Coaching pour praticiens solos

Forum associé : La formation continue

Avatar_small

Dr B.

25/06/2004 à 11:57

Faut-il adopter sans condition l'exercice avec assistante comme ensigné par tous les BRASSARD, BINHAS, STEICHEN.

Les praticiens exerçant en solo ne peuvent pas appliquer toutes les recommandations préconisées et se retrouvent alors laissées au bord de la route de la "Qualité de service".
Quand vera-t on une formation adaptée au praticiens solos( + de 50 % de la profession), déstinées à leur faciliter l'exercice sans vouloir à tout prix rentrer dans le moule.
Celui qui investira le segment des "solos" aura une bonne longueur d'avance et sera récompensé d'avoir proposer une autre alternative au succès.

Avis au nouveau BRASSARD!

Avatar_small

Ben

25/06/2004 à 22:40

Et la dédinfection au poupinel tant que t'y es, et des cours sur le nettoyage des cotons salivaires, l'endo sans digue pour tous.
Ou bien comment répondre au téléphone avec une main dans la bouche du patient.....

Avatar_small

bill

26/06/2004 à 03:21

Ce que tu dis fort aimablement est vrai ;-) mais ce que dit Dr B aussi : je crois que plus de 60% des cabinets n'ont pas d'assistante...
Alors c'est vrai que l'on travaille mieux avec, que la sté est faite plusieurs fois par jour, que le téléphone n'est plus un pb quand tu fais une extraction...
ll n'empêche que je connais plein de gens qui travaillent en solo et bien ils ont aussi un autoclave classe B, un répondeur téléphonique et une organisation qui leur permet de travailler dans d'aussi bonnes conditions de sécurité pour leurs patients que toi.
Je ne parle pas de leur confort de travail personnel.
Alors le critère d'avoir un cabinet high-tech avec 12 assistantes, quand c'est stt pour l'esbrouffe et ça existe, n'implique pas automatiquement une meilleure hygiène...
J'ai travaillé non assisté pendant longtemps, quand je faisais ma sté, et bien je savais qu'elle était bien faite, tu es sûr que ton assistante ne se mouche pas sans retirer ses gants entre la préparation de ses plateaux?
Cordialement.

Avatar_small

Patrick

26/06/2004 à 03:32

Pour répondre au téléphone sans les mains et sans être dérangé j'ai une solution hé hé hé

La sté est bien faite si ta chaîne est bien huilée.

Ultrasons , hydrim, tu sèches, tu embales et hop autoclave aux normes européennes et c'est bon, pourquoi ton assistante ferait-elle moins bienque toi ?

Un conseil pour ceux qui n'ont pas d'assistante, faîtes travailler bobonne et si elle ne veut pas changez de gonzesse et prenez la beaucoup plus jeune que vous pourvu qu'elle vous aide.

Un second conseil, n'empiétez pas sur son travail et vous verrez que cela marche bien.

Oui je travaille avec ma femme et c'est pas mal, naturellement il ne faut pas jouer au macho et savoir garder son calme en toute circonstance.

En plus, elle sait toujours avec précision si le patient est motivé ou non.

En dix secondes elle est capable de me dire si un tel ira au bout de son traitement ou pas, moi j'avoue que je ne vois pas toujours.

En chasse, les gars....

Avatar_small

realiste

26/06/2004 à 09:29

papa pique ( des implants )
et maman couds
au moins elle ne coute pas

Avatar_small

pepelemoko

26/06/2004 à 18:07

Sans assistante (que vous couchiez avec ou pas, ca n'est pas l'important) il devrait être interdit de pratiquer.

Avatar_small

Marc Apap

26/06/2004 à 18:49

Pepe a tort : moi, je radierais de l'Ordre tous les dentistes qui n'ont pas au moins une assistante au fauteuil à plein temps, une assistante en salle de stérilisation, et une secrétaire pour répondre aux coups de fils. Sans compter une collaboratrice hygiéniste pour détartrer et apprendre au gens à se brosser les dents. On devrait également travailler avec une conseillère commerciale qui établit les devis et les plans de financement.
Et puis, il n'est pas raisonnable de ne pas s'adjoindre au moins deux prothésistes à demeure pour éviter les problèmes de contamination croisé entre le cabinet et le labo, pour faire les réparations en urgence et prendre les teintes. Le deuxième est un plâtrier car le premier ne peut pas tout faire. A y réfléchir, je pense qu'un spécialiste de prothèse adjointe est aussi indispensable, car l'autre ne peut être que céramiste. Naturellement, il faut une femme de ménage en permanence pour entretenir les sols et les surfaces pendant que tout ce personnel est occupé aux tâches qui lui sont propres.

Avatar_small

patrick de baillenx

26/06/2004 à 19:28

faut ajouter un gus pour filmer les interventions et un médiateur pour gerer les conflis

Avatar_small

Marc Apap

26/06/2004 à 22:16

Tu veux dire avec les patients ? C'est sûr, je n'y avais pas pensé. Le mieux serait d'adjoindre un avocat qui s'occupe uniquement des affaires du cabinet : c'est quand même plus sérieux si l'on veut qu'il soit disponible à tout moment. Avec sa secrétaire bien sûr, pour gérer les rendez-vous au Palais.

Avatar_small

gulguch

26/06/2004 à 22:50

M. Apap vous venez de réinventer la modèle de société des USA. Il manque juste 3 avocats sous fifres pour aider l'avocat en chef.

Avatar_small

Marc Apap

26/06/2004 à 23:00

Evidemment, c'est très clair : où crois tu que nos amis Brassard, Binhas et Steichen ont puisé leur inspiration pour proposer leurs modèles de coaching, sinon chez nos confrères d'outre-atlantique ?

Avatar_small

Pier

26/06/2004 à 23:25

Je pense qu'il faut aussi rajouter un expert pour la maintenance du fauteuil, un pour la maintenance de l'ordinateur, un pour la maintenance de la sonnette de la porte d'entrée (si elle ne fonctionne pas, les patients ne pourront plus prévenir qu'ils sont là).
Ne pas oublier le gars spécialisé en radioprotection, et le technicien spécialisé dans la gestion des colis défectueux et des commandes erronnées en provenance des VPC.
Une petite place doit aussi être réservé à une personne spécialisée dans les rapports avec la Sécu et la télétrans.
Si les attributions de ce dernier ne lui prennent pas trop de temps ( encore que vu comme c'est parti, 35 heures ne suffiront peut-être pas), il pourra aussi gérer les tiers payants et les nouveaux rapports avec les mutuelles.
Tout ce monde dans le cabinet va nous poser des problèmes de sécurité et il faudra suremment un pompier à demeure, vu que nous recevons des patients et qu'il faut respecter les normes de sécurité.
ET pour faire bonne mesure, tout ce petit monde dans les 40 metres carrés qui nous sont alloués pour nos cabinets.
Mais à propos, lorsqu'une entreprise dépasse dix salariés, ne doit-elle pas avoir un comité d'entreprise? et des representants du personnel pour les négociations patron-employés?

Avatar_small

Patrick

27/06/2004 à 02:23

Tu as oublié le comptable perso pour tenir les commandes de la SEL.

Je vais te dire un secret, pépélemokko n'es pas dentiste !

Avatar_small

Patrick

27/06/2004 à 02:27

Gros jaloux ! Pendant que tu fais ta sté moi je joue aux échecs sur internet ou je vais me promener avec ma meuf.

Toi quand tu rentres t'es trop crevé pour même voir ta gonzesse qui n'a d'autre recours que de te mettre les cormes.

Avatar_small

Ben

27/06/2004 à 10:53

Puisque 60% des dentistes (chirurgiens quand même) (et n'oublions pas d'ajouter EN FRANCE,parcequ'autrement ça serait un gros mensonge et ça c'est pas joli joli),travaillent sans assistante c'est qu'ils doivent avoir raison!
Moins de 10% commandent des digues (chiffres donnés par un VPCiste),moins de 10% font de la formation continue. Tous ces gens de la majorité ont surement raison !
Et c'est vrai que dans un éternel souci de nivellement par le bas (1981 a laissé des traces difficiles à effacer), on devrait interdire les assistantes dentaires !

Avatar_small

Patrick

27/06/2004 à 12:06

C'est ce que je disais, la dentisterie en France est en train d'imploser.

Dans mon petit pays, TOUS les dentistes ont une ou plusieurs assistantes.

Il y avait déjà les dentistes perroquets et maintenant les dentiste moutons.

Vive la France ! Vive la république ! et crevez les dentistes !

Quand allez-vous réagir que diable ?

Et dire que notre majorité est socialiste, il y a de quoi se poser des questions.

Je vous aime beaucoup et il serait temps de vous mobiliser.

Avatar_small

pepelemoko

28/06/2004 à 11:03

Sortez de france et allez voir à quoi ressemble les cabinets dentaires (pardon les cliniques) ailleurs.
Quand vous aurez enfin compris que decidemment, non, la chirurgie dentaire française n'est peut être pas la meilleure du monde, vous pourrez peut être envisager d'évoluer.
Si d'ici là, d'autres dentistes européens ne sont pas déjà venu vous piquer vos pâtients, simplement en leur proposant des prestations correctes.
les patients ne vous suivent déjà plus et s'inquiète à juste titre de savoir qui (et quand ) réalise la stérilisation dans ce petit cabinet...............

Avatar_small

Algi

28/06/2004 à 16:28

Gros probléme est soulevé...ça faisait longtemps.....

J'ai bossé 11 ans sans assistante et la solution de prendre ma femme (en tant qu'assistante......, pour le reste c'est ma vie privée et ça vous regarde pas...), donc, disais-je, prendre mon épouse pour assistante n'est pas jouable (en tant que medecin spécialiste elle est plus diplomée que moi et ça poserait des problémes de hierarchie dans le cabinet et de toute façon elle me rapporte plus en travaillant à mi-temps dans sa propre structure).

Donc je dirais 1 partout: oui il est possible de bosser seul et de le faire pas trop mal (telephone main libre + écouteur/oreillette, siemens gigaset entre autres trucs) mais, car oui il y a un mais, il arrive un moment ou c'est plus possible justement et depuis que j'ai pris ma decision (assistante en sptembre) je piaffe d'impatience. A dans un an pour vous dire ce que la cohabitation salarié/patron donne... mais je suis optimiste.

Ensuite y'a plein de confreres qui ont de bonnes (mauvaises) raisons de ne pas/plus avoir d'assistante.
Probléme number one: "ça coute des sous"....à quoi je rétorquerai" mon brave monsieur, un employé qui est payé pour travailler est censé en rapporter, des sous"..et donc faudrait voir à rendre l'assistante rentable (et ça Binhas et les autres donnent des tuyaux pour y arriver).

Probléme number two: "j'ai déjà du mal à gagner ma vie seul, alors imaginez si je paie un(e) salarié(e)".....ça c'est du pipo car aucun dentiste ne devrait gagner moins de 15 000€ par mois (ce qui laisse 40 000F pour crouter, déduction faite des frais). Donc, chers confreres, si vous êtes en dessous vous avez bien de la chance: vous ne pouvez que progresser... à condition d'en avoir envie et de vous en donner les moyens.

ps: petites pistes, comme ça, en passant: faites de la formation continue, vous y apprendrez à bosser et à vendre ce que vous faites, decidez de garder des patients serieux et motivés (mais ne dit-on pas que nos patients sont à notre image????).....

ps2: gulguch le sait bien et me tanne régulierement sur ça, je suis pas un obsédé de l'argent et je fais même cadeau de plein de choses à plein de Bertrand....je suis même de gauche, c'est dire...et pourtant j'ai mes 40 000 balles d'argent de poche tous les mois et j'en ai même pas honte, allez comprendre....

ps3: je suis malgré tout moi aussi contre la course aux armements et y'a qu'à voir ce que font nos confréres d'outre atlantique pour pas avoir envie de vivre ça mais entre l'usine à gaz avec 200 salariés et bosser avec une assistante y'a quand même de la marge, vous croyez pas?

ps4: le seul participant à ce forum qui bossait aux states en est parti si j'ai bien compris la teneur du post de Zorg sur l'Espagne et c'est certainement pas parceque le boulot là bas l'ennuyait mais sans doute parceque ce qui l'entoure commençait à puer trop....

Les gros cons de l'Oreal le disent mais c'est peut être pas si faux "parceque je le vaux bien", à mediter, à mediter.

Allez, à +, je vais bouffer chinois pour soigner ma ligne et rester zen.

Avatar_small

jeff

28/06/2004 à 22:21

Les sous , c'est quand même la raison la plus fréquement évoquée ( à tord, mais je ne vais pas redire tous ce qui a été dit sur ce que rapporte une assistante ).

Donc je vois mal un solo dépenser quelques billets pour un coaching organisationnel ou l'on finira par lui dire que, le mieux, c'est quand même de prendre une assistante !

Avatar_small

pépée la makkrale

30/06/2004 à 00:55

Pépélemokko, il n'est pas facile pour un jeune dentiste sans expérience de faire la part des choses et de décider quoi faire en sortant de fac.

J'estime que non seulement la dentisterie fout le camp mais la confraternité aussi. Il est grand temps que nous aidions du mieux que nous pouvons les confrères plus jeunes, s'ils en manifestent le désir.

Avatar_small

Richard KONDOLFF

02/07/2004 à 10:20

Chers Confrères et amis d'Eugénol,

Le Coach est habituellemnt la personne qui entraîne un sportif de haut niveau et l'amène dans les sphères de l'excellence.

Sans entrer dans les travers de la gestion financière proposée par des organismes à but lucratif qui sont très éloignés de la philotechnie dentaire,
il apparaît néanmoins que la prochaine étape inéluctable est la CCAM .

Pour évaluer notre pratique sont pris en compte: le stress, la durée de l'acte, la compétence technique et l'effort mental.(au moins une chose que nous reconnait la CNAM en répartition équitable).

Sachant par ailleurs que les Compagnies d'Assurance Complémentaire réalisent des enquêtes anonymes auprès des cabinets et des assurés pour savoir les modalités d'accueil, de plateau technique, de pratique tarifaire,
il et évident que le partage de l'enveloppe globale se fera sur la base d'indices qualité comme pour le système hospitalier.

S'adjoindre une collaboratrice diplômée en tant qu'assistante dentaire et/ou instrumentiste se chiffre à environ 17 euros/heure.
La rémunération d'un universitaire à vocation libérale se situe actuellement à 200 euros/heure (avocat conseil,expert comptable,conseil en gestion patrimoniale, etc.)

Il est paradoxal de ne pas vouloir partager la création du bien-être et de
se retrancher derrière une barrière de sous qui est très éloignée d'un comportement libéral largement honoré.

Signé :Le psychodonte

Avatar_small

Ben

02/07/2004 à 11:02

Tout à fait d'accord, mais pour ce qui est de la CCAM tu as oublié quelque chose d'essentiel : Ils vont effectivement tenir compte de la difficulté des actes, du strss,plateau technique....mais surtout DES TARIFS HISTORIQUEMENT PRATIQUéS. Si c'est pas se foutre de la gueule du monde........
Le traitement canalaire sur une molaire a été recemment évalué (s'il est réalisé selon les données actuelles de la science bien entendu), entre 500 et 700 euros environ si je m'en souviens bien. Tarif historiquement pratiqué:59 euros. Parions que cette nouvelle nomenclature se souciera plus de l'histoire que de la science !

Avatar_small

Patrick

02/07/2004 à 14:04

J'applique pour ma part un tarif horaire selon la difficulté du traitement et je m'aperçois que c'est la seule manière de rentabiliser sa pratique.

Le tout est de bien s'organiser pour ne pas perdre son temps pendant les actes techniques.

Il faut également gérer son énergie de la meilleure façon et je suis d'avis que la dentisterie globale devrait être proposée dans la liste des jeux olympiques car c'est devenu un sport à part entière.