Revue de presse

Comments Forum: Exercice professionnel

Original.86208.demi_o9f4se

Re: Revue de presse

amelit écrivait:
----------------
> MG France et la CSMF toujours opposés à la généralisation du tiers payant
> 02/01/2017
>
> Tiers payant en ALD et pour les femmes enceintes: progression "significative"
> chez les médecins généralistes et les dentistes (Cnamts) (fin décembre).
>
> en résumé : il y a ce qu'on dit... et il y a ce qu'on fait. Les idées entrent
> toujours doucement en pratique.

Ils sont contre le tiers payant généralisé. Il faut lire tout pour éviter les contres sens.

C'est comme l’hygiène avec les infirmières et les aides soignante. On a jamais interdit ces personnels salariés de faire tout leur travail en s'occupant aussi de ces taches pour lesquelles elles sont aussi salariées et pourtant qu'elles ne réalisent pas.

Avatar_small

Re: Revue de presse

chicot29 écrivait:
------------------
> Les centres de santé et les mutuelles n'en ont rien à secouer des grabataires.

Pas faux !
Mais ... !
On est dans la pure "santé publique" qui peut avoir des conséquences lourdes et très couteuses sur le moyen terme si les travaux dentaires ne sont pas faits.
La sécu le sait. L'état aussi. Donc, on met en place une alternative.

Extrait du texte ministériel récent :
"L'accessibilté aux soins bucco-dentaires pour les personnes en situation de handicap ou en perte d'automonie, en établissement ou à domicile est un enjeu de santé publique.
Les unités mobiles de soins bucco-dentaires seront développées et encadrées par un cahier des charges spécifique élaboré à partir des expériences réussies existantes. L'objectif est de déployer 100 bucco-bus d'ici 2020, avec 2 dispositifs par région dès 2018. Un budget de 25 M€ y sera dédié (10 M€ pour le fonctionnement et 15 M€ pour l'investissement). Dans le cadre de la négociation de la Convention Dentaire, les actes spécifiques pourront bénéficier de cotations majorées. Le budget mobilisé pourra sélever à 12,5 M€ par an."

On peut ajouter à ces sommes les "options" de l'accord national des centres de santé qui financent aussi (par la sécu, et vérification par l'ARS).
En conséquence, je me vois hélas contraint de te contredire ! Les centres de santé veulent le faire, car ils seront payés !

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

Re: Revue de presse

amelit écrivait:
----------------

> En conséquence, je me vois hélas contraint de te contredire ! Les centres de
> santé veulent le faire, car ils seront payés !

Au forfait bien sur. Parce qu'à l'acte tu vas avoir autant de structures mobiles qu'il y a de pédodontistes conventionnés. -)
Et bien sur les ARS vont contrôler la qualité des soins dispensés par ces structures comme elles le font dans les cabinets dentaires libéraux.
Vas y envoies le pognon que faut il faire pour bénéficier de cette manne ? -)

Tu vois ma grand mère a été en EPHAD pendant 4 ans. Ca s'est bien passé pour elle car ma mère s'y rendait TOUS LES JOURS ce qui fait que le personnel faisait gaffe.
Ton ARS va elle surveiller TOUS LES JOURS ce qui se passe dans ces structures mobiles ?

--
En cas d'échec des négociations conventionnelles, seriez-vous prêt à suivre la promotion d'un déconventionnement massif de la profession par les syndicats représentatifs ? OUI - NON
Participez, anonymement, sur https://goo.gl/forms/nAO0htnsVmxotjYm1

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

Re: Revue de presse

amelit écrivait:
----------------

> Les unités mobiles de soins bucco-dentaires seront développées et encadrées par
> un cahier des charges spécifique élaboré à partir des expériences réussies
> existantes. L'objectif est de déployer 100 bucco-bus d'ici 2020, avec 2
> dispositifs par région dès 2018. Un budget de 25 M€ y sera dédié (10 M€ pour le
> fonctionnement et 15 M€ pour l'investissement). Dans le cadre de la négociation
> de la Convention Dentaire, les actes spécifiques pourront bénéficier de
> cotations majorées. Le budget mobilisé pourra sélever à 12,5 M€ par an."

Ca fait 150000 euros le bus. Tu as une idée de ce que coute un bus tout simple sans matériel dentaire ?

Plus de 200 000 euros. A moins d'avoir une astuce pour trouver des bus à tarifs opposables sécu tu exploses déjà ton budget. -)
Tu comptes recycler des bus de la RATP pour faire du neuf avec du vieux ? -)

--
En cas d'échec des négociations conventionnelles, seriez-vous prêt à suivre la promotion d'un déconventionnement massif de la profession par les syndicats représentatifs ? OUI - NON
Participez, anonymement, sur https://goo.gl/forms/nAO0htnsVmxotjYm1

Avatar_small

Re: Revue de presse

chicot29 écrivait:
------------------
> Arretes de rejeter la faillite de ton système de merde sur les professionnels de
> santé.
Ce système n'est pas en faillite. Il est plutôt bon, voire très bon. Tu devrais peut être vérifier toi-même et jeter un oeil sur les courbes de morbidité et de dépenses en PIB.
Je critique les professionnels de santé quand ils ne renseignent pas et ne vérifient rien. Ils sont dans leurs croyances et je suis un incroyant.

> Au fait les ARH créés en 1996 ont ils résolu les problèmes de l'hôpital public ?
La politique est liée à la sociologie et à l'économie. Tu penses vraiment que la volonté et l'ambition peuvent tout faire ? Un système (et les habitudes !) ne se change pas par miracle. On le voit aujourd'hui avec les modifications hospitalières (diminution du nombre de lits) : chaque petit truc indispensable provoque des colères et des grèves.

> Etait il nécessaire au vu de ce fiasco d'en étendre l'emprise à l'ensemble de la
> médecine libérale en 2010 avec les ARS ?

Si on n'est pas foutu d'avoir un minimum de rôle (ou d'idée, de pensée, de philosophie, de sociologie) dans la santé publique, qui doit le faire ?
Oui, on veut être payés à l'acte, uniquement à l'acte. Faire fonctionner notre intelligence n'est pas payé, donc on ne l'utilise pas. On est des ouvriers, pas des intellectuels. On ne pense pas, on bouche les trous dans les dents.
Ceci dit, bonne année, tu es mon préféré !

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

Re: Revue de presse

amelit écrivait:
----------------
> chicot29 écrivait:
> ------------------
> > Arretes de rejeter la faillite de ton système de merde sur les professionnels
> de
> > santé.
> Ce système n'est pas en faillite. Il est plutôt bon, voire très bon. Tu devrais
> peut être vérifier toi-même et jeter un oeil sur les courbes de morbidité et de
> dépenses en PIB.
> Je critique les professionnels de santé quand ils ne renseignent pas et ne
> vérifient rien. Ils sont dans leurs croyances et je suis un incroyant.
>

Et surtout tu n'es plus un professionnel de santé.

Oui, oui et selon les chiffres la courbe du chomage s'inverse...

Les professionnels de santé sont comme les chomeurs et n'ont pas besoin de se renseigner. Ils le vivent quotidiennement.

Que ce soit en tant que praticien hospitalier

https://youtu.be/A_ecoCukqVk

Ou en tant que dentiste libéral.

Une endo molaire à 80 euros c'est franchement le juste prix, pour des soins de qualité, dans un pays soit disant 5 ième puissance mondiale. -)
Ton "très bon système" les chirurgiens dentistes le subissent, en tant que praticiens et assurés captifs, au quotidien et le honnissent.

En cas d'échec des négociations conventionnelles, seriez-vous prêt à suivre la promotion d'un déconventionnement massif de la profession par les syndicats représentatifs ? OUI - NON
Participez, anonymement, sur https://goo.gl/forms/nAO0htnsVmxotjYm1

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

Re: Revue de presse

Pourquoi les politiques parlent ils donc de sauver la sécu ?

Tu me fais penser à Ribbentrop qui disait à Molotov en septembre 40 que la défaite de l'Angleterre n'était q'une question de temps.
Et celui ci de répondre : " Dans ce cas que faisons nous dans un abri et d'ou proviennent ces bombes qui pleuvent sur Berlin "?

--
En cas d'échec des négociations conventionnelles, seriez-vous prêt à suivre la promotion d'un déconventionnement massif de la profession par les syndicats représentatifs ? OUI - NON
Participez, anonymement, sur https://goo.gl/forms/nAO0htnsVmxotjYm1

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

Re: Revue de presse

amelit écrivait:
----------------

> Si on n'est pas foutu d'avoir un minimum de rôle (ou d'idée, de pensée, de
> philosophie, de sociologie) dans la santé publique, qui doit le faire ?
> Oui, on veut être payés à l'acte, uniquement à l'acte. Faire fonctionner notre
> intelligence n'est pas payé, donc on ne l'utilise pas. On est des ouvriers, pas
> des intellectuels. On ne pense pas, on bouche les trous dans les dents.
> Ceci dit, bonne année, tu es mon préféré !

Toi aussi tu es mon préféré. Tu as choisi de réfléchir et non de soigner, pas folle la guêpe ! -)
L'idéal ca serait un mix de toi et moi une moitié du temps à réfléchir et l'autre moitié à soigner pour voir si la réflexion porte ses fruits. -)
Rebus :
Tu n'as qu'un seul costard comment fais tu pour habiller Paul et Jacques ?

Réfléchis tu as surement la solution. -)

--
En cas d'échec des négociations conventionnelles, seriez-vous prêt à suivre la promotion d'un déconventionnement massif de la profession par les syndicats représentatifs ? OUI - NON
Participez, anonymement, sur https://goo.gl/forms/nAO0htnsVmxotjYm1

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

Re: Revue de presse

Maintenant que tu as habillé Paul et Jacques avec un seul costard.....Comment finances tu un Bus dentaire avec 150 000 euros alors qu'un bus standart produit en grande série en coute plus de 200 000 ?

Réfléchis. -)

--
En cas d'échec des négociations conventionnelles, seriez-vous prêt à suivre la promotion d'un déconventionnement massif de la profession par les syndicats représentatifs ? OUI - NON
Participez, anonymement, sur https://goo.gl/forms/nAO0htnsVmxotjYm1

Original.86208.demi_o9f4se

Re: Revue de presse

amelit écrivait:
----------------
>
>
> Si on n'est pas foutu d'avoir un minimum de rôle (ou d'idée, de pensée, de
> philosophie, de sociologie) dans la santé publique, qui doit le faire ?
> Oui, on veut être payés à l'acte, uniquement à l'acte. Faire fonctionner notre
> intelligence n'est pas payé, donc on ne l'utilise pas. On est des ouvriers, pas
> des intellectuels. On ne pense pas, on bouche les trous dans les dents.
> Ceci dit, bonne année, tu es mon préféré !

Dans ce monde, il y a ceux qui sont payé pour ne rien foutre de leur journée en parlant de santé publique comme toi ou les salariés des services de santé comme les infirmières et les aides soignantes qui ne font pas leur travail en faisant les actes nécessaire à l’hygiène des résidents.

Et il y a nous qui oui somme payer à l'acte pour un résultat là ou tous les autres encaissent le fric sans rien faire de leur coté.

C'est pas notre boulot d'aller rappeler ces personnels à leur travail, c'est celui de leur employeur.

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

Re: Revue de presse

Ils sont 3 pour faire le boulot d'un seul.

On manque de personnel. -)

--
En cas d'échec des négociations conventionnelles, seriez-vous prêt à suivre la promotion d'un déconventionnement massif de la profession par les syndicats représentatifs ? OUI - NON
Participez, anonymement, sur https://goo.gl/forms/nAO0htnsVmxotjYm1

Avatar_small

Re: Revue de presse

barbabapat écrivait:
--------------------
On a jamais
> interdit ces personnels salariés de faire tout leur travail en s'occupant aussi
> de ces taches pour lesquelles elles sont aussi salariées et pourtant qu'elles ne
> réalisent pas.

On est bien d'accord, mais cette complication me choque ! quand je vais chez le pharmacien ou chez mon toubib ou chez un spécialiste ou à la clinique qui m'a tripoté, je ne paye jamais rien, et je suis obligé de vérifier pour connaitre le nom de ma mutuelle ! et personne ne rouspète. La très mignonne infirmière qui est venue pour tenter de me débander ne m'a pas fait payer non plus, mais je lui ai offert un ti-punch.
Donc, je m'étonne, pourquoi ça passe chez les uns, et pas chez les autres ? Ils ont essayé une fois ? ils se compliquent la vie : ils rouspètent contre un truc qu'ils n'ont jamais essayé !
La paperasse, c'est quoi ? l'infirmière a dégazé le truc en 2 secondes ! Je n'ai pas eu l'impression qu'elle était surdouée, mais elle porte des mini-jupes très très courtes, ça doit être ça.

Original.86208.demi_o9f4se

Re: Revue de presse

Tu n'as jamais vue fonctionner un cabinet infirmier libéral pour croire que l’infirmier à fait les papiers du tiers payant. C'est bien comme cela que l'on retrouve les carte vitales des patients en institution soit chez le pharmacien, soit chez le kiné soit chez les infirmiers avec tous les risques de faire marcher la planche à billet comme on l'a vus précédemment.

Enfin, tu as des regroupements d'infirmiers sur un local (souvent en zone franche où en ZRR) d’où ils vont rayonner par la suite pour les soins chez les patients ou se trouve une secrétaire à plein temps. Les soins au cabinets étant limités aux seuls prélèvements sanguin avec les problèmes de référentiels de bonne pratique.

Avatar_small

Re: Revue de presse

chicot29 écrivait:
------------------
Comment
> finances tu un Bus dentaire avec 150 000 euros alors qu'un bus standart produit
> en grande série en coute plus de 200 000 ?

Un bus, c'est trop compliqué !
Cet investisseur belge fait des remorques (des pseudo-caravanes) attachées à des bagnoles. C'est plus simple et moins cher que des trucs dans lesquels il te faut un permis de conduire spécial. Et franchement, c'est très bien construit et tout y est. Je n'appréciais guère (en fait, pas du tout !) ces cabinets mobiles, mais j'admets que celui-là est très bien (je n'ai pas vu les autres). J'ai juste à vérifier (dès que j'aurais le temps) les installations radio, murale+pano (!) et l'accord de l'ASN et de la PCR, et aussi la conformité de la sté. Je n'ai pas dit que j'avais des craintes, mais je veux vérifier. Par curiosité, j'ai vérifié l'eau (des robinets), c'est nickel-propre et sur : ce n'est pas de l'eau qui sort du radiateur de la bagnole. C'est incroyable ce qu'on peut faire avec trois fois rien, et peu de place ! Je ne suis que moi et mon avis ne compte pas, mais je suis resté sur le cul, ... alors que je suis allé à ce rencard avec un a-priori défavorable !
Tu as le permis, tu peux aller la chercher. La louer ou l'acheter !

Avatar_small

Re: Revue de presse

Dans la revue "prescrire" de janvier :

À noter dans sa liste de médicaments
•Témocilline et infections à bactéries Gram négatif : l'avantage d'un spectre antibactérien étroit.
À écarter de sa liste de médicaments
•Tigécycline et infections graves chez les enfants : un antibiotique peu efficace et trop toxique.
Et si c'était à cause du médicament ?
•Fluoroquinolones par voie orale : troubles musculosquelettiques persistants.
•Fluoroquinolones : anévrismes, dissections aortiques ?
•Fluoroquinolones : décollements de rétine ? (suite)

Avatar_small

Re: Revue de presse

barbabapat écrivait:
--------------------
> Dans ce monde, il y a ceux qui sont payé pour ne rien foutre de leur journée en
> parlant de santé publique comme toi

Exact, mais pas assez payé. Comme je suis très intelligent, je dois être très bien payé.

ou les salariés des services de santé comme
> les infirmières et les aides soignantes qui ne font pas leur travail en faisant
> les actes nécessaire à l’hygiène des résidents.

Tu reprends ce que je dis : les actes sont nécessaires, mais le travail consiste en une prise en charge globale du patient.
Quand tu soignes un gamin insupportable qui passe son temps à bouffer des bonbons et qui ne se lave jamais les dents, tes "actes" sont indispensables, mais ça ne règle pas le problème sur le moyen terme ! Donc, faut agir avec d'autres intervenants, parents, instit, acteurs sociaux, toubibs... Toutes ces interventions "relationnelles" (coordination de soins) sont elles payées ? non. On veut être payé à l'acte. Donc, tout ce qui sort de l'acte n'est pas payé ! C'est mon avis, il faut voir plus large, avoir davantage d'ambition !... et se faire payer.
La sécu veut, et on ne bouge pas !
La sécu le fait (les "options" de l'accord national des centres de santé qui concernent la santé publique sont payées). Nous, on ne bouge pas.

> Et il y a nous qui oui somme payer à l'acte pour un résultat là ou tous les
> autres encaissent le fric sans rien faire de leur coté.

Ils font, mais font autrement, en élargissant leur champ de compétence. Si nous nous contentons des bouches comme champ de compétence, on reste aux actes faits en bouche.

> C'est pas notre boulot d'aller rappeler ces personnels à leur travail, c'est
> celui de leur employeur.

C'est qui, ton employeur ? ton patient ? la santé de ton patient ? sa santé globale ou sa carie sur la 17 ?
Article R4127-202
Le chirurgien-dentiste, au service de l'individu et de la santé publique, exerce sa mission dans le respect de la vie et de la personne humaine.
Pour moi, tu es au service de la santé de ton patient. Donc, cette coordination de soins est indispensable.

Avatar_small

Re: Revue de presse

barbabapat écrivait:
--------------------
> Enfin, tu as des regroupements d'infirmiers sur un local (souvent en zone
> franche où en ZRR) d’où ils vont rayonner par la suite pour les soins chez les
> patients ou se trouve une secrétaire à plein temps.

On rigole, et on s'affronte parfois, mais je ne sais même pas de quoi tu causes !
J'habite au centre ville, dans une rue piétonne, et l'inf a son cabinet théorique dans la rue piétonne voisine. A part au boulot, je ne fréquente pas de secrétaires. Quant à sa secrétaire, c'est quand elle-même répond à son téléphone portable. Je ne connais que son prénom. J'oublie les noms, mais pas le prénom des minettes.
Et ma carte bleue et ma carte sécu, elles ne quittent pas mon porte feuilles et dorment sur la table de chevet.
J'ai commis des erreurs l'an dernier, à cause d'un problème de santé qui m'avait fait perdre la mémoire : j'ai changé de lunettes sans savoir que je cotisais à une mutuelle depuis des dizaines d'années. J'ai payé ! pt c'est cher ! bon, la mutuelle m'a remboursé un an après... quand j'ai remarqué ces multiples oublis !
Il me reste encore des inconvénients avec les conséquences de ces pertes de mémoire que j'oublie : je remarque que je paye 2 assurances bagnoles (je n'en ai qu'une), 2 assurances-habitation, mais les impots m'ont remboursé les impots locaux que j'ai payé pour une maison que j'ai vendue il y a 6 ans, ils avaient prélevé sur mon compte et je n'avais rien vu car j'ai une allergie avec les extraits de banques ! des merdes, je vais en trouver d'autres. J'espère que je n'ai pas fait des enfants en plus.
Je t'apprécie, mais tu te compliques la vie avec des broutilles ! Il faut se la simplifier, cette vie !

Original.86208.demi_o9f4se

Re: Revue de presse

amelit écrivait:
----------------
>
>
> Tu reprends ce que je dis : les actes sont nécessaires, mais le travail consiste
> en une prise en charge globale du patient.
> Quand tu soignes un gamin insupportable qui passe son temps à bouffer des
> bonbons et qui ne se lave jamais les dents, tes "actes" sont indispensables,
> mais ça ne règle pas le problème sur le moyen terme ! Donc, faut agir avec
> d'autres intervenants, parents, instit, acteurs sociaux, toubibs... Toutes ces
> interventions "relationnelles" (coordination de soins) sont elles payées ?

Et en quoi ils ont besoin d'un dentiste aujourd'hui pour s'informer de la carie des comportements à risque et de régler ce problème eux même.

J'ai fais du passage bénévole dans les classes. Les acteurs sociaux étaient payés, étaient incapable d'avoir des message de prévention non fournit par des marques de dentifrice ce qui faisait que le prof foutait en l'air le message de prévention qui était lié au méchants capitalistes.

Combien de publicité de la part de l’état sur la prévention de la carie. Car si ca sert à rien qu'un enfant de dix ans sache les comportements de prévention du sida dans les backroom d'un club gay, combien la prévention sur les maladies qui le concerne sont absentes des heurs de programme pour enfant à la télé ou sur les sucettes ou les abris bus.

Ils ont besoin d'un dentiste pour leur rappeler aujourd'hui des message de prévention et la façon de se brosser les dents à l'heure d'internet ou des publicité de santé publique.

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

Re: Revue de presse

amelit écrivait:
----------------

> Un bus, c'est trop compliqué !
> Cet investisseur belge fait des remorques (des pseudo-caravanes) attachées à des
> bagnoles. C'est plus simple et moins cher que des trucs dans lesquels il te faut
> un permis de conduire spécial.

En Belgique peut etre. Mais en France tu dois etre titulaire du permis E. Et donc repasser le code + la conduite. -)
Bien sur ta remorque doit faire moins de 3,5 tonnes sinon c'est le permis super lourd que tu vas etre obligé de passer. -)

--
En cas d'échec des négociations conventionnelles, seriez-vous prêt à suivre la promotion d'un déconventionnement massif de la profession par les syndicats représentatifs ? OUI - NON
Participez, anonymement, sur https://goo.gl/forms/nAO0htnsVmxotjYm1

Avatar_small

Re: Revue de presse

T'as raison Ameli, "un bus c'est trop compliqué !!!" :

Sympa les nouveaux bus dentaires à la française (le service dentaire ambulant, si si c'est écrit sur le coté, je l'avais pas vu au début mais en zoomant ...) : ils vont même soigner chez Vuitton ... ;-)

Après, toute idée est bonne à prendre.

--

En cas d'échec des négociations conventionnelles, seriez-vous prêt à suivre la promotion d'un déconventionnement massif de la profession par les syndicats représentatifs ? OUI - NON
Participez, anonymement, sur https://goo.gl/forms/nAO0htnsVmxotjYm1

1 fichier attaché

Roulotte_dentaire_31-3-16____photographie__..._agence_rol_btv1b6946016p_bu4h3o
Avatar_small

Re: Revue de presse

Mais on en revient toujours à la même chose Ameli, honore les soins à leur juste valeur et REMBOURSE les, donc fait en sorte que le patient ait un remboursement décent sur cette valeur des soins et tu verras que les Français n'auront plus de problèmes dentaires.

Et si tu veux être vraiment efficace, rend OBLIGATOIRE une visite annuelle pour que la prise en charge (à sa juste valeur bien entendu ...) soit effective, car santé publique (celle qui te tient tant à coeur) rime avec prévention publique, mais nécessite une responsabilisation des patients.

Et la responsabilisation des Français ... c'est un coup à retrouver au moins ... 100000 personnes dans les rues, ... bref la France entière comme titreraient les médias ;-), ça fait trop peur ... c'est trop avant-gardiste ...

Je te rappelle juste pour mémoire :

dépense dentaire de l'Assurance Maladie en France : < à 3.5 Mds d'euros, pour environ 9.5 Mds dépensés par les patients (et reste à charge d'environ 35%) pour 66 Millions d'habitants soit un rbt de 53€ par hab

dépense dentaire de l'Assurance Maladie en Allemagne : 12.4 Mds d'euros, pour 18.2 Mds dépensés par les patients (et reste à charge d'environ 10%) pour 82 Millions d'habitants soit un rbt de 151€ par hab

Y a pas une différence d'investissement dans la santé publique bucco-dentaire ???

Et avec des résultats : http://www.dental-tribune.com/articles/news/france/23034_le_systeme_de_soins_de_sante_dentaire_allemand_se_distingue_en_europe.html

Tout le reste n'est que beaux discours : mais la réalite, c'est qu'on ne peut pas contraindre la profession à faire sans arrêts des actes à perte, ce qui mène à toutes les dérives : soins baclés, refus de prise en charge de certains patients car non solvables ...

--

En cas d'échec des négociations conventionnelles, seriez-vous prêt à suivre la promotion d'un déconventionnement massif de la profession par les syndicats représentatifs ? OUI - NON
Participez, anonymement, sur https://goo.gl/forms/nAO0htnsVmxotjYm1

2 fichiers attachés

20160920-rapport-securite-sociale-2016-soins-bucco-dentaires_zetvwx Screen-2017-01-03_18-27-14_mh1wfl
Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

Re: Revue de presse

amelit écrivait:
----------------

> Tu as le permis, tu peux aller la chercher. La louer ou l'acheter !

Mon permis E n'est plus valable. Je n'ai pas fait la visite médicale réglementaire. -)
D'un autre coté je ne m'emmerde plus avec des remorques sur dimensionnées chargées de jouets couteux. Ca me permet de moins bosser et je ne me fais plus arreter par les flics. -))))

--
En cas d'échec des négociations conventionnelles, seriez-vous prêt à suivre la promotion d'un déconventionnement massif de la profession par les syndicats représentatifs ? OUI - NON
Participez, anonymement, sur https://goo.gl/forms/nAO0htnsVmxotjYm1

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

Re: Revue de presse

amelit écrivait:
----------------

> Tu reprends ce que je dis : les actes sont nécessaires, mais le travail consiste
> en une prise en charge globale du patient.
> Quand tu soignes un gamin insupportable qui passe son temps à bouffer des
> bonbons et qui ne se lave jamais les dents, tes "actes" sont indispensables,
> mais ça ne règle pas le problème sur le moyen terme ! Donc, faut agir avec
> d'autres intervenants, parents, instit, acteurs sociaux, toubibs... Toutes ces
> interventions "relationnelles" (coordination de soins) sont elles payées ? non.
> On veut être payé à l'acte. Donc, tout ce qui sort de l'acte n'est pas payé !
> C'est mon avis, il faut voir plus large, avoir davantage d'ambition !... et se
> faire payer.

Le problème c'est que refaire l'éducation des parents sans compter que tout ce petit monde a un emploi du temps chargé, ca va prendre du temps. -))
Qui soigne pendant ce temps là ? -)

--
En cas d'échec des négociations conventionnelles, seriez-vous prêt à suivre la promotion d'un déconventionnement massif de la profession par les syndicats représentatifs ? OUI - NON
Participez, anonymement, sur https://goo.gl/forms/nAO0htnsVmxotjYm1

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

Re: Revue de presse

Dr_EG écrivait:
---------------

> Tout le reste n'est que beaux discours : mais la réalite, c'est qu'on ne peut
> pas contraindre la profession à faire sans arrêts des actes à perte, ce qui mène
> à toutes les dérives : soins baclés, refus de prise en charge de certains
> patients car non solvables ...
>
>

Tu n'as pas compris ? Les beaux discours à défaut d'etre efficaces te permettent de bien gagner ta vie ! La seule solution pour soutirer du blé à la sécu c'est de l'enfumer et ca lui y est parvenu à merveille ! -))))

--
En cas d'échec des négociations conventionnelles, seriez-vous prêt à suivre la promotion d'un déconventionnement massif de la profession par les syndicats représentatifs ? OUI - NON
Participez, anonymement, sur https://goo.gl/forms/nAO0htnsVmxotjYm1

Avatar_small

Re: Revue de presse

amelit écrivait:
----------------
> Quand tu soignes un gamin insupportable qui passe son temps à bouffer des
> bonbons et qui ne se lave jamais les dents, tes "actes" sont indispensables,
> mais ça ne règle pas le problème sur le moyen terme ! Donc, faut agir avec
> d'autres intervenants, parents, instit, acteurs sociaux, toubibs... Toutes ces
>

Excellent !
Rassures-moi ameli tu crois quand même pas à ce que tu racontes ?