la bataille des colles

Sans_les_roses_myxyhk

ploc

15/11/2008 à 20:30

un eugenolien serait il allé le 23 octobre aux TP de michel Desgranges et pourrait il ns en faire un topo?
qu'en ressort il de la performance des colles de dernière generation?
quel est le top-ten?

Marque_a3_t2yegl

Marc Apap

15/11/2008 à 20:51

ploc, si tu vas aux batailles de l'adhésion, tu apprendras que la réponse à ta question, c'est que justement, ce n'est pas la colle qui fait la qualité du résultat, mais celui qui s'en sert.
De toutes façons, le top four, c'est
1/ M&R 3
2/M&R2
3/ Sam 2(parfois ex-aequo avec le précédent)
4/ Sam 1

-Conserver les SAM au frigo (même si certains fabricants disent que non)
-Le sortir 30 min avant usage au moins
-Agiter le flacon avant usage
-Si M&R, mordancer surtout l'émail, moins la dentine (30 secondes en tout) et après rinçage, sécher modérément la dentine.
-Frotter, frotter la dentine avec l'applicateur pour faire rentrer la colle entre les fibres de collagène
-Sécher lentement d'abord puis plus fort ensuite pour évacuer le solvant de l'adhésif (sans éliminer l'adhésif lui même)
-Photopolymériser l'adhésif le temps qu'il faut (20 secondes )

Sans_les_roses_myxyhk

ploc

15/11/2008 à 22:37

merci marc,

je sais que c'est operateur-dependant: malgré tout ressortent des colles en tête de liste
c'est du moins ce qui avait été le cas à la dernière session et le meilleur score n'avait pas été une colle dernière generation d'ailleurs
c'etait aussi le sens de ma question:les M£R(impossible de trouver le signe sur le clavier) st-elles significativement meilleures que all-in-one ou all-bond ou autre de mme qualité?(on fait abstraction du temps gagné par moins d'etapes,ce n'est pas ce qui m'interesse)

tes resultats st ils le reflet de cette journée ou des stats publiées ds des journaux plus ou moins commerciaux ?

à l'heure d'aujourd'hui comme on dit,quelles st les meilleures colles(postule que le CD sait coller mais ne me reponds pas que si je sais coller,n'importe laquelle fera l'affaire:)
ce qui m'interesse,comme pr la retraction des compos,c'est utiliser les produits les plus fiables et tendre vers le moins de risques d'erreurs

Marque_a3_t2yegl

Marc Apap

15/11/2008 à 23:43

Mes réponses, c'est le résultat de ces journées, mais comme j'ai fait la biblio un certain nombre de fois sur le sujet, je commence à le connaître un peu.
Les adhésifs automordançants ne sont pas plus performants que les autres, au contraire. Mais comme ils sont plus pratiques à utiliser, toutes choses égales par ailleurs, nos amis Michel Degrange et Pierre Colon sont d'accord pour dire que le dentiste moyen, qui ne met pas la digue peut avoir intérêt à employer un SAM en postérieur parce qu'il y a plus de dentine que d'émail sur quoi s'accrocher, et un M&R sur les dents antérieures par sécurité à cause de la grande surface d'émail.
Si tu veux assurer indépendamment du reste, utilise un M&R 3 comme le Scotch bond MP ou l'Optibond FL.
L'avantage des M&R3, c'est qu'ils sont à la fois plus performants, mais qu'avec eux, les risques de sensibilités post op sont bien diminués par rapport aux M&R2.
Avec les M&R2, les sensibilités post op sont plus opérateur dépendant. Personnellement, depuis que j'ai fait son TP (il y a déjà plusieurs années), je n'ai plus eu aucune sensibilité post op. Je mordançais trop longtemps, je séchais trop fort, je ne frottais pas assez la dentine.
Je n'ai pas suivi de près l'évolution récente des adhésifs. L'année dernière à pareille époque, il en est sorti plusieurs, tous automordançants. Cela a été l'occasion d'un article que j'ai publié dans l'Information Dentaire qui en faisait la synthèse. Mais honnêtement, c'est plus commercial qu'autre chose, car il n'est pas possible de mettre dans un seul flacon tous les ingrédients efficaces l'un après l'autre que l'on trouve dans les systèmes plus complexes.
Maintenant, si tu tiens absolument à utiliser un SAM, prends ceux de chez Kuraray (Clearfil.. il y en a plusieurs), tu auras le top.
Je me ravise à l'instant : j'ai reçu il y a quelques semaines le nouveau Xeno V de chez Dentsply qui est un SAM 1. Il est extrêmement agréable à utiliser, et je n'ai pas eu ni décollement, ni sensibilité post op avec. Mais une appréciation clinique ne veut naturellement strictement rien dire au plan scientifique.

Sans_les_roses_myxyhk

ploc

16/11/2008 à 00:11

et bin voilà,il suffisait d'insister
merci marc
j'ai l'optibond FL: apparemment inutile de changer

Blue_eye_thumb_l2dgub

bill

16/11/2008 à 01:12

Dans les classiques plus fortes valeurs d'adhésion aux 3 étapes comme le scotchbond MP par ex
ensuite dans les 2 étapes clearfill SE bond bien classé, moins de risque de sensibilité
lettre du cra il y a un petit moment

Flying_snoopy_jx1q2g

hallboy

16/11/2008 à 01:30

pour les etching + adhesif, c'est la qualité juste humide comme il faut qui joue sur la qualité de collage.

Je crois que c'est Dietschi qui recommandait un protocle commeça :qd il etait passé de l'optibond fl a loptibond solo ( 2 temps: Etch rinçage puis adhesif )
apres le rincage: bre passage de l'aspi puis
humidifier une minibrush ( eventuelement ave une goutte d'adhesif qui a 1/200000 est de l'eau distillée ) tapoter sur la serviette du patient jusqu'a ce qu'elle ne laisse plus de trace.
tamponner la cavité et tapoter la brush sur la serviette jusqu'a ce qu'il ny ait plus de trace. a ce moment là, la cavité est juste assez seche, juste assez humide.

Marc, puisqu'on est sur les colles:

pour les compos de reconstitutions dual l'activateur est obligatoire avec tous les adhesifs? ou ne l'est qu'avec les dernieres generatiosns?

et justement pour ces dernieres generations est ce que l'etching sur l'email, et uniquement sur l'email permet d'avoir des resultats equivalent aux etch/primer/adhesif ,,?

Marque_a3_t2yegl

Marc Apap

16/11/2008 à 01:43

Je te réponds demain, (enfin dans quelques heures, car là, je n'ai plus l'esprit trop clair)

Marco_tedcl7

Marcoledentisto

16/11/2008 à 10:38

J'ai fait la formation de Desgrange il y a quelques semaines
Je n'ai pas changé de produit de collage (Scotchbond MP) mais c'est vraiment le respect du mode d'emploi appris pendant ce cours qui m'a permis dès le lendemain d'améliorer mes résultats.
Et que demande-t-on à une formation si ce n'est de pouvoir l'appliquer tout de suite au cabinet?

Marque_a3_t2yegl

Marc Apap

16/11/2008 à 11:52

hallboy écrivait:
-----------------

>
> Marc, puisqu'on est sur les colles:
>
> pour les compos de reconstitutions dual l'activateur est obligatoire avec tous
> les adhesifs? ou ne l'est qu'avec les dernieres generatiosns?
>
> et justement pour ces dernieres generations est ce que l'etching sur l'email, et
> uniquement sur l'email permet d'avoir des resultats equivalent aux
> etch/primer/adhesif ,,?
>

Il est un peu difficile de répondre exactement à ta question car elle est un peu vague : dernière générations ça veut dire quoi pour toi ?

Le problème est relativement simple :
Classiquement, les adhésifs amélo-dentinaires doivent être photopolymérisés avant l'application du composite, quel que soit le composite.
Si l'on utilise un adhésif de type SAM, il ne faut pas placer dessus un composite à prise uniquement chimique (il y en a peu sur le marché).
Si l'on colle sans des zones où la lumière a partout accès, on peut utiliser l'adhésif tel quel.
Si l'on veut un collage dans des zones où la lumière n'a pas accès, il faut utiliser un système adhésif dual, c'est à dire qui peut polymériser sans lumière.
Cette possibilité est offerte pour certains adhésifs qui sont proposés avec un activateur que l'on mélange au produit de base.
On applique alors le mélange à la brossette, par exemple dans le canal (mais aussi sur toutes les autres parois de la cavité), on sèche modérément pour évaporer le solvant et on photopolymérise dans les parties accessibles à la lumière. Ensuite, on place sur le tenon du composite de reconstitution à prise dual (par exemple Paracore Coltène,..), on le met en place dans le canal, on remplit le reste de la cavité, on polymérise à la lampe à l'extérieur car en général, la qualité finale du composite est supérieure s'il a été exposé à la lumière plutôt que polymérisé tout seul par voie chimique.
Il y a des adhésifs qui sont proposés avec activateur aussi bien parmi les M&R, (par exemple le XP Bond de chez Dentsply) que les SAM.
Pour les SAM, il s'agit en général de SAM2. Le primer reste le même. C'est l'adhésif qui est mélangé à l'activateur pour le rendre à prise duale.
Il existe aussi un adhésif un peu particulier, l'Excite DSC (Ivoclar Vivadent) qui se présente en dosette à usage unique avec une brossette dont la tête est recouverte de particules qui, au contact de l'adhésif le rend dual. C'est assez pratique si on fait beaucoup de ce genre de reconstitutions car le coffret contient 50 doses et se périme vite. Il faut prendre le modèle Endo où la brossette est toute fine pour rentrer dans le canal. En revanche, elle est de ce fait un peu souple pour bien frotter le reste de la cavité.
L'Excite DSC est un M&R qui s'utilise après mordançage (on met l'etching dans le canal. Il faut bien rincer après et sécher avec une pointe de papier)

Pour la deuxième partie de la question, je ne comprends pas trop non plus. Mais il est reconnu que les SAM adhèrent moins facilement à l'émail, notamment à l'émail intact.
Afin d'avoir une excellente adhésion à l'émail, et un bonne adhésion à la dentine, sans avoir les inconvénients des sensibilités post opératoire, on a préconisé de mordancer uniquement l'émail, rincer et sécher, puis appliquer partout un SAM2 (ou pourquoi pas un SAM1).
Il ne faut pas, dans ce cas, mordancer la dentine, qui serait trop décapée pour une bonne accroche du SAM.

Au passage, et pour terminer, lorsque l'on utilise un ciment résine auto adhésif et automordançant comme le Rely X Unicem (3M ESPE) pour coller une restauration partielle esthétique, il est préférable de toujours mordancer l'émail périphérique (et pas la dentine) pour améliorer significativement le collage périphérique. Ces colles, tout comme les adhésifs automordançants, n'ont en effet, qu'un pouvoir d'adhésion assez limité, sur l'émail intact.