Empreinte Inlay Core/ Couronne en un temps?

Forum associé : Prothèse

Scancandy6-1hu9hirz_njjcfi

Cobra

01/12/2010 à 17:41

Certains pratiquent-ils cette technique?

Si oui pourquoi? (biblio, on-dit, comptoir, gain de temps, habitude, "démonstration" scientifique de la supériorité de la technique...?)

Si non pourquoi? (biblio, on-dit, comptoir, habitude, "démonstration" scientifique" de la supériorité de la technique...?)

Merci.

Avatar_small

greggi

01/12/2010 à 18:04

Bjr,

A mon avis le meilleur résultat est obtenu avec une empreinte en 2 temps.. et passage par provisoire pour les tissus mous.. mais cela n'est pas toujours possible (temps, cout pour le patient )

Selon mon labo de prothèse en revanche, avec les materiaux actuels, l'empreinte en 1 temps est suffisante dans la plupart des cas..
Perso, je préfère refaire une empreinte ic scellé, apres un temps de provisoire, en retouchant la limite cervicale (en l'enfouissant plus le plupart du temps... ): la limite est alors bien visible.

Mais j'aimerai aussi avoir vos avis :)

Avatar_small

chicote64

01/12/2010 à 18:22

greggi écrivait:
----------------
> Bjr,
>
> A mon avis le meilleur résultat est obtenu avec une empreinte en 2 temps.. et
> passage par provisoire pour les tissus mous.. mais cela n'est pas toujours
> possible (temps, cout pour le patient )
>
> Selon mon labo de prothèse en revanche, avec les materiaux actuels, l'empreinte
> en 1 temps est suffisante dans la plupart des cas..
> Perso, je préfère refaire une empreinte ic scellé, apres un temps de provisoire,
> en retouchant la limite cervicale (en l'enfouissant plus le plupart du temps...
> ): la limite est alors bien visible.
>
> Mais j'aimerai aussi avoir vos avis :)
Idem et pour les memes raisons.En plus je trouve plus faciles de m'appuyer sur l'inlay-core pour peaufiner le congé

Bagheera_tudzjy

bagheerra

01/12/2010 à 20:31

A la fac on apprend à faire la préparation globale (tenon et périphérique), 1 empreinte pour l'inlay-core et une deuxième pour la couronne, inlay en place. Je n'imaginai pas qu'il put en être autrement.
Sorti de la fac, débarquant dans un monde nouveau, celui de la pratique privée, je me suis aperçu que tout le monde faisait en 1 temps.
Après discussion avec confrères et prothésiste, j'ai constaté que
1°) le patient préfère 1 temps car c'est une séance de moins
2°) le dentiste préfère 1 temps car c'est une séance et une empreinte en moins, une provisoire à ne pas rebaser
3°) le prothésiste préfère 1 temps quand la préparation est nickel, car cela économise une course, un modèle, une séance, et il peut monter la couronne directement sur l'inlay-core, donc précision maximale
4°) cette technique n'est valable que si la préparation initiale est correcte (c'est du bon sens) et si l'inlay-core est scellé exactement dans la position dans laquelle le prothésiste l'a conçu, sinon c'est la surocclusion assurée.

Personnellement c'est 50/50, je privilégie les empreintes en deux temps pour les bridges, parfois la céramique. J'ai constaté plus de problème de surocclusion avec empreinte en un temps.
Théoriquement, il faudrait quand même faire en deux temps.

A noter que j'ai vu un dentiste qui procède de la manière suivante : préparation, provisoire (sur tenon), 1 semaine plus tard empreinte pour l'inlay-core, essayage et adaptation de l'inlay-core, empreinte inlay-core en place calé avec du cavit, remise en place de la provisoire telle-quelle, 1 semaine après pose de l'inlay-core et de la couronne en même temps.

Avatar_small

tarski

01/12/2010 à 21:12

bagheerra écrivait:
-------------------

> je me suis aperçu que tout le monde faisait en 1 temps.

Non moi je fais en deux temps. Et les patients ne râlent pas...

87_ujotte

Spatouille

01/12/2010 à 21:34

bagheerra écrivait:
-------------------

> Après discussion avec confrères et prothésiste, j'ai constaté que
> 1°) le patient préfère 1 temps car c'est une séance de moins
> 2°) le dentiste préfère 1 temps car c'est une séance et une empreinte en moins,
> une provisoire à ne pas rebaser

c'est compréhensible pour les deux, mais pour vous dentiste il faut etre sur d'avoir un environnement tissulaire qui permette une empreinte dans de bonnes condition (sang salive ...) conditions difficiles à obtenir dans les minutes précédant une prépa importante ... d'où le rôle très important d'une provisoire .

> 3°) le prothésiste préfère 1 temps quand la préparation est nickel, car cela
> économise une course, un modèle, une séance, et il peut monter la couronne
> directement sur l'inlay-core, donc précision maximale

Faux ! autant le fait d'économiser une course (deux en fait) est apprécié, autant "monter" la couronne en un temps sur l'ic n'est pas précis ....
les gens sérieux procèdent à deux coulée différentes donc deux jours de métalo et donc se compliquent leur planning !

> 4°) cette technique n'est valable que si la préparation initiale est correcte
> (c'est du bon sens) et si l'inlay-core est scellé exactement dans la position
> dans laquelle le prothésiste l'a conçu, sinon c'est la surocclusion assurée.
>

en fait, il semblerait que la meilleure façon de sceller les deux parties soit de procéder en même temps !
je m'explique ;
vous commencer par essayer les deux éléments ensemble mais sans ciment (limites , contacts et occlusion) une fois validé vous vous préparez pour le scellement et vous sceller les deux prothèse avec la même préparation de ciment !
l'idée etant d'utiliser la viscosité du ciment pour que le tout glisse et se mette en place en une fois ... d'où l'importance du pré-controle.

> A noter que j'ai vu un dentiste qui procède de la manière suivante :
> préparation, provisoire (sur tenon), 1 semaine plus tard empreinte pour
> l'inlay-core, essayage et adaptation de l'inlay-core, empreinte inlay-core en
> place calé avec du cavit, remise en place de la provisoire telle-quelle, 1
> semaine après pose de l'inlay-core et de la couronne en même temps.

pour ne pas avoir à procéder ainsi, vous pouvez aussi systématiquement demander des provisoires sur les ic ....

je sais que vous ne les facturez pas mais si vous compter le temps (procédez comme avec une définitive, scellement 1 temps) et la sécurité de gagner c'est intéressant .

Implant_nr5ghm

Céramik

02/12/2010 à 05:41

Possible de faire du 1 ou 2 temps, selon le cas...comme en implanto...

Avec une belle situation, un bon labo, une empreinte top, il y a zéro soucis.

--
Céramik

Bagheera_tudzjy

bagheerra

03/12/2010 à 13:29

Spatouille écrivait:
--------------------
> bagheerra écrivait:
>
>
> > 3°) le prothésiste préfère 1 temps quand la préparation est nickel, car cela
> > économise une course, un modèle, une séance, et il peut monter la couronne
> > directement sur l'inlay-core, donc précision maximale
>
> Faux ! autant le fait d'économiser une course (deux en fait) est apprécié,
> autant "monter" la couronne en un temps sur l'ic n'est pas précis ....
> les gens sérieux procèdent à deux coulée différentes donc deux jours de métalo
> et donc se compliquent leur planning !
>

Je précise qu'il y a bien sûr deux coulées différentes. La maquette de la couronne est montée sur l'IC fini. L'utopie serait que le prothésiste puisse travailler directement sur la dent naturelle sortie de son alvéole. Avec l'IC, cela est partiellement réalisable.

Zoe___son_arriv_e_whwqpj

emma

03/12/2010 à 18:04

bagheerra écrivait:
-------------------
>
> >
> > . L'utopie serait que le prothésiste puisse
> travailler directement sur la dent naturelle sortie de son alvéole. Avec l'IC,
> cela est partiellement réalisable.

C'est réalisable avec un inlay core fibré et une empreinte optique telle que celle réalisée avec le CEREC

--
Emma

Avatar_small

Olieve

03/12/2010 à 18:24

Toujours en un temps, je travaille en technique directe, tenon fibré et collé + clearfill photo core.

Pourquoi laisser des tenons scellés provisoirement dans des canaux largement ouvert plusieurs semaines ?

Avatar_small

tungstene

03/12/2010 à 21:18

quelqu'un peut il m'expliquer comment on réalise en 1 temps la prise d'empreinte Inlay-core couronne ?
cela se fait sur 1 empreinte ou 2 ?

Scancandy6-1hu9hirz_njjcfi

Cobra

03/12/2010 à 21:20

Olieve écrivait:
----------------
>
>
> Pourquoi laisser des tenons scellés provisoirement dans des canaux largement
> ouvert plusieurs semaines ?

Pourquoi des tenons?
Pourquoi plusieurs semaines?

Implant_nr5ghm

Céramik

04/12/2010 à 01:08

emma écrivait:
--------------
> > >
> C'est réalisable avec un inlay core fibré et une empreinte optique telle que
> celle réalisée avec le CEREC
>
>
> --
> Emma

J'aime bien

;-)

--
Céramik

Implant_nr5ghm

Céramik

04/12/2010 à 01:11

tungstene écrivait:
-------------------
> quelqu'un peut il m'expliquer comment on réalise en 1 temps la prise d'empreinte
> Inlay-core couronne ?
> cela se fait sur 1 empreinte ou 2 ?

1 empreinte de la dent (arcade)

1 empreinte antagoniste (l'autre arcade)

--
Céramik

Avatar_small

Olieve

04/12/2010 à 12:33

Cobra écrivait:
---------------
> Pourquoi des tenons?

En général si tu fais un inlay core, tu feras une couronne provisoire avec tenon canalaire ?non ?

> Pourquoi plusieurs semaines?

Chez moi, entre la taille d'une dent et le scellement définitif de la couronne, il se passe souvent plus qu'une semaine...

Mais je voulais surtout dire que, personnellement, je ne suis pas convaincu de la supériorité des inlays-core sur la technique directe. En terme de biomécanique, de mise en oeuvre, d'étanchéité canalaire pendant la mise en oeuvre... C'est juste du feeling, rien de scientifique...

Avatar_small

maz

04/12/2010 à 12:48

tout pareil, je fais quasiment plus d'inlay core, c'est beaucoup plus simple, et ça me parait une meilleure solution

Zoe___son_arriv_e_whwqpj

emma

04/12/2010 à 13:50

maz écrivait:
-------------
> tout pareil, je fais quasiment plus d'inlay core, c'est beaucoup plus simple, et
> ça me parait une meilleure solution

ça fait plaisir de voir que plus en plus confrères privilégient la technique des tenons fibrés, les échecs que j'ai eus étaient tous liés aux inlays cores métalliques par fracture de la racine, depuis que je fais des reconstitutions dîtes foulées (ce qu'elles ne sont pas) je n'ai plus de problèmes, mais il faut savoir que le protocole de mise en place d'une telle technique est très rigoureux, impliquant l'utilisation incontournable de la digue;
--
Emma

Scancandy6-1hu9hirz_njjcfi

Cobra

04/12/2010 à 15:16

Olieve écrivait:
----------------
> Cobra écrivait:
> ---------------
> > Pourquoi des tenons?
>
> En général si tu fais un inlay core, tu feras une couronne provisoire avec tenon
> canalaire ?non ?

Non, pas de tenon, rétention suffisante de la provisoire sans tenon.

Les manipulations des tenons au cours des phases prothétiques sont probablement responsables des fractures qu'on attribue aux inlay core, bien que le pourcentage de fracture radiculaire soit très très faible.

>
> Mais je voulais surtout dire que, personnellement, je ne suis pas convaincu de
> la supériorité des inlays-core sur la technique directe.

Moi non plus, mais la sécu et les mutuelles semblent l'être...

C'est juste du feeling, rien de scientifique...
>

Tout à fait, comme tout ou presque en dentisterie.

Marque_a3_t2yegl

Marc Apap

04/12/2010 à 16:03

Cobra écrivait:
---------------

>
> C'est juste du feeling, rien de scientifique...
> >
>
> Tout à fait, comme tout ou presque en dentisterie.

Erreur : comme tout ou presque chez les dentistes.

Les cliniciens qui sont si fiers et dénoncent l'incompétence des universitaires (voir messages de Tillc) feraient mieux d'ouvrir des livres ou lire des articles de bon niveau pour se faire une opinion, au lieu de se baser sur leur subjective expérience, ou pire, les propos orientés des marketeurs de produits dentaires, qu'ils soient ou non membres du corps enseignant.

Choixpeau_y0ozxh

Le Choixpeau magique

04/12/2010 à 17:38

Marc Apap écrivait:
-------------------
> feraient mieux d'ouvrir des livres ou lire des
> articles de bon niveau pour se faire une opinion, au lieu de se baser sur leur
> subjective expérience

Marc, sauf erreur il n'y a aucune véritable preuve scientifique de la supériorité d'une technique sur l'autre, donc qu'entends-tu par là ?

Marque_a3_t2yegl

Marc Apap

04/12/2010 à 18:07

Choixp, j'entends exactement ce que tu viens de dire : pas de preuve de la supériorité d'une méthode par rapport à une autre.
Il y a eu des études italiennes disant que les restaurations à tenons fibrées pouvaient se décoller sans fracture de la racine, mais c'est tout.
C'est bien la raison pour laquelle je dénonce ce pseudo-savoir qui fait que les cliniciens branchés dédaignent et méprisent les inlays cores et ne jurent que par les restaurations directes. Peut être ont ils des échecs parce que leurs prothésistes sont moins bons qu'eux mêmes, que les inlays cores qu'ils ont vu fracturer des racines étaient mal adaptés, mal scellés, etc.. donc que les causes n'étaient pas forcément celles qu'ils croient.
Je pense que les rédacteurs des recommandations de la HAS sont un peu plus sérieux et qu'il suffit de lire ce document pour décider objectivement au lieu de se fier à la mode.
Mode d'ailleurs, que je soupçonne d'être entretenue par les fabricants de composites et matériaux de restauration esthétiques et certains enseignants à leur solde, plus ou moins consciemment.

Avatar_small

Christophe13

04/12/2010 à 18:11

Marc Apap écrivait:
-------------------
> Cobra écrivait:
> ---------------
>
> >
> > C'est juste du feeling, rien de scientifique...
> > >
> >
> > Tout à fait, comme tout ou presque en dentisterie.
>
> Erreur : comme tout ou presque chez les dentistes.
>
> Les cliniciens qui sont si fiers et dénoncent l'incompétence des universitaires
> (voir messages de Tillc) feraient mieux d'ouvrir des livres ou lire des
> articles de bon niveau pour se faire une opinion, au lieu de se baser sur leur
> subjective expérience, ou pire, les propos orientés des marketeurs de produits
> dentaires, qu'ils soient ou non membres du corps enseignant.

Tu as une étude SC33 vs SPR57 sur 5-10-15 ans faite sur chaque dent en faisant varier les composantes parodontale-occlusale et j'en passe de surcroit en supprimant les différences d'opérateurs , de prothésistes et de matériaux , le tout faite sur des échantillons de au moins 300 cas par catégorie.
Montre les nous !

Avatar_small

Christophe13

04/12/2010 à 18:13

désolé nos commentaires se sont croisés tout à fait d'accord avec toi sur le 2° message.

Choixpeau_y0ozxh

Le Choixpeau magique

04/12/2010 à 18:36

Marc, donc tu peux accepter en l'absence de preuve qu'un praticien puisse préférer les reconstitutions collées aux IC.
Pour l'instant (je touche du bois), je n'ai pas eu de retour de racine fracturée sous IC.
Par contre quand je fais un IC, je suis très destructeur, je fais mon congé périphérique, puis je diminue la hauteur des parois qui sont trop minces, et à la fin il ne me reste quasiment plus rien !
Avec le composite, je nettoie ma carie, je fais mon collage, et puis je taille le tout comme si j'avais une dent intacte, en faisant juste attention à être partout au delà de mon compo pour ne pas avoir de matériau non recouvert.
Quand je fais un IC, quel que soit le prothésiste, j'ai souvent des problèmes de hauteur (rare, heureusement, mais ça arrive), de limite (très souvent le prothésiste fait s'arrêter le bord de l'IC au bord de la racine, et après on fait comment ?), de finition (ils ont peur de polir les IC, comme si ça arrivait souvent qu'une couronne se descelle en laissant l'IC en place).
Il y a le problème de la contamination en interséance, soit on met un cavit ou un IRM avec toujours l'angoisse qu'il se barre ou qu'il ne soit plus étanche, soit on met une provisoire à tenon et là l'étanchéité est vraiment pourrie, soit on met une provisoire sans tenon scellée avec un ciment un peu fort (IRM) et là il arrive de péter de la dent à la désinsertion....
Enfin les opérations d'essayage, scellement, qui se font la plupart du temps sans digue, impliquent recontamination, nettoyage à l'hypochlorite, séchage... on n'en sort pas.

Pour moi les IC c'est un peu comme les amalgames, ce n'est pas de la mauvaise dentisterie, je n'ai aucune honte à en faire, et il est possible de faire des boulots assez propres avec, mais ça a quand même un paquet d'inconvénients, aux premiers rangs desquels à mon avis le manque d'économie tissulaire.

Marque_a3_t2yegl

Marc Apap

04/12/2010 à 19:04

Il n'est pas extrêmement difficile de gérer les problèmes d'interséance pour éviter la casse ou la contamination.
Le délabrement est à considérer par rapport au bénéfice en comparaison de la restauration en composite.
C'est un faux problème si l'on considère qu'avant tout, l'indication de l'inlay core est la présente d'une limite juxta gingivale sur une ou plusieurs faces, ou simplement l'absence d'un bandeau dentinaire de 2 mm de haut ou plus.
Faire des inlay cores systématiques comme je les ai vu proposés par des praticiens plus avides de chiffre d'affaire que de respect de leurs patients est malhonnête. Mais faire des reconstitutions directes en présence de limites juxtagingivales, ou de manque de sertissage dentinaire périphérique est de l'inconscience.