La cnsd contre attaque

Forum associé : Exercice professionnel

Images-1_qtgoxf

ciwil

20/05/2010 à 00:29

d'abord si t'as 29 chicots, c'est toi qui fais exploser le budget ! :)
les soins dentaires ne constituent pas un poste de dépense important pour les familles françaises.
et comme il est in-con-ce-va-ble politiquement de remettre en question la sécu (ce qui s'apparenterait à un matricide), et que celle ci ne veut pas agrandir son trou avec celui de la bouche de ses protégés, et ben on tourne en rond, on tourne en rond, merde... on tourne en rond.

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

20/05/2010 à 00:45

Faudrait en toucher un mot aux mutuelles car leurs cotisations est directement proportionnelle au remboursement de ce "petit budjet".

Casque_beotien_a3jo39

beotien

20/05/2010 à 00:50

chicot29 écrivait:
------------------
> Faudrait en toucher un mot aux mutuelles car leurs cotisations est directement
> proportionnelle au remboursement de ce "petit budjet".

tu as raison il ne faut pas melanger la secu et les mutuelles
car effectivement la çà tourne en rond

Cuisinier_quocuj

jeff2

20/05/2010 à 00:52

si tu fouilles un peu sur le net, tu verras que certaines assurances/mutuelles étrangères européennes, qui t'assurent au premier euro, sont beaucoup moins cher que tes cotisations AM totales et te remboursent nettement plus et ces assurances font du profit
maintenant,le monopole de la sécu est tombé depuis longtemps, mais nous sommes tous attachés aux valeurs sociales de notre douce France

Avatar_small

dedent

20/05/2010 à 14:11

Nous aurions tort de croire que l'on tourne en rond car des voies nouvelles sont soit en exploration soit en cours d'installation.D'abord les préfets des ARS viennent de prendre leur place et ils ont toute latitude pour agir sur le public, le privé, le libéral .
La priorité aujourd'hui,vous l'entendez à longueur de journée,cela est de réduire le déficit public, la ss participant à ce déficit.
A terme et depuis longtemps, il est prévu de revoir ce qui est essentiel en matière santé et soins afin de sortir le reste du champ dela ss.

Cela représente une petite révolution car l'état doit s'assurer que tout le monde est couvert en matière d'assurance santé ce qui n'est pas le cas pour 5 % des français, laisser le temps aux groupes d'assurances ou mutuelles de s'organiser (seuls 7 à 9 groupes constituant des réseaux sont attendus pour une histoire de taille:10 millions d'adhérants étant une taille critique en économie)et bien sûr ouvrir le marché réservé à la ss à la concurrence pour être enfin en accord avec la loi européenne.La cmu étant financée par la csg.

Et nous, eh bien, il faut être naïf pour croire que nous allons conserver les rênes de notre profession sachant combien nous sommes fragmentés dans nos unités de production d'actes et dans nos représentations.
Le responsable des CD au ministère de la santé disait dans un forum organisé par L'ID ,il y a 3 ans que dans 10 ans , nous serions à peine 60% propiétaires de notre activité.

C 'est dommage que nous soyons des petits chefs d'entreprises aussi peu avertis.

Un exemple:
les biologistes sont sortis récemment du champ des SEL donc les plus ambitieux ou dynamiques voyant leur sphère s'ouvrir à n'importe quel investisseur , se regroupent à tout va et dans tous les cas avec une diminution du paiement des actes de 4% par an sur 4 ans.
A leur dernière rencontre avec le responsable des biologistes au ministère de la santé, devant leur inquiétude sur l'état de leurs entreprises, ce responsable leur a répondu qu'à terme , ils ne seraient plus propriétaires de leur activité car c'est la ss et les assurances les payeurs mais qu'ils conserveraient un salaire tenant compte de leurs qualités.

Boneym_nf4qsi

Patatrasse

20/05/2010 à 15:05

Message très intéressant Dedent ,qui si cela s'avérait exact ne ferait qu'accentuer nos conditions d'exercice déjà "délicates".

--
" Si vous ne vous faîtes pas payer ce que vous valez, vous finirez par valoir ce que l'on vous paye!"   

FSDL What Else?

Avatar_small

dentalproject

20/05/2010 à 15:07

Tout à fait d'accord avec dedent.

Avatar_small

dentalproject

20/05/2010 à 15:15

Par contre, on a pas fini de ramasser du coton car si on devient "salarié" des mutuelles qui d'un côté veulent nous faire baisser nos tarifs et d'un autre va nous demander d'être rentable et de faire du chiffre il va y avoir des problèmes.
Problèmes démographiques on va avoir du boulot +++
Problèmes de qualités +++
Problèmes de responsabilités.
Et en cas de grosses fautes pourront-ils nous virer de nos cabinets que l'on aura payé nous-mêmes ?
Par contre avantage du salariat si on a mal au petit doigt on pourra profiter de nos cotisations maladies sans avoir à attendre 3 mois.

Avatar_small

dedent

20/05/2010 à 23:56

Mais,..........si nous voulions, nous pourrions infléchir le cours des choses car avec notre petit nombre ,il serait logique de croire qu'il est plus facile de s'entendre pour réagir et assurer notre survie en tant que chef d'entreprise.
Nous nous croyons tellement forts chacun dans nos cabinets:notre culture de l'individualisme nous sera fatale
et par ailleurs ,nous pouvons constater que d'emblée, de nombreux jeunes praticiens abdiquent et se jettent dans les bras des gestionnaires externes(voir sur eugénol les forums sur les revenus et les créations de centres de soins)

Dentalproject,notre exercice en centre va évoluer avec plus de délégation de tâches,de prévention(le jour où les patients seront confinés dans un réseau de soins,ils seront obligés d'aller à des RDV réguliers).Les assureurs prenant les choses en mains, nous irons plutôt vers un système à l'allemande où chaque acte est évalué pour une rentabilité satisfaisante pour le centre de soins et l'assureur.

j'ai un autre exemple qui montre bien la désapropriation facile par le capital des outils des médicaux:

Dans mon coin , un investisseur (nominatif pour le nom mais d'où viennent les fonds) a racheté 5 cliniques localement devenant le second prestataire en CA après l'hopital .
Dans un premier temps, il a demandé aux chirurgiens d'acheter des parts des cliniques où ils exerçaient en bon investisseur pour allèger son investissement et bloquer les professionnels sur place.
Après quelques travaux et certainement analyse de l'évolution des enjeux stratégiques de la santé à venir(nouveaux ARS ou préfets de santé ), cet investisseur a poussé les praticiens à lui revendre leurs parts sociales des cliniques pour mieux définir des pôles d'activité sans attendre l'adhésion des praticiens.L'objectif est d'avoir dans plusieurs domaines une longueur d'avance dans la quantité d'actes produits par spécialité afin d'obtenir la primauté de ces services sur ceux de l'hopital sachant que les ARS obligeront aux regroupements.
Aujourd'hui, un grand centre de radiologie appartenant à 20 radiologues habite dans l'une des cliniques en tant que locataire.Notre bon investisseur demande le départ de cette SCP afin de récupérer les locaux pour monter son propre centre de radiologie sachant que ce centre travaille à 90% avec cette clinique.
Nous, les problèmes sont à venir mais pour les radiologues ,ils sont là avec en plus une baisse tarifaire programmée.

Quand le CNO se félicite que la suppression des SEL, sous pression européenne, pour les biologistes n'a pas concerné les CD, je suis surpris par cette attitude de notre Ordre qui s'est bien "gardé" d'aider à la création des SEL chez les CD.
Par ailleurs,Le CNO pourrait faire preuve de lucidité et prévenir les CD que si on supprime pour des médicaux ,cela ne va pas tarder pour les autres.

Je sais bien que la profession est constituée majoritairement de gens de plus de 50 ans et que nos représentants à L'Ordre sont encore plus vieux ,fatigués et repus mais comment n'est pas venue l'envie de "croisade" ?
Peut-être savons-nous que notre temps est mort et qu'il vaut mieux commencer le deuil à coups de force ripailles.

Bonsoir et merci pour ceux qui ont lu(Pat...

Modo_rkpw3z

cyberquenottes

23/05/2010 à 17:37

bagheerra écrivait:
-------------------
il me semble que l'on peut faire une exception avec les protocoles négociés NATIONALEMENT. Ils sont toujours critiquables, mais ils rendent service aux patients et nous gardons notre indépendance.
========================================================
parce que tu crois que c'est grace a nous que les patients sont mieux remboursés ? NON ils le sont parce que leur mutuelle gagne des sous et peut leur en redonner sous forme de remboursements

dis moi OU se trouve NOTRE place dans LEURS contrats et LEURS remboursements

ce n'est pas NOTRE place ni NOTRE probleme

qu'ils fassent ce qu'ils veulent avec leurs cotisations et leurs remboursements

nous n'avons pas a nous impliquer la dedans
==========================================================

Cela dit, je fais toujours la grimace quand je récupère un patient MGEN qui vient me voir uniquement parce que je suis "conventionné". Pour moi, c'est une très mauvaise raison, si c'est la seule, pour choisir son dentiste.

=========================================================
tu fais la grimace ? faut pas qu'on te plaigne non plus ???
et ton voisin d'a coté chez qui ces mêmes patients ont claqué la porte , tu lui fais un sourire quand tu le croises en ville ????

je te dis pas ce que j'en pense , tu devines

--
LA PETITION anti protocole MFP se trouve ICI :

http://tiny.cc/InhAX

!!!!!!! vous êtes 158 a avoir signé !!!!!!!

que vous signiez ou pas c'est mort de toutes façons

et bientôt on va faire un enterrement de 1ère classe
aux différents protocoles mutualistes

hé hé hé