changer de métier...y-avez-vous déjà pensé? qui l'a fait?

Forum associé : Eugénologie

Avatar_small

isobel

10/09/2007 à 21:45

Sur une promo de 40 petits P2 fraîchement sortis du concours de PCEM1, plus de la moitié dit ne pas avoir "choisi" dentaire (résultat d'un vote à mains levées dans ma promo)...alors je me pose ces questions: comment s'épanouir dans cette profession si l'on n'a pas la "vocation"? Peut-on passer 40 ans (et plus!) de sa vie à être dentiste si le choix de la profession s'est fait "par dépit" (pour ne pas dire "échec" au concours de PCEM1)? et donc, connaissez-vous des dentistes qui ont complètement changé de métier?
une dentiste devenue boulangère? un dentiste devenu instit?.....d'autres exemples?

Squash_u44zd8

steph

10/09/2007 à 21:56

J'ai plutôt l'idée que beaucoup ont fait dentaire par défaut ou dépit, ils voulaient devenir véto.
Tu m'aurais dit pharmacien, chercheur, à la limite kiné, y a toujours un fond de sciences...mais boulanger????
C'est quoi le rapport?

J'aurais voulu être pilote de chasse, cosmonaute ou athlète pour participer aux JO.
Je crois que c'est cuit.

Logo_wsbaii

mac

10/09/2007 à 22:23

steph Ecrivait:
-------------------------------------------------------
> J'ai plutôt l'idée que beaucoup ont fait dentaire
> par défaut ou dépit, ils voulaient devenir véto.
> Tu m'aurais dit pharmacien, chercheur, à la limite
> kiné, y a toujours un fond de sciences...mais
> boulanger????
> C'est quoi le rapport?
>
>

le pognon.

Avatar_small

isobel

10/09/2007 à 22:28

il n'y a pas forcément de rapport entre le métier initial et celui vers lequel on souhaite se tourner...pour exemple ,dans mon entourage, je connais un ingénieur qui, vers 40 ans, a décidé de faire un élevage d'escargots afin de les cuisiner et de les vendre sur les marchés de la région...rapport entre son premier métier et son activité actuelle: aucun
Et une femme à l'approche de la quarantaine, bac + 4 ou 5, qui devient esthéticienne et fait une formation pour ouvrir un institut de massages....les parcours de vie ne suivent pas forcément une logique scientifique...alors un dentiste futur boulanger, je me dis pourquoi pas?! lol!!

Avatar_small

pepe54

10/09/2007 à 22:47

il me semble avoir croise un confrere a mi temps qui etait agriculteur eleveur de chevauxde l'autre mi temps.
Mais il exercait toujours.
Je connais certains confreres qui sont entré en politique et qui n'exercent plus.

Avatar_small

chloé

10/09/2007 à 22:52

Je l'ai fait !
Bon, j'aurai peut-être du réfléchir un peu plus avant de vouloir devenir AD :))

Cocotte-minute_yibpae

rose

10/09/2007 à 23:37

isobel Ecrivait:
-------------------------------------------------------
> il n'y a pas forcément de rapport entre le métier
> initial et celui vers lequel on souhaite se
> tourner...pour exemple ,dans mon entourage, je
> connais un ingénieur qui, vers 40 ans, a décidé de
> faire un élevage d'escargots afin de les cuisiner
> et de les vendre sur les marchés de la
> région...rapport entre son premier métier et son
> activité actuelle: aucun
> Et une femme à l'approche de la quarantaine, bac +
> 4 ou 5, qui devient esthéticienne et fait une
> formation pour ouvrir un institut de
> massages....les parcours de vie ne suivent pas
> forcément une logique scientifique...alors un
> dentiste futur boulanger, je me dis pourquoi pas?!
> lol!!

tu n'es pas bête du tout isobel!
certains ont peut-être le courage d'aller vers ce qu'ils aiment...peu importe l'âge..
qui sait ,ils ont peut-être envie de se réaliser et de créer leurs propres projets..

Avatar_small

chloé

10/09/2007 à 23:40

Certes, je n'ai pas été dentiste avant d'être AD ; mais j'ai osé changer de métier et donc de vie ; j'ai osé tout lâché alors que j'avais déjà 2 enfants, pour me lancer dans une formation d'AD par choix ! L'exitation du changement, l'angoisse d'avoir fait le bon choix, les regrets dans les moments de doute, les sacrifices....je connais !

Sans_les_roses_myxyhk

ploc

11/09/2007 à 00:03

isobel Ecrivait:
-------------------------------------------------------
> Sur une promo de 40 petits P2 fraîchement sortis
> du concours de PCEM1, plus de la moitié dit ne pas
> avoir "choisi" dentaire (résultat d'un vote à
> mains levées dans ma promo)...alors je me pose ces
> questions: comment s'épanouir dans cette
> profession si l'on n'a pas la "vocation"?

en s'interessant(comme pr ts les métiers)
et tu verras c'est varié et interessant
parceque la vocation...chir ou psy... et finalement j'aime

rien ne t'empêche d'avoir hobbies ou passion parrallèles
de voyager,
de travailler à mi-temps et de faire un autre boulot mme benevole si tu as envie:hors le choix du salariat,tu es ton propre décideur,et en principe pas trop fauché
après ce n'est qu'une question d'organisation

et si vraiment tu n'aimais pas et si tu es bien une femme au lu de ton pseudo,rien ne t'empeche de faire robot multi-usages et plus dentiste
c'est encore assez bien vu

Avatars__181__hqw4ds

messabots

11/09/2007 à 13:37

Je pense que cette question est plus qu'intéressante.
En effet le métier de chirurgien dentiste est certes un métier scientifique, mais il est AUSSI humain ou disons plutôt, psychologique. Or je pense qu'en faculté, c'est un élément qui est pratiquement ignoré: on apprend pas aux étudiants que l'elémént humain est FONDAMENTAL dans ce métier. D'ailleurs on pourrait comparer le cabinet dentaire à un cabinet de psychologue: le fauteuil, les angoisses, les peurs, les problèmes inconscients qui ressurgissent; la simple différence entre l'un et l'autre c'est que le psy possède des moyens de défense pour ne pas se laisser "envahir" par les émotions de ses patients et sait se protéger; ce n'est souvent pas le cas des dentistes...je suis persuadée que beaucoup ne trouvent pas l'épanouissement qu'ils auraient voulu avoir. Ainsi, certains préferent se reconvertir mais d'autres finissent par se sentir mal dans leur peau, dans leur vie et dans leur métier.

Avatar_small

Tilc

11/09/2007 à 14:39

50% qui disent ne pas vouloir faire dentiste ?
Un metier ou tous les patients qui entrent te disent ne pas t aimer .
Ou les gens ont des fois plus mal en entrant qu en sortant, rien qu a la lecture du devis ...
En fin de compte 50% c est pas beaucoup !
Perso meme si j adore ce que je fais , je sais que mon metier est juste le tremplin pour faire des choses qui me passionnes plus ...

Cocotte-minute_yibpae

rose

11/09/2007 à 15:17

Tilc Ecrivait:
-------------------------------------------------------
> 50% qui disent ne pas vouloir faire dentiste ?
> Un metier ou tous les patients qui entrent te
> disent ne pas t aimer .

ce n'est pas toi qu'ils n'aiment pas,c'est le dentiste,suffit de les mettre en confiance.après ,ils te confient leur"santé dentaire",là ,il s'agit de ne pas se moquer d'eux,sinon bye bye..

> Ou les gens ont des fois plus mal en entrant qu en
> sortant,
rassure les,donne leur des conseils pour remédier à cette douleur à la sortie,ils seront soulager et satisfait que tu les comprennes

rien qu a la lecture du devis ...

tu ne fais pas tout le temps un devis,sinon,suffit de ne pas les bousculer et de leur laisser le temps de la compréhension

> En fin de compte 50% c est pas beaucoup !

je trouve que ça fait beaucoup

> Perso meme si j adore ce que je fais , je sais que
> mon metier est juste le tremplin pour faire des
> choses qui me passionnes plus ...

alors continue!

un patient lorsqu'il rentre dans un lieu médical a peur!c'est naturel.aux professionnels de savoir les considérer en tenant compte de leur peur

l'autre fois ,on a reçu une patiente dépressive qui ne se gére absolument pas ,résultat avant son RDV,elle appelle pour dire qu'elle ne peut pas venir,et trouve un prétexte,mais le CD la connait à force et l'AD aussi,donc l'AD l'encourage à venir et lui explique bien qu'on prendra son temps pour elle .finalement ,elle vient,mais tremblotante,et la séance se déroule en toute tranquilité,dans la douceur.avant de commencer on lui explique bien ce qu'on va lui faire.le CD bien sûr et l'AD qui a reçu les consignes...

Tux-fille_xevopq

framboisine

11/09/2007 à 15:31

C'est quoi se gérer les gars?

juste pour savoir si je me gère,
merci.

Flying_snoopy_jx1q2g

hallboy

11/09/2007 à 15:40

Rose, expliquer à des dentistes ce qu'est leur metier et comment ils devraient le pratiquer quand on ne l'est pas, n'est pas toujours une bonne idée, et pourrait être mal perçu.

Tu veux un extrait de ma thése:

" Je voulais être prothesiste: mon pére avait l'air si tranquille avec ses modeles de platre "

Rick: no offense.

Audi_tt_2007_jzsdts

sbire

11/09/2007 à 15:42

un praticien qui au bout de 15ans a arrêté pour être graveur sur marbre, une consoeur qui n'a jamais exercé, aujourd'hui est directrice de creche....

comme quoi...

Logo_wsbaii

mac

11/09/2007 à 16:15

hallboy Ecrivait:
-------------------------------------------------------
> Rose, expliquer à des dentistes ce qu'est leur
> metier et comment ils devraient le pratiquer quand
> on ne l'est pas, n'est pas toujours une bonne
> idée, et pourrait être mal perçu.

mais non.

rose comment on fait une endo, tu peux m'expliquer stp.

Audi_tt_2007_jzsdts

sbire

11/09/2007 à 16:35

demande d'abord comment poser le diagnostique, pfff t'es nul ou quoi?

Avatar_small

loumi1

11/09/2007 à 18:55

Changer de métier ? J'y pense tous les lundi matin en reprenant le chemin du cabinet !! Et depuis 15 ans bientôt je suis malade ( nausées) tous les matins . C'est comme ça je le " gère"
Mais à part "boucher des trous" que sait on faire de nos mains !! Nous avons une activité hyper spécialisée. D'accord avec celui (ou celle) qui évoquait le problème principal : la psychologie et les rapports humains . Finalement et à bien réfléchir ce qui me stresse ce n'est pas la dent mais ce qu'il y a autour ( le patient) . Les formations plus générales permettent de se retourner plus facilement ; mon épouse aprés une formation bac + 6 en droit recours contentieux est devenue instit suppléante et elle s'éclate même si les mômes c'est pas drôle tous les jours.
Plus généralement je pense que l'on devrait permettre à chacun de se préparer une autre activité , car en ces temps ou la durée de vie s'allonge (ainsi que l'age de la retraite) il va devenir difficile d'execer une seule activité toute sa vie .

Audi_tt_2007_jzsdts

sbire

11/09/2007 à 19:18

et tu arrives à bosser dans ces conditions?

Logo_wsbaii

mac

11/09/2007 à 19:25

loumi1 Ecrivait:
------------------------------------------------------

> Plus généralement je pense que l'on devrait
> permettre à chacun de se préparer une autre
> activité , car en ces temps ou la durée de vie
> s'allonge (ainsi que l'age de la retraite) il va
> devenir difficile d'execer une seule activité
> toute sa vie .

qu'est ce qui t'en empêche?

bien sûr qu'on va pas faire le même job toute sa vie.

Avatar_small

loumi1

11/09/2007 à 19:27

Dire que c'est drôle tous les jours serait faux mais il faut quand même relativiser : le GROS avantage de notre profession c'est que l'on peut gérer son temps ( si on ne laisse pas déborder , mia ma devise est " soit fainéant tu vivras longtemps ( et je rajoute j'espère)) . Donc en bossant 4 jours par semaine et en ayant d'autres activités annexes et connexes je m'en sors. Et quand je déprime je me dis que je pourrais être dans un abattoir à côté de chez moi , 7 h sur une chaine: ça aide à relativiser !!!

Avatar_small

chloé

11/09/2007 à 19:29

T'as le moral, toi !

Avatar_small

Bjorn

13/09/2007 à 00:59

sbire Ecrivait:
-------------------------------------------------------
> demande d'abord comment poser le diagnostique,
> pfff t'es nul ou quoi?
Si vous voulez vous moquer des assistantes, écrivez correctement...

Cocotte-minute_yibpae

rose

13/09/2007 à 01:10

yesssss!
surtout que je ne me moque jamais des CDs,et surtout pas les bons,

Avatar_small

pepito

18/09/2007 à 18:28

le gars à qui j'ai racheté le cabinet il y a 12 ans est parti vendre des voitures de collection en banlieue parisienne.
j'en connais qui ont arrêté pour s'orienter dans la recherche, ou bien dans le "conseil" à autrui (dans le monde des fournisseurs dentaires).
je rêve de m'arrêter pour vivre mes passions, mais ça ne se fait pas comme ça; il faut vraiment en avoir pour franchir le pas.