Revue de presse

Comments Forum: Exercice professionnel

Score: 1
Clan_des_siciliens_jxa2lk

Re: Revue de presse

"L'économie mondiale et européenne est pilotée-guidée par la "gauche française" depuis des décecennies (Delors, Beregovoy, Camdessus, Lamy, Strauss-Kahn, etc) puis par les Français centristes (?) (Lagarde)."

Nos amis anglo-saxons disent, en se marrant, qu'il faut toujours nommer des Français à la tête de ces grands machins, car ce sont les seuls qui arbitrent en défaveurs de leurs intérêts.

Plaquessiv2_vovj6l

Re: Revue de presse

Hôtels hospitaliers: 7,5 millions d'euros d'économies attendus chaque année
Le gouvernement attend 7,5 millions d'euros d'économies par an de l'expérimentation d'hôtels hospitaliers, selon l'étude d'impact du décret qui encadre ce dispositif, mise en ligne sur Légifrance.

Remarque : ces économies se feront sur les nuitées hospitalières évitées, et surtout sur les frais de transport (remboursées par la sécurité sociale).
L'évaluation finale se fera au bout de 3 ans.
Les ARS ne sont que très faiblement impliquées (choix des implantations de ces hotels ?).

Generique-fraisage_r2rxmm

Re: Revue de presse

Sympa et pas idiot.

Les chambres sont équipés en gaz médicaux et autres trucs chéros ? il y a du personnel spé ? Ou c'est juste pour sucrer les nuitées bobologie/stockage de vieux à l'hosto ?

T'as de la doc sur les détails du truc améli ?

Plaquessiv2_vovj6l

Re: Revue de presse

Hôpital de Thann: la remise en fonctionnement des urgences "écartée" (ARS Grand Est)
Le comité de pilotage qui s'est réuni sur la situation du service d'urgences de l'hôpital Thann (Haut-Rhin) a écarté l'hypothèse d'une remise en fonctionnement et préconisé la mise en place d'un centre de soins de proximité, a annoncé l'agence régionale de santé (ARS) dans un communiqué.

Remarque : ce centre de soins de proximité s'occupe des urgences non vitales. Les urgences "vitales" sont transférées en urgence vers Mulhouse, ce qui se fait déjà.
La fermeture des urgences de Thann (provisoire qui devient définitive) n'a rien changé sur la prise en charge, donc on continue et on ne l'ouvre pas pour rien.
Cette non-réouverture des urgences est un exemple : inutile d'organiser ce qui est inutile et couteux, bien que ce genre de décisions passe mal auprès de la population et auprès des politiques locales.

Remarque complémentaire : les très gros hopitaux (CHUs) du Grand Est se sont alliés pour organiser-payer les secours héliportés. Héli-Mont-Blanc a gagné le marché, mais baissé les couts (plusieurs hostos d'un coup, Alsace, Lorraine Champagne). Etonnant : la Champagne demande beaucoup moins de transports d'hélicos que les 2 autres, sans doute parce que le terrain est plus plat donc les Samus peuvent rouler vite !

Plaquessiv2_vovj6l

Re: Revue de presse

Convention dentaire: les trois syndicats jugent "inacceptables" les propositions de l'Uncam

La FSDL a décrit ces mesures comme un enième saupoudrage des soins sans aucun lien avec le cout du plateau technique. Elle prend l'exemple des extractions dont le cout passerait de 33,44 à 38,46€ et celui de l'obturation canalaire sur molaire qui évoluerait de 81,94 à 90,87 ce qu'elle juge insuffisant. "En échange, des plafonds sur toute notre activité prothétique nous sont présentés, chutant jusqu'à 30% des honoraires pratiqués actuellement. Si toutes les couronnes céramo-métalliques et céramo-céramiques sont plafonnées à 500€, cela marquera la fin d'une dentisterie moderne et innovante. Si rien ne devait évoluer dans les semaines à venir, la faillite programmées de plus d'un tiers des cabinets français serait inévitable." Elle fait savoir qu'elle a entamé une procédure auprès du Conseil Constitutionnel pour invalider le dispositif de ce réglement arbitral.

La CNSD estime aussi que le compte n'y est pas. "Il s'en est fallu d'un rien pour que la CNSD décide de ne pas revenir s'asseoir à la table des négociations en janvier 2017." Le syndicat "clame depuis longtemps qu'il faut 2,5 milliards d'€ pour remettre les soins opposables à leur juste valeur. Ce ne sont donc pas les 750 millions d'€ qui vont y remédier". Tout n'est pas à rejeter, nuance-t-il, citant des efforts sur la prévention et sur le panier de soins de la CMU. "Mais à ce stade, il y a un trop grand décalage entre ce qui est demandé à la profession et les efforts consentis par l'UNCAM et l'UNOCAM".
"Malgré la menace (de réglement arbitral), la CNSD ne signera pas un texte au prétexte d'éviter le pire, et lui (à la ministre) laissera dans ce cas la responsabilité de son funeste projet."

L'Union Dentaire estime que "le compte est loin d'y être. Mais la négociation n'est pas achevée". L'Union a également saisi le Conseil Constitutionnel.
"Les chiffres (de l'UNCAM) ne peuvent nous satisfaire. En saupoudrant sur 3 ans les revalorisations, elles ne peuvent induire des modifications de pratique".

Score: 1
Avatar_small

Re: Revue de presse

Hausse de 2% des dépenses du régime général d'assurance maladie à fin novembre
Les dépenses du régime général d'assurance maladie ont progressé de 2% à fin novembre (taux corrigé des jours ouvrés -CJO) en année mobile, contre 1,8% à fin octobre, a annoncé mardi la Caisse nationale d'assurance maladie des travailleurs salariés (Cnamts) dans un communiqué.

Sur l'année pleine, c'est 1% pour les généralistes, 2% pour les dentistes, 3,2 % pour les spécialistes, et 4,3% pour les infirmiers...Les indemnités journalières sont à 3,7 %. Les médicaments sont à 0,3% sur l'année.
Pour les établissements sanitaires, c'est quasiment stable dans le privé (0,3%) mais monte dans le public (1,7%).
On se demande donc s'ils font les mêmes actes....

Avatar_small

Re: Revue de presse

bizarre, on m'a collé un t. Je dois aller au lit.

Avatar_small

Re: Revue de presse

L'éditeur Cegedim mise sur les maisons de santé pluridisciplinaires pour doper sa croissance
BOULOGNE-BILLANCOURT (Hauts-de-Seine), 21 décembre 2016 (TICsanté) - Le marché des maisons de santé pluridisciplinaires constitue une "cible stratégique" du groupe Cegedim pour l'année 2017, a déclaré le Dr Eric Jarrousse, vice-président de Cegedim Healthcare Software, à l'occasion du 7ème Investor Summit du groupe organisé le 14 décembre à Boulogne-Billancourt.

Selon des chiffres publiés en janvier 2016 par le Conseil national de l'ordre des médecins (Cnom), 79% des nouveaux membres du Cnom souhaitent travailler dans une structure pluridisciplinaire comme les maisons de santé.

http://www.ticsante.com/story.php?story=3319

Un nouveau marché se crée ou se poursuit.

Avatar_small

Re: Revue de presse

Concernant le dentaire, j'ai été informé officieusement qu'un nouveau marché se crée : les "unités mobiles de soins bucco-dentaires" se trouvent et s'installent. Ce sont des "bucco-bus" ou des camions aménagés ou des remorques. Ils seront à louer à qui veut louer.
... pour bosser sur les parkings des EHPADs ou maisons d'handicapés de préférence.
J'en ai visité un. Impressionnant : sté, radio normale + pano ! Franchement nickel, et tout le sol et mur sont en inox. Je me suis posé la question : est-ce une navette spatiale ?
Autre question perso : je me demande comment l'Ordre va réagir ! A mon avis, ils aimeraient dire non, mais je ne vois pas de motif pour dire non. Techniquement, cette "remorque" est très bien. Je n'ai pas demandé le prix de la loc.

Avatar_small

Re: Revue de presse

http://circulaire.legifrance.gouv.fr/pdf/2016/12/cir_41600.pdf

Pour les établissements, les priorités sur les recherches se mettent en place.

Avatar_small

Re: Revue de presse

il n'y en a pas eu 1 de fait dans les landes récemment? mais ça semblait hors de prix .
il faudrait rechercher.

Avatar_small

Re: Revue de presse

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

Re: Revue de presse

Déjà que les CMUS ont du mal à trouver un cabinet fixe, alors un mobile....-)))

--
En cas d'échec des négociations conventionnelles, seriez-vous prêt à suivre la promotion d'un déconventionnement massif de la profession par les syndicats représentatifs ? OUI - NON
Participez, anonymement, sur https://goo.gl/forms/nAO0htnsVmxotjYm1

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

Re: Revue de presse

Ne tombez pas malade ! -)

https://youtu.be/A_ecoCukqVk

--
En cas d'échec des négociations conventionnelles, seriez-vous prêt à suivre la promotion d'un déconventionnement massif de la profession par les syndicats représentatifs ? OUI - NON
Participez, anonymement, sur https://goo.gl/forms/nAO0htnsVmxotjYm1

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

Re: Revue de presse

Vive le tiers payant !

https://youtu.be/ACzKeI0mHTA

--
En cas d'échec des négociations conventionnelles, seriez-vous prêt à suivre la promotion d'un déconventionnement massif de la profession par les syndicats représentatifs ? OUI - NON
Participez, anonymement, sur https://goo.gl/forms/nAO0htnsVmxotjYm1

Avatar_small

Re: Revue de presse

L'unité de soins mobile a fait ses preuves lors de plusieurs études pilotes dans le cadre de réseaux de soins destinés à des populations dites spécifiques.
Je crois savoir que l'Ordre n'a pas émis d'objection, considérant en l'occurrence qu'il ne s'agissait pas d'un "exercice en roulotte" à visée marchande mais d'un objectif de santé publique.
Je crois que la Nouvelle Zélande a entériné ce système pour les populations dispersées en milieu rural n'ayant pas accès à des cabinets de ville.
Ici, ça fait longtemps que les comblements de sillons se font pour les CP avec un cabinet mobile qui se rend dans les écoles.
La question qui se pose est d'ordre juridique. Qui fait quoi et pour qui et à quel prix.
Est-ce intéressant pour un prat libéral de quitter son cab pour faire des vacations dans un bus dentaire ? je sais pas...Les actions de santé publiques sont rarement "rentables" pour l'opérateur, surtout si le BNC s'établit a présente à 20/25 % du CA, comme je l'ai lu sur un autre fil. L'heure non travaillée coûte de plus en plus cher.
La rémunération à l'acte pour des actions de santé publique ? moui... je ne vois pas trop comment ça peut marcher. Des vacataires rémunérés par les ARS ?

Avatar_small

Re: Revue de presse

Guillaume T écrivait:
---------------------
> La rémunération à l'acte pour des actions de santé publique ? moui... je ne vois
> pas trop comment ça peut marcher. Des vacataires rémunérés par les ARS ?

En fait, non !
Le "constructeur" de ces engins (des remorques aménagées) a déjà une certaine expérience en Belgique et en Hollande. Son objectif est de louer. Il va donc créer un organisme en France (en non lucratif 1901 !) qui se chargera de louer. Je suis persuadé qu'il louera. Il s'en fout, du tarif de loc ! pour lui, c'est de vendre ses engins et de les amortir. S'il ne vend pas (ou pas assez, il loue).
Dans mon coin, il va mettre 3 remorques en loc pour commencer, puis ça va monter.
Premier loueur possible, les centres de santé (ou mutuelles) pour faire les EHPAD, car ce sont des utilisateurs réguliers, capables de signer des contrats avec les EHPADs. Mais il loue à qui veut. Le même engin peut fonctionner pour un centre de santé le lundi et le mardi, et pour des privés les autres jours.
J'ai évidemment aussi pensé, comme toi, aux "recettes". Ce constructeur m'ont montré des chiffres ahurrissants sur ses engins belges et hollandais : strictement aucune différence avec du "fixe" : la seule différence est la "clientèle agées", donc, ext et prothèses... et le pognon rentre (et la loc aussi !)
Du coup, je me mets en recherche des "textes" et de la légalité : il faut un "finess" et le finess mobile peut-il être rattaché au finess fixe ? Pour un centre de soins c'est délicat, car un "projet de santé" (et ses obligations) est écrit et validé pour avoir le finess, et pour un mobile, les conditions de travail (et le réglement intérieur) ne sont pas les mêmes. Donc, un juriste doit se pencher sur le problème.

Avatar_small

Re: Revue de presse

http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=SPUB_166_0801&WT.mc_id=SPUB_166

Au Quebec, la santé dentaire et les infirmiers. Très intéressant.

A titre personnel, toute "gestion des risques" est inter-professionnelle. L'isolement des dentistes, leur solitude, doivent s'effacer.

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

Re: Revue de presse

Un cabinet SDF pour SDF.....

On aura tout vu. -)

Les centres de santé et les mutuelles n'en ont rien à secouer des grabataires.
--
En cas d'échec des négociations conventionnelles, seriez-vous prêt à suivre la promotion d'un déconventionnement massif de la profession par les syndicats représentatifs ? OUI - NON
Participez, anonymement, sur https://goo.gl/forms/nAO0htnsVmxotjYm1

Avatar_small

Re: Revue de presse

Hmmm... du paiement à l'acte donc, et sur une population agée dépendante et en polypatho.
D'un point de vue ethique ça devient un peu délicat et l'avis de l'ordre sur ce point spécifique serait intéressant car tu sais comme moi qu'il est impossible d'éviter complètement une "sélection de risque", pour employer ce jargon assurantiel.
J'ai des patients adressés par le centre de long séjour voisin et je peux te dire que la prothèse n'est pas la préoccupation majeure car l'objectif médical est la prise en charge des phénomènes algiques et infectieux. La dernière fois chez un patient âgé post AVC en polypatho, il m'a fallu une heure et demie pour une urgence mobilisant l'équipe dentaire et une infirmière en renfort... tout ça pour un DC 24 ( ici on est encore en NGAP )

Avatar_small

Re: Revue de presse

amelit écrivait:
----------------
> http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=SPUB_166_0801&WT.mc_id=SPUB_166
>
> Au Quebec, la santé dentaire et les infirmiers. Très intéressant.
>
> A titre personnel, toute "gestion des risques" est inter-professionnelle.
> L'isolement des dentistes, leur solitude, doivent s'effacer.

Intéressant effectivement. Mais aucune comparaison possible entre le système de santé français sclérosé et verouillé du haut en bas par l'état, et donc peu adaptatif, avec celui du Canada, qui est, -si je me place de ton point de vue ameli(t)- encore "pire" que celui des USA.

Avatar_small

Re: Revue de presse

Pourquoi pas, rien de nouveau, en fait ... Mais c'est quasiment le cas en France... Qui s'occupe des "soins de bouche" en EHPAD ? en général, les AS et souvent d'assez mauvaise grâce. En quoi cela consiste? Un bain de bouche et une case cochée dans les transmissions: "fait".
Quelle est la préoccupation des médecins? Ce sont les foyers infectieux et les algies récurrentes. L'incidence des pneumopathies basses, souvent chez chez des respirateurs buccaux est très élevée, et le biofilms bucco-dentaires deviennent multi-résistants.
la prothèse n'est pas la priorité et la mise en état de la bouche qui précède tout acte prothétique peut devenir hautement acrobatique.
N'oublions pas que nous parlons des EHPAD et il s'agit de personnes dépendantes. Je n'évoque même pas les enfants qui se surinvestissent et vous démolissent votre séance au moindre gémissement du patient...
Lors du cas que j'évoquais précédemment, il m'a fallu rassurer le fiston, renoncer à installer le patient trop spastique sur le fauteuil pour finir par travailler "au lit", mettre à jour les transmissions et éplucher tout le dossier médical etc etc... Tout "ça" avec du paiement à l'acte et pour deux ext ? nan... je fais pas ça en libéral, je suis salarié du secteur public et c'est mon job de le faire, Oké... Mais pas en libéral

Avatar_small

Re: Revue de presse

http://www.techopital.com/story.php?story=2551

http://www.academie-medecine.fr/articles-du-bulletin/publication/?idpublication=100610

La FNMR réagit au rapport de l'Académie de médecine sur l'usage des rayons X en médecine (et en dentaire).

L'Académie souligne l'intérêt des nouvelles techniques d'imagerie minimisant la dose délivrée de rayons X ou n'utilisant pas de radiation ionisante et déplore dans le même temps, une "distribution largement insuffisante des IRM, longtemps limitée par les pouvoirs publics". Elle souhaite encourager "toutes les initiatives de mutualisation entre établissements publics et privés. "
Remarque perso : cette mutualisation public-privé est en cours grace aux GHT (pourtant très contestés par certains politiques). A noter que le GHT de Haute-Garonne et du Tarn-ouest vient de démarrer et est en cours.

L'Académie recommande également de systématiser le contrôle des mesures de radioprotection personnelles des professionnels médicaux et paramédicaux, mais aussi de le rendre "obligatoire, contraignant et plus rigoureux
qu'actuellement, comme le sont les mesures de protection des locaux."
Remarque perso : l'ASN et les ARS surveillent les dosimètres trop souvent "oubliés" ou non portés... mais ils ne peuvent pas tout faire ! déjà, il faudrait s'auto-évaluer ! même constat qu'une remarque précédente : c'est de la gestion des risques. Si on n'est pas foutu de la faire soi-même, ce n'est pas aux flics des ARS de réparer nos propres erreurs.

La FNMR réagissant au rapport affirme qu'"il est de plus en plus difficile, voire impossible avec les baisses tarifaires récurrentes et celles que la CNAMTS veut imposer pour 2017, de proposer à l'hôpital et en ville à tous les patients, ces nouveaux équipements plus performants moins irradiants. "
remarque perso : c'est hélas vrai... mais ces baisses tarifaires ont une cause qu'on oublie un peu vite ! quand on multiplie les radios inutiles (voir les rapports de l'HAS et les autres), il est évident qu'on freine les tarifs !

Avatar_small

Re: Revue de presse

MG France et la CSMF toujours opposés à la généralisation du tiers payant 02/01/2017

Tiers payant en ALD et pour les femmes enceintes: progression "significative" chez les médecins généralistes et les dentistes (Cnamts) (fin décembre).

en résumé : il y a ce qu'on dit... et il y a ce qu'on fait. Les idées entrent toujours doucement en pratique.

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

Re: Revue de presse

amelit écrivait:
----------------

> remarque perso : c'est hélas vrai... mais ces baisses tarifaires ont une cause
> qu'on oublie un peu vite ! quand on multiplie les radios inutiles (voir les
> rapports de l'HAS et les autres), il est évident qu'on freine les tarifs !

Ah voilà la raison de tous nos maux ! C'est parce qu'on multiplie les soins conservateurs opposables inutiles que ca en freine les tarifs. -)
C'est quand meme curieux c'est l'inverse en prothèse plus on en fait, comme les centres low costs, et plus les tarifs baissent ! -)

Arretes de rejeter la faillite de ton système de merde sur les professionnels de santé.

Au fait les ARH créés en 1996 ont ils résolu les problèmes de l'hôpital public ? Etait il nécessaire au vu de ce fiasco d'en étendre l'emprise à l'ensemble de la médecine libérale en 2010 avec les ARS ?

--
En cas d'échec des négociations conventionnelles, seriez-vous prêt à suivre la promotion d'un déconventionnement massif de la profession par les syndicats représentatifs ? OUI - NON
Participez, anonymement, sur https://goo.gl/forms/nAO0htnsVmxotjYm1