PRIX DE VENTE PRIX D'ACHAT SUR LES DEVIS??

Forum associé : Exercice professionnel

Avatar_small

yobi

20/04/2012 à 23:21

je n'en ai aucune idée!

X-ray-03_ngdbtr

cyber_quenottes

20/04/2012 à 23:33

moi je trouve que c'est pas con de mettre une somme dont on saura pertinemment qu'elle n'est pas "vraie"

toutes les couronnes à 1 euros par exemple

"GRANDE PROMO CETTE SEMAINE 2 couronnes pour les prix d'une"

'UN EURO'

Avatar_small

malimor33

20/04/2012 à 23:40

Et si on remplit le devis comme on le sent, c'est à dire comme avant, et merde! Et on ne le signe pas. qu'est-ce que ça donne?

X-ray-03_ngdbtr

cyber_quenottes

20/04/2012 à 23:45

o a pas le droit de s'entendre sur les prix

mais.....sur le prix de revient non plus je suppose

enfin celui qu'on écrit

m'enfin je crois que ca doit pas être si difficile de faire bien passer une rumeur

Bart22_odlbpb

ʎqqoq

20/04/2012 à 23:50

On emmerde des professionnels de santé qui cherchent à bien faire leur boulot, et on laisse prospérer la grande distribution, entre autres, qui est en train de faire crever tous ses fournisseurs. Ça serait sympa qu'on nous donne tous les prix d'achats des centrales de la grande distribution, en dessous des prix de revient de leurs fournisseurs.
C'est gerbant...
Je me demande bien pour qui voter, c'est pathétique la situation dans laquelle on est...

Avatar_small

dock

20/04/2012 à 23:53

yobi écrivait:
--------------
> Si la CNSD n'avait pas voté cet avenant , nous aurions OBLIGATOIREMENT indiqué le montant des honoraires de prothésiste sur le devis. C'est ce que dit la loi.
> Arretons de délirer et rendons à César ce qui lui appartient

Ca serait bien que TU arrêtes de délirer, oui!
Comment peux tu affirmer ça?
Est-ce que tu l'as lu l'article Article L1111-3 de la loi Fourcade? A la source? ( http://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do;jsessionid=F3D38A49C908406D2CA504A559113A1D.tpdjo08v_1?cidTexte=LEGITEXT000006072665&idArticle=LEGIARTI000024462610&dateTexte=20120420&categorieLien=id#LEGIARTI000024462610 )
Parce que si tu te contentes de la propagande cnsdienne...

Je cite :
"Lorsque l'acte inclut la fourniture d'un dispositif médical sur mesure, l'information écrite délivrée gratuitement au patient comprend, de manière dissociée, le prix de vente de l'appareil proposé et le montant des prestations de soins assurées par le praticien, ainsi que le tarif de responsabilité correspondant et, le cas échéant, en application du deuxième alinéa du présent article, le montant du dépassement facturé."

= les mentions qui doivent figurer dans le devis. N'y figure pas le "montant des honoraires du prothésiste" (cad le prix d'achat) comme tu l'affirmes!
Et tiens toi au courant de l'actualité: http://www.dentalgest.com/index.php/component/content/article/177-actualite/344-mention-obligatoire-du-prix-dachat-des-protheses-dentaires.html

Et aussi la suite de l'article :
"L'information délivrée au patient est conforme à un devis type défini par l'Union nationale des caisses d'assurance maladie, l'Union nationale des organismes d'assurance maladie complémentaire et les organisations représentatives des professionnels de santé concernés. A défaut d'accord avant le 1er janvier 2012, un devis type est défini par décret."

= L'uncam, l'unocam et les syndicats s'entendront sur la mise en page.

Dolan-donald-duck-weird_wqjham

G-P

21/04/2012 à 00:37

yobi écrivait:
--------------
> Au lieu de râler contre la CNSD , pour une fois remercier la pour ce devis ; la
> ventilation est tellement compliquée que personne ne comprend a quoi
> correspondent les colonnes
> Si la CNSD n'avait pas voté cet avenant , nous aurions OBLIGATOIREMENT indiqué
> le montant des honoraires de prothésiste sur le devis. C'est ce que dit la loi.
> Évidemment quelques Eugénoliens vont dire que jamais il n'aurait fournit ce
> renseignement
> Mais les mutuelles ce serait fait un plaisir d'en informer la sécu (pas trop
> grave) mais aussi la répression des fraudes qui après un rappel à la loi taxe
> 1000€ par fraude....
> Je suis tout à fait d'accord que la CNSD ne fait pas que du bon mais , sur ce
> coup la , elle nous tire du guêpier préparé par les assos de consommateur , les
> mutuelles et le parlement.
> Arretons de délirer et rendons à César ce qui lui appartient

Oh oui rendons le et qu'il parte avec. Quel enfoiré ce Cé(NSD)sar.

Renversant_lxjrrg

dentistevip

21/04/2012 à 10:18

ce terme de prix de vente intériné par la CNSD est une honte car nous ne sommes pas des commerçants et cela pourra aisément se défendre devant une juridiction.

En Suisse sur les devis il est stipulé: "frais de laboratoire" et non pas "prix d'achat" et je peux vous garantir que les Suisses sont des gens très pragmatiques.
Dans ce cas remplaçons le terme "honoraires" par "coût cabinet" parce que dans l'esprit obtu et jaloux du français moyen (disons au minimum à peu près 54% des français) le terme honoraires désigne la somme qui sera utilisée dans son intégralité pour payer l'essence ou le jeu de voiles neuves de votre yacht.

Cette décision prise par la CNSD est clairement un coup bas porté à la profession par des gens sensés la défendre, quel manque de pragmatisme, quel excès de parti pris!
Que celles et ceux qui y sont encartés puisse se rappeler désormais cette adage: "chat échaudé craint l’eau froide", enfin souhaitons le vivement.

Paul-Henry, peu touché par cette chianlit mais solidaire

Boneym_nf4qsi

Patatrasse

21/04/2012 à 12:09

Surtout que nos négociateurs à la FSDL ont fait la remarque dès la présentation de ce devis sur le fait que " Prix de vente " nous assimilait automatiquement à des vendeurs !
On sait tous que La Loi Fourcade a été modifiée grâce à l'action coordonnée de la CNSD, FSDL et de l'Ujcd , mais si c'est pour se taper un terme de vendeur de poisson et être assujéti à la TVA et bientôt au régime RSI, j'aurai préféré garder le terme " prix d'achat au labo".
Comment se tirer une balle dans le pied, tout ça pour ne pas être la seule profession médicale qui n'utilise pas la CCAM . La transposition au niveau tarifaire de notre NGAP en CCAM n'apporte rien de plus excepté un flicage des caisses et bientôt un contrôle total de nos actes HN qui échappaient jusqu'à maintenant aux caisses, et comme l'implanto se développe , ils veulent nous imposer d'une manière ou d'une autre dans un avenir proche et croyez moi, avec cette CCAM on a donné le bâton pour se faire battre.
Dommage que Roland ne soit plus président dans 2 mois , on ne pourra même pas lui demander des comptes et l'on pourra se repasser ces 2 vidéos explicatives pour pleurer au fond de nos cabinets.
OUI on a raté une occasion unique de les envoyer se faire voir avec leurs avenant indigeste et méprisant à l'égard de notre métier . L'avantage c'est que la FSDL sera majoritaire dans 5 ans car les confrères vont pour le coup être bien échaudés de soutenir un syndicat qui n'a pas voulu jouer l'union sacrée préférant laisser 25% de la représentation des praticiens décider pour les 75 % restants .

--
CONTRE LA SIGNATURE DE CET AVENANT

Flaschcode_adresse_site_cabinet__bsizag

dentissimo

21/04/2012 à 12:34

je le répète... notre nomenclature était désuète... mais je la préférais encore à celle qu'on nous propose avec une petit coup de peinture cache misère car le pot de peinture est bien trop cher... et s'il masque, aux yeux de certains, les fissures du mur, il ne les réparera pas.
Bien au contraire elles s'étendront tellement plus que notre baraque va s'effondrer...

Avatar_small

yobi

21/04/2012 à 16:03

mon cher dock

tu sites l'article

"L'information délivrée au patient est conforme à un devis type défini par l'Union nationale des caisses d'assurance maladie, l'Union nationale des organismes d'assurance maladie complémentaire et les organisations représentatives des professionnels de santé concernés. A défaut d'accord avant le 1er janvier 2012, un devis type est défini par décret."

Justement le devis type à défaut d'accord était déjà préparé par le législateur : le prix de vente de l'appareil proposé = le prix d'achat + quelques euros de pâte à empreinte
et nous aurions encore eu droit à de superbe article dans la presse et aux JT.
c'est certainement ce que tu voulais...

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

21/04/2012 à 17:16

Pourquoi pas. Vu qu'on entre de plein pied dans de la vente pure et dure il suffisait d'appliquer la méthode grande distrib marge arrières and co avec remise sur la facture du protho en fin de mois. Le terme "vente" est une insulte, il occulte tout notre travail ainsi que les investissement et le consommable nécessaire à celui-ci.

Cuisinier_quocuj

jeff2

21/04/2012 à 17:55

A partir du moment, où on nous étiquètes vendeur, la pub est autorisée, le code de déontologie s'envole, le CO va se rhabiller car on va dépendre de la chambre de commerce.
Le CO n'avait qu'a faire son travail ou dénoncer l'avenant, cela pourrait lui permettre de se faire pardonner Bessis..et encore.

X-ray-03_ngdbtr

cyber_quenottes

21/04/2012 à 19:29

je crois que vous fantasmez sévère en faisant un lien avec le caractère commercial d'une profession

ca ne changera rien

sauf a ce que la sécu propose un jour de limiter effectivement son remboursement à la fourniture , ce qui se fait deja pour les prothese de hanche d'ailleurs

mais les medecins "labellisent" alors les modeles qu'ils utilisent

et touchent des royalties dessus

on en arrivera pas a labelliser nos couronnes mais c'est pour dire qu'il y a aussi un mode entre de la production standardisé industrielle et nos dispositifs réellement sur mesure

Dsc_0022_zyz4bz

Fred

21/04/2012 à 20:28

Bon juste pour savoir si j'ai bien compris je prends un cas extrême, un bridge complet sur implants avec MCI bridge provisoire, puis bridge définitif.
Je dois mettre
Le prix des fournitures? implants, piliers etc etc
Le prix du labo?
En plus l'estimation du coût de mon temps de travail?

C'est totalement impossible, à moins de passer deux heures sur le devis, et encore !!!!
C'est bien ça??????
Ca semble quand même légèrement difficile à appliquer.
Faut que je demande un devis à mon labo en plus pour être sûr?

Avatar_small

yobi

21/04/2012 à 20:52

les piliers , les implants ne sont pas des dispositifs sur mesure; donc pas de prix de vente
pour le reste , nos fournisseurs de logiciel nous fournirons le progiciel , à nous ensuite de rentrer une bonne fois pour toute dedans la part de prothésiste , de frais etc... sachant qu'il faudra que cela se tienne à peu près , étant toujours sous la menace de la répression des fraudes
je suis d'accord que cela sera bordélique et approximatif mais ce n'est ni moi , ni la CNSD les responsables mais les lobbyistes et nos parlementaires

Dsc_0022_zyz4bz

Fred

21/04/2012 à 21:13

Je n'ai pas bien saisi non plus à partir de quand cela devait être en place?
Et à partir de quand les énormes revalorisations (C BBD et garde) seront applicables?

X-ray-03_ngdbtr

cyber_quenottes

21/04/2012 à 21:29

juillet 2013 pour les revalorisations

autrement dit revalorisation environ 0
mais bon ca tt le monde le sait

pour le devis peut être 48h apres publication ( bin ouais )

sinon , vous inquiétez pas la csnd vous a sorti une calculette "gagnants ASM 2006" elle va vous la sortir pour votre devis

ca va les valoriser

69_xtb5lc

barbabapat

21/04/2012 à 21:54

Attention au précédent widows. De plus en plus de juges de proximité remboursent la licence windows acheté avec un ordinateur. On est dans le cadre d'une vente d'un service liée avec la vente d'un bien matériel.

Or tel que sont présenté les choses sur le nouveau devis, on a un service (travail du dentiste) qui est vendu en même temps qu'un objet prothétique. Sachant que lors des discussions aux assemblées, il était question de laisser au patient le choix du prothésiste, on risque de se retrouver à terme à devoir dissocier les deux partie de l'acte après un jugement en cassassions.

Il serait logique d'augmenter la part prothésistes pour moins faire voleur, mais cela ne changera rien au ressentis du patient.

Si on prend le problème en terme de vente liée, il faudrait comme pour windows intégrer une partie du prix de la prothèse à notre travail et vendre la prothèse en elle même moins cher. Comme ca si le patient change de dentiste en cour d'acte pour payer la partie prothèse moins chère, il ait du mal à trouver un prix de prothèse moins cher. Le prix de prothèse étant moins cher dans la vente liée qu'a titre promotionnel.
Après le jour où le gouvernement mettra une TVA, elle sera à coup sur différente sur la partie service et la partie prothétique pour inciter à éviter ce problème.

Reste à voir si on sera incité à vendre une extension de garantie à terme sur la partie service liée à la prise en charge d'un retraitement endo en HN liée à la réalisation de la couronne dans un certain délais suivant le retraitement endo.

RépondreCiter
Score : -1
Avatar_small

malimor33

21/04/2012 à 22:10

Oh putain, ça promet!

Avatar_small

zazamouk

22/04/2012 à 00:16

D'ici un ou deux ans la CNSD va proposer un formation Commercial au dentiste afin de rédiger au mieux le devis !!

Comment faire pour paraitre moins chère tout en ayant des honoraires juste sans prendre le meilleur prothésistes tout en prenant des empreintes parfaites dans le délai légal...

L'administration et les mutuels vont adorer ce nouveau devis...
Pas sur que la qualité des soins augmentent ni même que les tarifs diminuent.
Mais bon, brasser du vent c'est toujours sympa!

Gaudi-parc-guell-lezard-_ntokms

lezard

22/04/2012 à 00:43

Je suis de l'avis de zazamouk, comme on ne vend rien on met zéro dans la case vente , si tous les confrères font de même faudra bien qu'ils se rendent compte de leur ineptie.

Growlerviolet_x75dod

growler

22/04/2012 à 01:15

il y a quelques années, amibien parlait de la pompe à merde qui fonctionnait bien dans les cerveaux français.
Là je trouve qu'ils ont mis le turbo.
La mentalité est tout simplement détestable, de la Mélenchonite aigue. Qu'on arrête de nous emmerder, cette fois ça devient tout simplement du harcèlement moral(mise en oeuvre de mesures ubuesques, inutiles et humiliantes pour une profession qui trime dans son immense majorité). Je ne vois pas comment la CNSD va pouvoir survivre à une telle erreur.

Avatar_small

dentalproject

22/04/2012 à 10:24

On s'en fout de leur devis, le but est uniquement de nous faire baisser les yeux et nos tarifs. Vous avez honte de ce que vous faites ? Quand un artisan fait un devis, il sépare sa prestation du matériel et il ne baisse pas les yeux, il en est même plutôt fier et en plus le client ne cotise pas pour être remboursé, c'est du 100% pour sa pomme.
Pour nous, le patient cotisant pourra constater que la sécu ne rembourse même pas 40% du prix de vente et 0% de notre prestation. Il deviendra alors facile de leur expliquer que pour les soins, c'est pareil et que dans ce cas c'est à perte.
Il va falloir communiquer. Il va falloir intégrer l'endo dans le devis pour mettre ce problème en relief et travailler sur une forme de forfait par dent.
La chose qui me pose plus problême c'est la différence importante de valeur entre une ccc, une ccm, une civ, une cc et une couronne fraisée pour un travail "sensiblement" le même.
Idem, pour justifier du tarif d'une réparation sans empreinte.

Avatar_small

albert

22/04/2012 à 10:46

Bonjour Olivier, je suis encore plus pessimiste que toi, la CNSD survit grâce au découragement qu’elle provoque en signant sans jamais s’opposer à rien. Le taux de non vote de la profession est autour de 60%, il va encore augmenter et la CNSD sera encore majoritaire bien qu’elle ne représente que moins de 20 % de la profession.
Le pire, qui n’est jamais abordé dans ce forum, c’est qu’il n’y aura plus d’autre convention avec la sécu parce que tout simplement dans cinq ans le dentaire sera abandonné aux mains des assureurs.
Comment survivre dans un environnement où les soins baisseront en euros constant alors qu’ils devraient être multipliés par 2.5, que la couronne sera plafonnée à moins de 450 euros et que le HN sera plafonné à un montant annuel qui sera individuellement signé par chaque praticien avec un assureur en particulier ? Notre avenir va ressembler à ca et notre profession est trop individualiste pour pouvoir résister.