Amendement voté le 3 juin 2009 au Sénat dans la loi HPST

Forum associé : Prothèse

Avatar_small

kingkong

12/06/2009 à 23:15

Article 18 quater A
« Lorsque l'acte ou la prestation inclut la fourniture d'un dispositif médical visé à l'article L. 5211-1 du présent code, l'information écrite délivrée gratuitement au patient comprend, de manière dissociée, le prix d'achat de chaque élément de l'appareillage proposé, le prix de toutes les prestations associées, ainsi qu'une copie de la déclaration de fabrication du dispositif médical telle que prévue aux articles R. 5211-21 à 5211-24 du présent code. »

Le Sénat impose l'information du patient du prix d'achat d'une prothèse PARIS - Le Sénat a imposé mercredi, contre l'avis du gouvernement, l'obligation pour les praticiens d'informer les patients du prix d'achat et de l'origine des prothèses sur mesure, dans le cadre du projet de loi sur l'hôpital.
Par 25 voix contre 4, les sénateurs ont adopté un amendement présenté par le rapporteur UMP, Alain Milon, stipulant que "l'information écrite délivrée gratuitement au patient comprend, de manière dissociée, le prix d'achat de chaque élément de l'appareillage proposé, le prix de toutes les prestations associées, ainsi qu'une copie de la déclaration de fabrication du dispositif".
La ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, avait déposé un autre amendement préconisant d'informer les patients du prix de revente de la prothèse et non pas du prix d'achat. L'adoption de l'amendement de la commission a rendu le sien caduc.
Un long débat a précédé ce vote. Philippe Masson (non inscrit) a dénoncé "une véritable escroquerie" de certains "dentistes malhonnêtes" qui "font croire aux clients" que "des prothèses bas de gamme achetées en Chine sont des super prothèses de qualité produites en France".
"La revente ça n'a aucun sens puisque c'est bien le prix d'achat qui est important, car il est bien différent d'un pays à l'autre", a souligné Sylvie Desmarescaux (NI). "C'est sur le prix d'achat que les consommateurs veulent être informés", a renchéri l'orateur PS.

(©AFP / 03 juin 2009 19h06)

qu'en pensez vous ?

Cuisinier_quocuj

jeff2

12/06/2009 à 23:31

c'est une connerie monstrueuse et l'arroseur va se trouvé arrosé
je paye mes ceramiques 144 euros en France, si je passe par un labo chinois qui a toutes les certifications ISO ( Et je ne parle pas des fiches de traçabilité de ces labos qui rendent jaloux les labos francais)je paye 65 euros la céram luxe.
et bien je déduis la différence du prix facturé à mon patient
preuves a l'appui, Quel énorme profit!!
je précise à mes patients qu'ils sont assis sur un fauteuil danois, les turbines japonaises, l'ecran corréen, le serveur chinois, mes pyjamas de bloc chinois et pourtant je n'ai aucune fiche de tracabilité de ces éléments.(la liste peut être longue)
Nos députés sont cons en ce sens qu'ils sont trés mal informés et manipulés. Ils mettent une machine en route qui va faire trés mal a la profession de prothésistes. Et pourtant je soupçonne très fort que ces derniers sont les instigateurs de cette procédure.
Encore une fois, chers prothèsistes, il n'y a aucun coeffeicient multiplicateur, ce systeme fait partie de la vieille école
Charges fixes, taux horaires etc prix prothésiste = prix prothèse.

Toco_toucan_rwj4wf

molaire45

12/06/2009 à 23:36

Reporte-toi à ceci

: facture de prothèse au sénat

Par Alain Envoyer un message privé mercredi 03 juin 2009 à 23:53

UUUUUUUP!

c'est reparti pour un tour, ils le passent dans la HPST, les sénateurs l'ont déjà voté, sortez vos cartons rouges avant que ça soit adopté en Commission mixte...

Adoption de l'amendement 1352 ...

http://ameli.senat.fr/amendements/2008-2009/381/Amdt_1352.html

Le premier alinéa de l'article L. 1111-3 du code de la santé publique est complété par une phrase ainsi rédigée :

« Lorsque l'acte ou la prestation inclut la fourniture d'un dispositif médical visé à l'article L. 5211-1 du présent code, l'information écrite délivrée gratuitement au patient comprend, de manière dissociée, le prix d'achat de chaque élément de l'appareillage proposé, le prix de toutes les prestations associées, ainsi qu'une copie de la déclaration de fabrication du dispositif médical telle que prévue aux articles R. 5211-21 à 5211-24 du présent code. »

Voir débats ci-dessous !

Article 18 quater A

A la fin du premier alinéa de l'article L. 1111-3 du code de la santé publique, il est ajouté une phrase ainsi rédigée : « Lorsque l'acte ou la prestation inclut la fourniture d'une prothèse, l'information délivrée au patient doit mentionner le coût d'achat de la prothèse auprès du prothésiste ainsi que l'origine de fabrication de la prothèse. »

M. Jean Louis Masson. - Cet article soulève un problème majeur : le scandale des prothèses. Pendant un temps, c'étaient les prothèses de la hanche ; ce sont maintenant les prothèses dentaires. A chaque fois, on voit un lobby très puissant obtenir l'oreille des pouvoirs publics pour que rien ne soit fait contre ce qui peut être qualifié d'escroquerie. On fait fabriquer des prothèses de basse qualité dans des pays sous-développés et on les vend aux patients comme des prothèses de bonne qualité fabriquées ici. Grâce à quoi le dentiste réalise un bénéfice de 200, 300, voire 400 % !

Il est invraisemblable que les pouvoirs publics ne fassent rien contre cette escroquerie. C'est à croire que d'aucuns, au passage, s'en mettent plein les poches. Il est insupportable qu'on accule à la fermeture des ateliers de prothésistes, alors que nous avons 3 millions de chômeurs, pour faire travailler des ateliers chinois ou marocains.

Je ne serais pas choqué que l'on achète ainsi des prothèses dans des pays sous-développés si c'était pour les vendre moins cher aux patients. Mais ce n'est pas ce qui se passe : on leur vend des prothèses bas de gamme au prix fort, en leur faisant croire qu'elles sont de première qualité.

Tout va bien si le patient a un dentiste honnête.

Mme Roselyne Bachelot-Narquin, ministre. - Pléonasme ! (Sourires)

M. Jean Louis Masson. - Mais il y a aussi tous ces dentistes malhonnêtes. Il faut que cela cesse !

M. le président. - Amendement n°1352, présenté par M. Milon, au nom de la commission.

Rédiger comme suit cet article :

Le premier alinéa de l'article L. 1111-3 du code de la santé publique est complété par une phrase ainsi rédigée :

« Lorsque l'acte ou la prestation inclut la fourniture d'un dispositif médical visé à l'article L. 5211-1 du présent code, l'information écrite délivrée gratuitement au patient comprend, de manière dissociée, le prix d'achat de chaque élément de l'appareillage proposé, le prix de toutes les prestations associées, ainsi qu'une copie de la déclaration de fabrication du dispositif médical telle que prévue aux articles R. 5211-21 à 5211-24 du présent code. »

M. Alain Milon, rapporteur. - Cet amendement synthétise les amendements nos280, 651 rectifié et 1341 rectifié.

Il concerne tous les dispositifs médicaux au sens du code de la santé publique, comme le demande l'amendement 1341 ; il prévoit une information écrite, comme les amendements 280 et 651 ; délivrée gratuitement, comme le demande l'amendement 1341. Conformément à l'amendement 651, cette information devra comporter, de manière dissociée, tous les éléments du prix -appareillage et prestations associées. Enfin, pour aller dans le sens de l'amendement 280, l'origine de fabrication sera établie grâce à la remise d'une copie de la déclaration de fabrication.

La commission des affaires sociales a passé une matinée entière à rédiger cette synthèse, qui a été adoptée à l'unanimité.

M. François Autain. - Oui, et c'est rare.

M. le président. - Amendement n°651 rectifié, présenté par MM. Vasselle, P. Blanc et Gournac.

Rédiger comme suit cet article :

Le premier alinéa de l'article L. 1111-3 du code de la santé publique est complété par une phrase ainsi rédigée :

« Lorsque l'acte ou la prestation inclut la fourniture d'une orthèse ou prothèse externe telle que définie au titre II de la liste des produits et prestations prévue à l'article L. 165-1 du code de la sécurité sociale, l'information écrite délivrée au patient doit mentionner de manière dissociée le prix hors taxes de chaque élément de l'appareillage proposé, son origine de fabrication et le prix de toutes les prestations associées. »

M. Alain Gournac. - Nous voulons, avec cet amendement de transparence, éclairer le patient qui recevra une facture globale.

M. le président. - Amendement n°280, présenté par M. About.

Rédiger comme suit cet article :

A la fin du premier alinéa de l'article L. 1111-3 du code de la santé publique, il est ajouté une phrase ainsi rédigée : « Lorsque l'acte ou la prestation inclut la fourniture d'une prothèse, l'information délivrée par écrit au patient comprend le coût d'achat de la prothèse ainsi qu'une copie de la déclaration de fabrication du dispositif médical telle que prévue au 2 de l'annexe VIII du livre VI bis du code de la santé publique. »

M. Nicolas About. - Je suis pleinement satisfait par l'amendement qu'a présenté le rapporteur.

M. le président. - Amendement n°1341 rectifié, présenté par le Gouvernement.

Compléter cet article par un paragraphe ainsi rédigé :

... - L'article L. 162-1-9 du code de la sécurité sociale est ainsi modifié :

1° Au premier alinéa, après les mots : « un devis », sont insérés les mots : « gratuit, indiquant le prix de revente du dispositif médical visé à l'article L. 5211-1 du code de la santé publique et précisant les prestations associées, » ;

2° Le deuxième alinéa est ainsi rédigé :

« Le contenu des autres informations devant figurer sur le devis et la facture et, le cas échéant, les modalités particulières d'élaboration de ces pièces et de leur transmission aux patients peuvent être précisées par arrêté des ministres chargés de la santé, de la sécurité sociale et de l'économie. »

Mme Roselyne Bachelot-Narquin, ministre. - Je souhaite améliorer l'amendement qu'a présenté le rapporteur.

On ne peut pas demander que soit indiqué « de manière dissociée le prix d'achat de chaque élément de l'appareillage proposé », c'est-à-dire de chaque clou et de chaque vis. Comment, d'autre part, exiger que soit mentionné « le prix d'achat de chaque élément de l'appareillage proposé » ? Ou alors, il faudrait y contraindre tous les commerçants.

M. François Autain. - Ce n'est pas comparable !

Mme Roselyne Bachelot-Narquin, ministre. - Un décret publié le 30 avril dernier reprend le texte d'une directive qui prévoit déjà que ce genre d'informations soit mis à disposition des patients. Une part importante de votre amendement est ainsi satisfaite.

D'autre part, le décret du 4 novembre 2008 fixe le contenu d'un devis normalisé pour les audioprothèses et vaut aussi bien pour les prothèses dentaires.

Il est enfin impossible en pratique de prévoir la mention du prix hors taxes de chaque élément de l'appareillage.

J'ai noté que M. About avait retiré son amendement...

M. Nicolas About. - J'ai seulement dit que celui de la commission me donnait satisfaction... Je suis prudent !

Mme Roselyne Bachelot-Narquin, ministre. - Vous aviez voté un amendement similaire en loi de financement de la sécurité sociale, que le Conseil constitutionnel avait disjoint au motif que c'était un cavalier social.

M. Nicolas About. - C'est bien pourquoi j'y reviens.

Mme Roselyne Bachelot-Narquin, ministre. - Outre qu'il fait référence à une annexe qui n'est plus en vigueur depuis l'arrêté que j'ai déjà évoqué, cet amendement pose les mêmes problèmes que celui de la commission.

Mon amendement améliore la rédaction de l'article. Il fait apparaître le prix de revente et non le prix d'achat...

M. François Autain. - Pourquoi ?

Mme Roselyne Bachelot-Narquin, ministre. - ...et dissocie clairement le coût de l'acte de pose et celui de la fourniture. L'entrée en vigueur de la directive en mars 2010 permettra une réelle traçabilité de tous les dispositifs sur mesure présentant un risque au moins modéré. L'amendement du Gouvernement prévoit enfin la gratuité des devis. Je souhaite que la commission puisse s'y rallier.

M. Alain Milon, rapporteur. - Je souhaite le retrait des amendements nos651 rectifié et 280. La commission préfère sa rédaction à celle du Gouvernement.

M. François Autain. - Bien sûr !

Mme Roselyne Bachelot-Narquin, ministre. - Je suis désolée que vous refusiez de mentionner l'obligation de gratuité des devis...

M. Alain Milon, rapporteur. - L'amendement de la commission la prévoit aussi.

Mme Roselyne Bachelot-Narquin, ministre. - ...et le contrôle de son respect.

Mme Sylvie Desmarescaux. - Je suis l'auteur avec d'autres de la proposition de mention du prix d'achat, qu'a reprise la commission. C'est ce prix qui importe, tant il peut différer d'un pays à l'autre. Je soutiens l'amendement présenté par le rapporteur.

M. Claude Bérit-Débat. - L'amendement de la commission est excellent. C'est sur le prix d'achat que le patient souhaite être éclairé. Incidemment, la mention valorisera le travail des prothésistes dentaires en France, qui n'est guère reconnu.

M. Alain Gournac. - Je retire mon amendement au profit de celui de la commission.

L'amendement n°651 rectifié est retiré.

M. Jean Louis Masson. - L'amendement de la commission est solide et bien rédigé. Celui du Gouvernement est très pernicieux.

M. Nicolas About, président de la commission. - N'exagérons rien !

M. Jean Louis Masson. - Certains dentistes font d'énormes plus-values sur le dos de leurs clients en leur revendant très cher des prothèses bas de gamme achetées en Chine. C'est une tromperie qui ne peut perdurer sans la tolérance des pouvoirs publics. Et c'est à cette situation que le Gouvernement refuse de s'attaquer. Son amendement n'a d'autre but que de torpiller celui de la commission. La directive ? Pour une fois que nous anticipons, il devrait se réjouir ! Si on veut que le client soit bien informé, il faut évidemment mentionner le prix d'achat ! Quand il verra qu'on lui facture 400 euros une prothèse achetée 50, il se posera des questions ! Et le Gouvernement veut nous faire croire qu'il améliore la rédaction ! En réalité, il cautionne des escroqueries !

M. Gilbert Barbier. - J'éprouve une certaine satisfaction à constater qu'après avoir tapé sur les médecins, on s'attaque maintenant aux chirurgiens-dentistes... Un peu de modération ne nuirait pas. La mesure s'appliquera à tous les dispositifs médicaux ; or, les établissements, dont les hôpitaux publics, auront de gros problèmes si on leur fait obligation de les facturer à leur prix d'achat.

Mme Roselyne Bachelot-Narquin, ministre. - Évidemment !

M. Nicolas About, président de la commission. - Il n'a jamais été question de cela !

M. Gilbert Barbier. - Et l'entretien ? Et le stockage ? Il serait juste de mentionner et le prix d'achat et le prix de revente. J'ajoute que si le praticien achète 50 et revend 400, ce ne sera pas fiscalement très avantageux...

M. André Lardeux. - L'amendement du Gouvernement me semble le plus raisonnable. Le public est si ignorant des mécanismes de formation des prix que la mention du prix d'achat mettra le feu partout ! Il ne comprend pas comment un dispositif acheté 100 peut être revendu le double ou le triple !

M. Nicolas About, président de la commission. - Le rapport est plutôt de un à dix !

M. André Lardeux. - Les gens pensent, à tort, que la mise en place d'une prothèse, c'est gratuit....

M. Dominique Leclerc. - Certains ici ne parlent que des prothèses dentaires alors que tous les dispositifs médicaux sont concernés. C'est un domaine plus général où beaucoup d'investissements sont faits pour l'innovation et la recherche. L'adoption de l'amendement de la commission pourrait avoir des conséquences insoupçonnées.

M. Nicolas About. - Ce débat a déjà eu lieu lors du projet de loi de financement de la sécurité sociale. On avait alors opposé à mon amendement que l'ordre du commerce mondial empêchait d'imposer une telle mesure : renseignements pris, c'est inexact. On m'avait objecté que les dispositions européennes s'y opposaient aussi ; ce n'est pas plus exact.

Nous sommes dans le domaine des dispositifs médicaux sur mesure où, donc, le praticien n'est ni revendeur, ni fabricant. Il est, au sens du décret, un « utilisateur ». A ce titre, il peut prétendre facturer son travail qui consiste à adapter le dispositif médical au patient. Mais il ne saurait réaliser un profit spécial sur ce matériel. Il n'y a rien de scandaleux à informer le patient sur son prix d'achat.

Je n'ai pas vu de voleurs dans telle ou telle profession. C'est seulement le retard dans la cotation de certains actes qui a obligé les professionnels à emprunter des voies de contournement sous forme de dépassements d'honoraires ou de prix de vente de dispositifs médicaux. Ce n'est pas de la malhonnêteté, c'est le système qui ne s'est pas adapté.

M. Dominique Leclerc. - Merci de le dire !

M. Nicolas About. - Et on l'adapte d'autant moins qu'on préfère aussi que ce soit, pour l'optique par exemple, les complémentaires qui payent...

Je me suis rallié à l'amendement de la commission. Je ne vois pas ce qui peut là choquer les praticiens. Eux, ils veulent surtout qu'on revalorise leurs actes et qu'ils ne soient plus obligés de tricher. Ne les maintenons pas dans la situation actuelle, tout à fait anormale.

Mme Roselyne Bachelot-Narquin, ministre. - L'article concerne en effet l'ensemble des dispositifs médicaux et ne cible pas particulièrement les prothèses dentaires. Mon amendement transpose le dispositif juridique adopté pour les audioprothèses dans le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2008 et qui dissociait le prix du dispositif et celui de la prestation. Certains chirurgiens-dentistes font faire leurs prothèses par des prothésistes qui sont leurs salariés. Mon père, chirurgien-dentiste, les faisait lui-même... Le prothésiste n'agit que par délégation du dentiste, il est son fournisseur. Le chirurgien-dentiste est entièrement responsable de la qualité du dispositif qu'il pose en bouche. Pourquoi serait-il obligé d'informer son patient de son prix d'achat ? C'est son affaire, il en est responsable. Je crois hélas qu'il n'y a aucune corrélation entre le prix d'achat et le prix facturé : on peut même imaginer que ceux qui se fournissent aux prix les plus bas pratiquent les plus forts dépassements... Pourquoi imposerait-on au praticien de fournir cette information, difficile à donner lorsque le prothésiste est son salarié ? En revanche, il est normal que le patient puisse distinguer le prix de vente de l'appareillage de celui de la prestation.

Le décret qui entrera en vigueur en mars 2010 prévoit un dispositif de traçabilité : l'identification et l'adresse du fabricant seront tenues à la disposition du patient.

M. Gérard Dériot. - On est dans une démarche finalement commerciale et on demande au chirurgien-dentiste de préciser dans son devis le prix d'achat du matériel ! Autant demander à un peintre d'établir un devis précisant le prix d'achat et le prix de vente du plâtre, de la peinture et du papier peint !

M. Yves Daudigny. - Là, c'est la sécurité sociale qui paye !

M. Gérard Dériot. - D'accord pour informer sur l'origine de la prothèse, mais pas sur son prix d'achat !

L'amendement n°1352 est adopté et devient l'article 18 quater A.

Les amendements nos 280 et 1341 rectifié deviennent sans objet.

Modo_rkpw3z

cyberquenottes

13/06/2009 à 00:06

M. Gérard Dériot. - On est dans une démarche finalement commerciale et on demande au chirurgien-dentiste de préciser dans son devis le prix d'achat du matériel ! Autant demander à un peintre d'établir un devis précisant le prix d'achat et le prix de vente du plâtre, de la peinture et du papier peint !

M. Yves Daudigny. - Là, c'est la sécurité sociale qui paye !

-------------------------------------------

hé Môôôssieur Daudigny

quand le peintre vient a la maison et que tu as droit a un credit d'impot !!! c'est qui qui paye ????

et en plus le credit d'impot est quasi superieur au remboursement sécu

---------------------------

2b557adf5861db1fcf0767b6c21e0366_modifi_-1_xyt93g

pxav

13/06/2009 à 00:49

ben vous en faites pas il y a plus gonflé que vous,je dois marquer 0 pour le prix des protheses fixes (prothesiste sur place salarié) en plus française!
et je n'aurais pas honte.
je ne vends que de la valeur ajouté, alors que les senateurs ferais bien d'ajouter un peu de valeurs!
--
xbk

Blue_eye_thumb_l2dgub

bill

13/06/2009 à 01:51

Le retour de baton pour l'unppd c'est que moi je demanderai au labo de jouer aussi la transparence et d'indiquer la même chose sur l'éventuelle facture qui sera délivrée au patient: coût des matériaux utilisés pour réaliser la ccm qu'il me facture 150€.
Et qu'ils viennent nous expliquer que ce n'est pas pareil...

South_park_-_craig_te7bfk

CRAIG

14/06/2009 à 22:17

bill écrivait:
--------------
> Le retour de baton pour l'unppd c'est que moi je demanderai au labo de jouer
> aussi la transparence et d'indiquer la même chose sur l'éventuelle facture qui
> sera délivrée au patient: coût des matériaux utilisés pour réaliser la ccm qu'il
> me facture 150€.
> Et qu'ils viennent nous expliquer que ce n'est pas pareil...

+1!!!!

Avatar_small

dhea

10/09/2009 à 12:30

combien vous prend votre garagiste de l'heure pour réparer votre BM OU mercedes?
Il faud en moyenne 2H30 à 3H pour confectionner une ceramique, couler du modèle, préparation du day, sculture chape, mise en cylindre, coulé métal, sablage, grattage et enfin montage de la céram en plusieur étappe.
Un prothésiste gagne en moyenne 10 euros de l'heure et poutant c'est un ouvrier qualifié il faud au moin 10 ans de pratique pour être un bon prothésiste.
Nous avons comme vous des charges sociales à payer un amortissement de matèriel beaucoup plus important que le prix de votre fauteuil,et les matériaux dont je vous ferais grace du prix, on ne coule pas les boulons du ferrailleur d'à coté!............
Je ne parlerai pas du temp perdu à aller au cabinet chercher l'empreinte et ramener la prothèse fini qui incombe toujour au prothésiste car Messieur vous adorez être servi sur un plateau quand on va chercher une réparation à 15 km on revint au labo 15 de plus on fait la réparation et on la ramène au cabinet tout çà pour 30 euros la cassure vendu au moins 100 au cabinet ou les trois quard du temp le dentiste ne fait rien c'est la secrétaire qui prend et redonne au patient et passe la carte vitale--
PS Nous ne travaillons pas 3 jours par semaine!
dentslibres

Zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz_nrhcbl

Sid

10/09/2009 à 12:40

dhea écrivait:
--------------
>
>
> combien vous prend votre garagiste de l'heure pour réparer votre BM OU mercedes?

La même chose que le tien si tu es un bon prothésiste et/ou si tu sais gérer ton labo.

>
> Un prothésiste gagne en moyenne 10 euros de l'heure et poutant c'est un ouvrier
> qualifié il faud au moin 10 ans de pratique pour être un bon prothésiste.

Le métier de prothésiste est donc à déconseiller à un jeune qui aurait envie de gagner de l'argent? Et les CAP en général?
Il serait donc préférable d'avoir un doctorat?

> Je ne parlerai pas du temp perdu à aller au cabinet chercher l'empreinte et
> ramener la prothèse fini qui incombe toujour au prothésiste car Messieur vous
> adorez être servi sur un plateau quand on va chercher une réparation à 15 km on
> revint au labo 15 de plus on fait la réparation et on la ramène au cabinet tout
> çà pour 30 euros la cassure vendu au moins 100 au cabinet ou les trois quard du
> temp le dentiste ne fait rien c'est la secrétaire qui prend et redonne au
> patient et passe la carte vitale--

Si tu es bon, ne t'emmerde pas à faire des réparations, fais des belles céramiques, ce sera plus rentable.
Ne te laisse pas dicter ta conduite par les dentistes, tu es un bon prothésiste donc tu choisis ce que tu veux faire.

> PS Nous ne travaillons pas 3 jours par semaine!

Chacun fait ce qui lui plaît.
Travailler plus pour gagner plus.
Si on travaille plus pour gagner moins que ceux qui travaillent moins c'est qu'on a moins bien réussi, mais ça tu le savais au départ non?

Tu as quel bac?
Si tu as un bac S, sache que le concours de médecine n'a jamais été aussi facile qu'en ce moment, alors lance-toi, tu pourras gagner 10 fois ton revenu horaire et travailler trois jours par semaine.
Bien sûr il faudra supporter tous les jaloux et aigris comme certains prothésistes et la mauvaise image de la profession en société, à la jonction entre l'huissier et le trafiquant de drogue d'un point de vue du prestige, mais après tout, les cons, tu les emmerdes...
Chiche?

Avatar_small

dhea

10/09/2009 à 12:54

Un plombier qui te pose une baignoire te facture
fourniture xxxx euros
pose xxxx euros
la fourniture il va falloir que vous la notiez hihihi!!!!!
et la pose qui vous prends 5 a 10 mn combien de la mn !!!!!!
--
dentslibres

Zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz_nrhcbl

Sid

10/09/2009 à 12:59

Ah oui, j'ai oublié de te dire, un autre inconvénient de la dentisterie, c'est que tes interlocuteurs sont généralement des abrutis. ;-)

Zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz_nrhcbl

Sid

10/09/2009 à 13:06

N'empêche 10 euros de l'heure, tu dois vraiment être nul à chier et ne pas savoir gérer une entreprise.
Change de métier, tu es nul.

Avatar_small

dhea

10/09/2009 à 13:13

J'aime mon métier et heureusement que je ne me suis pas contenter de faire que la céramique vu que plus de 30 % part à l'étranger, laboc... et consor ce n'est pas notre faute si le gouvernement ne revalorise pas notre profession, aprés des années de combat enfin ça bouge!
Ce n'est pas sur votre métier que vous gagnez mais sur notre métier.
Que les gens qaqnent plus que moi en travaillant c'est normal et trés bien pour eux mais qu'ils ne gagnent pas sur le travail que je fais moi des 5 a 10 fois le prix!

--
dentslibres

RépondreCiter
Score : -1
Avatar_small

dhea

10/09/2009 à 13:14

TOI TU EST DENTISTE C'EST SUR

--
dentslibres

Avatar_small

legende

10/09/2009 à 13:21

ta raison on né pour être dentiste!
c'est bien de le reconnaitre! comme je disais on avance
mon entreprise va bien vu la crise je te remercie

--
dentslibres

Avatar_reduit_tuudiu

saitosama

10/09/2009 à 13:26

Les CD aussi dénoncent les prix trop bas des soins qui rendent le contraste avec ceux de la prothèse impossible à avaler.

Attention au raccourci "vous gagnez votre vie sur mon travail que vous facturez 5 fois que je vous vend". On ne revend pas la prothèse, sa conception, les préparations (traitement endo, reconstitution, etc) et la responsabilité d'un éventuel échec (pour info le taux d'échec de n'importe technique médicale ou chirurgicale avoisine les 25%, me souviens plus où j'ai lu ça attention je me trompe peut etre ) c'est pour notre pomme. Et ça vaut bien la différence de prix.

Je me demande quel coefficient les orthopédistes appliquent à la prothèse de hanche qu'ils font confectionner.

Cal_pencil_ry8wwk

valorel

10/09/2009 à 13:29

dhea écrivait:
--------------
> Un plombier qui te pose une baignoire te facture
> fourniture xxxx euros
> pose xxxx euros
> la fourniture il va falloir que vous la notiez hihihi!!!!!
> et la pose qui vous prends 5 a 10 mn combien de la mn !!!!!!

La grosse différence, c'est que le plombier fait apparaitre le prix de revente, pas le prix d'achat de ses fournitures. Et ça change absolument tout, puisque le coeff multiplicateur est déjà appliqué.

Pour le reste de ton discours, dhea, je trouve tristes les rapports que tu entretiens avec tes dentistes, et malheureusement assez révélateur des fossés qui peuvent exister entre nos professions, alors que pour moi, nous travaillons en équipe.

Demander aux dentistes d'afficher le prix d'achat des prothèses revient à demander au prothésiste le prix d'achat de la poudre et du métal nécessaire à chaque couronne, soit quelques grammes. C'est juste aberrant et occulte complètement le geste technique et les frais annexes (comme pour un prothésiste, les salaires des employés, les fournitures autres, le temps passé, la qualité)

Il reste encore heureusement des dentistes qui travaillent avec des prothésistes français (d'ailleurs, certains achètent leur métal et leur poudre en Chine, qu'en penses-tu?) et j'ai pour ma part d'excellentes relations avec les miens! (ou alors, ils font super bien semblant ;) )

J'espère que la conversation continuera dans la sérénité :)

Zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz_nrhcbl

Sid

10/09/2009 à 13:40

Arrêtez de vous justifier.

Avatar_small

legende

10/09/2009 à 13:41

saitosama écrivait:
-------------------
> Les CD aussi dénoncent les prix trop bas des soins qui rendent le contraste avec
> ceux de la prothèse impossible à avaler.
>
> Attention au raccourci "vous gagnez votre vie sur mon travail que vous facturez
> 5 fois que je vous vend". On ne revend pas la prothèse, sa conception, les
> préparations (traitement endo, reconstitution, etc) et la responsabilité d'un
> éventuel échec (pour info le taux d'échec de n'importe technique médicale ou
> chirurgicale avoisine les 25%, me souviens plus où j'ai lu ça attention je me
> trompe peut etre ) c'est pour notre pomme. Et ça vaut bien la différence de
> prix.
>
> Je me demande quel coefficient les orthopédistes appliquent à la prothèse de
> hanche qu'ils font confectionner.

enfin quelqu'un qui répond correctement!
les prothèses de hanche je ne peux répondre en ce qui concerne la responsabilité en 35 ans de métier je n'ai jamais refacturé une prothèse à refaire et pourtant vous savez bien qu'elles sont livrées sur modèle d'une empreinte prise par le dentiste alors la responsabilitée est quand même partagée vous recommancez et nous aussi

--
dentslibres

Zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz_nrhcbl

Sid

10/09/2009 à 13:45

dhea écrivait:
--------------
>
> Ce n'est pas sur votre métier que vous gagnez mais sur notre métier.

De tous temps et en tous lieux , il y a eu les exploités et les exploiteurs.
Dans notre beau pays, on peut "choisir" son camp.
As-tu bien choisi?

Avatar_small

legende

10/09/2009 à 13:48

Sid écrivait:
-------------
> Arrêtez de vous justifier.
>

ça vous gène la vérité?
--
dentslibres

Avatar_small

legende

10/09/2009 à 13:50

Sid écrivait:
-------------
> Arrêtez de vous justifier.
>
ça vous gène la vérité!!!!!
--
dentslibres

Zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz_nrhcbl

Sid

10/09/2009 à 13:51

La vérité est connue de tous: un CAP gagne beaucoup moins qu'un docteur.
What else?

Zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz_nrhcbl

Sid

10/09/2009 à 13:53

legende écrivait:
-----------------
>
> mon entreprise va bien vu la crise je te remercie
>
> --

Alors qu'est-ce que tu fais là à te plaindre?

Avatar_small

legende

10/09/2009 à 13:56

ton prothé doit souffrir je ne voudrais surtout pas d'un client comme toi avec ta mentalité j'en ai jetais d'autre

--
dentslibres