Quand le reve devient realite

Forum associé : Endodontie

Avatar_small

Willy Pertot

24/03/2007 à 17:10

Ci joint le descriptif par Ghassan himself.
Elle m'a été adressée par SD :-)
Pour info, les Golden Medium sont disponibles en France.

This technique uses:

1-only one ProTaper instrument size F2 or F3 or F4 or F5 in a reciprocating movement
2-an ATR Tecnika motor or an ATR Vision motor
3-the values of reciprocation should be set at:
a.0.4 clockwise and 0.2 counterclockwise on the ATR Vision; speed 300 -400 rpm
b.0.09 CW and 0.05 CCW on the ATR Tecnika; speed 300 rpm

Description for severely curved canals

1-08 file to WL, then
2-10 file to WL, then
3-Size 2 (series 29; 12.9) to WL
4-F2 to WL. The F2 is placed in the canal with almost no pressure at all until resistance is encountered (until you feel you have to apply pressure to make it advance; or until the instrument does not advance anymore). Remove and clean. Repeat until F2 reaches WL.

The same instrument can be used to prepare 4 canals in a molar then...recycling.
If the instrument does not advance do not push and do not keep it in the same position waiting to advance. REMOVE the instrument, CLEAN it and repeat.

For larger and / or easier canals: hand file # 8 and 10 to WL then use an F3 or F4 or F5 even in moderately curved canals, the F5 being used in the easiest ones. In the easier and larger canals, the initial hand filing can be stopped with a #10 at WL.

Gauge at your convenience (mainly in larger canals)

Advantages:

1-Only one rotary instrument, only one, is required to prepare most of the canals.
2-Only one rotary instrument, only one, is required to prepare 3-4 narrow and severely curved canals.
3-Only one rotary instrument, only one, will be discarded at the end of each case.
4-Even if you are able to place an F2 ProTaper, or its equivalent, at WL in a severely curved (90°curve) canal, this technique will make the canal preparation in that case extremely easy and fast.
5-The risk of instrument fracture by taper-lock (binding) is virtually eliminated.
6-Extremely simple, extremely fast, extremely safe, very low cost, extremely easy to teach.

024_kk11rb

annie

24/03/2007 à 17:15

je ne sais si j'ai fait beaucoup de progrès en endo,mais au moins ce forum m'aura aidé à perfectionner mon anglais!

Avatar_small

Willy Pertot

24/03/2007 à 17:19

Pardon Annie. J'avoue que j'ai eu un peu la flemme de me taper la traduction.

024_kk11rb

annie

24/03/2007 à 17:26

une petite question quand même
lorsqu'un intervenant a posé la question de savoir s'il pouvait utiliser le moteur de son unit avec les protapers,Stéphane il me semble bien que tu as répondu qu'une des conditions pour utiliser les protapers était la rotation continue
Sauf erreur il me semble bien que dans ce système et avec ce moteur,cela ne serait pas le cas
Nouvelle contradiction,ou mauvaise interprétation de ma part?
dans certains cas des essais de protapers pourraient se faire avec d'autres moteurs et pas seulement en RC?

024_kk11rb

annie

24/03/2007 à 17:28

Willy Pertot Ecrivait:
-------------------------------------------------------
> Pardon Annie. J'avoue que j'ai eu un peu la flemme
> de me taper la traduction.

Non,je plaisantais,Willy,j'ai fait l'effort et j'ai tout compris!

Avatar_small

Willy Pertot

24/03/2007 à 17:39

Les instruments peuvent être utilisés en rotation continue mais avec d'autres mouvements aussi, à condition de savoir lesquels.
Ghassan Yard a travaillé longtemps sur le sujet (après en avoir aussi discuté avec de nombreuses personnes qui s'intéressaient depuis longtemps au mouvement alterné), afin de déterminer quel était le meilleur type de mouvement en amplitude horaire-antihoraire pour les ProTaper.
Pour un autre type d'instrument cela pourrait marcher aussi, mais avec une autre amplitude peut être. Donc pour ceux que ça intéresse, faut s'y mettre et essayer.
Mais il faut faire attention pour ne pas faire n'importe quoi et ne pas ressortir les anciennes pièces à main pour essayer, sinon, il risque d'y avoir des dégats.

Avatar_small

Stéphane

24/03/2007 à 18:17

Je savais que tu ne resisterais pas a intervenir sur le thread;
Ce document est celui quùil a adresse sur roots:

C'est qui SD ?

Marque_a3_t2yegl

Marc Apap

24/03/2007 à 18:37

Publicité datant du mois de mai 1986 dans l'Information Dentaire (21 ans !)
Vous voyez bien que l'histoire est un éternel recommencement...
Amicalement

Ca_anthogyr_mwqdiz
Avatar_small

Stéphane

24/03/2007 à 18:40

Il y a quand meme un mystere dans tout cela. Tout le monde semble connaitre cette technique en disant; oui on le sait depuis des années...
Ce qui me gonfle alors, c'est pourquoi ne pas en avoir parlé plus tot plutot que de se brqnler lq tete sur des concentrqtion d^hypchloriter entre 3 et 3.2% ... c'est quoi le plus important ?
Les 10 blocs et les 7 dents que j'ai mis en forme avant de me la,cer sur un cas clinique sont tellement intéressants que j'estime intéressant de faire passer l'information; et de suite,si ca simplifie la mise en forme, je ne vois pas pourquoi on doit le garder pour nous.

Y'a des trucs comme ca qui me dépasse.

En tout cas, merci Ghassan d'avoir posté ce truc. Maintenant, les éléphants vont venir sur le terrain déminé et s'approprier la technique et bientôt lui expliquer comment il faut faire ...

Avatar_small

Stéphane

24/03/2007 à 18:42

Oui à l'époque, et même avant, il y avait le M4. mais encore une fois; le mouvement n'a rien a voir

Avatar_small

Willy Pertot

24/03/2007 à 18:51

Stéphane Ecrivait:
-------------------------------------------------------
> Il y a quand meme un mystere dans tout cela. Tout
> le monde semble connaitre cette technique en
> disant; oui on le sait depuis des années...
> Ce qui me gonfle alors, c'est pourquoi ne pas en
> avoir parlé plus tot plutot que de se brqnler lq
> tete sur des concentrqtion d^hypchloriter entre 3
> et 3.2% ... c'est quoi le plus important ?
> Les 10 blocs et les 7 dents que j'ai mis en forme
> avant de me la,cer sur un cas clinique sont
> tellement intéressants que j'estime intéressant de
> faire passer l'information; et de suite,si ca
> simplifie la mise en forme, je ne vois pas
> pourquoi on doit le garder pour nous.
>
> Y'a des trucs comme ca qui me dépasse.
>
> En tout cas, merci Ghassan d'avoir posté ce truc.
> Maintenant, les éléphants vont venir sur le
> terrain déminé et s'approprier la technique et
> bientôt lui expliquer comment il faut faire ...

Tout le monde ne connaissait pas la technique mais il est sûr que plein de gens ont pensé à différents mouvements. C'est pour cela d'ailleurs que le Tecnika avait incorporé ce mouvement il y a plus de 8 ans déjà.
Ensuite ce qui a fait qu'il y a eu un frein c'est que la plupart des praticiens étaient déjà équipé en rotation continue avec moteurs et des contre angles classiques, et qu'il était probablement assez difficile de les faire tous changer d'équipement et de les rendre captifs qu'une technique.
Par ailleurs, le Tecnika est un moteur hyper fragile, sujet assez souvent à des pannes et à des dérègelemnts des programmes.
Le mérite de Ghassan c'est d'avoir écouté, et d'être allé au bout de ce qu'il fait en travaillant dessus pendant des mois.
Et surtout aussi d'en parler. Et tu as parfaitement raison de dire que dans pas longtemps, tu auras un paquet de gens qui vont expliquer que ce sont eux qui ont tout inventer et qu'il leur a piqué leurs idées...

Marque_a3_t2yegl

Marc Apap

24/03/2007 à 18:58

Stéphane, je ne sais pas à qui s'adresse ta remarque agacée. C'est très bien d'avoir cité cette méthode et je t'en remercie. Si on m'avait permis de continuer à travailler à la fac, j'aurais peut être étudié le problème plus en détail. Je ne savais pas que d'autres s'intéressaient à la rotation "discontinue" qui me turlupine depuis quelque temps, surtout parce que la continue m'angoisse à cause des risques de casse (mais que je maîtrise maintenant grâce à ma méthode antéchristique de step back).
C'est très bien et ça prouve qu'il y a quand même des gens astucieux qui cherchent à simplifier la vie des autres dans la profession.
En ce qui concerne les concentrations d'hypo, je pense qu'on s'en fout un peu et qu'il faut surtout écouter les chimistes et biochimistes qui connaissent ce produit, vraiment très instable à haute température, dans le temps également, et qui perd de ce fait très vite ses propriétés.
Ayant travaillé sur l'irrigation, je constate que depuis la disparition des systèmes vibratoires qui avaient leur inconvénients, on s'est recentré sur la préparation mécanique, alors que l'irrigation associée a prouvé un meilleur nettoyage des canaux que l'irrigation discontinue à la seringue. Et comme cela a été évoqué, plus on ira vite à élargir, plus il faudra des moyens d'irrigation efficaces pour compenser le temps plus court de la préparation.
Le M4 safety (Kerr) ou Endocursor (W&H) fait le même mouvement que le Giromatic, mais il reçoit des limes manuelles.

Avatar_small

Stéphane

24/03/2007 à 19:11

Marc Apap Wrote:
-------------------------------------------------------
> Stéphane, je ne sais pas à qui s'adresse ta
> remarque agacée.

Pas a toi... pour une fois :-)
Willy comprendra lui... c'est le seul qui me comprend

Pa050055_igyagy

mark

24/03/2007 à 19:43

Quelqu'un pourrait-t-il avoir l'amabilité de détailler la différence entre le mouvement alternatif et le mouvement de réciprocité?

En ce qui concerne l'ATR, j'ignore de quand date le modèle mais se peut-il que le mouvement alternatrif paramétrable en amplitude dans les sens horaire et anti-horaire ait été inclus à l'intention des utilisateurs de contre-angle alternatif afin de leur vendre un moteur qui leur permettrait un passage à volonté de l'alternatif ancienne formule au rotatif NiTi, et cela avec la perspective d'utiliser un CA commun aux deux méthodes?

Il est bon de rappeler que l'alternatif est encore pas mal utilisé puisque outre MM et ses girofiles j'ai compté trois autres fabricants MITY, VDW, NEODENT en plus de EZ déjà cité.
Ce qui pourrait expliquer que l'on se soit reporté vers cette technique en l'aménageant pour un emploi plus efficace des PorTaper.

Je suis très séduit par la proposition, tant il est vrai que mes réflexions sur les limites du tout-rotatif m'ont récemment fait me retourner vers le passé ;).

L'enthousiasme des plus jeunes viendrait-il justement de ce qu'ils n'ont pas eu l'occasion de pratiquer l'alternatif autrement qu'à titre anecdotique.

Soyons fous, imaginons des Rispi diamantés sur Titane-Nobium, à bout mousse, pour palier au manque d'accessibilité de l'NaClO, quelle qu'en soit le titrage (pardon aux agacés, tout ça...), pour les finition en mouvement de réciprocité (j'adore ce mot! :)))

Restons prudents toutefois, voyons les résultats microscopiques et microbiologiques de la méthode qui est enthousiasmante surtout pour le gain de temps et de matériel qu'elle fait miroiter. Gageons que cela ne soit pas au détriment de la rigueur et de l'"evidence based"! (c'est comme ça qu'on dit sur la Tamise?)

Avatar_small

Stéphane

24/03/2007 à 19:59

Je pense fqire pqrtie encore des plus jeunes, mais j'ai ete forme au gyromatic; Rispi et heligyro et gyrofiles.
Quel soulagement de ne plus avoir a travailler avec ces isntruments. Comme je l'ai dit dans un post plus haut, personne n'a jamais été capable de répondre à nos nombreuses questions à l'époque ou nous étions étudiants , nou sn'etions pas assez intelligents peut etre. Ca ,'aura au moins servi a etre curieux et à m'interesser à l'endodontie

Je me souviens a l'époque avoir acheté un stock de Rispi 6 (noirs) et les avoir utilise comme un malade en appui parietal parce que j'avais à l'idée du travail de la fraise: Je n'avais pas de microscope à ce moment là, mais meme a l'oeil nu on pouvait voir les stries dans la dentine.

Le HERO 642 etait une version NiTi de l'Heligyro. Il a été utilsié en rotation continue et non plus en ,ouve,ent alternatif.

Je ne suis pas en train d'essayer de dire que la rotation continue est à jeter à la poubelle; lon de la. je pense et je suis sur auùelle me reéserve encore de belles séances d'endo en perspective. Nous somme en train ici de nous intéesser à une petite partie de l'endodontie en général, mais c'est déja une bonne chose.
Et derri(re mon enthousiasme; je eprsiste à penser que le passage de quelques utilisateurs à un egrande masse de praticiens va nécessairement révéler des probl(mes auxquels je n'ai personnellement pas penser.
une "revolution ne se fait pas du jour au lendemain"; disons que l'on est en train de passer de la phase etude in vitro à la phase etude préclinique. Et peut être que demain quelqu'un me montrerq ici des photos ou radio qui me montreront que ce n'est pas si magique que ca; et dans ce cas, je reverrai ma copie.
Le but de mon thread est donc d'inciter plusieurs praticiens à essayer cette technique et me donner leur feed back.

Concernant la differnce entre mvt alternatif et réciproque : le mouvement alternatif correspond à un mvt de même amplitude en sens horaire et anti horaire ; par exemple 45 degres horaires et 45 degres antihoraires.
Pour le mvt réciprique, l'amplitude du mouvement horaire ets supérieur à celui du mvt anti horaire; ce qui fait qu'in fine, à 300 tours/minute, le ,ouve,ent final correspond a un mvt de rotation et il avance dans le canal; contrairement à l'alternatif ou l'instrument fait du sur place.

Marque_a3_t2yegl

Marc Apap

24/03/2007 à 20:08

Oui, je pense que ça permet à l'instrument de progresser en direction apicale, mais sans trop de stress. Comme un petit vieux, qui ferait deux pas en avant, un pas en arrière.
Si je comprends bien, c'est grâce à cette limitation des contrainte (ou relâchement des contraintes ou récupération élastique???) que l'on peut espérer utiliser l'instrument plus à fond, sans risque de le casser et de ce fait n'en utiliser qu'un au lieu d'une grande série qui enlèvent un tout petit peu de matière à chaque fois.
Ceci étant, et là, je (re)deviens sarcastique, je suis loin d'être sur le cul quand je lis le mode d'emploi, puisqu'il faut quand même passer une bonne série de limes manuelles avant.
A quand une seule lime manuelle pour le cathétérisme, la perméabilisation et la longueur de travail, et une lime niti pour la mise en forme. Allez, j'admets qu'on puisse employer en plus un foret de gates ou autre pour l'évasement cervical (ou comme dit aujourd'hui la relocalisation des entrées canalaires).
Là au moins, on aurait un plus. Mais je suis sans doute trop révolutionnaire.

George_clooney_haut_braurm

ariel

24/03/2007 à 20:25

Stéphane Ecrivait:
-------------------------------------------------------

> Le but de mon thread est donc d'inciter plusieurs
> praticiens à essayer cette technique et me donner
> leur feed back.

chiche, tu m'offres le moteur, je m'y mets...

Flying_snoopy_jx1q2g

hallboy

24/03/2007 à 20:31

et je relance d'un berlingot.

Avatar_small

Willy Pertot

24/03/2007 à 20:36

Marc Apap Ecrivait:
-------------------------------------------------------
> Oui, je pense que ça permet à l'instrument de
> progresser en direction apicale, mais sans trop de
> stress. Comme un petit vieux, qui ferait deux pas
> en avant, un pas en arrière.
> Si je comprends bien, c'est grâce à cette
> limitation des contrainte (ou relâchement des
> contraintes ou récupération élastique???) que l'on
> peut espérer utiliser l'instrument plus à fond,
> sans risque de le casser et de ce fait n'en
> utiliser qu'un au lieu d'une grande série qui
> enlèvent un tout petit peu de matière à chaque
> fois.
> Ceci étant, et là, je (re)deviens sarcastique, je
> suis loin d'être sur le cul quand je lis le mode
> d'emploi, puisqu'il faut quand même passer une
> bonne série de limes manuelles avant.
> A quand une seule lime manuelle pour le
> cathétérisme, la perméabilisation et la longueur
> de travail, et une lime niti pour la mise en
> forme. Allez, j'admets qu'on puisse employer en
> plus un foret de gates ou autre pour l'évasement
> cervical (ou comme dit aujourd'hui la
> relocalisation des entrées canalaires).
> Là au moins, on aurait un plus. Mais je suis sans
> doute trop révolutionnaire.

Marc, je ne comprends pas le problème que tu as avec le passage des limes manuelles. Bien sûr qu'on pourrait penser et travailler sur des limes mécanisées de petit diamètre pour commencer à perméabiliser le canal.
Quel est le vrai problème ? Il est dans le fait que quand le canal est de faible diamètre (et on ne sait jamais quel diamètre il peut avoir apicalement au départ) il ne peut être pénétrer que par une lime de faible diamètre aussi. Logique. A part que plus le diamètre d'une lime est faible, moins elle résiste aux contraintes et donc elle risque la fracture si elle est utilisée en rotation, ou même en mouvement alternatifs.
Le paradoxe est que si elle est trop rigide et qu'elle devient plus dure que la dentine, si elle ne casse pas, elle perfore.
Ce qui ne veut pas dire que la pénétration intiale mécanisée ne peut pas se faire dans beaucoup de cas. Mais ce sera une question de chance : si le canal permet le passage de la lime, pas de problème. Mais si le canal est trop fin par rapport à la lime, ce que tu ne peux pas savoir au départ, elle cassera si elle est fragile. et si la lime est trop résistante et que son diamètre ne lui permet pas de passer dans le canal, elle perforera.
Sécuriser à la main reste pour l'instant le seul moyen fiable, parce qu'on ne peutpas se fier au hasard.
On ne peut que souhaiter trouver des solutions et des gens y travaille. Pour l'instant, ce n'est pas très fiable et reproductible.

George_clooney_haut_braurm

ariel

24/03/2007 à 20:38

Marc Apap Ecrivait:
-------------------------------------------------------
> Ceci étant, et là, je (re)deviens sarcastique,

mais non marc, mais non, ni tu l'es ni tu le redeviens...

Marque_a3_t2yegl

Marc Apap

24/03/2007 à 21:04

Pour Stéphane : je ne sais pas si tu m'as bien compris. Je ne conteste pas la nécessité d'explorer le canal avec un instrument manuel. Je dis jusque que ça irait plus vite et que ce serait plus confortable si une fois le canal repéré, cathétérisé et mesuré avec une lime manuelle unique, on passait après une seule lime rotative pour la mise en forme.
Pour Ariel : c'est sûr que question sarcasmes, à côté de toi, je suis un enfant de choeur.

Choixpeau_y0ozxh

Le Choixpeau magique

24/03/2007 à 21:05

Un des soucis pourrait être justement que sur des canaux très étroits et/ou fortement courbés, l'exploration complète initiale ne soit pas possible.
C'est pourquoi je me permet d'insister dans mon idée: sur un canal non entièrement perméable d'emblée, qu'est-ce qui empêche de pratiquer cette technique dans la partie accessible, puis de faire le reste une fois qu'on a obtenu la perméabilité ?

Avatar_small

Stéphane

24/03/2007 à 21:23

ariel Wrote:
-------------------------------------------------------
> Stéphane Ecrivait:
> --------------------------------------------------
> -----
>
> > Le but de mon thread est donc d'inciter
> plusieurs
> > praticiens à essayer cette technique et me
> donner
> > leur feed back.
>
> chiche, tu m'offres le moteur, je m'y mets...

Avec quel qrgent tu veux que je te l'achete... je te rappelle que je suis en 18 mois sabahtique, rentre dqns les ordres de la biologie. J'estime que j'ai deja assez donne a la science

Avatar_small

Willy Pertot

24/03/2007 à 21:25

Le Choixpeau magique Ecrivait:
-------------------------------------------------------
> Un des soucis pourrait être justement que sur des
> canaux très étroits et/ou fortement courbés,
> l'exploration complète initiale ne soit pas
> possible.
> C'est pourquoi je me permet d'insister dans mon
> idée: sur un canal non entièrement perméable
> d'emblée, qu'est-ce qui empêche de pratiquer cette
> technique dans la partie accessible, puis de faire
> le reste une fois qu'on a obtenu la perméabilité ?

Rien ne l'empeche. Je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas le faire.

Avatar_small

Stéphane

24/03/2007 à 21:25

Le Choixpeau magique Wrote:
-------------------------------------------------------
> Un des soucis pourrait être justement que sur des
> canaux très étroits et/ou fortement courbés,
> l'exploration complète initiale ne soit pas
> possible.
> C'est pourquoi je me permet d'insister dans mon
> idée: sur un canal non entièrement perméable
> d'emblée, qu'est-ce qui empêche de pratiquer cette
> technique dans la partie accessible, puis de faire
> le reste une fois qu'on a obtenu la perméabilité ?

A mon avis rien ne te lêmpeche.