Revue de presse

Comments Forum: Exercice professionnel

Avatar_small

Re: Revue de presse

le palier des 50 salariés est facilement évité avec la création de plusieurs associations différentes ...

Avatar_small

Re: Revue de presse

colza2 écrivait:
----------------
> le palier des 50 salariés est facilement évité avec la création de plusieurs
> associations différentes ...

Et il devient quasi impossible de sortir du statut d'asso sans perdre encore plus de plume.

En plus il te faut plusieurs femmes , tu risques de manquer de prête nom :)

Plaquessiv2_vovj6l

Re: Revue de presse

Meurtre commis en 2008 par un patient: le CHS Alpes-Isère relaxé, le psychiatre condamné
Le centre hospitalier spécialisé en psychiatrie Alpes-Isère, à Saint-Egrève, a été relaxé, mais le psychiatre mis en cause a été condamné dans l'affaire Luc Meunier, du nom du jeune homme poignardé mortellement, en 2008, par un patient qui avait fugué, a expliqué à l'APM, mercredi, l'avocat de l'établissement, Me Denis Dreyfus.

Remarque : Le centre hospitalier a été relaxé, car selon les rapports de l'IGAS, ce centre n'était pas adapté à ce genre de patient (comme beaucoup d'autres !). Mais pourquoi était il là, et pas ailleurs ?
Le psy a été condamné car le tribunal lui reproche son "manque de lecture" du dossier médical : antécédents très lourds et risques. Il avait suffisamment d'élements en main pour ne pas autoriser une sortie, mais aurait dû l'enfermer d'office. Ce n'est, hélas, pas faux.

Remarque personnelle : on est dans la faute professionnelle... ce qui n'est pas simple. On arrive à l'exigence de perfection, ce qui est infaisable quand on fait de la médecine car ce n'est pas une science exacte. Qu'on attaque une absence de procédure de soins, ou des mauvais soins baclés, je comprends. Mais une erreur médicale est toujours possible ! Une erreur humaine est elle pénalement sanctionnable ? Et des erreurs en psy, il y en a beaucoup !

Exemple de faute :
ma conjointe a été soignée pour schizophrénie pendant une douzaine d'années sans le savoir. Etonnée, la médecine-sécu l'a contrôlée (après 12 ans !), et n'a rien vu qui correspondait à ses multiples ordonnances. Pour confirmer cette curiosité médicale, elle l'a envoyée chez un psy-expert. Cet expert a rigolé, "c'est qui votre psy ? c'est un charlot ?, vous n'avez jamais été schi et on annule vos ordonnnances, vous n'avez rien, mais faut interner le guignol qui se fait passer pour un psy". Elle ne savait pas qu'elle bouffait des médoc anti-schizo parce qu'elle ne savait pas qu'elle était sensée être schizo. Elle a découvert ce truc (ou plutôt la sécu) !
Dans les faits, elle se remettait d'un coma profond et long à la suite d'un accident de bagnole, et était forcément instable sur son équilibre et sa vue. Elle ne voyait rien (nerf optique lésé dans l'accident), et se cassait la gueule au moindre obstacle (ce qu'elle fait toujours, ça ne guérit pas mais ça se gère), ... donc elle paraissait bizarre ou folle ou camée ? Pour moi, c'est une grave faute professionnelle du psy ! Elle aurait du l'attaquer au tribunal.
Des fois, les médecins sont cons. Les dentistes aussi. Pas les nonoliens, mais les autres.

Plaquessiv2_vovj6l

Re: Revue de presse

cyber_quenottes écrivait:
-------------------------
> un avis sur la question que je t'ai posé en MP le 2 décembre ?

Franchement, moi, je ne sais pas. C'est étonnant, je ne sais pas tout. Donc, j'ai demandé, et j'attends les réponses. J'ai demandé à des gens très bien informés.
A mon avis ces trucs en CRA ne vont pas bien loin. C'est du formalisme pur et dur : la loi est respectée ou non ? Oui, donc on va plus loin. Non, on recommence ou on annule. Il n'y a pas de "fond", il y a la forme.
A une certaine époque, ces CRA se réunissaient en marge des conseils d'administration des Caisses. J'y ai donc assisté comme "conseiller", involontairement (!) car j'allais aux CA. Je n'ose te dire le foutoir que c'était, une partie de rigolade avec préambule de l'apéro. Tout rejeté en 2 minutes chrono. Je pense que c'est devenu sérieux, donc je ne m'en occupe plus !

Plaquessiv2_vovj6l

Re: Revue de presse

chicot29 écrivait:
------------------
> Tes investisseurs ne savent pas ou ils mettent les pieds. Faire faire de la
> merde par des dentistes sous payés va leur retomber sur la gueule.

Tu les prends pour des ânes ?
Ils ne payent pas les dentistes. Les dentistes se payent eux-mêmes. Les investisseurs qui mettent de l'argent retrouvent toujours leur argent et davantage d'argent. Le dentiste, qui fait ce qu'il veut comme il veut, paye un loyer et/ou des prestations diverses (tarifs sur le matos, compta, formations-congrès, organisations, recrutement d'associés ou de collabo ou d'AD, évacuations des déchets, PCR, nettoyage, entretien...). Je peux te trouver des tas de prestations à faire payer. Tu veux un logo ? Pourquoi penses-tu que les "coopératives" commencent à exister ?
Tu peux m'embaucher. Tu m'entretiens, mais en échange je ferai semblant de travailler pour toi.

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

Re: Revue de presse

Avec ce qui va nous tomber sur la tronche on va déjà avoir du bol de pouvoir garder une assistante. -)

Par contre si tu sais blanchir le black on peut commencer à discuter. Parce que dans pas longtemps il va y en avoir un stock à traiter. -)
--
En cas d'échec des négociations conventionnelles, seriez-vous prêt à suivre la promotion d'un déconventionnement massif de la profession par les syndicats représentatifs ? OUI - NON
Participez, anonymement, sur https://goo.gl/forms/nAO0htnsVmxotjYm1

Hok-1b_hgd3rj

Re: Revue de presse

chicot29 écrivait:
------------------
> Par contre si tu sais blanchir le black on peut commencer à discuter. Parce que
> dans pas longtemps il va y en avoir un stock à traiter. -)

J'essaie de comprendre la technique Cahuzac... il encaissait certains cheques sur le compte de sa belle mere je crois. C'est osé !!

Avatar_small

Re: Revue de presse

ameli écrivait:
---------------
> chicot29 écrivait:
> ------------------
> > Tes investisseurs ne savent pas ou ils mettent les pieds. Faire faire de la
> > merde par des dentistes sous payés va leur retomber sur la gueule.
>
> Tu les prends pour des ânes ?

ils savent ou ils vont. D’ailleurs la plupart viennent pas vers nous :)
Les "gros" que je connait sont nettement plus intéressés par les soins infirmier/télémédecine que par l'immo médical ou les pov dentiste.

Tu parles à quelqu'un qui possède plusieurs cliniques de mettre quelque sous dans le dentaire il risque de bien rigoler. Ça bouge bien plus de l'autre coté, les montants en jeu sont d'un tout autre ordre et nécessité un gros effort pour en être dans les décennies à venir.

on attire surtout les seconds couteaux, ceux qui n'ont pas déjà un pied dans le médical, ou alors très peu de moyens. Et bientôt des gros qui auront ratés le coche de la médecine/soin infirmier

si j'avais des million a jeter je mettrai en place une structure de soin infirmier ( un peu comme tes hôtels améli ) pour les habitant de la bousie.

Plaquessiv2_vovj6l

Re: Revue de presse

Des félicitations...
Il faut rendre hommage aussi aux Chirurgiens-dentistes qui remplacent le scanner RX ou les trop nombreux clichés « panoramiques dentaires » par des clichés ciblés monodentaire
numérisés grâce à la technique du « cone beam » c’est-à-dire du faisceau de rayonnement X ciblé permettant d’ailleurs des reconstructions 3D avec une nette économie
de rayons X .

Mais aussi des critiques :
Oubli du port obligatoire des dosimètres individuels pour les personnels médicaux, paramédicaux et hospitaliers en service de radiologie ou en salle d’opération.
Prescription d’examens systématiques inutiles et couteux pour la CNAM,
Choix de « belles images » (scanner RX pour imagerie reconstruite 3D à partir de l’imagerie en coupes 2D, du squelette du tronc ou du bassin, sans intérêt autre qu’iconographique pour le patient et le médecin,
-Visions radioscopiques peropératoires trop répétées et abusives...

Des observations intéressantes, pour les praticiens et évidemment pour les PCR.
http://www.apmnews.com/documents/201612151556140.Rapport_Academie_nationale_de_medecine_rayonnements_ionisants.pdf

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

Re: Revue de presse

ameli écrivait:
---------------
>
> Prescription d’examens systématiques inutiles et couteux pour la CNAM,

Surtout qu'ils profitent d'un parc d'imagerie médicale sur dimensionné ! -))

http://www.leparisien.fr/societe/scanner-irm-la-france-gravement-sous-equipee-20-09-2000-2001640497.php

http://sante.lefigaro.fr/actualite/2015/06/24/23879-irm-france-narrive-pas-rattraper-son-retard
--
En cas d'échec des négociations conventionnelles, seriez-vous prêt à suivre la promotion d'un déconventionnement massif de la profession par les syndicats représentatifs ? OUI - NON
Participez, anonymement, sur https://goo.gl/forms/nAO0htnsVmxotjYm1

Plaquessiv2_vovj6l

Re: Revue de presse

lardonbis écrivait:
-------------------
> ils savent ou ils vont. D’ailleurs la plupart viennent pas vers nous :)

Voici un exemple... dont personne ne parle car on ne parle pas de ce qui se discute discrètement.
Un gros hosto privé (catho 1901 avec les bonnes soeurs) ferme (remplacé par un énorme hosto moderne en banlieue). Donc, location (bail emphytéotique) des locaux, de tout. Qui vient ? ... et les vendeurs(vendeuses ?) ne veulent pas "vendre" à n'importe qui, elles veulent du "social-généreux" !
Donc, ça vient. Car on peut faire du pognon avec le social généreux.

Un privé, pour de l'aménagement des locaux en appart "sociaux", tiers pour des personnes agées, tiers pour des cas sociaux, tiers sans conditions, en plein centre ville...

Un autre, semi-privé 1901 (très grosse association), qui divise tout
- appartement personnes agées dans les étages + appartements libres loués pour la moitié (c'est très grand, pas de place pour tout mettre en personnes agées).
- rez de chaussée : cantine restau réservé aux locataires (genre club privé) + mini-magasins.
- rez de chaussée : énorme MSP privée divisée en secteurs (inf+médecins+kiné+dentistes+spé...) ! avec tous ceux qui veulent. Conditions (projet de santé, réglement intérieur) en cours d'écriture car il faut conserver une "image" de générosité et exclure le commercial trop apparent.
Selon mes sources, cette assoc 1901 a un financier très-très aisé. Elle organise et ne paye pas, mais est payée pour organiser et éventuellement diriger et sélectionner les locataires (des appart et de la MSP). Elle met tout sur pieds, mais le financier caché (que je connais) dépense (gros travaux à prévoir) puis fait son bénéfice.
Un "sondage" est en cours pour les professionnels de santé environnants, pour savoir s'ils veulent venir.

Surtout, ne pense pas que le "dentaire" ou les autres sont exclus. Personne n'est exclu. Quand on peut creer, on ne s'occupe pas du fonctionnement des métiers qui ne sont "que" locataires, on s'occupe du montant de la location et des "prestations diverses" qui vont avec.

J'ai vu le mois dernier une assoc 1901 (au nom incertain, et provisoire) qui crée un centre dentaire dans une zone commerciale (construction en cours). Cette assoc "non lucrative" n'est composée que de dentistes !!! tous ces membres aujourd'hui sont des dentistes. Je suppose qu'ils ne comptent pas se soigner tous les uns les autres. Peut être envisagent ils de soigner quelqu'un d'autre.

Plaquessiv2_vovj6l

Re: Revue de presse

Maisons de santé: le conseil de l'Uncam adopte des orientations pour relancer la négociation d'un ACI.

ACI = accord conventionnel interprofessionnel.
Ces partenaires conventionnels sont l'UNCAM, les médecins, dentistes, paramédicaux, etc. Cette nouvelle négociation est obligatoire (loi !).
Le réglement arbitral actuel applicable jusqu'en février 2020 doit permettre de financer 1000 équipes de soins de proximité en 2017.
Ce dispositif repose sur une contractualisation quinquennale de la structure (MSP !) avec l'ARS et l'UNCAM en prévoyant une rémunération forfaitaire en fonction d'atteinte d'objectifs fixés sur la base de critères d'accès aux soins (amplitude des horaires, soins non programmés...), de travail en équipe, et d'adossement à un système d'information robuste. L'évaluation et l'efficacité de ces mesures seront faites par l'IRDES.
L'UNCAM souhaite revoir les critères portant sur le développement de protocoles pluriprofessionnels portant sur certaines pathologies chroniques et l'organisation de réunions de concertation pluriprofessionnelle avec revues de dossiers.

Aujourd'hui, 409 structures (sur environ 850) ont adhéré à ce réglement arbitral. Dans ces structures adhérentes, il y a en moyenne 4,9 généralistes, 1,4 dentistes, et 8,3 paramédicaux.
398 structures avaient atteint les objectifs. La rémunération moyenne par structure était de 44 803 €. 10% des structures ont perçu plus de 73 000 €.

Remarque perso : ces rémunérations vont gonfler... pour diminuer les rémunérations aux "actes". La sécu ne le cache pas.
Afin que ce type de rémunération soit compris, je précise que les centres de santé (pluridisciplinaires ou dentaires stricts) qui ont signé-validé le dernier "accord" l'an dernier ont tous des "objectifs", certains sont obligatoires (horaires d'ouverture), d'autres sont "optionnels" (exemple, prise en charge des diabétiques, ou des CMU, ou des enfants...).
Dans le cadre de cette négociation qui s'ouvre, c'est davantage les MSP (donc, libéraux) qui sont impliquées.
Il faudrait comprendre que, quand on met la "santé" du patient au centre de notre activité, on ne fait pas que des actes. Donc, on est payé pour les actes, et "globalement" aussi.
A noter que ces rémunérations ne sont pas individuelles : c'est la structure qui est payée, et elle fait ce qu'elle veut avec cette paye. Donc... cette paye complémentaire donne un bon coup de main pour les charges communes.

Plaquessiv2_vovj6l

Re: Revue de presse

Politique-sociologie, et contradictions :

Les hospitaliers du public et du privé appelés à manifester mardi 7 mars à Paris.
Objectif : manifester contre les GHT : groupement hospitalier de territoire.

Coopérations territoriales: en cancérologie, les GHT sont une opportunité pour aller plus loin
Titre du congrès de cancéro. Les cancéro sont contents, car les GHT permettent une meilleure sécurité des traitements et une meilleure prise en charge, car il y a "partage" entre plusieurs sites.

Avatar_small

Re: Revue de presse

ameli écrivait:
---------------

> Il faudrait comprendre que, quand on met la "santé" du patient au centre de
> notre activité, on ne fait pas que des actes. Donc, on est payé pour les actes,
> et "globalement" aussi.

Le "globalement" c'est encore une fois une nouvelle opportunité pour les goret.

Cela consiste surtout à faire remonter l'information qu'il y a eu une prise en charge + des données médicales.
La rémunération pour une prise en charge calibrée et parfaitement décrite permet de faire de l'abatage en étant parfaitement protégé.
Imaginons que ça arrive chez nous.
Suivi paro d'un patient diabétique: 150 € puis 100€ par an.
tu vas avoir une liste d'actes, des durées recommandée, beaucoup d'administratif, de l'imagerie ect.
Organisation : La journée diabète :)
L'assistante fait quasi tout, tu fait les actes techniques tel que décrit et à minima, tu signes ce que l'assistante à constaté ( "il se brosse mal, c'est pas nous" ) tu transmet à tout le monde.

bref tu torches.

Tu me diras c'est déjà comme ça avec le paiement à l'acte et c'est vrai. Les soignant sans trop de scrupule feront la même merde dans les deux systèmes.
La différence c'est que dans celui qui viens les patients n'auront plus le choix du soignants (d’ailleurs ils ne le verront peut être jamais, j'y viens )..

Tes exemples d’investissements dans la santé ( ou l'immo de santé surtout) c'est anecdotique.
Le futur c'est la gestion de la pénurie médicale via des structures concentrant les experts à distance du patient bouseux ( tout pour les CHU :) ) et saupoudrant de la santé grâce à des techniciens guidés. C'est là que les gros vont se battre.

Un exemple. Le truc qui est suivi de très près c'est la gestion des plaies chronique à distance. C'est l’exemple parfait d'un service facile à facturer à la sécu ( sur le modèle de l'assistance respiratoire à domicile par exemple).

C'est gagnant pour celui qui le facture, gagnant pour la sécu. Un medecin verra la plaie certes, mais uniquement la plaie ( pendant 15 secondes sur une tablette) ...

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

Re: Revue de presse

Comme c'est organisé par l'état ca va marcher. Forcément. -)
Comme l'éducation....

http://www.contrepoints.org/2016/12/15/275082-education-niveau-baisse-inegalites-montent--

Et après ca donne ca :

"Et dans le domaine des impôts, il y a fort à faire : n’est-il pas avéré que le prochain président des États-Unis n’a pas payé ses impôts ? On a élu un homme qui voulait profiter des services publics sans contribuer à leur financement ! C’est un comportement de passager clandestin, que Donald Trump critique tant pourtant."

http://www.contrepoints.org/2016/12/16/275168-chic-premiere-feuille-dimpot

Il serait en taule aux états unis si il n'avait pas payé ses impôts cocote. Contrairement aux politiciens français qui fraudent Thévenoud en premier.

http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2016/09/20/thomas-thevenoud-renvoye-devant-le-tribunal-correctionnel-pour-fraude-fiscale_5000704_1653578.html

En cas d'échec des négociations conventionnelles, seriez-vous prêt à suivre la promotion d'un déconventionnement massif de la profession par les syndicats représentatifs ? OUI - NON
Participez, anonymement, sur https://goo.gl/forms/nAO0htnsVmxotjYm1

Plaquessiv2_vovj6l

Re: Revue de presse

chicot29 écrivait:
------------------
> Surtout qu'ils profitent d'un parc d'imagerie médicale sur dimensionné ! -))

Oui, on traîne un peu... mais on rattrappe bien. A mon avis, trop vite. Moi, je traînerais davantage.
On est dans un paradoxe : si les autres font de l'inutile très couteux et le favorisent, doit on faire pareil ?
Toutes les études radiologiques-médicales internationales le confirment : on fait beaucoup trop d'examens IRM-scan qui ne servent à rien du tout. On joue à quoi ? Aller au casino est moins bien ?
On dirait que j'exagère, que je dis des bêtises... aussi, je te suggère de vérifier ! tout le démontre. Y compris l'usage qu'on fait de ces trucs : certains appareils tournent 24h/24, et d'autres ne fonctionnent jamais ni le soir, ni de nuit, ni les WE. On aurait un problème, trop de matos, trop de patients ou pas assez ?
Je remarque que tes articles sont très moyens. Le premier date de 2000. Et le deuxième oublie de causer de la nécessité médicale de ces examens...
ça ne sert à quoi de faire vite une IRM quand l'IRM ne sert à rien ?
Pff, j'ai eu 4 IRM en 3 mois, et 2 ou 3 scan. Franchement, pour une ou 2 (?) IRM, c'est logique, mais le reste, on s'en fout, c'est pour faire beau. C'est immoral et illogique, je suis jeune et beau naturellement, je n'ai pas besoin de distribuer des photos.

Avatar_small

Re: Revue de presse

chicot29 écrivait:
------------------
> Comme c'est organisé par l'état ca va marcher. Forcément. -)
> Comme l'éducation....
>

le plus drôle c'est que ceux qui organisent envoient leurs gosses étudier à l'étranger :)

Sinon ces études ne sont pas calibré pour la France... ici on forme des élites ( pas chez les dentistes :) ) avec une population très hétérogène.
Et pour former des élites, pas besoin d'un bon système de base ( sauf si tu cherches l'égalité des chance vil coco :) ).

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

Re: Revue de presse

ameli écrivait:
---------------

> Je remarque que tes articles sont très moyens. Le premier date de 2000. Et le
> deuxième oublie de causer de la nécessité médicale de ces examens...

C'est qui qui décide de la nécessité médicale des examens ? hein ? Toi ? l'ars ?

Tiens exemple :

Les 2 premières radios de cette 12 ne sont pas justifiées. Donc je n'en ai pas fait, je ne les ai pas cotées et donc je n'ai rien vu. -)
La troisième est justifiée. -)

https://www.dropbox.com/s/htuv1zsjdonjsv7/Capture%20d%27%C3%A9cran%202016-12-16%2016.03.16.png?dl=0

Alors les quand on voit rien et c'est pas justifié à postériori , tu sais ou tu peux te les mettre ? -)

Et ca ca n'est qu'une toute petite carie.....
Il faut que la tumeur soit visible pour justifier une IRM ? -)

--
En cas d'échec des négociations conventionnelles, seriez-vous prêt à suivre la promotion d'un déconventionnement massif de la profession par les syndicats représentatifs ? OUI - NON
Participez, anonymement, sur https://goo.gl/forms/nAO0htnsVmxotjYm1

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

Re: Revue de presse

Tiens un sujet pour toi améli. Tu as 3 heures. ( A l'aise pour toi les mots devraient venir tout naturellement sous ta plume) -)

http://h16free.com/2016/12/16/56751-au-dela-de-la-propagande-ou-presque

https://www.dropbox.com/s/fkcr4ub1m1kd3f9/Capture%20d%27%C3%A9cran%202016-12-17%2013.15.52.png?dl=0

Par exemple , appliquer ceci :

https://www.dropbox.com/s/6wrl7bovmmwosun/Capture%20d%27%C3%A9cran%202016-12-17%2013.26.29.png?dl=0

Pour mieux faire passer la pilule et apprendre la patience à ceux qui ralent comme ici par exemple :

http://www.humanite.fr/cherbourg-2000-manifestants-contre-lengorgement-des-urgences-lhopital-599813

Mouhahaha !
--
En cas d'échec des négociations conventionnelles, seriez-vous prêt à suivre la promotion d'un déconventionnement massif de la profession par les syndicats représentatifs ? OUI - NON
Participez, anonymement, sur https://goo.gl/forms/nAO0htnsVmxotjYm1

Avatar_small

Re: Revue de presse

Plaquessiv2_vovj6l

Re: Revue de presse

chicot29 écrivait:
------------------
> C'est qui qui décide de la nécessité médicale des examens ? hein ? Toi ? l'ars
> ?

Marrant : le mot "nécessité" !
Tous les observateurs (médicaux comme économistes) notent que cette nécessité n'est plus à l'ordre du jour.
Tu te fais une déchirure d'un tendon de l'épaule, on te fait une radio, un scanner et 2 IRM en un an... et pour faire quoi, pour guérir quoi ? pour te déconseiller de bouger trop et nager le crawl !
Les IRM sont parfois (souvent ?) devenues des urgences qui ne servent à rien.
Je ne dis pas que les IRM sont inutiles, au contraire. Elles sont très utiles, inévitables et nécessaires. Mais pas toutes. Certaines sont complètement inutiles. Cette histoire de radio+scan+2IRM (la première IRM étonnante : aucun diagnostic posé, elle a servi à quoi !?), je l'ai vécue pour une de mes proches, ça sert à quoi pour une tendinite (déchirure probable à mon avis, mais ne s'opère pas) de m qui guérira toute seule très lentement ou jamais ? Même le toubib-rhumato, il sert à quoi, il a besoin des IRM pour découvrir un machin que le copain dentiste avait diagnostiqué en la regardant bouger l'épaule ? Elle n'a qu'à bouffer de l'ibuprofène si elle a trop mal et ne pas trop bouger l'épaule, et pourrait se passer de son rhumato ! Nécessité ? Impératif ? que dalle.

Quant aux prises en charge des urgences, c'est la galère. On sait pourquoi : sociologie des médecins de ville. Les médecins sont assez nombreux mais ne veulent plus des urgences, ne veulent plus bosser de nuit, ne veulent plus bosser sans RV, donc direction hosto. Les malades ou blessés n'ont pas le choix.
Quand j'étais gamin et que je me chopais une angine le dimanche (ou la nuit), le toubib venait à la maison, râlait mais soignait. Refais ça aujourd'hui, y aura rien, débrouille toi, va à l'hosto pour ton indigestion. C'est le monde moderne : on bosse quand on veut bosser, pas quand d'autres ont besoin que tu bosses.
Il parait que le nombrilisme est beau, c'est le monde moderne.
Il est difficile de régler ce problème si le "premier recours" n'est pas pris en charge par la médecine. On est dans "l'organisation" des soins. Mais dès que les ARS abordent le sujet, les toubibs parlent de dictature militariste...

Avatar_small

Re: Revue de presse

ameli écrivait:
---------------

> Quand j'étais gamin et que je me chopais une angine le dimanche (ou la nuit), le
> toubib venait à la maison, râlait mais soignait. Refais ça aujourd'hui, y aura
> rien, débrouille toi, va à l'hosto pour ton indigestion. C'est le monde moderne
> : on bosse quand on veut bosser, pas quand d'autres ont besoin que tu bosses.
> Il parait que le nombrilisme est beau, c'est le monde moderne.

Ce genre de commentaires ça me fais penser au vieux qui râlent de pas vendre leur appart. ouin ouin les jeunes ils veulent pas emprunter , c'est des mou , e mon temps c'était 15% etc.

En fait c'est juste le prix, leur bouse est mal évaluée.
Tes visites à domicile tu garantis un paiement immédiat et à une juste valeur et les MG les feront avec grand plaisir, même pour l'ongle incarné de mémé . Magique non ? En plus ça te coutera au final moins cher que transport+urgence.

Tiens une idée, faire de la carte vitale et/ou carte mutuelle un moyen de payement . Ça aussi ça à été zappé en 1996, malgré les projets simples et élégants proposés.

Avatar_small

Re: Revue de presse

ameli écrivait:
---------------
> Quant aux prises en charge des urgences, c'est la galère. On sait pourquoi :
> sociologie des médecins de ville. Les médecins sont assez nombreux mais ne
> veulent plus des urgences, ne veulent plus bosser de nuit, ne veulent plus
> bosser sans RV, donc direction hosto. Les malades ou blessés n'ont pas le choix.

En meme temps quand tu vois tout le monde autour de toi aux 35h ( et bientot au 32 h) et l'hyper protection sociale des salariés, en tant que libéral y'a un moment où tu as envie de tout envoyer peter. Il faut créer des postes de medecins salariés, mais ça coute cher ! en France au niveau santé on veut le beurre...

Plaquessiv2_vovj6l

Re: Revue de presse

Je disais ça, un peu plus haut :
...et je me fiche surtout de ces aspects droite ou gauche !...

Il y a des trucs très intéressants, et souvent cachés, dans cette schématisation droite-gauche très appréciée pendant cette période électorale. On schématise à bloc, et souvent en disant n'importe quoi !
Il serait bon de s'informer... et de lire les avis de grands spécialistes, qu'ils soient politiques ou économiques.
Par exemple, Rawi Abdelal (économiste à Harvard et Cambridge) a écrit 2 bouquins remarquables, et qui sortent des normes. L'économie mondiale et européenne est pilotée-guidée par la "gauche française" depuis des décecennies (Delors, Beregovoy, Camdessus, Lamy, Strauss-Kahn, etc) puis par les Français centristes (?) (Lagarde). Les Français (de gauche) veulent déréguler les marchés, le libre-échange, etc.
Abdelal le dit lui-même : ils sont très forts... et pas du tout socialistes. Le plus drôle est Pascal Lamy (directeur de l'organisation mondiale du commerce pendant 8 ans !) qui a dit textuellement : "lorsqu'il s'agit de libéraliser, il n'y a plus de droite en France. La gauche devait le faire, parce que ce n'est pas la droite qui l'aurait fait." Abdelal l'a cité dans son écrit sur le "consensus de Paris". Depuis la création du FMI, les Français (de gauche très majoritairement)) l'ont piloté davantage que tous les autres pays réunis.
http://www.cairn.info/revue-critique-internationale-2005-3-p-87.htm
Si on pense que je raconte des bêtises, il suffit de vérifier sur wiki...

Avatar_small

Re: Revue de presse

"si vous voulez une politique de droite il faut voter socialiste"
grand-père; Il ya bien 25/30 ans.
Bisous.