SCM, SEL, SCP, exercice à frais commun pour un couple de gentil chir dent ?

Forum associé : Gestion patrimoniale

Avatar_small

tarski

15/02/2009 à 17:10

Bonjour

Nous sommes 2 chir dents, hétéro, avec un risque non négligeable qu'un des deux prenne un congé maternité. Nous n'avons pas encore décidé qui prendra le congé, mais je pense que ce sera elle...;-)

Nous reprenons un cabinet dentaire, sans les murs, en juillet.

Que conseillez vous :SCM, SCP, exercice à frais commun, rien et je la salaries ?

SCM et elle prend une complémentaire santé maternité ?

Nous n'avons aucun souci pour mettre la masse pécuniaire ensemble. Nous fonctionnons avec un seul compte courant actuellement et souhaitons garder ce mode.

Bref pour le cab : un seul compte et une seule gestion.

J'attends vos conseils (pas matrimoniaux mais patrimoniaux).

PS : c'est elle qui choisis les AD....et elle ne prend que des ancêtres....au secours !!

Photo_pluton1b_unbebk

pluton

15/02/2009 à 17:36

çà pourrait être pire....elle aurait pu recruter...des assistants....;-)

Avatar_small

lenny

15/02/2009 à 17:41
Avatar_small

tarski

15/02/2009 à 17:43

merci et fiscalement est-ce intéressant une société de fait ?

comment fonctionnent (bien?) les couples de dentistes ?

dans la société de fait (exercice conjoint) , chacun des dentistes doit tenir sa propre compta. Nous on ne souhaite qu'une seule compta, est-ce possible ?

Avatar_small

lenny

15/02/2009 à 18:40

tarski écrivait:
----------------
> merci et fiscalement est-ce intéressant une société de fait ?
>

ni plus ni moins.

> comment fonctionnent (bien?) les couples de dentistes ?
>

ni putes ni soumis(es).

> dans la société de fait (exercice conjoint) , chacun des dentistes doit tenir sa
> propre compta. Nous on ne souhaite qu'une seule compta, est-ce possible ?
>

une seule compta , trois 2035 et une 2042.

Sans_les_roses_myxyhk

ploc

15/02/2009 à 20:50

tarski écrivait:
----------------
>> comment fonctionnent (bien?) les couples de dentistes ?
>
> en SEL

Avatar_small

bibjegu

17/02/2009 à 19:13

bonsoir, j'aimerais savoir pour quelle raision il y aurait 3 déclarations 2035 pour une société de fait.
La société de fait établit une seule 2035 à l'intérieur de laquelle chaque associé prend sa quote-part de résultat et déduit ses frais persos.

En ce qui concerne le mode d'exploitation, je me répète, cela ne se décide pas sur un coin de table.
La SDF a ses côtés pratiques mais s'il y a embrouille juridique, ne venez pas vous plaindre.
La SEL est plus carrée mais elle a une petite lourdeur juridique, qui vient contrebalancer le fait qu'on peut gérer sa rémunération (ce propos n'est qu'un résumé)
La SCP peut aussi s'envisager.

Penser à l'aspect juridique de votre exercice, c'est un peu comme un contrat de mariage : ce n'est pas drôle mais nécessaire voire impératif.

Donc en résumé, allez voir un cabinet comptable et exposez lui votre situation et vos projets à moyen terme(au-delà de la maternité, car sauf erreur de ma part dans un an, ce sera passé). Comme je l'ai dit dans différents posts, allez voir le comptable du coin ainsi que celui qui dépend d'un réseau et faites vous une opinion.

Le conseil coûte peut-être mais cela évite bien des soucis.
Cordialement

Logo1_esg2fi

Gérard De BRUYKER conseils

18/02/2009 à 20:56

pour ce type d'opération, j'opte pour la selarl, surtout si vous devez acheter un cabinet, le remboursement par une selarl, vous coutera moins cher que sous tout autre forme en libéral.

Pour votre projet, ce n'est pas un expert comptable qu'il faut voir, mais un cabinet de conseil qui a l'habitude et l'expérience des selarl, depuis plusieurs années.

Vous voyez ce que je veux dire.
Nous travaillons avec beaucoup de cabinets d'expertise comptable en france, mais nous traitons nous même les passages enselarl, en fonction de nos études financières, qui nous permettent de faire la comparaison entre les deux modes d'exercice.

Je reste à votre disposition au 06 14 24 71 61;

nous avons déja réalisé plus de 270 passages en selarl depuis 1999 et vous pouvez consulter notre site
www.debruyker-conseil.com

cordialement

g de bruyker

Avatar_small

bibjegu

19/02/2009 à 19:49

Je ne vois pas en quoi il ne devrait pas voir un cabinet comptable mais seulement un cabinet de conseil de mise en SEL.

Personnellement, j'ouvre toutes les portes pour montrer ce qu'il y a derrière, cela évite bien des malentendus et des soucis.

Avatar_small

tarski

20/02/2009 à 10:25

les différents conseils que j'ai eu jusqu'à présent m'ont tous dit :
- convention d'exercice conjoint ( société de fait )
pas de scm, ni de sel.

Plus simple, et suffit pour un début d'activité.

Sans_les_roses_myxyhk

ploc

20/02/2009 à 12:21

à moins que cela ait changé,les differents conseils m'avaient par contre prévenu des risques fiscaux,les impôts n'aimant pas la SDF et pouvant considérer que la société a échappé à l'impôt société,la redresser
d'où le passage en SEL par prudence et clarté fiscale
cela dit notre SDF a fonctionné 10 ans:)

la SCM et SCP en couple par contre je ne vois pas l'interêt?
le salariat en prevision de maternité peut être interesaante ds un 1 er temps
qu'en pensent nos conseillers comptables fiscalistes?

Avatar_small

tarski

20/02/2009 à 12:29

ploc écrivait:
--------------

> le salariat en prevision de maternité peut être interesaante ds un 1 er temps

aucun intérêt pour ceux qui m'ont conseillé.

Avatar_small

bibjegu

20/02/2009 à 13:43

bonjour, préférant laisser le poker à Patrick Bruel, j'aimerais savoir ce que tu as clairement expliqué aux sympathiques personnes qui t'ont conseillé (confrères dentistes, avocats, expert-comptable, Monsieur le curé ?)
pour savoir si le conseil est bien adéquat à votre situation.

Pour répondre à la simple question de la couverture sociale de Madame, compte tenu de sa maternité, le mieux est qu'elle soit salariée et qu'elle justifie 200 Heures de travail sur un trimestre.

Avatar_small

tarski

20/02/2009 à 14:11

bibjegu écrivait:
-----------------
> bonjour, préférant laisser le poker à Patrick Bruel, j'aimerais savoir ce que tu
> as clairement expliqué aux sympathiques personnes qui t'ont conseillé (confrères
> dentistes, avocats, expert-comptable, Monsieur le curé ?)
> pour savoir si le conseil est bien adéquat à votre situation.

deux cabinets d'experts-comptables différents ayant l'habitude des dentistes.

La situation: deux dentistes, en couple, jeune, en reprise d'un cabinet, ayant envie de bosser et d'avoir des marmots.

à part égale dans la reprise...
en libéral.

et leur avis est à chaque fois identique : si maternité, cela ne dure qu'un temps.
Et en libéral et en prenant une prévoyance risque maternité, tu gagnes 20% environ par rapport à un exercice salariat+charges.

La scm : pour eux c'est non.
La sel : c'est à la mode, mais trop contraignant (d'après eux) et pas intéressant dans le cadre d'un démarrage et donc d'un petit CA.

Le curé est d'accord lui pour baptiser le marmot.

Ton avis ?

Avatar_small

bibjegu

20/02/2009 à 19:58

bonsoir,
il faudrait donc voir la garantie complémentaire maternité que vous êtes prêt à supporter par rapport à un contrat pour salarié. Il est possible que les contrats proposés par la MACSF (ou autre) peuvent être plus intéressant qu'en situation de salarié, surtout s'il doit y avoir plusieurs grossesses (ce que je vous souhaite). Donc il vaut mieux que Madame soit libérale (ou co-gérante non salariée)

La SDF est possible mais c'est à mon humble avis, la solution de la facilité.

La SEL n'est pas spécialement lourd. L'organisation comptable bien expliquée ne doit pas poser de problème. L'avantage est de pouvoir gérer sa rémunération (vous seriez tous les 2 co-gérants non salariés, donc avec les cotisations sociales de libéraux) et c'est la SEL qui dépose la déclaration fiscale.

Et depuis le temps que j'entends dire que c'est à la mode !
La SEL a été présentée comme un Eldorado par "plusieurs marchands de foire" qui ont fait croire que les praticiens pouvaient déclarer un minimum voire zéro rémunération, donc pas de cotisations sociales, et ne se rémunérer qu'en dividendes. Ce système est enfin dénoncé. Il faut rester logique et se rémunérer correctement puis se verser des dividendes sur le résultat (mais tout ceci s'apprécie)

Evidemment quand on démarre, on n'a moins le souci de l'imposition sur le revenu et le rattrappage des charges sociales.

Que ce soit en SDF ou SEL, vous aurez toujours le souci de savoir à qui revendre la patientèle le moment venu.

Et on ne décide pas cela sur le coin de table, la simulation entre exercice à l'impôt sur le revenu et exercice à l'impôt société nécessite un petit prévisionnel pour montrer les tenants et aboutissants.
J'aime bien les solutions carrées mais vous êtes tout à fait en droit de choisir la SDF, et en connaissance de cause.
cordialement

Avatar_small

lenny

21/02/2009 à 10:38

bibjegu écrivait:
-----------------
> bonsoir, j'aimerais savoir pour quelle raision il y aurait 3 déclarations 2035
> pour une société de fait.
> La société de fait établit une seule 2035 à l'intérieur de laquelle chaque
> associé prend sa quote-part de résultat et déduit ses frais persos.
>

Comme tu l'as souligné, le but de la SDF est de se simplifier la vie, tout comme le but des triple 2035 est de simplifier celle de l'administration fiscale: cela ne s'invente pas puisqu'on nous l'impose, pour avoir plus de détails en est peut être la raison ...

Avatar_small

bibjegu

21/02/2009 à 11:14

bonjour lenny.
Je ne comprends pas la raison pour laquelle l'administration fiscale imposerait autant de déclarations 2035 que d'associés dans une SDF. Elle n'a rien à imposer en la matière car il faut être logique :
c'est la société de fait et elle seule qui a une existence professionnelle fiscale.
Donc la SDF établit la 2035 et son compte de résultat 2035 A et B.
On arrive à un résultat commun à l'ensemble des praticiens,
puis ce résultat est "réparti" entre la quote-part détenu par chaque praticien (en général c'est à égalité), puis chaque praticien déclare à part sur une feuille qui s'appelle désormais "annexe à la déclaration 2035" les revenus et frais persos : taxe pro, ik, charges sociales obligatoires et facultatives, int empt perso....

Je maintiens qu'il n'y a qu'une seule 2035.
Il ne faut pas établir une 2035 par associé de la SDF.

Cordialement

Avatar_small

fatalmolaire

21/02/2009 à 14:27

exercice en couple depuis 17 ans avons commencé en scm pratique pour le personnel employé, les leasing,achats fournitures communes ensuite passage en selarl il y a 4 a ans avec vente de la clientele etc...a mon sens la gestion de la sel n'est pas un obstacle tres interessant pour controler ses revenus malgré fluctuation du CA Si les choses sont bien faites lors du passage en sel cela peut etre valable;etude et passage en sel fait de concert avec le comptable et cabinet conseil spécialisé...indispensable sinon risques de déconvenues.. Bon courage

Avatar_small

lenny

21/02/2009 à 18:34

bibjegu écrivait:
-----------------
> la SDF établit la 2035 et son compte de résultat 2035 A et B.
> puis chaque praticien déclare à part sur une
> feuille qui s'appelle désormais "annexe à la déclaration 2035"

bonsoir bibjegu,

Chaque année l’administration fiscale m’envoie trois 2035 sans que je lui demande quoi que ce soit .. ,c’est ainsi, on n’y peut rien. Note qu’elle m’enverrait une boite de chocolat sans formulaire que je reconsidérerais sûrement la question annexe à la déclaration 2035, mais je crains que de demander de m’envoyer dorénavant une seule 2035 avec deux annexes reviendrait à lui demander pourquoi la vache a des puces alors que les puces n’ont pas de veau .. Note aussi que trois 2035 ou une seule 2035 avec ses deux annexes resteront toujours trois formulaires à remplir.

Bon week-end.

- si tu as une réf précise sur la feuille "annexe à la déclaration N° 2035", merci.

Logo1_esg2fi

Gérard De BRUYKER conseils

22/02/2009 à 18:03

tout dépend du montant du rachat du cabinet dentaire, si c'est de l'ordre de 30 000 à 80 000 €, vous pouvez commencer en libéral, pour passer en selarl plus tard dans 3 ou 4 ans quand vous aurez bien développé votre chiffre d'affaire, mais par contre si vous devez payer un cabinet plus de 80 000 €, le remboursement vous coutera moins cher en selarl qu'en libéral, toujours pour la même raison, que la clientèle n'est pas un bien amortissable.

Pour la réponse de Bidjegu, il a raison, si vous avez un cabinet d'expert comptable qui connait bien la selarl, mais il sait aussi bien que moi, que cela est rare.

Heureusement pour nous, nous avons plus d'une vingtaine de cabinets comptables en france, avec qui nous travaillons, et qui connaissent bien le fonctionnement des sociétés d'exercice libéral.

Cordialement

g de bruyker

Avatar_small

tarski

22/02/2009 à 18:42

Gérard De BRUYKER conseils écrivait:
------------------------------------
> tout dépend du montant du rachat du cabinet dentaire, si
> c'est de l'ordre de 30 000 à 80 000 €, vous pouvez commencer en libéral

c'est moins que 30 000.

Je garde votre conseil pour les selarl pour dans quelques années.
En tout cas merci pour les différents avis.

Avatar_small

bibjegu

23/02/2009 à 12:04

pour lenny,

je pense que la ou les personnes du fisc qui ont repris vos 2035 de SDF n'ont rien compris au système.
La première année, ils ont donc envoyé autant de liasses fiscales que d'associés + 1 pour la société. Abondance de biens ne nuit pas !
Comme vous leur avez retourné le même nombre d'imprimés, comme dirait Berthelot : les mêmes causes produisent les mêmes effets.

L'annexe à la 2035 devait s'appeler auparavant 2035 SP (je crois). On se retrouve dans le même cas que les associés de SCP : la SCP a un résultat commun aux associés, puis chaque associé prend sa quote-part de résultat et déduit ses frais persos (taxe prof, cotisations, ik...)

Ce calcul peut être présenté sur une feuille blanche, à partir du moment que c'est correctement présenté, l'associé remplit l'obligation déclarative.

cordialement

Avatar_small

zazamouk

23/02/2009 à 12:35

Il y a quelques mois nous avons décidé de reprendre un cabinet dentaire à deux. N'y connaissant rien de rein en société/comptabilité/impot/administration...! nous avons été voir un experts-comptable. Il fallait racheter mur/matos/clientèle
il nous a conseillé SCI pour les murs (normal!) puis une SELARL pour le reste.
Fiscalement ce devrait être intéressant et on ne tient plus qu'une seule comptabilité. Tout est sur la SELARl, salaire, matos, prêt...

C'est juste un avis je ne sais pas si cela est vraiment avantageux pour tous...

Logo1_esg2fi

Gérard De BRUYKER conseils

27/02/2009 à 09:32

c'est à priori la meilleure solution, puisqu'elle réduit le montant des charges sociales, et le montant des impôts ainsi que la taxe professionnelle.