Numérus clausus et confrères étrangers

Forum associé : Exercice professionnel

Avatar_small

paradoxe

28/05/2012 à 12:08

patibc écrivait:
----------------
> (d'ailleurs je pense que ce n'est pas le pire en matière
> d'immigration en France...des immigrants diplômés ce n'est rien à voir avec le
> reste des parasites sociaux qui profitent des aides françaises sans avoir
> travaillé de leur vies.

Toi je t'aime...
Tu as parfaitement raison.

Plaquessiv2_vovj6l

ameli

29/05/2012 à 19:08

paradoxe écrivait:
------------------
> patibc écrivait:
> ----------------
rien à voir avec le
> > reste des parasites sociaux qui profitent des aides françaises sans avoir
> > travaillé de leur vies.
>
> Toi je t'aime...
> Tu as parfaitement raison.

Connaissez-vous, l'un et l'autre, les conditions d'attribution obligatoires pour avoir le droit au parasitage, et connaissez-vous le montant offert à ces sangsues?

Exemple :
http://vosdroits.service-public.fr/F15553.xhtml
(ces obligations viennent évidemment en sus des obligations imposées à un citoyen français)

Quant à l'ASPA (ex-minimum vieillesse), elle est depuis lurette soumise à une présence de 10 ans (et non 5 comme on le dit) sur le territoire et n'est pas soumise à cotisation sur le travail, contrairement à ce qu'affirmait notre ex-président, puisque même les veuves de travailleurs y ont droit.
D'accord, ce sont des vieux qui n'ont pas d'utilité sociale et dont on pourrait se passer.

Quels sont donc ces parasites dont vous voulez vous épouiller ?

Avatar_small

paradoxe

29/05/2012 à 20:02

ameli écrivait:
---------------
> Quels sont donc ces parasites dont vous voulez vous épouiller ?

Pourquoi les épouiller ?
Ils me vont très bien.
J'en soigne plein.
Et beaucoup de mes ami(e)s le sont.

Nounours_2010_002_hvvwvc

tarin

29/05/2012 à 23:21

king_zoulou écrivait:
---------------------
> colza2 écrivait:
> ----------------
> > est ce qu'ils vont faire comme les médecins?
> > car il me semble que beaucoup de roumains désertent au bout de 6/8 mois et
> les
> > villes ou villages se retrouvent avec une belle maison médicale vide.
>
> Bah en même temps, quand on leur a vendu la France dans leur fac, on a oublié de
> les prévenir que dans un désert médical français, ils bosseraient 16 heures par
> jour et serait de garde un dimanche sur un (parce que les gardes du dimanche,
> c'est par roulement et quand t'es le seul du canton bah... =) )
Erreur: quand la démographie dentaire est basse, il n'y a pas de garde. C'est réservé aux villes (pae exemple en Savoie, Chambery-Aix les Bains, Albertville seulement)!

Avatar_small

king_zoulou

30/05/2012 à 00:15

Je parlais des médecins roumains (en réponse à un message qui parlait... des médecins roumains ^^)

Index_gsbl9t

floyden

30/05/2012 à 12:47

Moi je pense surtout à mes potes de P1, qui ont fini 1 point derrière moi et qui 15 ans plus tard se retrouvent prof de bio au collège (au mieux, mais attention y a pas de sous-métier)ou petit cadre dans une industrie pharma ou chimique.

Ceux là je vous garanti qu'ils ont le droit de crier au scandale quand ils comparent notre qualité de vie (même si on se plaint)et qu'ils voient débarquer des européens à qui on n'impose pas la P1. Pas les 6 ans d'études, hein, ils sont déjà formés. Mais au moins le concours, parce que sinon, ça fait un peu passe-droit.

373698_171583336220573_59291450_n_qo7p9y

uɹöɾq

30/05/2012 à 15:04

+1 avec floyden.
Je pousserais le raisonnement jusqu'à aller chercher ces recalés pour leur proposer une entrée tardive dans le cursus à la place des grosses nailles qui sont en train d'entrer en P2 aujourd'hui (et depuis 2004 environ) grâce à l'explosion du numerus.
Il y a une iniquité géographique mais aussi temporelle...

--
Faut savoir faire autre chose que de regarder toute sa vie dans la bouche des gens. (Ameli, 7/12/11)

Avatar_small

dentalproject

30/05/2012 à 16:17

Ameli écrivait : "Quant à l'ASPA (ex-minimum vieillesse), elle est depuis lurette soumise à une présence de 10 ans (et non 5 comme on le dit) sur le territoire et n'est pas soumise à cotisation sur le travail, contrairement à ce qu'affirmait notre ex-président, puisque même les veuves de travailleurs y ont droit.
D'accord, ce sont des vieux qui n'ont pas d'utilité sociale et dont on pourrait se passer.

Quels sont donc ces parasites dont vous voulez vous épouiller ?"

Et bien mes grands-parents, après avoir cotisés toute leur vie au maroc, n'ont eu droit à rien à la retraite et c'est la France qui a payée pour leur retraite. Donc même au bout de 10 ans si t'a pas cotisé t'as 0 et si cela te va pas, dans ton pays il n'y a pas de guerre civile donc il faut aller vivre là-bas.
Pour les étrangers européens et les français pas assez intelligents et travailleurs pour réussir le concours en France et bien ils devraient passer le concours P1 et c'est tout.
Pour les extra-européens, P1/concours/formation initiale et thèse sinon rien.
Moi qui voulait être médecin, je ne comprends pas ce passe droit européen.

Avatar_small

Sainta

30/05/2012 à 17:33

Pas de passe droit ,mais une liberté de circuler au sein de la communauté européenne.
Je trouve étonnant à l'heure de la mondialisation ,cette géne par rapport aux français qui partent à l'étranger faire leurs études.

Avatar_small

dentalproject

30/05/2012 à 21:52

Si c'était pour le niveau de formation on pourrait être étonné effectivement.

Nouveau_image_bitmap_fz77zh

Sethef

31/05/2012 à 00:52

Que les européens ayant réussi leurs études selon les modalités de leur pays d'origine puissent s'installer partout en Europe, pourquoi pas; il s'agit d'accords intra-européens, et toutes les formations sont censées (au moins théoriquement) être équivalentes et harmonisées. Et pour avoir vu certains boulots réalisés en Pologne ou en Roumanie sur des migrants, ben j'aimerais que tous les dentistes français bossent comme ça.

Mais par contre, que des gosses fainéants de dentistes français aillent passer leur P1 en Roumanie ou en Espagne, selon des modalités différentes des nationaux (en Roumanie, si tu paies, tu passes un examen pas un concours; et curieusement, personne ne le rate), ça c'est absolument lamentable.

Mais qui a le pouvoir de s'y oppposer? Et l'envie?

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

31/05/2012 à 01:46

Sethef écrivait:
----------------

>
> Mais par contre, que des gosses fainéants de dentistes français aillent passer
> leur P1 en Roumanie ou en Espagne, selon des modalités différentes des nationaux
> (en Roumanie, si tu paies, tu passes un examen pas un concours; et curieusement,
> personne ne le rate), ça c'est absolument lamentable.

Bonne idée, le niveau ne peut pas être pire qu'en sortant d'une fac française.) Au moins ça peut apprendre à s'expatrier, car ici c'est mort.

Avatar_small

77DocA

31/05/2012 à 02:05

Bonjour, je suis une consoeur italienne intallée depuis 10 ans en France.
J'estime que le terme "accueillir" est désormais obsolète, il ne s'agit pas de nous fournir une bonne soupe après avoir traversé le Mont Blanc.
On est des praticiens qui offrent un service aux français (et étrangers en France) en travaillant pour leur santé.
En ce qui concerne la qualité des soins il ne faut pas tout mélanger, il y a des praticiens consciencieux et bien formés et d'autres qui ne le sont pas, et ils peuvent être jeunes ou vieux, étrangers ou pas .
Par expérience je peux juste dire que la qualité de certains soins en France est négligée à cause des plafonds sécu, je trouve aberrant qu'on puisse faire une endo déplorable et une zircone à 1000 euros tre bien réalisée.
Il faudra qu'un jour les dentistes français n'acceptent plus ce type de compromis.
Bonne soirée

Index_gsbl9t

floyden

31/05/2012 à 11:40

77DocA écrivait:
----------------
> Bonjour, je suis une consoeur italienne intallée depuis 10 ans en France.
> J'estime que le terme "accueillir" est désormais obsolète, il ne s'agit pas de
> nous fournir une bonne soupe après avoir traversé le Mont Blanc.
> On est des praticiens qui offrent un service aux français (et étrangers en
> France) en travaillant pour leur santé.

Tu as raison à un détail près. Il y a chaque année des dizaines d'étudiants qui sont recalés au concours français et qui n'ont pas démérité. Eux aussi étaient prêts à offrir un service aux français en travaillant pour leur santé.

Et pendant ce temps, on accepte en France des dentistes formés en UE (français ou étrangers) qui n'ont pas passé de concours.

Donc selon moi, pendant qu'en France certains restent à la porte à cause du numérus clausus, d'autres passent par la fenêtre. Avec en plus une discrimination par l'argent (facs privés) qui va à l'encontre du système républicain et social français.

Après, pour ce qui est du niveau de formation, tout le monde sait qu'on apprend notre métier dans les cabinets, et pas à la fac. Alors d'ici ou d'ailleurs, c'est la motivation qui fera le dentiste, et pas la formation.

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

31/05/2012 à 12:40

Le plus simple, tu ne formes plus de dentistes en france (un minimum quand même pour faire DC) tu importes des dentistes roumains , espagnols.... bref des dentistes qui crèvent la dalle dans leur pays. Tu ajustes la nomenclature pile poil pour que ça reste attractif pour eux à condition qu'ils bossent à fond pour que ça ne nous coûte pas trop cher.))))

Avatar_small

dedent

31/05/2012 à 14:30

CHICOT, ton ironie est proche de la vérité.
Depuis très longtemps, c'est un choix économique qui a été fait.
Depuis des décennies, on nous parle de crise , d'économie et c'est comme cela que la France a cessé de former à travers son université quantité de bons "french doctors".
Un exemple, dans l'Aude , plus de 60% des praticiens hospitaliers sont étrangers c-à-dire non européens.

Nos laissés pour compte peuvent prendre des anti-dépresseurs
et broyer du noir comme beaucoup de français à moins qu'ils ne soient séduits par le mirage lepéniste.

Avatar_small

Rebellious135

07/06/2012 à 06:15

floyden écrivait:
-----------------
> Tu as raison à un détail près. Il y a chaque année des dizaines d'étudiants qui
> sont recalés au concours français et qui n'ont pas démérité. Eux aussi étaient
> prêts à offrir un service aux français en travaillant pour leur santé.

Concernant les étudiants recalés, moi je connais des gens qui ont eu le concours de médecine sans pour autant mériter de devenir un médecin, ou encore d'autres qui changent de branche après avoir été admis au P2 juste parce qu'ils sont indécis de ce qu'ils veulent faire plus tard.. Injustice pour les recalés? Qu'est-ce qu'on fait?

> Et pendant ce temps, on accepte en France des dentistes formés en UE (français
> ou étrangers) qui n'ont pas passé de concours.

La plupart du temps ils passent tous un concours et dans certains pays le concours est encore plus dur qu'en France contrairement à ce qu'on pourrait penser.
>
> Donc selon moi, pendant qu'en France certains restent à la porte à cause du
> numérus clausus, d'autres passent par la fenêtre. Avec en plus une
> discrimination par l'argent (facs privés) qui va à l'encontre du système
> républicain et social français.
>
Tant mieux s'il n'y a pas encore de discrimination par l'argent en France, (pourtant il y a les cours privés de prépa pour les P1). Doit-on fermer les portes aux autres car on n'aime pas leur politique sur l'éducation national de leur pays?

Je vais quand même citer une autre injustice envers les etrangers en France. Un etranger hors UE qui passe le concours de 1e année et obtient son diplôme francais n'est pas autorisé d'exercer en France pour seule cause de sa nationalité. Sachant qu'il a dix fois plus mérité que n'importe quel autre francais car il a eu son concours dans une langue étrangère avec des cours de socio-philo à coef 2.5... (chose changée depuis 2009 heureusement)

> Après, pour ce qui est du niveau de formation, tout le monde sait qu'on apprend
> notre métier dans les cabinets, et pas à la fac. Alors d'ici ou d'ailleurs,
> c'est la motivation qui fera le dentiste, et pas la formation.

Si la question était de se rassurer du niveau de formation des autres, il suffirait de mettre en place un examen d'equivalence pour valider les connaissances concernant l'art dentaire, et pas les renvoyer au P1 après X années d'exercice professionnel... (ce qui est en vigeur actuellement)

Photo-thumb-45_lnhuvp

wakrap

07/06/2012 à 07:08

floyden écrivait:
-----------------

> Donc selon moi, pendant qu'en France certains restent à la porte à cause du
> numérus clausus, d'autres passent par la fenêtre. Avec en plus une
> discrimination par l'argent (facs privés) qui va à l'encontre du système
> républicain et social français.
>

Ouch! Le système républicain et social Fraônçais, Môôsieur, est un système corporatiste, tout le contraire de l'idéal républicain qui consistait à abolir les privilèges et les remplacer par la compétition.
La république sociale a rétabli les privilèges qui ne sont plus de naissance mais de statut et qui répondent à des objectifs politiques.+
Vous avez voulu du socialisme, et bien vous en bouffez!
Bientôt des quotas ou numérus d'étrangers et de la diversité dans les fac, ça vient, ça vient...

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

07/06/2012 à 12:36

Merde, mon fils a moins de chance d’être footballeur professionnel.)) enfoirés de socialistes !)

Image_6_t0dfvh

jumpingjackflash

07/06/2012 à 13:24

> Je vais quand même citer une autre injustice envers les etrangers en France. Un
> etranger hors UE qui passe le concours de 1e année et obtient son diplôme
> francais n'est pas autorisé d'exercer en France pour seule cause de sa
> nationalité. Sachant qu'il a dix fois plus mérité que n'importe quel autre
> francais car il a eu son concours dans une langue étrangère avec des cours de
> socio-philo à coef 2.5... (chose changée depuis 2009 heureusement)

On marche sur la tête
j'ai fait 3 ans au USA quand j'ai eu mon master j'ai plier mes cannes et je suis rentré à la maison, mon visa expirait
mon diplome américain ne me donnait aucun droit de travailler je le savais au départ .si j'avais voulu rester c'était à moi de me démerder, il y avait de rares possibilités mais pas de droits. On acceuille des étudiants étrangés dans l'idée d'un rayonnement culturel et de tisser des liens avec leurs pays quand les étudiants rentre chez eux . Le problème c'est qu'ils restent en france et tissent des liens pour que d'autres étudiants rentrent en france et restent.
Si on continue comme cela on va finir avec des faciste à l'assemblée et ne comprendra pas pourquoi.

Le système est doublement pervers parce que ces étudiants ne rentrant pas chez eux leur pays perd une chance de développement grace à ce diplomé dont il a contribué à payer les études.
ils passent le concours sur un quota étrangé parce qu'à la fin de leurs études ils doivent rentrer chez eux

Quand aux mérites je ne sais pas comment l'évaluer

Avatar_small

Sainta

07/06/2012 à 13:35

Sethef écrivait:
----------------

>
> Mais par contre, que des gosses fainéants de dentistes français aillent passer
> leur P1 en Roumanie ou en Espagne, selon des modalités différentes des nationaux
> (en Roumanie, si tu paies, tu passes un examen pas un concours; et curieusement,
> personne ne le rate), ça c'est absolument lamentable.
>
> Mais qui a le pouvoir de s'y oppposer? Et l'envie?
>

Sales gosses de dentistes, aucune éducation...

373698_171583336220573_59291450_n_qo7p9y

uɹöɾq

07/06/2012 à 13:55

jumpingjackflash écrivait:
--------------------------

>
> Le système est doublement pervers parce que ces étudiants ne rentrant pas chez
> eux leur pays perd une chance de développement grace à ce diplomé dont il a
> contribué à payer les études.
>

Enfin c'est pas avec des diplômés du médical ou du droit qu'on développe un pays...

Avatar_small

king_zoulou

07/06/2012 à 14:57

Un pays où l'on meurt de faim ravagé par des maladies qui ont disparues de chez nous depuis deux cent ans ?
Ca aide un peu quand même non ? ^^

Sinon, je suis choqué de lire plus haut qu'il n'y a pas de discrimination par l'argent en France. Cette bonne blague !
Vous avez déjà compté le nombre de fils à papa par promo ? Dans la mienne, c'était 80%.

Image_6_t0dfvh

jumpingjackflash

07/06/2012 à 15:09

c'est pas faut
mais pourquoi en est on arrivé là il y a 30 ans l'écart était moins grand et les prof étaient tout aussi mauvais.

pour ce qui est dit plus haut

Enfin c'est pas avec des diplômés du médical ou du droit qu'on développe un pays...

si tu pense que c'est vraie alors les journalistes n'ont pas tort de nous prendre pour des truffes tous les jours

pourtant les étudiants étrangés par ailleurs si valeureux pourraient rentrer chez eux pour enseigner ce qu'ils ont appris avec tant de mérites

Index_gsbl9t

floyden

07/06/2012 à 15:42

wakrap écrivait:
----------------

> Vous avez voulu du socialisme, et bien vous en bouffez!

Sacré wakrap! Tu me fais penser à Narik. Souvent agaçant, mais tu nous manquerais si tu n'étais plus là.

Blague à part, tu peux me citer un pays (et pas un micro-état d'accord) qui applique les dogmes économiques et sociaux que tu défends?