Forum associé : Implantologie

Avatar_small

Julie Myrtille

26/06/2003 à 19:10

Bonjour,
Savez-vous quels sont les polymères utilisés pour recouvrir les implants en titane? Merci beaucoup

Avatar_small

coco

26/06/2003 à 23:13

franchement,

on s'en fout !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

parlez plutot de la prothèse sur implants

Avatar_small

spix

30/06/2003 à 18:46

pas cool comme réponse

mais c vrai l'essentiel n'est vraiment vraiment pas là

Avatar_small

seb

30/06/2003 à 21:47

franchement mon coco,si tu veux toucher ta bille en implanto,pour donner un consentement réellement éclairé à ton chir,va dans une bibliothèque médicale,tu y trouveras ton bonheur.Et l'accès n'est pas plus protégé qu'ici ..........................

Avatar_small

spix

01/07/2003 à 11:50

koiki dit seb?

Avatar_small

seb

01/07/2003 à 12:42

c'est pas pour toi,ce COCO est un patient qui doit se faire implanter et qui vient chercher une baguette magique ici
CF ses autres messages

Avatar_small

Molécule

02/07/2003 à 11:14

Exigez qu'ils soient recouverts de Zithrate de Bython ou de Kryptonite, sinon portez plainte avec dommages et interets.
A+

Avatar_small

coco

07/07/2003 à 09:40

non
rassure toi seb
je ne suis pas patient mais praticien qui constate que tout le monde se gargarise avec la chir et ne parle jamais de la prothèse comme si tout était résolu lorsque les fixtures sont placées ..........................

Avatar_small

camelia

28/07/2003 à 13:39

je voudrais avoir des information concernant l'antibioprophilaxie acconpagnant l'implantation immédiate dans un site d'extraction recent. Est elle obligatoire?
Merci

Avatar_small

felix

31/07/2003 à 16:25

Le problème de l'antibiothérapie préventive en chirurgie implantaire
(que l'implantation soit immédiate ou différée) a été largement débattu.

L'équipe de Van Steenberghe (Louvain- Belgique) ne recourt quasiment jamais à cette couverture , mais au prix d'une aseptie extrêmement
rigoureuse (l'aseptie étant entendue pour l'environnement opératoire MAIS AUSSI pour l'environnement tissulaire)
Soyons honnêtes, ce n'est pas le standard de la majorité des
cabinets pratiquant la pose d'implants.

A contrario, l'analyse d'ESPOSITO (méta- analyse) montre clairement
que l'antibiothérapie de couverture diminue sans conteste les échecs
précoces (avant mise en charge) d'origine biologique en chirurgie implantaire.

Donc, rien n'est simple !
Pour ma part, je considère utile et prudent de recourir encore à cette couverture.
Le problème de l'implantation immédiate ou différée ne change rien à l'affaire.
Les différentes études faisant autorité en implantation immédiate
(Schwartz-Arad, Becker, etc..) mettent en relief l'augmentation du risque d'échec si l'intervention a lieu en milieu septique (foyer apical ou parodontal rémanant) ; auquel cas il convient de différer l'implantation.