rachat patientele ortho

Forum associé : Orthopédie dento-faciale

Avatar_small

alouette

14/11/2009 à 12:19

Bonjour,

Je termine le cecsmo cette année et on me propose de racheter un cabinet d'ortho dans une petite ville avec un bon potentiel.

Le point positif: nous souhaiterions racheter tout cela à 2 pour travailler chacune à mi temps. Ce n'est pas une grosse structure donc ce serait possible. L'ancien ortho est un ami de mes parents(copain de promo) et j'ai une totale confiance en lui.

Le point négatif: franchement le local est vieillot et pas du tout accessible aux personnes handicapées (1 etage pas ascenseur etc..). Beaucoup de choses sont à refaire (sté, informatique et radio)

L'ortho souhaiterait nous vendre s patientele, mais sur quelle base devons nous negocier? Est ce que ça comprend le matos? Parce que je crois que ce n'est pas passable en frais pro. Et si nous devons faire un gros chèque juste pour un numero de telephone et d'éventuelles récidives, ce n'est peut être pas le bon plan. Surtout s'il faut déménager dans un autre local avec quasi autant de frais qu'une création...

Je suis paumée....quelqu'un peut me donner son avis?

D'avance merci!

Images-1_qtgoxf

ciwil

14/11/2009 à 12:46

si ce n'était l'ami de tes parents, achèterais-tu son cabinet ?

Plastikman017.jpg_thumb_gwxfth

vitalic

14/11/2009 à 13:16

alouette écrivait:
------------------
> Bonjour,

Bonjour aussi

(tu veux te faire plumer ?)

Avatar_small

poilde

14/11/2009 à 14:46

Je ne sais pas dans quelle région tu exerces, mais chez nous, il manque cruellement d'ortho.
Tu va acheter une patientèle qui pour le praticien actuel est invendable. Donc il est préférable de préparer une installation correcte et aux normes (accès handicapés, Radio etc...)Les patients suivront sans problèmes.
Dommage pour l'ancien même si c'est l'ami de tes parents, mais je pense qu'il a dû faire sa pelote et tant qu'ortho.

Avatar_small

calou340

14/11/2009 à 17:39

Salut miss
je suis ortho et voila mon avis: une patientelle se revend entre 30% et 50% du chiffre d'affaire des 3 dernieres annees, en fonction du cabinet et de son potentiel
toutefois il est vrai que si tu es dans une region ou l'on manque d'ortho, c'est encore plus negociable car en effet tu pourrais tres bien t'installer a coté et bien marcher. cependant, si vous voulez fonctionner à 2 , il est plus judicieux de fonctionner avec une patientelle toute faite. en revanche, laisse tomber le local, laisse tomber le fait qu'il soit un ami de tes parents et negocie a fond!

Avatar_small

EloD

17/11/2009 à 11:56

alouette écrivait:
------------------
> Bonjour,
>
> Je termine le cecsmo...

> Et si nous devons faire un gros chèque juste pour un
> numero de telephone et d'éventuelles récidives, ce n'est > peut être pas le bon plan ...

...il devrait y avoir un module confraternité au Cecsmo.

Actuellement, quand il parle de « confrère », le cecsmiste pense « tiroir-caisse ».

Alors pensez donc! Aller racheter un cabinet alors qu'en s'installant en face, on aura tout benef!

Choixpeau_y0ozxh

Le Choixpeau magique

17/11/2009 à 13:08

EloD écrivait:
--------------
> Alors pensez donc! Aller racheter un cabinet alors qu'en s'installant en face,
> on aura tout benef!
>

Salut EloD, est-ce que tu penses que pour un praticien qui s'installe, le rachat d'un cabinet est destiné à :
- a) faire un cadeau de départ à la retraite confraternel à un praticien
- b) en tirer un avantage par le départ beaucoup plus rapide de l'activité, la récupération d'un cabinet déjà fonctionnel, et des économies par rapport à une création.

Si b) n'est pas possible, la choix de a) paraît peu judicieux, et on peut alors comprendre que le praticien préfère s'installer en face (ce qui n'est pas aussi facile que tu le laisses entendre).

La confraternité vient trouver sa place dans la transmission d'un cabinet (et des patients !), pas dans les termes du marché où chacun doit trouver son compte...

Avatar_small

EloD

18/11/2009 à 10:46

Le Choixpeau magique écrivait:
------------------------------

>
> La confraternité vient trouver sa place dans la transmission d'un cabinet (et
> des patients !), pas dans les termes du marché où chacun doit trouver son
> compte...

Tout à fait d’accord, mais ce sont les termes et le ton employés

" Et si nous devons faire un gros chèque juste pour un numero de telephone et d'éventuelles récidives "

qui me font vomir...dsl, ça ne se contrôle pas.

Canard_jaune_zybnsj

Mmmm

19/11/2009 à 09:45

Pour avoir travailler en centre en remplaçant certains praticens qui n'étaient plus là, je me suis promise de ne jamais reprendre un cabinet si l'ancien prat ne finissait pas ses cas lui même ( non pas que je travaille forcément mieux que lui, mais c'est toujours compliqué de gérer des cas que tu n'as pas commencés), et tu entends toujours les patients te dire, Dr truc ne nous a pas dit ça, ne faisait pas ça....sans parler des retours quelques années plus tard ( et j'en ai évidemment aussi !!!), alors si en plus il faut payer un gros chèque en plus, je comprends l'hésitation.
Et ce sans comparer ton niveau de travail ou d'excellence et celui de l'ancien prat, je crois pas que c'est ce qu'à voulu dire l'auteur de ce post...moi je ne l'ai pas compris comme ça...il n'en reste que c'est une grosse installation et qu'il bien d'envisager toutes les solutions!
Bon courage!!

Avatar_small

alouette

19/11/2009 à 11:30

Bonjour,

Merci de vos réponses....et je ne comprends pas la réaction d'EloD: il est normal que je me pose des questions quand à la pertinence d'un rachat de patientèle à 50% du CA. Ce doit être un malentendu, désolé de t'avoir fait vomir mais je pense que mes propose ont été mal interprétés.

Je souhaitais savoir ce qui était proposé en général et où mon offre se situait (en fait nous rachèterions chacune 25% du CA).

Je trouve que ça fait cher pour un cabinet qui n'est pas informatisé et sans stérilisation aux normes.

Je ne mets absolument pas en doute ni la compétence, ni l'honneté du praticien en question qui je le rappelle est un ami de la famille (et même quasi membre del afamille puisque parrain de mon frère). Mais je ne dois pas foncer tête baissée dans un projet pour cette seule raison....

Avatar_small

flyer69

20/11/2009 à 10:51

je trouve toujours ça assez compliqué de mélanger le professionnel avec les proches. Comme il t'a été demandé plus haut: que ferais-tu si ce n'était pas quelqu'un de ton entourage qui vendait son cab?
et si il est aussi honnête que ça, 50% me paraît un peu abusé...

Avatar_small

alouette

27/11/2009 à 23:07

Si ce n'était pas un de mes proches, je me serais arrêtee à la seule vue du cabinet, c'est sur...mais c'est peut etre une erreur.
Et apparemment 50% du CA c'est assez cher car il y a beaucoup de travaux à prévoir.
Bon je crois que je vais essayer de négocier, on verra bien. Ce n'est pas facile.
Merci de vos conseils!

Avatar_small

Phil Amant

28/11/2009 à 09:50

Si c'est un de tes proches, la proximité est dans les deux sens. Si tu fais un effort pour lui parce qu'il ne trouve personne pour reprendre son cabinet, il ne doit pas, lui, être trop gourmand.
Et avant de t'engager, pourquoi ne passerais-tu pas deux ou trois jours à son cabinet pendant qu'il travaille pour voir les cas en cours, ceux qui sont bons comme ceux qui peuvent lui poser problème.. et que tu récupèrerais avec ton associée ?

Phil.

Avatar_small

ptitbreiz

28/11/2009 à 15:17

c'est vieillot, 50% du CA, tu t'installe en face à neuf, comme il ne trouvera personne en rural, les patients traverserons la rue, et en plus tu pourras tout amortir.

Coyote_hfbg68

coyote32

01/12/2009 à 17:14

bonjour
juste un petit point a réfléchir

si c'est un bon cabinet qui fonctionne correctement, en gros il a un ca de 360000€ 50 % c'est 180000 soit 90000 € pour chaque associé, il me semble que l'on peut arriver a faire une très bonne création quand on débute avec vraiment bcp moins et si il y a de la demande c'est parfait, et puis au début de l'activité il n'y a pratiquement pas de charge.
moi je réfléchirais a deux voir trois fois
--
un bip bip à tous