Bravo la M.A.I !!!!!!

Forum associé : Exercice professionnel

Rape_p0as4f

rapelapente

22/04/2006 à 10:17

Voici le texte envoyé par la MAI (mutuelle des Impôt) à ses adhérents:
Edifiant non?

"Sécurité sociale

Revalorisation des tarifs des chirurgiens dentistes...
L'assurance maladie espère que ces revalorisations inciteront les dentistes à soigner plus de caries et à poser moins de prothèses. Quand on sait qu'aucune contrepartie ne sera demandée aux dentistes sur le nombre ou le prix des prothèses, on reste sceptique. Ces nouvelles bases de remboursement seront bien évidemment prises en charge par la MAI. Mais le coût estimé par les complémentaires santé s'élève à environ 90 millions d'euros. "

Suit la liste de "augmentations" insistant sur le %...
Bien sûr pas un mot sur l'augmentation des cotises.

Ben moi jvai fèr com y diz, je fais augmenter mes devis de prothèse aux gens de la MAI, comme çà j'en ferai moins...non?
C'est beau.

Images2_jxpnkw

narik

22/04/2006 à 10:21

Le principe de la mutuelle reste toujours de ponctionner ses adhérents tout en accusant les autres d'avoir des tarifs exorbitants, le probleme c'est qu'etant donné qu'elles ont des supports et n'ont que ça à faire, auprés de leurs adhérents (moutons) elles ont une oreille attentive...
Et dire que des dentistes travaillent dans des mutuelles qui les considérent comme tel...

Avatar_small

pierres

22/04/2006 à 11:47

juste une précision
si on décompte ceux qui n'ont pas de mutuelle (cmu ou sans couv), on obtient 50 millions d'assurés à une complémentaire (mut ou ass), ce qui fait une augmentation de 1.80€ par assuré. Combien les mutuelles vont leur demander d'augmentation au nom de la hausse des soins dentaires?

rapelapente Ecrivait:
-------------------------------------------------------
> Voici le texte envoyé par la MAI (mutuelle des
> Impôt) à ses adhérents:
> Edifiant non?
>
>
> "Sécurité sociale
>
> Revalorisation des tarifs des chirurgiens
> dentistes...
> L'assurance maladie espère que ces revalorisations
> inciteront les dentistes à soigner plus de caries
> et à poser moins de prothèses. Quand on sait
> qu'aucune contrepartie ne sera demandée aux
> dentistes sur le nombre ou le prix des prothèses,
> on reste sceptique. Ces nouvelles bases de
> remboursement seront bien évidemment prises en
> charge par la MAI. Mais le coût estimé par les
> complémentaires santé s'élève à environ 90
> millions d'euros. "
>
> Suit la liste de "augmentations" insistant sur le
> %...
> Bien sûr pas un mot sur l'augmentation des
> cotises.
>
> Ben moi jvai fèr com y diz, je fais augmenter mes
> devis de prothèse aux gens de la MAI, comme çà
> j'en ferai moins...non?
> C'est beau.
>

Images_ecncma

didier72

22/04/2006 à 11:53

narik Ecrivait:
> Et dire que des dentistes travaillent dans des
> mutuelles qui les considérent comme tel...

qui les considèrent comme quoi?

Images2_jxpnkw

narik

22/04/2006 à 12:02

Comme tel...
Je pense que ça a le mérite d'être clair non?
Tu travailles dans une mutuelle ou quoi?
:-)

Avatar_small

docdent

22/04/2006 à 12:39

J'avais déjà été surpris par le traitement journalistique de la nouvelle.

En effet, à aucun moment je n'ai entendu ou lu que plus de la moitié de cette augmentation était prise en charge par les dentistes eux mêmes.

Mais bon...En France on aime bien cracher...Donc un argument de plus pour cracher sur une profession qui de toute manière ne sait pas se défendre correctement avec ses syndicats...

D'ailleurs je tiens à rappeler que dans le torchon que nous a envoyé la CNSD pour crier "à la victoire" pour l'aménagement de la convention au 1er mai, aucune allusion non plus à cette prise en charge.

Images2_jxpnkw

narik

22/04/2006 à 14:00

M.A.I. c'est pas la Mutuelle des Anti-Indépendants?

Images2_jxpnkw

narik

22/04/2006 à 15:58

didier72 Ecrivait:
-------------------------------------------------------
> narik Ecrivait:
> > Et dire que des dentistes travaillent dans des
> > mutuelles qui les considérent comme tel...
>
>
> qui les considèrent comme quoi?

La mutuelle tape sur le dos des dentiste mais elle en emplois (leurs demandant bien entendu de faire du chiffre...) Il y a comme un paradoxe non?

Avatar_eugenol_feix3h

JeRis

22/04/2006 à 17:28

... comme la sécu qui emploie des cd, leur demande de faire du chiffre, et parallèlement impose aux professionnels de santé libéraux d'y aller mollo sur les actes et les prescriptions!

Images_qct94b

themumbly

22/04/2006 à 17:32

je savais pas que la sécu employait des dentistes

Avatar_small

manuel

22/04/2006 à 17:35

il existe en effet des dentistes emplyés par la sécu, et ce qui est drôle, c'est qu'en effet, ces confrères sont soumis a une obligation de chiffre d'afffaire, ce qui est un détail assez croustillant je trouve.
mais il ne faut pas oublier que la sécu est un monde a part, absolument pas en phase avec les réalités de la santé en france (et pas uniquement du domaine dentaire)

Avatar_eugenol_feix3h

JeRis

22/04/2006 à 17:37

... Centres de Santé Dentaire gérés par les CPAM

Plaquessiv2_vovj6l

ameli

22/04/2006 à 18:19

comme le disait docdent, le traitement de cette information par les medias est étonnant de partialité. Est-ce par erreur ou partialité...Oublier de préciser d'où vient cet argent est très étonnant.

Il est très désagréable de s'apercevoir comment une information peut être déformée par idéolologie.

Donc, rectifions certaines :
- le principe de la mutualité n'est pas de ponctionner, mais de mettre des ressources en commun. Le principe est donc la solidarité.
- chirurgien dentiste et chirurgien dentiste libéral ne sont pas synonymes
- aucun contrat de travail précisant un objectif financier ne peut être validé par l'Ordre. manuel, ton information est fausse, elle est même absolument impossible. Demande au premier conseiller ordinal que tu croises, ou au premier praticien de centre que tu croises...
Pour ta pénitence, tu me disserteras sur le sujet "idéologie et objectivité".

024_kk11rb

annie

22/04/2006 à 18:36

ameli Ecrivait

> Pour ta pénitence, tu me disserteras sur le sujet
> "idéologie et objectivité".

ce sont les nouvelles sanctions maintenant pour la profession ? on retombe un peu en enfance,

Images2_jxpnkw

narik

22/04/2006 à 18:50

ameli Ecrivait:
-------------------------------------------------------
> - le principe de la mutualité n'est pas de
> ponctionner, mais de mettre des ressources en
> commun. Le principe est donc la solidarité.
> - chirurgien dentiste et chirurgien dentiste
> libéral ne sont pas synonymes
> - aucun contrat de travail précisant un objectif
> financier ne peut être validé par l'Ordre. manuel, ton information est fausse, elle est même
> absolument impossible. Demande au premier
> conseiller ordinal que tu croises, ou au premier
> praticien de centre que tu croises...

J'ai, il y a 7 ans maintenant passé un entretient pour bosser en mutuelle, et ceci uniquement dans le but de me marrer, pas d'intégrer une mutuelle...
On m'a acceuilli comme aux dans les films américains, on m'a expliqué sur paper board les fonctionnements de la maison, et pour faire rapide, on me proposé 24% de mon chiffre d'affaire comme rémunération, m'indiquant que certains dentistes gagnaient jusqu'à 40000Fr par mois... Ils ont calculé selon les éléments que je leurs avais fourni, mon chiffre d'affaire horaire de libéral pour savoir si j'étais rentable...Me fixant par là même des objectifs de chiffre mensuel...
Si avec ça on me pipeaute que les mutuelles sont toutes gentilles pour faire de la solidarité, là, faut pas non plus nous prendre que pour des c..s...
c'est sur que c'est pas marqué sur le contrat, ils ont quand même un QI au dessus de l'huitre quand même...
Pourquoi les mutuelles font du détournement de patientéle? pour faire de la "solidarité"?

Non la ameli, c'est ameli mélo...

Plaquessiv2_vovj6l

ameli

22/04/2006 à 20:09

J'ai déjà dit par ailleurs ce que je pensais des contrats de ce type. Que la mutualité se mette à copier les contrats de collaborateurs libéraux est, à mon sens, une dérive. Par contre je te suis tout à fait sur la dérive commerciale des oeuvres mutualistes, comme sur la dérive commerciale de certains cabinets libéraux. Mais il est difficile de reprocher aux autres ses propres défauts.
Toutefois, quand on met en avant des principes humanistes et de solidarité dans les contrats de mutuelle, ça manque sérieusement d'élégance...
Mais comme j'ai déjà lu ici même sur eugenol, que les praticiens mutualistes étaient poussés à tricher, et que les salariés (au fixe) des CPAM étaient poussés à glander...Bof, quand on dit tout et son contraire, ça n'a plus d'importance.
Les paresseux ont toute ma sympathie, car la paresse est un signe d'intelligence.

Avatar_eugenol_feix3h

JeRis

22/04/2006 à 20:17

ameli Ecrivait:
--------------------------------------------------> - aucun contrat de travail précisant un objectif
> financier ne peut être validé par l'Ordre. manuel,
> ton information est fausse, elle est même
> absolument impossible. Demande au premier
> conseiller ordinal que tu croises, ou au premier
> praticien de centre que tu croises...

... réponse d'un praticien de centre:

... tout à fait exact, il n'y a pas d'objectif chiffré de CA mentionné dans les contrats (quoique, ils ont bien essayé chez nous) ... mais la pression est telle (de toute manière, la direction ne parle que de CA et de rentabilité ... et c'est pareil dans les mut.) ... que j'ai une très forte probabilité de me faire virer au cours de l'année pour non atteinte de l'objectif ... ceci au bout de plus de vingt ans ...
Ce ne sera pas fait directement, mais par un changement de contrat ... le nouveau contrat imposé étant certainement réelement m*rdique ... on l'accepte, ou on refuse et on part!

Images2_jxpnkw

narik

22/04/2006 à 20:57

ça se passe de commentaire et conforte ce que je disais...

ameli:Les paresseux ont toute ma sympathie, car la paresse est un signe d'intelligence.

C'est un point de vue, mais que je ne peux partager, on en a assez je pense avec le clan "fonctionnaire" et je ne trouve pas intelligent de glander au lieu de bosser (enfin eux sont payés à l'heure y s'en foutent...)

Avatar_eugenol_feix3h

JeRis

23/04/2006 à 08:15

... je pense qu'il faut nuancer et distinger le paresseux parasite du partisant du moindre effort inutile.

Avatar_small

docdent

23/04/2006 à 10:43

JeRis Ecrivait:
-------------------------------------------------------
> ... je pense qu'il faut nuancer et distinger le
> paresseux parasite du partisant du moindre effort
> inutile.

Tout à fait...Et connaissant un peu l'état d'esprit d'Ameli je pense qu'il parlait bien évidemment du partisan du moindre effort.

Sinon je confirme connaitre des fonctionnaires "bosseurs" et avoir connu des dentistes glandouilleurs...
Certes le système "fonctionnariat" incite plus les "indécis" à pencher d'un côté mais tous ne sont pas à mettre dans le même panier...

Images2_jxpnkw

narik

23/04/2006 à 11:53

Bien évidemment, tout le monde n'est pas à mettre dans le même panier (Etes-vous déja allé à la poste?), j'ai moi aussi un ami dentiste qui est un véritable fainéant mais qui ne s'en cache pas, d'autres par contre le sont mais sont persuadés d'être des bosseurs acharnés alors que fainéantise rime dans notre profession avec rupture des protocole les plus élémentaires (simplement néttoyer correctement le fauteuil et instruments entre chaque patient par exemple...) pour prendre plus de patients pour faire plus de chiffre alors qu'on veut moins bosser... Cherchez l'erreur...

Avatar_small

manuel

23/04/2006 à 12:18

Chère Ameli
je ne parlais bien entendu pas de contrat d'un point de vue légal (il ne s'agit pas de faire signer au confrère une obligation de chiffre d'affaire), mais plutôt de contrat "tacite", ou "suggéré", comme le disait Rejis.
si je me suis permit d'avancer ceci, c'est parceque j'ai une amie qui a traavaillé comme dentiste a la sécu, et qu'elle avait des comptes a rendre quant à son chiffre d'affaire.
je ne peux pas m'empécher de trouver ca assez cocasse.

Pa050055_igyagy

MARK

23/04/2006 à 12:55

Quelqu'un pourrait m'expliquer la différence de rapport de productivité entre une structure dentaire employant des praticiens salariés, une SCP ou SEL indexant la rémunération des praticiens , et les rapports entre un collaborateur libéral et son "employeur"? Et en quoi la "pression" relative à l'activité peut être si différente sur le fond?

Pour en revenir à la question originelle, quel organisme, voulant justifier l'augmentation de ses tarifs-cotisations-prélèvements prendrait la peine de se soucier de l'image ou du sort d'une corporation qui est sera l'objet de l'augmentation de ses dépenses? Vous voudriez qu'ils nous plaignent alors que leur problème c'est ce que l'on va leur coûter?

Ici ceux qui râlent seraient-ils capables d'une même empathie à l'égard de ceux dont l'assurance privée du risque dentaire pourraient bientôt résilier purement et simplement leur contrat au motif du montant notablement plus élevé de nos soins et devis, relativement à leur cas personnel?

Images2_jxpnkw

narik

23/04/2006 à 13:51

C'est vrai MARK, et pour rentrer encore plus dans tes explications je t'accompagne et je prends sur le champs une petite Leffe Triple avec des cahouettes... C'est l'heure de l'apéro...

Plaquessiv2_vovj6l

ameli

23/04/2006 à 14:06

D'accord avec Mark, il n'y a pas de différence dans la gestion des cabinets dentaires.
Non seulement il est logique de surveiller la gestion de cabinets sécu, mais vérifier leur productivité est indispensable. C'est quand même de l'argent public ! ne pas surveiller l'emploi de cet argent serait choquant.
Cependant, les praticiens de ces centres sont soumis à tant d'erreurs de gestion, de pratiques comptables et d'investissements étonnants, de sureffectifs non dominés, qu'il est souvent malvenu de leur opposer un déficit. Les directions d'organismes ont souvent délaissé les cabinets, qui ne représentent qu'une activité annexe, et quand elles découvrent les problèmes, c'est souvent trop tard...alors, il vaut mieux traiter les confrères de fainéant !