Stress et rapidité d'apprentissage ... [Help]

Avatar_small

dent_de_lait

07/10/2006 à 19:43

Je me permets de posté car je suis en train de passé le pire week-end de toute ma vie.
Je suis en stress permanent.
J’ai du mal à dormir et des maux de ventre a cause de l’angoisse.
Je viens de signer chez un praticien. Je suis en contrat de professionnalisation mais ça ne se passe pas très bien. Je fais de mon mieux pour convenir mais je n’ai pas l’air de faire l’affaire.
La première semaine ce fut impeccable mais maintenant plus le temps passe et plus j’ai l’impression d’être un boulet.
Il me dit que le fait de m’apprendre le métier, le fatigue beaucoup et qu’il n’a pas l’impression d’être assistée. Toutefois, si je suis payer 90% du SMIC et si j’ai une formation de 18 mois, il me semble que ce n’est pas pour rien …
Je ne reconnais pas encore toutes les fraises et différents instruments. Des qu’il me sonne je cours. J’essaye de faire de mon mieux mais j’ai vraiment besoin de temps pour apprendre mon métier et j’ai peur qu’il ne me garde pas. Je voudrais accentuer la cadence de mon apprentissage et être immédiatement rentable mais j’ai encore du mal.
D’ailleurs s’il ne me garde pas, je crois que je n’aurais pas d’autre chance au sein de mon école.
Nous avons fais plusieurs interventions et j’ai toujours assurer mais la dernière opération fut assez spectaculaire. Je me suis sentie mal (Sûrement à cause du manque de sommeil et du fait que je n’avais pas mangé le matin). Puis le stress du cabinet que j’ai encore du mal à gérer.
Ma collègue, se plaint tout le temps de l’ambiance. Je ne me sens pas du tout à l’aise alors que ce n’est pas dans mon caractère. Je suis d’un naturel souriant et j’ai vraiment envie de réussir.
Que puis-je faire ?
J’ai une amie qui est en formation et son patron, lui offre les tickets restos, elle apprends à son rythme, elle à déjà eu son salaire (moi, pas encore). Elle ne fait pas le ménage …
En même temps, je sais que c’est rare … d’avoir ce type de patron donc ce n’est pas tellement le problème. C’est juste que personnellement, j’aie peur de ne pas apprendre assez vite et d’être déçue parce que je me donne vraiment à fond.

Axlmoto1_fhnj2p

rockblues

07/10/2006 à 19:56

dent_de_lait Ecrivait:
-------------------------------------------------------
.
> Il me dit que le fait de m’apprendre le métier, le
> fatigue beaucoup et qu’il n’a pas l’impression
> d’être assistée.

Propos contradictoires. Si ça le fatigue, cela veut-dire qu'il s'investit. S'il s'investit, c'est que c'est un bon prat. Si c'est un bon prat, il doit être compréhensif.

Toutefois, si je suis payer 90%
> du SMIC et si j’ai une formation de 18 mois, il me
> semble que ce n’est pas pour rien …

Tout à fait

> Je ne reconnais pas encore toutes les fraises et
> différents instruments. Des qu’il me sonne je
> cours.

C'est normal, que tu ne connaisses pas tout en 2 semaines. Et cours pas, tu vas te casser la pipe.

J’essaye de faire de mon mieux mais j’ai
> vraiment besoin de temps pour apprendre mon métier

Voilà ce que tu dois lui répondre, point.

Dent de lait, je te sens mal barrée dans ce cabinet.
Mais c'est pas grave, puisque les employées sont vâchement bien protégées, il parait...
C'est toi qui a lu le figaro et qui a reçu un recommandé?

Avatar_small

dent_de_lait

07/10/2006 à 20:34

Non ce n’est pas moi pour le coup du figaro …
Merci rockblues,
Je suis vraiment rassurée de lire ta réponse.
Je ne sais pas si nous aurons un dialogue mais j’espère que j’aurais la possibilité de m’exprimer et que ça va s’arranger…
Effectivement, je me sens mal barrée et ma collègue (En formation) aussi. On angoisse autant l’une que l’autre.
Au sujet de mon malaise, penses-tu qu’il doive être compréhensif ou est-ce un bon motif pour pointer mes carences au niveau de l’apprentissage?

Avatar_small

kafine

07/10/2006 à 20:48

Je pense que c'est normal que tu sois stréssée, mais ne t'inquiète pas moi aussi c'était pareil, je ne connaissais rien en la profession d'ad mais rien du tout et mon prat a fait preuve de beaucoup de patience, et c'est ce que doit faire le tien, fais lui voir que tu veux réussir en posant des questions ( il verra que tu veux évoluer, il ne faud pas avoir honte... ) Bonne chance et ne te décourage pas, moi aussi c'était pareil

Tux-fille_xevopq

framboisine

07/10/2006 à 21:02

dent_de_lait Ecrivait:
-------------------------------------------------------
> Je me permets de posté car je suis en train de
> Je fais de mon mieux pour
> convenir mais je n’ai pas l’air de faire
> l’affaire.
> La première semaine ce fut impeccable mais
> maintenant plus le temps passe et plus j’ai
> l’impression d’être un boulet.

Essaie de décrire ce qui te fait penser à ça,
c'est pas bon de se juger comme ça.

si tu as du mal, essaie de trouver pourquoi et dans le cas contraire, trouve un praticien qui puisse vraiment avoir du temps pour toi au lieu de te peser.

Avatar_small

patouillette

08/10/2006 à 14:33

Salut,
c'est tout à fait normal qu'en deux semaines tu ne sois pas au top. J'en suis à six mois de cabinet et ca commence à bien fonctionner. Ne t'inquiètes pas cela vient vite, au bout de quelques semaines tu ne t'emmeleras plus les pinceaux entre répondre au téléphone, accueillir un patient et aider le prat, tu reconnaitras vite les priorités!

Et puis s'il veut une bonne équipe, il faut bien qu'il s'investisse! Il était quand même au courant qu'il avait un rôle de formation,non? Et puis on n'a pas la science infuse après tout!

Avatar_small

violette

10/10/2006 à 21:58

Coucou,

Moi aussi, je suis Ad depuis 6 mois. Ca a été très dur les 4 premiers mois. Dur au niveau physique et dur au niveau du stress. Le CD ne me faisait pas confiance, il disais le contraire de moi au patient à propos des RDV. Un conseil aussi : il faut manger le matin et prendre l'air (à la fenêtre ?) après qd l'intervention a été dure à soutenir. Pour les AD, ils ont l'habitude mais c'est parfois vraiment dégeulasse. Personnelement, ce n'estpas tant au niveau de la vue que de l'odeur du pus et du pourri.
Moi, je me dis que : il peut pas me virer sans cause réelle, qd je serais diplômée, je checherais tranquillement un autre cabinet (y'a du boulot dans la profession) et je pense aux vacances.
Essaye de te ménager des tps (courts forcément) de pose, assise, yeux fermés, au calme pour te ressourcer.

Blue_eye_thumb_l2dgub

bill

11/10/2006 à 02:21

violette Ecrivait:
-------------------------------------------------------
>
> Essaye de te ménager des tps (courts forcément) de
> pose, assise, yeux fermés, au calme pour te
> ressourcer.

Mmmm, ça sent la lettre recommandée ça...

Avatar_small

Utilisateur anonyme

11/10/2006 à 10:53

je crois que les premiers temps nre sont pas forcement révélateurs de ce que peut être la suite. Je m'explique: si vous arrivez sur une création de poste et que le prat a l'habitude de travailler seul depuis plusieurs années vous allez , au départ, être perçu comme une intrus, quelqu'un qui gêne plus qu'une aide. Son cabinet c'est son bébé, il faut qu'il apprenne à le partager et à tirer les bénéfices de travailler accompagné. C'est difficile de se sentir de "trop", d'avoir l'impression que rien de ce que l'on fait ne va...Mais si vous vous accrochez, que vous prenez patience,que vous êtes assez dégourdie, vous gagnerez peu à peu du terrain...Il est difficile d'être pédagogue, et tous les prat n'ont pas forcément de facilité à former une ad alors que pour eux toutes ces choses sont absolument évidentes. Montrez votre bonne volonté et expliquez vos difficultés mais sachez aussi vous faire petite quand il le faut :))
Normalement au bout d'un moment, la garde va baisser et vous serez sa meilleure alliée; si ce n'est pas le cas et que le binôme ne fonctionne pas alors il sera temps d'envisager de chercher un autre poste où vous serez plus en phase avec votre employeur.

Tux-fille_xevopq

framboisine

11/10/2006 à 15:08

Myrtille24 Ecrivait:
-------------------------------------------------------
> je crois que les premiers temps nre sont pas
> forcement révélateurs de ce que peut être la
> suite. Je m'explique: si vous arrivez sur une
> création de poste et que le prat a l'habitude de
> travailler seul depuis plusieurs années vous allez
> , au départ, être perçu comme une intrus,
> quelqu'un qui gêne plus qu'une aide. Son cabinet
> c'est son bébé, il faut qu'il apprenne à le
> partager et à tirer les bénéfices de travailler
> accompagné. C'est difficile de se sentir de
> "trop", d'avoir l'impression que rien de ce que
> l'on fait ne va...Mais si vous vous accrochez, que
> vous prenez patience,que vous êtes assez
> dégourdie, vous gagnerez peu à peu du
> terrain...Il est difficile d'être pédagogue, et
> tous les prat n'ont pas forcément de facilité à
> former une ad alors que pour eux toutes ces choses
> sont absolument évidentes. Montrez votre bonne
> volonté et expliquez vos difficultés mais sachez
> aussi vous faire petite quand il le faut :))
> Normalement au bout d'un moment, la garde va
> baisser et vous serez sa meilleure alliée; si ce
> n'est pas le cas et que le binôme ne fonctionne
> pas alors il sera temps d'envisager de chercher un
> autre poste où vous serez plus en phase avec votre
> employeur.
>

Tu as fait combien de cabinet pour en tirer ces conclusions ?

Avatar_small

Utilisateur anonyme

11/10/2006 à 15:15

Pourquoi cette question framboisine?

Tux-fille_xevopq

framboisine

11/10/2006 à 15:20

Myrtille24 Ecrivait:
-------------------------------------------------------
> Pourquoi cette question framboisine?
>

Ben, parce que je ne suis pas d'accord avec toi ( pour changer)
mais peut être que tu as constaté ça dans plusieurs cabinets, d'où ma question.

Avatar_small

patouillette

11/10/2006 à 15:22

tu as raison myrtille car un prat qui n'a jamais eu d'assistante ne sais pas trop quoi en faire au début, surtout lorsqu'elle commence sa formation. Au fur et à mesure de sa formation et quand elle a acquis de nouvelles connaissances, il peut déléguer des tâches. Une confiance s'installe progressivement.

Avatar_small

Utilisateur anonyme

11/10/2006 à 15:43

framboisine Ecrivait:
-------------------------------------------------------
> Myrtille24 Ecrivait:
> --------------------------------------------------
> -----
> > Pourquoi cette question framboisine?
> >
>
>
> Ben, parce que je ne suis pas d'accord avec toi (
> pour changer)
> mais peut être que tu as constaté ça dans
> plusieurs cabinets, d'où ma question.

oui je l'ai constaté dans plusieurs cabinets. J'ai en tout travaillé avec 6 personnes différentes. Et puis il y a l'expérience des ad qui m'entourent et avec qui nous partageons nos expériences. Ca ne fait pas de moi une statisticienne hors pair je te l'accorde mais il ne s'agissait là que de donner un point de vue afin de peut être éviter à nos jeunes consoeurs de penser que les débuts qui sont parfois difficiles sont ,à coup sur, révélateurs de la suite. Surtout que le sujet concerne une ad en formation c'est de toutes manières une expérience qui ne peut normalement pas nous arriver plusieurs fois dans une vie professionnelle.
Si tu n'es pas d'accord avec moi (pour être honnête l'inverse serait étonnant :p)ça ne me pose aucun souci mais il serait fort interessant que tu exposes ton point de vue pour éclairer ces ad débutantes qui cherchent un secours, un peu d'espoir aussi.

Avatar_small

Utilisateur anonyme

11/10/2006 à 15:44

patouillette Ecrivait:
-------------------------------------------------------
> tu as raison myrtille car un prat qui n'a jamais
> eu d'assistante ne sais pas trop quoi en faire au
> début, surtout lorsqu'elle commence sa formation.
> Au fur et à mesure de sa formation et quand elle a
> acquis de nouvelles connaissances, il peut
> déléguer des tâches. Une confiance s'installe
> progressivement.

bon ben on est deux alors ;))

Tux-fille_xevopq

framboisine

11/10/2006 à 16:06

Autant de dentistes, autant de possibilités,
il y a des jeunes qui vont prendre de suite un AD et d'autres qui n'en auront jamais,

être dégourdie ne suffit pas ( à mon avis), il faut un caractère, de quoi noter, un grand sens de l'organisation, de la communication, si on tombe sur un prat qui demande tout, alors il faut avoir un caractère de meneur tout en sachant s'effacer.

en y repensant, je ne vois pas ce qui aurait pu m'aider comme conseil au départ,

au début, tout part du praticien,

s'il n'avait pas adhérer à la formation, je crois que le seul conseil valable que j'aurais pu recevoir, c'est d'en chercher un autre.

Par bonheur, je n'ai pas eu à connaitre ça.

Tux-fille_xevopq

framboisine

11/10/2006 à 16:08

Myrtille24 Ecrivait:
-------------------------------------------------------
>à nos
> jeunes consoeurs

là, je crois que tu n'utilises pas le bon terme.

Avatar_small

Utilisateur anonyme

11/10/2006 à 16:44

framboisine Ecrivait:
-------------------------------------------------------
> Myrtille24 Ecrivait:
> --------------------------------------------------
> -----
> >à nos
> > jeunes consoeurs
>
> là, je crois que tu n'utilises pas le bon terme.

et moi je suis sure que j'utilise le bon .Les ad ne font t'elles pas partie d'une même et grande confrèrie? :))

Peut être penses tu que ce terme est reservé aux médecins et dentistes? non quand même pas!
>
>
>
>
>

Avatar_small

Utilisateur anonyme

11/10/2006 à 17:03

framboisine Ecrivait:
-------------------------------------------------------
> Autant de dentistes, autant de possibilités,
> il y a des jeunes qui vont prendre de suite un AD
> et d'autres qui n'en auront jamais,
(...)

jusque là que des lieux communs.

Il est vrai que de multiples possibilités existent. Mais ici c'est une ad qui débute dans la profession (ça élimine déjà quelques solutions :p) et en contrat de professionnalisation et dit "avoir l'impression de faire tout de travers".Un cd qui n'a jamais eu d'ad a souvent du mal au départ à savoir quelles vont être toutes ses attributions (voir littérature sur le sujet) . En gros il pédale dans la semoule parce qu'il n'est pas formé pour être un patron mais pour être un soignant. Donc il lui faut parfois un peu de temps.Si la situation perdure je suis d'accord pour ne pas rester à stagner dans un poste (ce que j'ai d'ailleurs dit plus haut). Et puis si ce n'est pas une création de poste et que tu passes derrière une ad expérimentée, là aussi il te faut un peu de patience, le temps de "faire connaissance" et de faire tes preuves.

Tu dis qu'aucun conseil n'aurait pu t'aider lors de tes débuts d'ad, c'est que probablement tu n'en avais pas besoin. Mais là il y a une demande.

Tux-fille_xevopq

framboisine

11/10/2006 à 19:01

dent_de_lait Ecrivait:
-------------------------------------------------------
>
> Ma collègue, se plaint tout le temps de
> l’ambiance. Je ne me sens pas du tout à l’aise
> alors que ce n’est pas dans mon caractère. Je suis
> d’un naturel souriant et j’ai vraiment envie de
> réussir.
> Que puis-je faire ?

****
je reprends donc pour Myrtille,
il y a bien une équipe, et pas de soutien,
si tu relis plus haut, elle s'inquiète de ne pas reconnaitre les fraises,
ce qui est totalement normal à ce niveau de la formation
( tu entends Dent de lait??)

quant au terme consoeur, excuse moi, je ne suis pas du tout, du tout d'accord avec toi,

quant tu vois que le moindre effort est un échec, je me plusque marre , je me roule par terre de rire.

Dent de lait,
bonne continuation.

Avatar_small

Utilisateur anonyme

11/10/2006 à 21:27

merci du résumé mais j'avais bien compris.

Le moindre essai de quoi? là c'est moi qui me marre :))

Axlmoto1_fhnj2p

rockblues

11/10/2006 à 23:20

essai????

Avatar_small

Utilisateur anonyme

11/10/2006 à 23:22

oups effort :))

Axlmoto1_fhnj2p

rockblues

11/10/2006 à 23:24

ok alors je pense que Framb parlait de l'effort fourni par l'AD et qui se soldait par un échec au niveau du prat? non?

Tux-fille_xevopq

framboisine

11/10/2006 à 23:34

rockblues Ecrivait:
-------------------------------------------------------
> ok alors je pense que Framb parlait de l'effort
> fourni par l'AD et qui se soldait par un échec au
> niveau du prat? non?

Non, je parle de consoeur, lorsque tu vois qu'il n'y a pas de soutien entre AD je me marre du mot,

Combien s'entendent pour combien de disputes ?

tu proposes un café ou une rencontre, y a personne au parloir.