Revue de presse

Forum associé : Exercice professionnel

Generique-fraisage_r2rxmm

lardonbis

06/12/2016 à 16:30

C'est clair que quand t'entends "si t'es pas sage il vas te faire une piqure " venant de la salle d'attente, t'as pas envie d'ouvrir pour faire tes pulpo :)

sinon j'ai pu m'incruster il y a plus d'un ans à une bouffe sur paris ou j'ai entendu quelques perles venant de gens qui vont décider ou conseiller des décideurs pour la santé de demain en France.

Par exemple "les dossier informatisé c'est l'avenir" ou " demain tous le monde aura une tablette blabla " ...
Bordel ces mecs parlent du passé comme si c'était le futur.
Chose marrante j’étais hébergé chez un gars qui deux ans avant le lancement de la carte vitale avait bataillé pour vendre son truc.. il voulais lier des données médicale à la CV ... le fou.
Il doit bien se marrer maintenant en pensant à 1996.

Bref manque de vision ou immobilisme contraint et forcé je sais pas; mais on fait pitié.

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

06/12/2016 à 18:06

Aaaaaaah l'état et l'informatique....;

http://www.contrepoints.org/2016/12/06/274076-viadeo-breve-histoire-dun-echec

Encore raté ! -)))

--
En cas d'échec des négociations conventionnelles, seriez-vous prêt à suivre la promotion d'un déconventionnement massif de la profession par les syndicats représentatifs ? OUI - NON
Participez, anonymement, sur https://goo.gl/forms/nAO0htnsVmxotjYm1

Avatar_small

moritooth

06/12/2016 à 19:06

ameli écrivait:
---------------
> moritooth écrivait:
> -------------------
> L'HAS se prononce toujours pour ce qui coute le moins
> > cher. C'est d'ailleurs ce qu'on lui demande puisque ce n'est pas une autorité
> > independante.
>
> " Son statut juridique d’autorité publique indépendante (API), forme la plus
> aboutie en termes d’indépendance dont puisse disposer une autorité
> administrative indépendante (AAI), lui confère la personnalité juridique,
> distincte de celle de l’État. " " autorité publique indépendante à caractère
> scientifique dotée de la personnalité morale "
>
> Il faut écouter les politiciens, mais il faut les contrôler et se méfier d'eux !
> Il y a des menteurs. Mentir fait partie de leur formation.
> Les guillemets encadrent un texte introductif de wikipedia ! Je ne saurais pas
> comment faire pour faire davantage d'indépendance ! On est scientifique donc
> indépendant, ou on ne l'est pas.

Comment une Autorité "PUBLIQUE" peut-elle etre "INDEPENDANTE" ? rien que ces deux mots mis cote à cote sonnent faux ! Quand en plus le président de son comité d'indépendance est un conseiller d'état nommé ! et la plupart des autres membres sont aussi nommés !! et quand tu vois leur noms et qualités, tu peux vraiment te poser des questions...

La seule chose sur laquelle je te rejoins, c'est que le politique dont je parlais l'avait certainement mauvaise car il s'était fait ejecter ! alors qu'il y était depuis l'Andem et l'Anaes.

En fait ses compétences médicales n'étaient pas remises en cause, puisque ce n'est rien moins que Chef du Service d'anesthesie-réa de l'Hopital Pompidou. Mais il a eu la mauvaise idée de vouloir faire de la politique dans l'opposition, et là tchao! et on nomme quelqu'un de plus rose. Ceci dit le pouvoir précédent faisait la meme chose de toute façon...

Plaquessiv2_vovj6l

ameli

07/12/2016 à 09:41

Un conseiller de Manuel Valls à Matignon pressenti pour la direction de l'ARS Bourgogne-Franche-Comté
Pierre Pribile, ingénieur en chef des mines, qui était conseiller au cabinet de l'ancien Premier ministre Manuel Valls, est pressenti pour la direction générale de l'agence régionale de santé (ARS) Bourgogne-Franche-Comté.

A noter que d'Harcourt, de l'ARS Alsace-Lorraine-Champagne-Ardennes, passera à Marseille.
... et que celui de Bourgogne le remplacera.
Ce ne sont que des rumeurs dont on attend la confirmation.

Je suppose que certains voient ces choix comme des pantouflages politiques. C'est faux ! Ces organismes sont très complexes, et leurs gestions sont rigoureuses. Ces chefs sont choisis par leurs rigorismes, ce ne sont pas des guignols et pas des marrants.
Quand on survole leurs parcours et leurs CV, on comprend vite. Ce ne sont pas des raisons politiques, mais du pragmatisme.

Avis personnel : je suis en pétard contre l'avis de Fillon qui souhaite (selon ses dires) remettre la politique au sein des ARS et des directions hospitalières. Il n'y a rien de pire, car la politique est hélas parfois malhonnête, et souvent populiste et incohérente sur le plan organisationnel et économique. Si on veut que le sanitaire fonctionne bien, il faut de la rigueur, et il faut savoir dire sèchement non aux fatras politiques.

Plaquessiv2_vovj6l

ameli

07/12/2016 à 09:53

http://www.assemblee-nationale.fr/14/ta/ta0851.asp

Le PLFSS 2017 article par article tel que voté par le Parlement
Le projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) pour 2017, définitivement adopté lundi par l'Assemblée nationale, avant intervention du Conseil constitutionnel, comprend désormais 109 articles (nouvelle numérotation).

X-ray-03_ngdbtr

cyber_quenottes

07/12/2016 à 10:08

bonjour

je t'ai demandé ton avis sur UN sujet

envoyé 2 MP

STP peux tu me répondre

OUI
NON
ZUT
AUTRE

merci

Plaquessiv2_vovj6l

ameli

07/12/2016 à 10:24

http://circulaires.legifrance.gouv.fr/pdf/2016/11/cir_41540.pdf

Accès aux soins urgents en moins de 30 minutes: un nouveau diagnostic demandé aux ARS (instruction)
Un nouveau diagnostic des moyens permettant d'accéder à des soins urgents en moins de 30 minutes est demandé aux agences régionales de santé (ARS), dans une instruction de la direction générale de l'offre de soins (DGOS) mise en ligne lundi.

Remarque : ce nouveau diagnostic consiste en un rectificatif de l'ancien, compte tenu des modifications faites.
J'ai assisté à certaines de ces réunions locales, avec les maires, les médecins, le SAMU, etc. Mettre les choses sur la table simplifie le tout, et surtout permet aux présents de prendre enfin conscience d'un problème qui pourrait être résolu.
Exemple simple : un hélico ne peut pas tout faire tout le temps, et surtout par mauvais temps : s'il y a un brouillard et ne sait pas où se poser, il perd du temps ! Une veille par un MCS (médecin correspondant du SAMU)(ex médecin des pompiers !?) est toujours nécessaire quand l'ambulance du SAMU met 1h pour arriver sur place. Faut du matos aussi. S'il y a du verglas ou de la neige, on perd du temps, donc faut déneiger les routes. Ce n'est jamais simple, mais des solutions existent quand on s'entraide. Parfois, une ambulance SAMU est envoyée en urgence et roule à fond la caisse... et est rappelée par radio 20 minutes après parce que le médecin MCS sur place a réglé le foutu problème (un mec bourré et ça passait pour un AVC !).
C'est le recrutement des MCS qui est un problème. Ce n'est pas l'aspect le plus rigolo de la médecine, les volontaires sont trop rares !

Minamoto_utlhoo

barbabapat

07/12/2016 à 10:42

ameli écrivait:
---------------
>
>
> Je suppose que certains voient ces choix comme des pantouflages politiques.
> C'est faux ! Ces organismes sont très complexes, et leurs gestions sont
> rigoureuses. Ces chefs sont choisis par leurs rigorismes, ce ne sont pas des
> guignols et pas des marrants.
> Quand on survole leurs parcours et leurs CV, on comprend vite. Ce ne sont pas
> des raisons politiques, mais du pragmatisme.
>
>
désolé, mais ce sont des politiques et pas des administratifs. Tu avais un article sur le recasage des chefs de cabinets en ces veille de déroutes ou ces personnes t’expliquaient qu'il avaient du mal à aller vers le privé tellement leur rôle est politique avant avant tout et que malgré leur CV à rallonge et leur connaissances pour influer sur les votes de lois, les boites du privé ne se bousculent pas pour les embaucher.

Entre la criirad et le CEA, tu avais une autorité publique qui s'appelait le SMSR. Elle était tellement indépendante que son directeur passe encore pour un con pour avoir suivis les instructions que lui avaient imposés les politiques.

Generique-fraisage_r2rxmm

lardonbis

07/12/2016 à 10:51

ameli écrivait:
---------------

des
> solutions existent quand on s'entraide.

j'en étais sur.
T'est une sorte de hippie de bureau en fait :)
T'a un djembé à coté de la corbeille c'est ça :))

Vw_campersurfvan_i8cpz8

enlaye

07/12/2016 à 11:02

pour ça qu'il est en pétard contre Fillon ?

Avatar_small

zolimome

07/12/2016 à 11:17

ne faites pas attention....juste un besoin naturel...

Generique-fraisage_r2rxmm

lardonbis

07/12/2016 à 11:30

enlaye écrivait:
----------------
> pour ça qu'il est en pétard contre Fillon ?

rhoooo

Hok-1b_hgd3rj

Hokusai

07/12/2016 à 11:49

ameli écrivait:
---------------
> (un mec
> bourré et ça passait pour un AVC !).
> C'est le recrutement des MCS qui est un problème. Ce n'est pas l'aspect le plus
> rigolo de la médecine, les volontaires sont trop rares !

Relis toi, les volontaires sont trop rares ?? T'as la réponse 2 lignes au dessus, qui va consacrer sa vie (et la risquer...) à des mecs bourrés ? Et en plus se faire agresser ?? Non merci...

http://www.ouest-france.fr/nord-pas-de-calais/nord/tourcoing-violente-agression-du-personnel-des-urgences-de-l-hopital-4566807

Avatar_small

loumi911

07/12/2016 à 12:09

Amélie, je sais que c'est la saison, mais tu nous prendrais pas pour des truffes ? Ces "éminents administratifs, spécialistes etc..." n'auraient aucune couleur politique !!!!" et ils déménageraient tous comme ça par hasard, à quelques mois d'une élection?

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

07/12/2016 à 12:24

Bah tout ceci n'est qu'une question de couleur politique. -)

https://www.dropbox.com/s/i2q3hcqf3uq2yft/Capture%20d%27%C3%A9cran%202016-12-07%2012.22.34.png?dl=0

En France on rame dans la joie et le bienvivrensemble. -)

--
En cas d'échec des négociations conventionnelles, seriez-vous prêt à suivre la promotion d'un déconventionnement massif de la profession par les syndicats représentatifs ? OUI - NON
Participez, anonymement, sur https://goo.gl/forms/nAO0htnsVmxotjYm1

Avatar_small

zolimome

07/12/2016 à 13:40

je nettoie pas hein ?....

Minamoto_utlhoo

barbabapat

07/12/2016 à 14:57

http://www.egora.fr/sante-societe/politique/217420-scandale-apres-le-recasage-dun-proche-de-touraine-linstitut-gustave-r

"..........

Marisol Touraine a déjà fait rédiger l'arrêté ministériel de la nomination de Frédéric Vanier, un membre de son cabinet en tant que directeur général adjoint de l'Institut de lutte contre le cancer Gustave-Roussy.

Scandale à l'Institut Gustave-Roussy (IGR) de Villejuif (Val-de-Marne) depuis que la ministre de la Santé, Marisol Touraine, a décidé de nommer à sa direction un conseiller de son cabinet, Frédéric Varnier, ex-inspecteur des finances. Et ce, contre l'avis du patron de l'IGR, le professeur Alexander Eggermont, rapporte Le Parisien.


"La ministre a fait savoir qu'elle avait un candidat."

Marisol Touraine a donc demandé au préfet de région, qui préside le conseil d'administration de l'institut, de convoquer un conseil extraordinaire le 14 décembre. A l'ordre du jour : "Nomination de Frédéric Varnier en tant que directeur général adjoint de Gustave-Roussy." Il devrait remplacer à ce poste Charles Guépratte, opportunément muté en août dernier à la direction du CHU de Nice, ajoute Le Parisien.

"Aussitôt, rapporte un proche du dossier, la ministre a fait savoir qu'elle avait un candidat." Le professeur Eggermont a, lui, plaidé en faveur de Cédric Arcos, directeur d'hôpital et délégué général adjoint de la Fédération hospitalière de France. Mais Marisol Touraine avait déjà fait rédiger l'arrêté ministériel nommant Frédéric Varnier directeur général adjoint.

Si ce genre de nomination se fait bien par un arrêté du ministre, l'usage veut que le directeur de l'IGR choisisse généralement lui-même ses adjoints. L'ingérence de Marisol Touraine dans cette affaire ne manque de soulever l'indignation au sein de l'établissement.


"Mais que vient faire la ministre dans cette affaire ! "

"Mais que vient faire la ministre dans cette affaire ! C'est ahurissant s'agissant d'un établissement privé, s'emporte Jean-Pierre Davant, administrateur civil de l'IGR et ancien président de la Mutualité française. Comment imaginer que le directeur ne choisisse pas son adjoint, alors qu'ils doivent former un tandem parfait ?" Un point de vue partagé par Ellen Benhamou, présidente de la commission médicale d'établissement (CME). "Il y a dix jours, révèle-t-elle, la CME a soutenu le choix du professeur Eggermont. C'est important pour l'IGR que sa direction soit soudée."

Pour sa défense, le ministère de la Santé explique que c'est le ministre qui nomme le directeur général adjoint de l'IGR, après avis (consultatif) du conseil d'administration, et soutient que "Frédéric Varnier faisait partie des candidats présélectionnés par le directeur général de l'IGR". Une version fermement contestée dans l'établissement concerné.

......."

Generique-fraisage_r2rxmm

lardonbis

07/12/2016 à 15:05

"j'ai eu un chat qui à eu un sarcome" + "ma femme est journaliste a antenne 2" + " j'ai rien trouvé de cool après l'ENA " = pouf à moi le poste!!

c'est un expert on te dis.

te

Plaquessiv2_vovj6l

ameli

07/12/2016 à 15:05

moritooth écrivait:
-------------------
> Comment une Autorité "PUBLIQUE" peut-elle etre "INDEPENDANTE" ?

http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=SEVE_052_0021&WT.mc_id=SEVE_052

Un article très intéressant sur ce sujet. Il y a une indépendance vis à vis du pouvoir politique mais une énorme influence sur le monde politique.
"La société savante regroupant les sachants, ceux qui apportent et diffusent les innovations, se trouve confrontée à deux nouveaux partenaires : la gestion collective de la médecine et l’intrusion du commerce industriel. La société savante est placée à la charnière entre l’aide aux choix politiques et la participation au développement de l’innovation."
Tout cet article (que j'aimerais copier intégralement) aborde ces sujets, en particulier cette indépendance. Il montre aussi la difficulté de cette vision de la science émise par ces savants : l'indépendance ne fait pas forcément plaisir à tout le monde. La HAS a des ennemis. Tant mieux si elle en a.

Quand en plus le président de son
> comité d'indépendance est un conseiller d'état nommé !

Est-ce une dévalorisation du Conseil d'Etat ? Il faut nommer, mais je préfère que celui qui nomme soit connu plutôt qu'une élection populaire du président de cette agence : on est dans la science, pas dans Gala ou Closer. Je préfère éviter Balkany ou un guignol, et veux un savant très savant. Celui qui nomme à de telles fonctions a un pouvoir et des contraintes : il n'a pas le droit de nommer un con à une telle fonction car ça va lui retomber dessus ! Donc, il selectionne un savant. Le reste, c'est pour la parade. Tel savant, ou tel autre savant, je m'en tamponne, l'essentiel est qu'il soit un savant intègre.

Minamoto_utlhoo

barbabapat

07/12/2016 à 15:31

La Has est en rien une société savante.

Une société savante est issue des professionnels qui s'organisent eux même, pas d'un pouvoir politique qui nomme des personnes qui comme pour la Has, n'ont souvent aucune légitimité scientifique derrière elles.

Plaquessiv2_vovj6l

ameli

07/12/2016 à 15:38

Hokusai écrivait:
-----------------
> Relis toi, les volontaires sont trop rares ?? T'as la réponse 2 lignes au
> dessus, qui va consacrer sa vie (et la risquer...) à des mecs bourrés ? Et en
> plus se faire agresser ?? Non merci...

ARtIClE 9 (artiCLE r.4127-9 Du CSP)
tout médecin qui se trouve en présence d’un malade ou d’un blessé en péril ou, informé qu’un malade ou un blessé est en péril, doit lui porter assistance ou s’assurer qu’il reçoit les soins nécessaires.

On fait le métier ou on en choisit un autre.
Quand on est nombriliste, on peut faire décorateur de nombrils.

Plaquessiv2_vovj6l

ameli

07/12/2016 à 16:05

barbabapat écrivait:
--------------------
> La Has est en rien une société savante.
> Une société savante est issue des professionnels qui s'organisent eux même, pas
> d'un pouvoir politique qui nomme des personnes qui comme pour la Has, n'ont
> souvent aucune légitimité scientifique derrière elles.

"Mais comme le dit le Conseil d’État, le gouvernement perd une partie de son pouvoir au travers des autorités indépendantes et… des sociétés savantes."
"L’expertise scientifique sans conflit d’intérêts, la concertation de toutes les parties et la transparence des évaluations rendues publiques avant la décision des pouvoirs publics apportent de la crédibilité. Entendons l’adjectif indépendant comme l’adjectif crédible. Plus l’autorité est indépendante, plus elle est crédible. Plus elle est crédible en raison de son expertise réellement scientifique, concertée et transparente, plus la décision est acceptée."
L'HAS est décrite dans le paragraphe 10. Tous les rapports de l'HAS sont publics et lisibles sur le net, et aucun n'est contesté par d'autres savants : transparence et évaluation. Dit autrement, c'est une société savante qui est devenue une autorité indépendante. Cette société-autorité peut se tromper, mais n'a pas le droit de se tromper car elle a un pouvoir sur le politique, ce qui serait très mal vécu !

Comme on est entre nous, tes mots "légitimité scientifique" m'ont fait bisquer... parce qu'ils m'ont rappelé un truc lu récemment. C'est du Bourdieu ! Quoi, tu lis du Bourdieu ? Faut que tu te soignes. D'accord, c'est beau, mais on n'y comprend rien.
Tiens, je te l'ai retrouvé. Un conseil, reste calme, t'énerve pas, et tu ferais mieux de boire un vin chaud, ça marche aussi.
http://www.persee.fr/doc/arss_0335-5322_1976_num_2_2_3454

Blue_eye_thumb_l2dgub

bill

07/12/2016 à 16:08

ameli écrivait:
---------------

> Je suppose que certains voient ces choix comme des pantouflages politiques.
> C'est faux !

>
> Avis personnel : je suis en pétard contre l'avis de Fillon qui souhaite (selon
> ses dires) remettre la politique au sein des ARS et des directions
> hospitalières.

Ca fait un moment qu'on a compris : Valls ou Touraine nomment que des super professionnels compétents et apolitiques, Fillon ce seront des méchants libéraux politisés, ceux qui mangent des petits enfants.

Tu te décrédibilises mon cher ameli...

Minamoto_utlhoo

barbabapat

07/12/2016 à 16:31

ameli écrivait:
---------------
>
>
> "Mais comme le dit le Conseil d’État, le gouvernement perd une partie de son
> pouvoir au travers des autorités indépendantes et… des sociétés savantes."
> "L’expertise scientifique sans conflit d’intérêts, la concertation de toutes les
> parties et la transparence des évaluations rendues publiques avant la décision
> des pouvoirs publics apportent de la crédibilité.

Pour perdre totalement son pouvoir, il faudrait qu'elles soient indépendantes sur les nominations et sur les budgets. C'est bien pour cela qu'il se pose la question de l’efficacité de nombre d'institutions "indépendantes" chaque année au niveau de la cour des comptes.

Le mot interessant, c'est crédibilité. Comme le SMSR, il fallait un con pour rendre crédible au yeux du public l’arrêt du nuage de Tchernobyl aux frontières de la France.

Avatar_small

zolimome

07/12/2016 à 16:36

bin non, je nettoie pas....