Métier de Merde (Ter)

Forum associé : Exercice professionnel

Marque_a3_t2yegl

Marc Apap

08/10/2009 à 00:20

Après les souffrances psychologiques (la crise des 10 ans, les patients qui nous bouffent la santé) que dire des douleurs physiques ?
Partout dans le monde, près de 65% des dentistes souffrent ou ont souffert au moins une fois dans leur vie de mal de dos, cou, épaules.... C'est en tous cas ce que disent les statistiques.
Vu le nombre de ceux qui fréquentent eugenol, il doit bien y en avoir quelques uns dans ce cas;
Est-ce que ça vous préoccupe, ou bien c'est un sujet sans intérêt pour vous ?

Avatar_small

SIRE

08/10/2009 à 00:23

Oui mais pourquoi métier de merde ???
Moi j'ai mal au dos mais je l'adore mon mêtier.

Zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz_nrhcbl

Sid

08/10/2009 à 00:47

Marc Apap écrivait:
-------------------
>
> Partout dans le monde, près de 65% des dentistes souffrent ou ont souffert au
> moins une fois dans leur vie de mal de dos, cou, épaules.... C'est en tous cas
> ce que disent les statistiques.

Et les statistiques, elles nous disent quoi pour la population générale?
Pour avoir moins mal au dos, pas de chir (principes d'ergonomie peu applicables) et être rentable (on travaille moins).

Avatar_small

zuka

08/10/2009 à 01:23

Malgré une position de travail a-traumatique, que je connais pour avoir assisté à des communications sur l’ergonomie.
Malgré les articles où le monsieur sur la photo t’explique qu’avec les jambes à 97,32°, les instruments rotatifs à 36,13 cm de sa hanche droite et la tête de son patient incliné de 13° en arrière et de 24,3°, les jambes de son assistante intercalées entre les siennes (sans les toucher) et les instruments qui tombent dans la main avant même qu’on ai le temps de bouger. L’extraction de la 26 est sans douleur ( pour toi, par pour le patient parce que pendant que tu as pensé à tout ça, tu as oublié de poser ton anesthésie)

Quand je veux vraiment voir dans la bouche du patient, je me penche sur le coté, pour prendre quelques chose dans le tiroir derrière moi, je tourne les épaules et me « vrille » le rachis, et dans le feu de l’action ,j’oublie de baisser cette tablette qui m’oblige à lever le bras pour aller chercher les instruments posés dessus, ou de baisser de quelques cm le fauteuil pour me soulager les épaules.

Alors oui les douleurs physiques me préoccupent, surtout lorsqu’elles viennent dire bonjour lorsque le dernier patient ferme la porte du cabinet. ( Avant on a pas eu le temps d’y penser.)
Le problème c’est qu’elles viennent de plus en plus souvent.

Avatar_small

plouf

08/10/2009 à 10:00

zuka écrivait:
--------------

> Alors oui les douleurs physiques me préoccupent, surtout lorsqu’elles viennent
> dire bonjour lorsque le dernier patient ferme la porte du cabinet. ( Avant on a
> pas eu le temps d’y penser.)
> Le problème c’est qu’elles viennent de plus en plus souvent.

Supprime le dernier patient, tu supprimeras les douleurs.

Avatar_small

zuka

08/10/2009 à 10:15

plouf écrivait:
---------------

>
> Supprime le dernier patient, tu supprimeras les douleurs.

je commence ce soir.

Image21_nntwmx

athos

08/10/2009 à 10:47

héhé...le marc y veut nous embarquer dans ses trucs d'ergonome, d'organisation de la gestuelle, des équipements, des loupes, des postures et tout et tout....

et c'est d'un ch.... ces trucs là, faudrait se surveiller en permanence et s'admirer le nombril dans l'effort...c'est tres tres ch.....

mais on ne se rend compte qu'au bout de....trop de temps en fait, que c'est encore plus important que ch...

comme la nature humaine fait qu'on ne réagit toujours que trop tard, on commence par manger de la pharmacopée, c'est facile, vite fait, au début c'est efficace, mais ça revient toujours,on tient quelques années comme ça, quand ça devient invalidant on passe aux manip diverses et variées, vieilles recettes et derniers trucs a la mode qui trotte, puis la pharmacie devient plus agressive, elle fait voyager parfois et on commence a aimer ça, mais les nuits blanchissent avec ces douleurs qui réveillent a chaque heure, réclamant pour calmer quelques pas dans le jardin et quelques clopes, pour redormir un peu et se reveiller le matin épuisé... vient le corset, , les interventions , les immobilisations, qui durent, qui durent...
sur les films qui passent on se voit bouger diminué, comme vieilli, c'est déprimant, on se sent fragile, les copains coulent le béton tout seuls, prennent les brouettes des mains et montent les charpentes entre eux, alors...on passe les cannates et les casse-croutes, on fait gaffe, on s'emm....

Au fauteuil malgré tout faut se dévouer, chercher ce foutu canal de fichue molaire, faudrait quand même se pencher un peu...argh... même ça... comment qu'y font les autres...j'aurait dû me contraindre avant...

Marque_a3_t2yegl

Marc Apap

08/10/2009 à 11:08

Oui, ça paraît plus chiant d'apprendre à travailler sans se pencher que de poser des implants.
C'est bien là tout le problème.
Des idées pour rendre attrayant l'enseignement de l'ergonomie ?

Image21_nntwmx

athos

08/10/2009 à 11:20

pffff...pourtant certains prof y apportaient une grande attention, donnaient de bons conseils, expliquaient l'importance du truc...mais pfff...ça s'entend avec l'âge qu'on a ce genre de choses, j'avais garder l'âge con surement (mais je n'étais pas le seul), si ça n'a pas conséquence sue les exam....bof...un sourire suffit.

Ces bons conseils s'apparentent à du paternalisme en fait, pour des étudiants en pleine santé et se croyant éternels et indestructibles, ça portent pas loin, c'est pourtant l'âge ou on doit commencer...

perso, je pense que sans conséquences sur la validation de l'enseignement général, ces enseignements restent généralement lettre morte, une discipline dédiée et imposée, validée et sanctionnée me parait la seule possibilité pour avoir une début d'efficacité.

Image21_nntwmx

athos

08/10/2009 à 11:23

pardon, je répond a coté

attrayant? utopie je crois. C'est une discipline (dans le sens éducation), elle s'impose plus qu'elle ne se désire en général.

les bienfaits sont invisibles au début

Avatar_small

Estrée

08/10/2009 à 11:36

L'ergonomie c'est bien mais faire du sport est indispensable.

Musculation du dos, du tronc, de la ceinture scapulaire et des bras. La fatigue vient moins vite.

Image21_nntwmx

athos

08/10/2009 à 11:45

ça n'évitera pas cependant

Marque_a3_t2yegl

Marc Apap

08/10/2009 à 11:53

D'accord avec les deux : du sport et apprendre à bien se tenir.
En réalité, quand on sait, bien se tenir est un plaisir, pas une contrainte.

Image21_nntwmx

athos

08/10/2009 à 12:19

oui mais: savoir c'est d'abord apprendre

l'urgence d'apprendre quand on est étudiant (donc à l'age ou tout va se jouer) c'est la validation d'enseignement, pour ça on sacrifie le reste.

sur une population d'étudiants tu en trouveras très peu qui privilégieront ce plaisir dont tu parles.

Ensuite la vie active, si angoissante aux débuts, là encore l'urgence sera ailleurs, en bouche d'abord, on sacrifie le reste.

sur une population de "débutants" tu en trouveras peu, tit peu plus peut-être, qui chercheront ce plaisir.

Enfin, ensuite, heu...bin ça fait déjà bien tard...

Marque_a3_t2yegl

Marc Apap

08/10/2009 à 12:37

Je suis d'accord avec ce que tu dis. Les dentistes ne sont pas plus malins que la population générale, qui attend d'avoir mal au dents pour consulter.
Si je te dis : meilleure productivité, travail serein, détente physique et mentale, est-ce que ça te parle, ou bien tu crois que c'est du pipeau ?

Image21_nntwmx

athos

08/10/2009 à 13:05

bin, je pensais que tu avais compris, tu prêches un converti.

mais converti tardif, c'est le noeud du problème.

Plaquessiv2_vovj6l

ameli

08/10/2009 à 13:32

Marc Apap écrivait:
-------------------
> Si je te dis : meilleure productivité, travail serein, détente physique et
> mentale, est-ce que ça te parle, ou bien tu crois que c'est du pipeau ?

C'est là que le bât blesse.
Il n'y a qu'à voir les assistances clairsemées lors des conférences sur l'ergonomie pour comprendre que le sujet est accessoire tant qu'on n'a pas de soucis.
Et souvent ces soucis sont attribués à la fatalité ou à l'âge, et le lien avec l'ergonomie n'est pas fait.

A mon sens, il est indispensable de lier les éventuels enseignements en ergonomie avec les enseignements en organisation. L'ergonomie devient attrayante si elle devient une sous-catégorie du coaching. S'il faut en passer par là...

Exemple : un bon fauteuil est un fauteuil ergonomique. Sa fiabilité défaillante n'est qu'une gène ponctuelle irritante mais peu onéreuse, si on la compare avec 8 jours d'arrêt de travail par an pour mal de dos.
Or, que voit-on ? les praticiens choisissent souvent de préférence un caterpillar capitonné, et non une gazelle.
Pourtant, une gazelle, si on la bichonne une fois par an en lui examinant les rotules, ne tombe pas davantage en panne qu'un bulldozer, et revient moins cher.

Image21_nntwmx

athos

08/10/2009 à 13:53

moais....

j'ai travaillé pendant 10 ans a mes débuts, j'ai même démarré avec et donc avant mes prob, avec le spaceline de morita, que tu connais bien marc, et dont tu admettras qu'il est assez bien conçu de ce point de vue

ça n'a pas changé grand chose.rien même donc.

l'outil n'est qu'un outil, il ne compensera jamais le manque de connaissance ET de lucidité de l'utilisateur.

C'est au niveau de l'enseignement que cela s'impose, la discipline s'impose et ne se désire pas, les bases s'apprennent des le départ, après les corrections sont contraignantes, comme une frustration et n'ont rien d'attrayant.

Avatar_small

dentalproject

08/10/2009 à 13:59

J'ai mal au dos tout les matins (donc jamais de grasse mat'): ergonomie ou intoxication au mercure ?

Image21_nntwmx

athos

08/10/2009 à 14:06

je me suis ruiné des mois en mettant une chaussette un matin

j'ai térrassé des heures sans problèmes

pfff...mes chaussetes sont elles plus lourdes que ma pioche?

Avatar_small

plouf

08/10/2009 à 14:10

dentalproject écrivait:
-----------------------
> J'ai mal au dos tout les matins (donc jamais de grasse mat'): ergonomie ou
> intoxication au mercure ?

Et si tu changeais de matelas ?

Casque_beotien_a3jo39

beotien

08/10/2009 à 14:23

ou de metier
les terrassiers et les macons ne semblent pas avoir plus mal au dos que nous

Sans_les_roses_myxyhk

ploc

08/10/2009 à 15:06

natation:dos crawlé
osteo d'entretien une fois par mois
travail loupes
fauteuil operateur Bambach
c'est ce que j'ai trouvé pr être à peu près bien
curieusement,c'est le dimanche soir après 1 journée 1/2 sans mes 9 h de fauteuil journalier que je commence à bloquer
comment expliquez vous ça?

en prevention j'ai offert dès la 4è année une paire de loupes à mon etudiante de fille pr noël
je l'ai vu travailler:elle se tient plus droite que ns à l'epoque estudiantine
elle a demandé une lumière pr ce noël...
avec les loupes le boulot d'etudiante lui a paru si sympa que j'en ai repris pr 4ans
la lumière m'inquiète...2 ans de plus?

marc a raison:les loupes et la lumière sont à eviter

Marque_a3_t2yegl

Marc Apap

08/10/2009 à 18:39

ploc écrivait:
--------------

> marc a raison:les loupes et la lumière sont à eviter

Les loupes sont à éviter si elles ne sont pas adaptées. Quand on a le cou aussi souple que celui d'un cygne, n'importe quelles loupes donneront l'impression d'entrer dans un autre monde, sans s'apercevoir que le chemin pour y accéder est peut-etre semé d'embuches.
Quant à la lumière, ça reste pour moi une énigme : j'ai acheté toutes sortes de loupes : 2,5 x ; 3,5 x, 4,5 x et 6 x pour voir. A de très rares exceptions près, l'éclairage de mon scialytique me suffit amplement.
Peut-etre faut-il creuser du coté de la position du scialytique, de sa puissance, de la position de travail (dentiste et patient), du type de miroir qu'on utilise (les miroirs classiques ne sont pas très lumineux) et de sa propre vue.

Sans_les_roses_myxyhk

ploc

08/10/2009 à 19:39

Marc Apap écrivait:
-------------------
>
> Les loupes sont à éviter si elles ne sont pas adaptées.

evidemment:
il faut à mon avis taper ds le haut de gamme(le goût du haut de gamme,du confort des bons materiaux de l'AD au fauteuil se forgent dès le depart)
Heine ou orascoptic mme chez un jeune etudiant
idem pr la lumière(bien que tu n'aies pas tout à fait tort,un bon scialytique eclaire bien:mais c'est plus simple et plus precis d'avoir une lumière focalisée sur la dent travaillée sous reserve d'avoir un bon eclairage ds la pièce)

>