Numérus clausus et confrères étrangers

Forum associé : Exercice professionnel

Boneym_nf4qsi

Patatrasse

02/04/2012 à 20:28

Je n'en sais rien ,les 12 ans j'en ai très peu car comme dans les centres Dentexia,je me débrouille pour en soigner le moins possible (direct pédo exclusif !) ,par contre les 18/25 ans ,et ben ce ne sont pas les caries qui manquent !!!!!

--
" dans tout débat, la FSDL demande toujours la lune disent les signataires mais cela vaut mieux que de montrer la sienne "

Avatar_small

chemin-de-fer

02/04/2012 à 23:08

Dans le même genre j'ai entendu que l'implanto ne sera plus une discipline d'avenir... Mais c'est pas nouveau depuis le début du 20ème siècle on nous annonce la fin de la complète...

Avatar_small

densar

02/04/2012 à 23:52

Je ne pense pas que ce calcul soit juste . nous sommes 40000 inscrits à l'ordre et la prévision pour les années à venir est de 27000 "actifs" ! Avec une population vieillissante et en augmentation, il me semble que d'autres mesures doivent être prise afin de remplir notre mission de service: une meilleure répartition des installations avec un NC à la sortie et non à l'entrée ! afin d'éviter: une densité de 1/650 dans le sud et 1/2500 habitants dans le nord avec l' impossibilité de revendre son cabinet en fin d'exercice (ex des pharmas : 1 instal pour 1 départ) et donc l'avantage de pouvoir valoriser l'outil de travail développé pendant la vie active et donc de se faire un petit pécule pour la retraite , de passer la main au confrère suivant et d'assurer la continuité des soins pour les patients.
Je pense que ceci devrait être mis en place par la profession elle-même et au plus vite afin de montrer notre engagement dans les services de la santé rendus à la population et avant de se le faire imposer par d'autres .

RépondreCiter
Score : -1
Avatar_small

king_zoulou

03/04/2012 à 00:19

Améli,
Ca:
http://www.terrafemina.com/vie-privee/sante/articles/8873-les-francais-ne-se-brossent-pas-suffisamment-les-dents.html
+ ça:
http://www.feminimix.com/boisson-sucree.html
=
je me marre

Et puis bon, l'indice CAO en France, tu veux parler du truc mesuré par le dentiste français moyen dont on parle si souvent ici qui ne soigne les caries que quand la dent est en pulpite ?

Boneym_nf4qsi

Patatrasse

03/04/2012 à 10:33

N'embêtes pas Améli, King ,il n'a pas vu une bouche depuis Mathusalem. Il croit que l'indice carieux baisse de jour en jour et qu'il n'y aura plus besoin d'autant de dentistes dans les années qui viennent ou alors c'est un vicieux et il fait ça pour que l'on signe tout ce que nous proposent les Caisses sans trop moufeter.
La FSDL répète à longueur de journée que la démographie et la pénurie de dentistes jouent en notre faveur mais nous ne savons pas ou nous ne voulons pas nous en servir pour les négociations,dommage.
Quand le chirurgien dentiste sera devenu une espèce en voie d'extinction ,ils nous mangeront dans la main pour soigner leurs morveux imbibés de boissons sucrés ;o)

--
" dans tout débat, la FSDL demande toujours la lune disent les signataires mais cela vaut mieux que de montrer la sienne "

Accenteur_kszkki

brindacier

03/04/2012 à 10:58

Oui, et tu les revois à 22 ans et ils ont six caries interdentaires.

Aron écrivait:
--------------
> Oui Patatrasse, mais regarde un peu le CAO à 12 ans, il est autour de 1 si ma
> mémoire est bonne.
>
> Et dans les cabinets, on voit quoi?
> 9 gosses de 12 ans sur 10 qui n'ont pas une carie
> 1 sur 10 qui en a 10.
>
> Et je te fiche mon billet que le jeune issu de milieu défavorisé ne se situe pas
> dans la première catégorie.
>
> Cela dit, d'accord sur le sel fluoré, ça fait 30 ans que ça n'a plus d'influence
> sur le CAO, sauf à considérer les fluoroses comme un progrès.

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

03/04/2012 à 11:01

Ben quoi, pas besoin de dentistes pour la prévention. Il suffit de rajouter " bougez et brossez vous les dents" sous les pubs de sodas.)

003_penrd2

Cingulum

03/04/2012 à 11:46

Ameli, tu sais quoi ? on voit que tu soignes pas de patient....

As tu dans tes statistiques:
- Les changements d'habitude alimentaire (soda, sucre dans l'alimentation) ?
- L'indice CAO des 16 - 26 ans ? stade aujourd'hui où on assiste a des changements de comportement qui entraînent l'apparition de carie ?
- le besoin en prothèse esthétique beaucoup plus importante que par le passé ?
- Le besoin en prothèse fixe beaucoup plus importante que par le passé ?
- L'allongement de la durée de vie et donc de la population à soigner ?
- L'apparition de nouvelles pathologie comme les lésions d'usure
- L'impact sur le pronostic du passage massif de l'amalgame au résine composite?
..etc...etc...

si les gens qui réfléchissent, demandaient leur avis aux praticiens on serait moins dans la merde...

--
Dr Cingulum
-----Ancien interné----
----Attaché à l'apex----
http://www.clinic-all.fr/ formation par passion

Avatar_small

zazamouk

03/04/2012 à 12:09

Mais quand on te dit qu'il y a assez de dentiste!!
Veux tu écouter le monsieur?

C'est comme dans l’éducation national, il ne manque pas de prof car la moyenne c'est 22 élèves par classe! Pendant qu'autour de chez moi c'est entre 28 et 31 en maternelle/primaire.

La sécu/gouvernement ne voit pas de patient mais des chiffres dans des tableaux.
Le fait qui'l faille mettre des RDv à 2/3 mois ne les choque même plus... z'ont qu'a travailler plus ces fainéants de dentistes, pas besoin d' 1h30 pour dévitaliser une molaire qui rapporte même pas 90€!

L'état ne va pas commander et payer des études sur la dentisterie... il faudrait ensuite payer les cochons pour leur boulot.
Mieux vaut leur sortir les 2% d'augmentation, leur faire miroiter une "rémunération" pour l'enseignement de la brosse à dents....

Avatar_small

king_zoulou

03/04/2012 à 13:38

On pourrait faire un jeu.
Compter les patients qui n'ont pas besoin de soins et qui viennent pour une visite de routine.

Moi c'est simple, ces deux derniers mois, j'ai vu une patiente dans ce cas, c'est tellement rare que ça marque ;)

Dsc_3167_d8a1yv

Xenophon

03/04/2012 à 13:49

Quant aux patients plus âgés présentant des maladies parodontales; je constate l'apparition de caries interproximales sur les racines. Zones particulièrement difficile à soigner quand on commence à yoyoter avec l'âge et extremement dures à soigner ( collage sur le cément ..... très sympa).

Toujours dans le sujet, je ne comprends pas comment "on " peut se plaindre de ne pas arriver à voir tout le monde ( d'où la nécessité d'augmenter le numérus clausus ) et comment à côté de ça , " on" hurle au scandale quand des centres low cost ouvrent ou quand on surprend un confrère à faire de la pub.

4507801pepsi-20logo-jpg_tsynhz

cartman

03/04/2012 à 16:02

Vous êtes c..S ou quoi ?

Le fait d'être dans une position d'évolution démographique qui nous est favorable ( de - en - de cd) est notre seul espoir de pouvoir revaloriser nos actes et maintenir nos cabinets à flot en nous permettant de refuser les casses burnes.

D'autre part, pour ceux qui ont passé leur concours dans les années 88 à 2000 à la louche, putain mais moi ça me fait chier de voir que n'importe quel gland peut devenir cd alors qu'on en a bavé avec le nc de l'époque.

On est bien la seule profession à réclamer la dévalorisation de nos diplômes et chercher à saboter nos cabinets.

69_xtb5lc

barbabapat

03/04/2012 à 16:41

le problème, tu as une grosse partie de la profession qui va partir à la retraite sans pouvoir revendre leur cabinet et ils souhaitent un numerus clausus plus important.

Pour les jeunes, ouvrir le numerus clausus n'est pas interessant mais va alors impliquer une hausse des cotisations carchident qui risquent d’être encore aggravée par le développement du salariat.

Plaquessiv2_vovj6l

ameli

03/04/2012 à 17:30

Cingulum écrivait:
------------------
> Ameli, tu sais quoi ? on voit que tu soignes pas de patient....

Ouf, j'en suis sorti. ;))
Bon, tu veux que je te dise que tu as raison. Alors admettons : tu as raison.
Seulement, refuses-tu de voir que malgré tous les faits que tu dis, et qui sont vrais, la société change. Que malgré le coca, les gamins ont moins les dents pourraves qu'il y a 20 ans.
Je parle évidemment de moyennes, car il y aura toujours les cas de difficultés culturo-socio-économiques qui, eux, demandent de gros soins et un suivi important.
Si tu regardes les cartes sanitaires de couverture territoriale actuelle, et que tu les compares avec les autres pays européens, tu seras surpris : nous, avec nos inquiétudes paranoïaques, nous sommes les meilleurs en Europe en terme de couverture géographique. Aujourd'hui même, on est dans les clous.
Ce qui ne veut pas dire qu'il n'y a pas de points de fragilité ou de zones semi-désertiques. Dans ma région, j'ai environ 20 cantons sans dentistes. Ce n'est pas agréable, mais si je regarde les chiffres avec plus d'attention, la distance maximale que doit faire un patient pour consulter un dentiste est de 29 km. Soit une demi-heure de route. Soit moins que moi quand je vais au boulot tous les jours, et on ne va pas chez le dentiste tous les jours.
Alors, si on me dit que c'est le désert, faut quand même pas pousser..., il y a des points d'eau et des oasis !

C'est un fait que la profession va changer, car la population vieillit. Mais elle va changer aussi parce que les besoins en soins vont changer, diminuer, et qu'il va y avoir un besoin plus marqué d'esthétique.
Il y a une forte probabilité que les besoins prothétiques-paro augmentent, les besoins prothétiques étant liés aux remplacements des dents chez les personnes agées, et aux besoins esthétiques chez les jeunes.
Mais il y aura moins d'endos, d'obturations, très chronophages, et l'esthétique se fera sur dents vivantes : taille/pose dans la journée avec le Cerec, dans des cabinets de groupe ou des centres de soins, avec moins de lieux, mais plus de personnels soignants qui se relaient, et des tâches déléguées en paro.
A mon sens, cela signifie qu'on aura besoin de sensiblement moins de dentistes dans 20 ans qu'aujourd'hui, et qu'il est donc inutile d'en former davantage.

> si les gens qui réfléchissent, demandaient leur avis aux praticiens on serait
> moins dans la merde...

Si les dentistes réfléchissaient un peu plus, ils ne seraient pas dans la merde aujourd'hui. Ils se regardent avec complaisance, mais ne s'examinent pas.
C'est justement parce qu'ils ne voient que le court terme qu'ils se plantent. A la moindre carotte, ils signent sans réfléchir.
Pourquoi voudrais-tu que je leur fasse confiance ? Tu as confiance en tes représentants, toi ? je préfère réfléchir moi-même que leur demander leur avis. Leur avis, je le connais : quoi qu'on leur propose, ils sont d'accord, du moment que la carotte est belle. N'empêche qu'elle termine au même endroit que la carotte moche.

Bart22_odlbpb

ʎqqoq

03/04/2012 à 17:38

cartman écrivait:
-----------------
> Vous êtes c..S ou quoi ?
>
> Le fait d'être dans une position d'évolution démographique qui nous est
> favorable ( de - en - de cd) est notre seul espoir de pouvoir revaloriser nos
> actes et maintenir nos cabinets à flot en nous permettant de refuser les casses
> burnes.
>
> D'autre part, pour ceux qui ont passé leur concours dans les années 88 à 2000 à
> la louche, putain mais moi ça me fait chier de voir que n'importe quel gland
> peut devenir cd alors qu'on en a bavé avec le nc de l'époque.
>
> On est bien la seule profession à réclamer la dévalorisation de nos diplômes et
> chercher à saboter nos cabinets.
>
>

Entièrement d'accord!

Plaquessiv2_vovj6l

ameli

03/04/2012 à 17:53

http://ec.europa.eu/public_opinion/archives/ebs/ebs_330_fr.pdf

En complément, une étude intéressante, qui montre que la situation est (aujourd'hui) moins préoccupante qu'on le prétend.
Et qui analyse les habitudes alimentaires des européens.

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

03/04/2012 à 17:58

les anglais par exemple qui vont crever d'une cirrhose avant de perdre leurs dents.......

Images_5__n6rze9

zebob

03/04/2012 à 18:01

ameli écrivait:
---------------

malgré le coca, les gamins ont moins les dents
> pourraves qu'il y a 20 ans.
> Je parle évidemment de moyennes, car il y aura toujours les cas de difficultés
> culturo-socio-économiques qui, eux, demandent de gros soins et un suivi
> important.

> C'est un fait que la profession va changer, car la population vieillit. Mais
> elle va changer aussi parce que les besoins en soins vont changer, diminuer, et
> qu'il va y avoir un besoin plus marqué d'esthétique.
> Il y a une forte probabilité que les besoins prothétiques-paro augmentent, les
> besoins prothétiques étant liés aux remplacements des dents chez les personnes
> agées, et aux besoins esthétiques chez les jeunes.
> Mais il y aura moins d'endos, d'obturations, très chronophages, et l'esthétique
> se fera sur dents vivantes : taille/pose dans la journée avec le Cerec, dans des
> cabinets de groupe ou des centres de soins, avec moins de lieux, mais plus de
> personnels soignants qui se relaient, et des tâches déléguées en paro.

pourquoi dans ce cas rockyne peut-il pas augmenter considérablement le prix des soins conservateurs? il y en aura de moins en moins à faire, donc ça coûtera de moins en moins cher!
pour ce qui est de l'esthétique, vu ce que rembourse la cpam actuellement, tu avoueras que ça ne changera pas des masses.
avec ta vision, même en triplant le prix des soins comme les bios ou les compos (je ne parle même pas des extractions!)le secteur dentaire va coûter de moins en moins cher à la sécu.
ps: comment expliques-tu que les français passent pour des gros crades au niveau européen tout en ayant un indice cao en chute libre (on ne peut que donner raison à ces sondages quand on voit le nombre de brosses à dents consommées par habitant et par an en france)?

Dog_wwyerg

TTDAM

04/04/2012 à 03:22

"Si les dentistes réfléchissaient un peu plus, ils ne seraient pas dans la merde aujourd'hui. Ils se regardent avec complaisance"

Mais les dentistes ne sont pas dans la mouise.
Certains le sont ou craignent de l'être.
C'est ceux là qu'on entend beaucoup:
Ils ont peur de la concurrence (bar à sourire, hygièniste, centres de santé, dentiste d'ailleurs...).

Les autres aiment le statu quo et naviguent très bien entre 2 eaux.

--
TTDAM

Avatar_small

patibc

28/05/2012 à 00:39

Bonjour,
je suis une consœur espagnole qui travaille en France depuis le 2008. Je suis surprise de lire comment ça vous inquiète le fait de recevoir chez vous de confrères étrangers...(d'ailleurs je pense que ce n'est pas le pire en matière d'immigration en France...des immigrants diplômés ce n'est rien à voir avec le reste des parasites sociaux qui profitent des aides françaises sans avoir travaillé de leur vies...je paye mes impôts comme vous)
Mon diplôme n'a rien à envier au diplôme français, j'ai du passer une épreuve pour étudier la dentisterie où je devais avoir une moyenne de 7,5 sur 10 pour y accéder.
Le problème en Espagne c'est qu'il n'y a pas eu un contrôle de numerus clausus et que nombreuses Universités privées ont ouvert ses portes. Ces universités ne demandent pas de note moyenne pour y étudier, il suffit tout simplement d'avoir un papa riche qui puisse payer une fortune pour l'inscription et une autre fortune aux profs qui embêtent trop leurs enfants...mais bon, des gents qui etudient dans ces etablessiments ne sont que des incompétants qui n'arriveront jamais à nous faire une concurrence.
Mais des incompétents on peut trouver par tout, aussi avec un beau diplôme français (j'ai déjà entendu dire à un diplômé français que c'était pas la peine de nettoyer et stériliser les fraises puisque elle tournent tellement vite que les bactéries n'ont pas le temps de sauter sur elles.....et je ne mets pas en doute le niveau des études en France ni le dur concours à passe...
Avec tout ça je veux dire qu'il ne faut avoir peur que des compétences des autres sans regarder la nationalité puisque ce sont juste les docteurs passionnés qui jour à jour travaillent pour s'améliorer dans l'art de la chirurgie dentaire les seuls à nous faire une vrai concurrence... je continue à me former en France avec des différents DU et CES pour offrir le mieux aux patients...
et croyez moi, si je suis encore en France ce n'est pas grâce a la chiffre d'affaires ( vu que je ne fait pas n'importe quoi avec les dévitalisations et le reste de soins pour me dépêcher à faire des couronnes à gogo, ma chiffre d'affaires reste moyenne pour pouvoir vivre....) et ce n'est pas non plus le soleil ;-)
Je vous embête plus. j'espère j'ai pu vous faire comprendre ce que je voulais vous dire
Bon courage à tous.

373698_171583336220573_59291450_n_qo7p9y

uɹöɾq

28/05/2012 à 00:48

patibc écrivait:
----------------
>
> je suis une consœur espagnole qui travaille en France depuis le 2008.

> et croyez moi, si je suis encore en France ce n'est pas grâce a la chiffre
> d'affaires ( vu que je ne fait pas n'importe quoi avec les dévitalisations et le
> reste de soins pour me dépêcher à faire des couronnes à gogo, ma chiffre
> d'affaires reste moyenne pour pouvoir vivre....) et ce n'est pas non plus le
> soleil ;-)

Pourquoi être venue en France?

Avatar_small

king_zoulou

28/05/2012 à 01:16

Parce qu'en Espagne, les dentistes gagnent mieux leur vie en allant faire vendeuse chez Zara.
Et avec la crise qu'ils vont se prendre dans la gueule, ce n'est pas près de s'améliorer.

Avatar_small

vasco de gama

28/05/2012 à 01:22

les dentistes étrangers gagnent mieux chez eux que chez nous ...donc sont pas si motivés que ça pour venir ici .....moi ça me dérange pas que les étrangers viennent en France mais qu ils passent le concours de pcem1 , ce n est pas normal que certains étudiants en France à cause de ce concours ont pratiquement "raté" leur vie c est la même chose pour les vétos ou encore les infirmiers ...c est injuste pour ceux qui ont raté le concours d "entrée ...

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

28/05/2012 à 02:19

patibc écrivait:
----------------

> Le problème en Espagne c'est qu'il n'y a pas eu un contrôle de numerus clausus
> et que nombreuses Universités privées ont ouvert ses portes. Ces universités ne
> demandent pas de note moyenne pour y étudier, il suffit tout simplement d'avoir
> un papa riche qui puisse payer une fortune pour l'inscription et une autre
> fortune aux profs qui embêtent trop leurs enfants...mais bon.

Si papa est riche, c'est pas la peine de s'emmerder à faire dentaire. Ici si papa est riche tu peux aller te brosser pour réussir le concours. Ceux qui sont resté sur le carreau au concours en France apprécieront.

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

28/05/2012 à 02:32

vasco de gama écrivait:
-----------------------
> les dentistes étrangers gagnent mieux chez eux que chez nous ...donc sont pas si
> motivés que ça pour venir ici .....moi ça me dérange pas que les étrangers
> viennent en France mais qu ils passent le concours de pcem1 , ce n est pas
> normal que certains étudiants en France à cause de ce concours ont pratiquement
> "raté" leur vie c est la même chose pour les vétos ou encore les infirmiers ...c
> est injuste pour ceux qui ont raté le concours d "entrée ...

))))) c'est pour ça qu'on a une flopée de dentistes américains et canadiens a venir s'installer chez nous. En fait les dentistes roumains et espagnols devraient aller s'installer au états unis mais c'est con ,papa pas assez riche pour payer leurs études là bas car avec leur diplôme espagnol ils peuvent toujours aller se faire mettre ..... Chez les grecs !)