rupture collaboration

Forum associé : Exercice professionnel

Images2_jxpnkw

ʞıɹɐu

08/04/2011 à 18:42

C'est qu'est ce que j'avais dit à plusieurs reprises:
http://www.eugenol.com/sujets/391730-projet-assoc-des-avis?page=1#post_537753
http://www.eugenol.com/sujets/390535-l-exercice-en-solo-est-il-voue-a-disparaitre?page=1#post_516467

Le collaborateur est fait pour apprendre normalement, en compagnie d'un "ancien". Actuellement, soit il est le larbin, soit c'est un parasite incompétent au cabinet... dommage...

Il vaut mieux être seul que mal accompagné...

Un associé? C'est pareil, à un moment il va vouloir vivre sa vie au dépend du cabinet, donc de son associé, qui va bosser pour deux...

Il vaut mieux être seul que mal accompagné...

Avatar_small

king_zoulou

08/04/2011 à 18:47

dentiste57 écrivait:
--------------------
> moi, je suis sidéré de voir la mentalité des pt'it nouveaux.
> ils sont persuadés qu'on fait appel à eux uniquement pour les exploiter.

Ce n'est pas parce que tu es honnête avec ta collaboratrice qu'il n'y a pas tout un tas de confrère beaucoup moins confraternels vis-à-vis des petits jeunes...

Domingo_wnl4qv

Aron

08/04/2011 à 19:33

ʞıɹɐu écrivait:
---------------
> C'est qu'est ce que j'avais dit à plusieurs reprises:
> http://www.eugenol.com/sujets/391730-projet-assoc-des-avis?page=1#post_537753
> http://www.eugenol.com/sujets/390535-l-exercice-en-solo-est-il-voue-a-disparaitre?page=1#post_516467
>
> Le collaborateur est fait pour apprendre normalement, en compagnie d'un
> "ancien". Actuellement, soit il est le larbin, soit c'est un parasite
> incompétent au cabinet... dommage...

Oui et entre les deux rien du tout, bien sûr.

> Il vaut mieux être seul que mal accompagné...

Là on est d'accord

> Un associé? C'est pareil, à un moment il va vouloir vivre sa vie au dépend du
> cabinet, donc de son associé, qui va bosser pour deux...

Oui. D'ailleurs pourquoi prendre femme puisqu'un jour elle va te casser les couilles, ou alors devenir moche et donc inintéressante?
D'ailleurs aussi pourquoi avoir des gosses? Peuh! Un jour ils fumeront de la beuh et t'appelleront "mon vieux", les petits saligauds...
Les amis? Ils finiront par te trahir.

Et puis dans le même registre, pourquoi donc se faire chier à acheter un nouvel autoclave? Un jour ils sortiront de nouvelles normes, et puis les nouveaux sont moins costauds que les anciens Poupinel, c'est connu.

Rien d'aussi fidèle qu'un clebs et qu'une bonne 'teille de 'sky...

Images2_jxpnkw

ʞıɹɐu

08/04/2011 à 21:42

Aron écrivait:
--------------
Oui. D'ailleurs pourquoi prendre femme puisqu'un jour elle va te casser les couilles, ou alors devenir moche et donc inintéressante?

Une femme tu couches avec, enfin moi, toi je sais pas...
Un associé non, enfin moi, toi je sais pas...

> D'ailleurs aussi pourquoi avoir des gosses? Peuh! Un jour ils fumeront de la beuh et t'appelleront "mon vieux", les petits saligauds...

Ca c'est normal, t'as bien été l'enfant de tes parents...

> Les amis? Ils finiront par te trahir.

C'est fait, d'ailleurs, c'était mon associé... bien baisé sur ce coup là...

> Et puis dans le même registre, pourquoi donc se faire chier à acheter un nouvel> autoclave? Un jour ils sortiront de nouvelles normes, et puis les nouveaux sont
> moins costauds que les anciens Poupinel, c'est connu.
>
> Rien d'aussi fidèle qu'un clebs et qu'une bonne 'teille de 'sky...

On te sent au bout du rouleau là... on dirait un débat avec Besancenot ou Mélenchon, c'est marrant quand on les entends, limite pathétique quand on pense qu'on peut prendre au sérieux les conneries qu'ils déblatèrent...

Bon week-end, "mon vieux"...

--
http://soundcloud.com/narik/tracks
♪ ♪♪♪ d-.-b ♪♪♪ ♪

Avatar_small

merkiqui

08/04/2011 à 22:04

"on dirait un débat avec Besancenot ou Mélenchon, c'est marrant quand on les entend"

C'est vrai, c'est vrai, trop drôle.

Avatar_small

aurane

09/04/2011 à 00:04

chicot29 écrivait:
------------------
> denty352 écrivait:
> ------------------
> > Qui t'a dit que le but d'une collaboration c'était de se faire la main ? Il y
> a
> > de nombreux collaborateurs qui bossent bien mieux que les titulaires.
> > C'est la loi: un collaborateur a le droit d'avoir sa propre patientelle, que
> ça
> > te plaise ou pas.
>
> Mouais, dans ce cas si vous etes si forts installez vous direct en sortant de la
> fac.

Je suis etonne par le denigrement du travail de tous ces confrere: les titulaires sont nuls, les collabo sont nuls, les praticien mutualiste sont nuls, les remplaçants sont nuls, bref les dentistes français sont nuls.... conseilleriez-vous d'aller se faire soigner à l'étranger?

Le debat n'est pas la. Certains choissisent la collabo car leur mari sont sans cesse mutés, d'autres choisissent les mutuelles car ils preferent avoir les avantages sociaux y attenants (cf femmes enceintes....). D'autres choissisent les remplacement car ils veulent en profiter pour voyager.
Et surtout parcequ'aujourd'hui un cabinet ne se revend pas (j'ai vu un cabinet au prix d'1 euro symbolique) donc il faut bien reflechir avant de s'installer, pas le droit à l'erreur surtout quand on a un loyer à payer, ça peut devenir un vrai boulet.

Doonc chacun voit midi à sa porte, la situation d'une personne n'est pas toujours appropriée à une autre.

Avatar_small

aurane

09/04/2011 à 03:32

Surtout ma question était: Un confrère ayant en sa possession les dossiers d'un autre confrère peut-il transmettre ces dosssiers ou une partie du dossier (radios retro ou panoramique) aux patients.

La question peut s'elargir aux assosies d'une scm. Est ce que tous les praticiens peuvent remettre ces documents puisqu'ils apprartiennent aux patients?

Merci de vos reponses.

Avatar_small

merkiqui

09/04/2011 à 21:18

"Un confrère ayant en sa possession les dossiers d'un autre confrère peut-il transmettre ces dosssiers ou une partie du dossier (radios retro ou panoramique) aux patients"

Si un patient veut récupérer son dossier, il est dans son droit.
On lui transmet alors un dossier expurgé, à savoir:
Date des actes réalisés et honorés
les radios facturées.
C'est tout.

Avatar_small

aurane

10/04/2011 à 04:15

merkiqui écrivait:
------------------
> "Un confrère ayant en sa possession les dossiers d'un autre confrère peut-il
> transmettre ces dosssiers ou une partie du dossier (radios retro ou panoramique)
> aux patients"
>
> Si un patient veut récupérer son dossier, il est dans son droit.
> On lui transmet alors un dossier expurgé, à savoir:
> Date des actes réalisés et honorés
> les radios facturées.
> C'est tout.

C'EST QUI CE "ON"? N'importe quel praticien meme s'il n'a jamais consulté ce patient?

Avatar_small

merkiqui

10/04/2011 à 04:55

"C'EST QUI CE "ON"? N'importe quel praticien meme s'il n'a jamais consulté ce patient?"

Théoriquement, le fichier appartient au praticien qui a la licence du logiciel.
Il a acheté une licence et paye une maintenance qui lui permet de réaliser toutes les opérations légales.
Tous les fichiers présents sur ce logiciel lui appartiennent.
Si un autre praticien a travaillé avec ce logiciel, mais n'a rien payé, il peut juste imprimer les données de base.

Sans déc!

Domingo_wnl4qv

Aron

11/04/2011 à 18:27

Honnêtement, je pense que personne n'a de réponse stricte à ta question: savoir qui du praticien qui possède le logiciel, qui remplit le dossier ou qui traite le patient a le droit de manipuler ou de transmettre le dossier, ça me paraît difficile de répondre sans une solide base juridique: voit plutôt avec un avocat spécialiste du Code de la Santé et de ses interprétations.

Maintenant je dirai qu'avec le consentement du patient, il ne me paraît pas choquant de permettre à n'importe quel professionnel de santé de toucher au dossier. En d'autres termes, si l'autre praticien peut revendiquer et prouver l'approbation de chaque patient (un rdv du patient avec lui sans tromperie sur le praticien suffirait, selon moi), il peut traiter le dossier. Cela n'empêchant pas que tu aurais dû en avoir au moins une copie dès ton départ.
Pure conjecture, cela dit.

Narik, j'avoue me trouver moi même stupide. Stupide d'être encore surpris quand je vois que tu n'as rien mais alors rien compris.
Tant pis, j'aurais essayé (ma bonne âme me perdra).