technique mono cone

Forum associé : Endodontie

Avatar_small

olivier

15/02/2011 à 15:15

Pensez vous que pour cette technique : C'est à dire un cone type F1 ou F2 selon la préparation , il vaut mieux un
ciment de scellement type SEALITE ou un ciment type résine époxy.
Et quid d'un Puff avec un ciment Epoxy???

Merci

Avatar_small

folofrine

15/02/2011 à 16:09

Franchement ça prends avec la montre 25 secondes de condensation avec le systemB. Prends le portable de sybron endo ça coute 1000€, puis fait la remontée avec un gutta condensor. Technique d'obturation parfaite en très peu de temps. Ca ne vaut vraiment pas le coup de faire du monocône sincèrement.

Avatar_small

machu

15/02/2011 à 16:25

Même chose avec le mc spadden, ça prend 25 sec, tu obtures des canaux latéraux et l'endo est bien plus dense. Pour moi, c'est Sealite, aucune idée ce que ça peut faire le puff d'epoxy.
Quant au système B, je l'ai acheté et je l'ai rendu, je n'ai pas été foutue de reproduire les résultats qu'on dit, je sortais tout le cône systématiquement. J'ai été mauvaise avec ce joujou qui m'avait pourtant bien fait envie.

Avatar_small

jp

15/02/2011 à 16:30

un ami est allé à un cours du Pr Wesselink d'Amsterdam.
Il préconise l'utilisation d'AH + car bien plus bactéricide que ses pairs. Un ciment qui pourrait neutraliser les survivants à l'hypochlorite, aux ultrassons, au Salvizol..

AH+ donnerait un peu plus d'inflammation les 24 premières heures..

Avatar_small

folofrine

15/02/2011 à 16:35

Je crois que Marc a eu des soucis avec l'AH+.
Marc, peux tu nous en dire un mot. Je me rappelle d'un très ancien post où tu en parlais (c'était en 2003 au moins).

Pour le system B, cela demande un tout petit peu d'entrainement (vraiment peu) et la combinaison de MacSpadden + system B est vraiment Top (j'ai utilisé exclusivement les guttacondensors pendant plus de 8 ans avant de passer depuis Novembre au SystemB).

Choixpeau_y0ozxh

Le Choixpeau magique

15/02/2011 à 17:27

Folofrine moi c'est l'inverse, j'ai utilisé le système B pendant environ un an, j'ai appris la technique Schilder à la fac, donc la technique Bucchanan c'est encore plus simple.
Je n'ai jamais réussi à avoir les résultats que j'ai avec les condensors, pour un temps passé beaucoup plus important (essayage des fouloirs, manipulation du bouzin très peu ergonomique, utilisation d'une plus grande quantité de cônes...).
Je l'ai encore si ça intéresse qqun, mais je ne le recharge même plus.

Avatar_small

olivier

15/02/2011 à 19:18

Mouais question simple réponses compliquées....Eugenol...

Bon je me suis remis à la technique mono-cone aprés des déboires avec le Thermafill , surement du à sa mauvaise utilisation.

Avatar_small

folofrine

15/02/2011 à 19:40

Si tu penses que nos réponses sont compliquées c'est qu'il y a un blème l'ami.
On va te lafaire courte alors :

- Monocône = Big Shit pour pas grand chose en gain de temps et absolument pas comparable avec du thermafill

- System B = Je trouve ça très bien (pour l'instant) mais tous les défauts cités par Choipeaux sont vrais.

- Guttacondensor = Surement le meilleur choix pour toi car plus rapide et puffs assurés.

J'espère ne pas avoir été trop compliqué.

Flying_snoopy_jx1q2g

hallboy

15/02/2011 à 20:01

les fameux puff epoxy tu t'en fiche un peu.
;)

Avatar_small

Jonath29

15/02/2011 à 20:02

Quoi comme déboires avec le thermafil?

Avatar_small

folofrine

15/02/2011 à 20:06

Pourquoi Puffs epoxy?

Bernard_l_ermite_yjelun

doc-driba

15/02/2011 à 20:06

olivier écrivait:
-----------------

> Bon je me suis remis à la technique mono-cone aprés des déboires avec le
> Thermafill , surement du à sa mauvaise utilisation.

Tu peux détailler de quelle nature ont été tes déboires avec thermafil ?

Sinon pour les puffs si la quantité de ciment est réduite et que ton canal est scellé (étanche) il y a pas de souci quelque soit la nature du ciment, au mieux il sera résorbé avec la cicatrisation de la lésion quand elle existe, au pire il sera bio-toléré).

Marque_a3_t2yegl

Marc Apap

15/02/2011 à 20:13

Pour folofrine :
Je n'ai jamais eu de problème avec le AH plus, mais avec l'Apexit de chez Ivoclar.
L'AH Plus est un excellent produit, comme en témoignent la quasi totalité des publications sur les ciments canalaires.
Comme je l'ai dit déjà, il m'a semblé qu'avec lui, les cônes de gutta fondent moins facilement en condensation thermomécanique qu'avec un ciment de type eugénate.
C'est pour cette raison que je préfère les ciments de type eugénate, car je suis à l'aise avec la condensation thermomécanique.

Avatar_small

olivier

15/02/2011 à 20:19

bon vous m'avez presque convaincu pour les gutta condensors (moins d'investissements dans un premier temps) .

J'ai juste peur du vissage dans le canal ou de la fracture sur une racine trop courbe.

La vitesse de rotation est de combien? Faut il un CA vert?

Flying_snoopy_jx1q2g

hallboy

15/02/2011 à 20:43

les fameux puff epoxy tu t'en fiche un peu.
;)

Flying_snoopy_jx1q2g

hallboy

15/02/2011 à 20:48
Bernard_l_ermite_yjelun

doc-driba

15/02/2011 à 20:48

folofrine écrivait:
-------------------
> Franchement ça prends avec la montre 25 secondes de condensation avec le
> systemB. Prends le portable de sybron endo ça coute 1000€, puis fait la remontée
> avec un gutta condensor. Technique d'obturation parfaite en très peu de temps.
> Ca ne vaut vraiment pas le coup de faire du monocône sincèrement.

Même si je défends la technique avec systemB que j'utilise quotidiennement, il faut pas exagérer une technique mono cône sera toujours plus rapide à réaliser par rapport à celle de la condensation verticale à chaud avec le systemB.

Il ne faut pas oublier qu'il faut ajuster le maître cône (même avec l'habitude cela peut demander 1 minute par canal), idéalement une radiographie cône en place est recommandée (x temps selon sa technique). Déterminer le plugger à utiliser (ajuster le stop) même avec l'habitude, il arrive que l'on doive en tester 2 (en particulier quand tu obtures une molaire). Il est vrai que la descente ne demande que 15 à 20 secondes si on fait des paliers (recommandé pour un réchauffement homogène). Une fois le plugger retiré, il faut compacter la gutta,(prendre éventuellement une radiographie de contrôle de ta descente) puis effectuer la remontée (là encore du temps car changement d'instruments). Même en thermocompactage, cela prend du temps puis il faut encore compacter la gutta pendant qu'elle refroidie...

Donc au bout du compte pour une molaire 3 canaux, au systemB tu dois compter sur un bon 1/4 d'heure (je suis lent je sais !!). Par rapport à une technique mono cône, il n'y a pas photo c'est beaucoup plus lent, même par rapport à la thermocompaction seule, mais quel plaisir de maîtriser facilement ton obturation, de contrôler les limites de l'obturation et d'avoir un scellement apical de qualité. Bien sûr, il faut en amont une mise en forme adaptée à cette technique d'obturation.

Donc passer d'une technique mono-cône à une technique de condensation verticale à chaud demande une modification importante de ses habitudes de travail, c'est pas seulement une question de "temps".

Big4flag4_fvik6h

Mic-Taper

15/02/2011 à 20:51

olivier écrivait:
-----------------
> bon vous m'avez presque convaincu pour les gutta condensors (moins
> d'investissements dans un premier temps) .
>
> J'ai juste peur du vissage dans le canal ou de la fracture sur une racine trop
> courbe.
>
> La vitesse de rotation est de combien? Faut il un CA vert?

Impossible de visser si tu tournes dans le bon sens.
Quand au mode d'emploi tu peux entendre centmilles versions.
Suis les recommandations fabricants,je pense que c'est le mieux, utilise très très peu de ciment et commence sur des dents dites "faciles" pour te familiariser avec la bete.
Bon amusement.
Perso c'est l'un des instruments que je préfère à voir travailler, cébbbooo

Avatar_small

folofrine

15/02/2011 à 20:58

C'est vrai bon sang quel kif à utiliser ce gutta condensor! On s'en lasse pas!
C'est un peu l'effet que j'ai en utilisant depuis peu le system B. La gutta qui se compacte, un vrai délice.
Moi pour les guttacondensors je tourne n vitesse max avec le CA bleu. Jamais eu de soucis.

Choixpeau_y0ozxh

Le Choixpeau magique

15/02/2011 à 23:59

doc-driba écrivait:
-------------------
> Il est vrai que la
> descente ne demande que 15 à 20 secondes si on fait des paliers (recommandé pour
> un réchauffement homogène)

Selon mes souvenirs, la technique Bucchanan c'est en un seul coup, et en cinq secondes, en relachant le déclencheur 2mm avant d'arriver à la longueur qu'on s'est fixé.

Ico_v_for_vendetta08_jzhpep

Ratinox

16/02/2011 à 07:52

La technique mono-cône n'est pas la grosse merde que certains voudraient. Elle n'est juste pas la technique la meilleure.
Si elle reste employée dans la majorité des cabinets français, c'est bien sûr pour son gain de temps au dépens de la qualité optimale.
La majorité des échecs observés en clinique sur des monocônes ne vient pas de l'obturation en elle-même mais de la préparation insuffisante/désinfection/seccité canalaire souvent bâclée.

Autant il y a eu un bon gigantesque entre l'obturation à l'eugénate et à la gutta grâce à la stabilité dimensionnelle de cette dernière limitant les percolations, autant le gain réel entre monocône et condensation est beaucoup plus faible. On passera aussi sur le risque accru de mobilité du monocône lors de l'alésage du tenon que l'eugénate soit ou non pris.

Ldl_jyweem

LdL

16/02/2011 à 08:33

Ratinox écrivait:
-----------------
> La technique mono-cône n'est pas la grosse merde que certains voudraient. Elle
> n'est juste pas la technique la meilleure.
> Si elle reste employée dans la majorité des cabinets français, c'est bien sûr
> pour son gain de temps au dépens de la qualité optimale.
> La majorité des échecs observés en clinique sur des monocônes ne vient pas de
> l'obturation en elle-même mais de la préparation
> insuffisante/désinfection/seccité canalaire souvent bâclée.
>
> Autant il y a eu un bon gigantesque entre l'obturation à l'eugénate et à la
> gutta grâce à la stabilité dimensionnelle de cette dernière limitant les
> percolations, autant le gain réel entre monocône et condensation est beaucoup
> plus faible. On passera aussi sur le risque accru de mobilité du monocône lors
> de l'alésage du tenon que l'eugénate soit ou non pris.

THIS !

Je connais une consoeur qui se vante d'utiliser le Sybron. Elle ne pose pas la digue et son ClONa n'est pas stabilisé et dans un pot ouvert. Toujours convaincus par la supériorité du sybron ?

De la cohérence dans le protocole, voilà tout. Et un monocône dans un bon protocole vaut mieux que tout le reste dans un mauvais. Obviously.

Marque_a3_t2yegl

Marc Apap

16/02/2011 à 09:50

On peut dire tout et son contraire en partant de ce principe.
Comme toute activité humaine tendant vers un but, le traitement endodontique est une suite d'actions dont chacune doit être menée à bien dans les meilleures conditions et avec le maximum de sérieux.
Si l'une des étapes n'est pas optimisée, compter sur les autres pour rattraper le coup peut être aléatoire. On peut toujours dire qu'une des phases est primordiale par rapport aux autres, ça fait parler, mais ça ne change pas fondamentalement le problème.
La technique monocone, en l'état actuel des choses, est un pis aller, mais c'est surtout une grosse bêtise.
La première parce que pour avoir un semblant de remplissage canalaire, il faut utiliser un lentulo. Le lentulo en plus d'être mal pratique, peut se casser si on n'a pas bien préparé son canal, et surtout provoquer un dépassement de pâte au delà du foramen.
La seconde, c'est parce que précisément, à l'heure actuelle, aucune pâte canalaire n'a les propriétés nécessaires et suffisantes pour rendre l'obturation bien étanche, surtout si son volume est important. Tout cela parce que lorsqu'on prépare un canal, ce dernier recèle des zones non instrumentés, et qu'il n'a pas tout à fait la forme du dernier instrument utilisé. Il faut bien que quelque chose remplisse ces zones non instrumentées. Si c'est de la pâte, c'est beaucoup moins bien que de la gutta qui est insoluble, ne contient pas d'air et ne se rétracte pas.
Dernière chose enfin, c'est vraiment très con de se priver d'un avantage fondamental de la condensation à chaud (aussi rapide que le monocone si on fait du thermomécanique), la possibilité de désobturer partiellement dans la séance pour placer un tenon quand c'est nécessaire.
La technique monocone, selon certaines études, serait plus performante (et plus rapide évidemment) que la condensation latérale. C'est un maigre consolation.

373698_171583336220573_59291450_n_qo7p9y

Keyser Söze

16/02/2011 à 10:32

LdL écrivait:
-------------

>

>
> De la cohérence dans le protocole, voilà tout. Et un monocône dans un bon
> protocole vaut mieux que tout le reste dans un mauvais.

Quant on est cohérent, on condense la gutta pour réaléser directement, et sceller ou coller le tenon (si on en met un) le plus rapidement possible: gain de qualité (moins de risque de contamination canalaire) et gain de productivité.
Quand une technique associe ces deux critères, il faut être totalement débile pour ne pas l'utiliser, aucune excuse ne tient.

On peut facilement déduire un pourcentage de cons dans la profession selon le pourcentage d'obturation monocône ou ciment seul.

edit: j'avais pas lu Papa Marc...

Avatar_small

olivier

16/02/2011 à 10:53

Keyser Söze écrivait:
---------------------
> LdL écrivait:
> -------------
>
> >
>
> >
> > De la cohérence dans le protocole, voilà tout. Et un monocône dans un bon
> > protocole vaut mieux que tout le reste dans un mauvais.
>
>
> Quant on est cohérent, on condense la gutta pour réaléser directement, et
> sceller ou coller le tenon (si on en met un) le plus rapidement possible: gain
> de qualité (moins de risque de contamination canalaire) et gain de productivité.
> Quand une technique associe ces deux critères, il faut être totalement débile
> pour ne pas l'utiliser, aucune excuse ne tient.
>
> On peut facilement déduire un pourcentage de cons dans la profession selon le
> pourcentage d'obturation monocône ou ciment seul.
>
> edit: j'avais pas lu Papa Marc...

Et ben si tu inclut dans le pourcentage de cons ceux qui ne mettent pas la digue , n'utilisent pas de l'hypochlorite chauffé à 5.25 ...
Ben donnes moi tes chiffres :)))