Pas sympa, la madame

Forum associé : Eugénologie

Avatar_small

isaïe

26/05/2012 à 23:58
Avatar_small

flicflac

27/05/2012 à 12:59

où est le problème, elle dit tout haut ce que tout le monde pense. De toute facon ceci est valable dans bien des pays

Avatar_small

isaïe

27/05/2012 à 14:14

J'avais fait la connaissance d'un radiologue malien en formation chez nous. Après plusieurs rencontres bien sympathiques, je lui ai demandé, au moment où il repartait dans son pays, ce qui l'avait marqué chez nous.
Un moment de réflexion et puis réponse surprenante : vous avez de la chance d'avoir des impôts.

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

27/05/2012 à 15:05

......Et il est reparti dans son pays ou il n'y a pas d’impôts, j'adore !

Avatar_small

isaïe

27/05/2012 à 17:59

Les 3 télés pour lui, c'était de rester ici et pas de retourner dans sa campagne lunaire... où il n'y a pas de sécurité sociale, où la solidarité de la famille polygamique est malmenée par la monogamie, où les vieux sont à charge non pas des plus jeunes mais de leur bon vouloir, où l'état des routes et la scolarité sont ce qu'ils sont, où la mutuellisation des risques n'est pas finançable etc... Où il fera surtout des échographies pcq payer l'imagerie 3D, ça va pas aller.
"On a reçu votre roi dans mon service et le patient suivant était un SDF en fin de vie. Chez nous, c'est impensable. Les présidents se font soigner à l'étranger."

Avatar_small

isaïe

28/05/2012 à 17:00

Voilà ce qui arrive quand on n'est pas sympa.

http://www.rtbf.be/info/economie/detail_les-grecs-ne-decolerent-pas-contre-christine-lagarde?id=7776848

C'est sûr que l'armée grecque (budget par habitant 5 fois plus élevé que la Turquie) et l'église orthodoxe doivent la trouver mauvaise.

Pa050055_igyagy

mark

28/05/2012 à 21:04

Cette affaire est montée en mayonnaise par les médias, une fois de plus.

Si la grande bringue est toujours aussi nulle en communication, tant pis pour sa gueule.

Si les médias, grecs pour commencer, ont cru malin de transformer sa connerie en insulte, tant pis pour les grecs les plus cons qui auront mordu à l'hameçon.

Le fond, il me semble, devrait servir d'exemple à tous les suivants de la liste, PIGS et Cie:

Il n'y a pas qu'en Grèce où l'incurie budgétaire de l'Etat est aggravée par son incapacité à faire respecter les lois fiscales préexistantes avant que de taxer davantage.

Or, le manque à recouvrer touche assez peu les revenus modestes, voire moyens, d'où l'ineptie à parler du peuple grec étranglé d'impôts.

Comme en France, trop de disproportion, trop de fuite illégale de liquidités, trop de fraude fiscale, trop de défaut de paiement à l'URSSAF, trop de niches, régimes, avoirs, exemptions, forfaits sans lesquels la majorité des citoyens seraient moins pressurés.

Bien sûr il est encore temps de beugler sur le budget de l'Etat, les déficits sociaux, le trop à payer, encore faut-il que l'Etat encaisse son dû et que sous prétexte de "trop" payer certains ne soient ni tentés, ni encouragés, sans être inquiétés, dans leur façon de vouloir baiser le système et par là leur pays...

Avatar_small

isaïe

28/05/2012 à 21:37

Et donc, "la relance qui va sauver la Grèce" est une tromperie.

Pa050055_igyagy

mark

29/05/2012 à 14:23

Ca n'est pas le sujet.

Avatar_small

Amibien

30/05/2012 à 18:58

isaïe écrivait:
---------------
> Et donc, "la relance qui va sauver la Grèce" est une tromperie.

******************************************************

Comment veux-tu relancer l'affaire si les banques thésaurisent comme elles le font actuellement ? Quand le sang ne circule plus l'organisme meurt ou se nécrose aux extrémités et c'est ce qui se passe en Europe.

Avatar_small

Amibien

31/05/2012 à 18:06

Au Luxembourg le volume des crédits a considérablement baissé sur un mois... Alors, dans les pays limitrophes ça doit être pareil voire pire... Les banques, elles font quoi de leur fric ? A mon avis, jouer au casino boursier. C'est compréhensible, me direz-vous, prêter de l'argent à du 2,02 % l'an pour l'immobilier ou à 2,35 % l'an pour les montants en dessous de 1 million d'euros au entreprises ou à 1,79 % l'an pour les montants supérieurs à 1 million d'euros alors qu'il est possible de gagner plus sur la toile, la route est toute tracée. Pourvu que les toxiques qui regorgent les placards passent à la trappe dans le feu de l'action, le reste, le service à la population, la première mission d'une banque, on s'en tape. Attendons que les taux d'intérêts remontent et là, les robinets vont s'ouvrir. La crise ? Mon oeil, on nous trompe, une crise, par définition, c'est quelque chose qui est "court dans le temps". L'hypnose collective est totale. CQFD