la convention, c'est gratuit").

CQFD

Avatar_small

gad

06/12/2012 à 17:16

C'est sûr , si tu exerces dans un village , que l' assureur local ( de proximité ) revendique sur la localité ou les environs immédiats , un certain nombre ( non négligeable ! ) d' adhérents , il serait bête ( pour le moins ! ) de ne pas souscrire un partenariat avec cette assurance !