Independentaire / SOP

Forum associé : La formation continue

Avatar_small

SIRE

07/03/2004 à 21:51

Que pensez-vous de l'article du dernier independentaire visant , sans la citer, la SOP ?
Vos avis sur la dernière journée d'occluso; ( à laquelle je n'ai pu participer )
merci

Avatar_small

Marc Apap

07/03/2004 à 22:32

L'article de JFL dans l'Indépendentaire est vraiment édulcoré. Va faire un tour sur dentalespace pour lire son édito à ce sujet, sans auto-censure.
Un régal!

Avatar_small

Al

08/03/2004 à 00:36

Je cherche je cherche je trouve pas cet édito, tu peux pas donner le lien ?

Avatar_small

Ariel Sebban

08/03/2004 à 00:53

Je suis désolé pour ceux qui n'ont pas apprécié la journée de la SOP sur l'occluso, mais les retours du sondage de satisfaction montre un taux de satisfaction qui frise les 80%

Il reste 20% me direz-vous. Hélas, sur une journée pareille, il n'est pas possible de faire l'unanimité.

D'abord il y a eu ceux à qui on a bousculé complètement les idées reçues, et ça leur a fait mal. N'en déplaise au chirurgien à qui on a appris que la chirurgie n'apportait pas grand chose. N'en déplaise aux acharnés de la gouttière, qui se retrouvent à ne plus savoir qu'en faire, et à tous ceux qui refusaient d'entendre, parce que ça les dérangeait trop.

Nous avons eu quelques lettres de confrères furax, mais aussi combien de lettres de confrères satisfaits.

Comme dirait l'autre, on peut pas plaire à tout le monde. Surtout quand il y a plus de 1000 personnes dans la salle.

Mais peut-être que l'éditorialiste de Dentalespace aurait préféré une salle vide. Il se serait alors gaussé de l'inanité des journées de formation qui n'attirent personne.

Il est vrai que le succès des journées de la SOP attirent quelques jalousies. Mais ça c'est pas nouveau.

Ariel Sebban - Membre du conseil d'administration de la SOP

Avatar_small

Marc Apap

08/03/2004 à 10:57
Avatar_small

Frédéric Chapon

08/03/2004 à 12:58

le lien n'a pas l'air de fonctionner, c'est dans quelle rubrique de dental espace?

Avatar_small

Algi

08/03/2004 à 15:06

Même question que FC....

Avatar_small

Alain

08/03/2004 à 15:16

L'info/Dental Propos

Avatar_small

Algi

08/03/2004 à 17:55

Alleluia! Hosanna! Sonnez trompettes et resonnez musettes le fada marseillais qui sevit sur ce forum depuis quelques mois semble ne pas être tout seul car, que dit la SOP?, que les "ADAM" sont à traiter en ayant une vision globale du patient, que reeducation doit être faite en machouillant des bouts de pompe à salive, que le coté psy est à regarder si on veut que ça marche...donc en bref ce que je vous raconte avec la dentisterie holistique et les activateurs. Il semblerait que les gouttieres ne soient plus au gout du jour? M'étonnerait qu'on puisse s'en passer, ne serait-ce que pour ceux qui veulent pas passer des années à machouiller un bout de plastique.....donc nous spmmes d'accord si ce que dit dentalespace est juste.....

Allez, à +....

Avatar_small

eleonor

09/03/2004 à 12:54

J'ai lu l'edito et c'est de la critique de bas etage> Voila un monsieur qui aurait voulu etre conferencier a la place des conferencier mais malheureusement, comme on ne lui a pas demande sonavis, il s'enerve.

Moi je dis plutot merci a la SOP pour l'ensemble de son oeuvre>

EReunir plus de 1000 personnes, c'est quand meme la marque des grandes societes>

Avatar_small

Ariel Sebban

09/03/2004 à 17:12

Il n'a jamais été dit que les gouttières n'étaient pas utiles.

Mais simplement, qu'elles ne servent pas à grand chose quand il s'agit de problèmes articulaires liées au stress. Elles restent indispensables dans les cas de problèmes occlusaux tels le bruxisme.

Ce qui a déplu, c'est que des conférenciers aient osé dire, que les problèmes articulaires se traitent ... comme des problèmes articulaires. C'est à dire par la kiné et assimilé. Et que si on ne traite pas la cause qui dans 95% des cas est liée au stress, et bien ça sert à rien. Les gouttières ne soignent pas les craquements et les blocages articulaires. Tout au plus servent elles dans ces cas à obliger à détendre le patient. Mais elles ne sont pas à porter plus de quelques semaines, à l'instar d'un plâtre ou autre attelle articulaire.

Quand à l'influence de l'occluso sur les ATM, les conférenciers ont dit que contrairement à ce qu'on pouvait penser, il n'y en a pas. Paradoxalement. Car justement si les dents s'usent et bougent, c'est que le système d'adapte. Mais il n'a jamais été dit qu'il ne fallait pas rétablir une occlusion correcte, ne serait-ce que pour rétablir la fonction. Mais le rétablissement de cette occlusion doit passer non pas par des retraits (meulages sélectifs) mais par des ajouts (collages, coiffes).

Et ce discours était, pour beaucoup de présents à la journée, nouveau et propre à balayer quelques décennies de pratique différente. Et ça, ça n'a pas plu à certains.

Avatar_small

eleonor

09/03/2004 à 17:23

voila,

on fait parler 4 ou 5 specialistes.
des gens qui travaillent la dessus depuis des annees, qui lisent , qui en tirent des conclusions et qui changent d'avis parce qu'ils ne sont pas idiots, et il y a toujours de bonnes ames pour se croire superieurs parce qu'ils sont persuades d'avoir raison>>

On peut ne pas etre d'accord, encore faut il avoir des arguments valables.
ce n'est pas ce que j'ai lu dans cet editorial. c'etait juste un peu de jalousie mal placee.

Silver_surfer_site_zzzeup

Algi

09/03/2004 à 20:59

Interressant tout ça....et ça m'amene à plusieurs questions/reflexions:

1/ Y'aurait-il un compte rendu des travaux (payant si nécessaire) de ces journées (je sais j'aurais mieux fait de venir...) ou, mieux, est-il prevu un rappel pour les absents avec tout ou partie des intervenants? Les intervenants ont-ils ecrit des bouquins, articles, publications, font ils des formations? Si oui, coordonnées!!!!!

2/ Quels moyens/techniques pour traiter par "kine" les ADAM? Kiné masticatoire ou sur posture globale et par qui: dentistes, ostéo, orthoponistes....?????

3/ Tout à fait d'accord que gouttiere, en tant que truc qui traite une lesion articulaire ne devrait se porter que quelques semaines mais non stop (40 jours à ce que j'en sais), de la même façon qu'un plâtre ou une attelle. Une articulation, aussi complexe soit elle, reste une articulation. Le probléme est qu'une entorse du genou, si elle est traumatique et pas fonctionnelle à cause desequilibre postural, sera guerie au bout de 40 jours. là, en ce qui concerne les ATM, la lesion est guerie mais la recidive est assurée car la cause n'a pas été traitée, donc faudra reeduquer, eliminer les blocages occlusaux, posturaux, alimentaires et emotionnels qui ont amené le patient là où il est. Donc, aprés les 40 jours, le VRAI travail commence....

4/ Port de la gouttiere: j'ai pu remarquer depuis quelques années que j'essaie de faire du bien à mes prochains que le bout de plastique suffit pas mais par contre, si un contenu lui est donné (contenu plus psy/emotionnel) alors là ça marche mieux. Ca parche encore mieux si TOUTE la posture est prise en compte, des pieds à la tête et même encore mieux si l'individu dans sa globalité est pris en compte, le bon vieux triangle de la santé des kinesio (posture, biochimique et emotionnel).

Donc: il y a d'une part un traitement postural/fonctionnel pur, avec gouttieres "dures" classiques ou avec les traitements fonctionnels qui replacent ATM et modifient l'occlusion de façon dynamique mais aussi reeduquent respi et deglutition comme pistes de Planas ou engins + souples comme Soulet et Besombes. Tout seul c'est pipo bimbo.....

Reste le "contenu": passer plusieurs heures par jour à "se faire du bien" en conscience ("je porte mon "appareil" pour aller mieux") va travailler sur le ciboulot du patient et en mieux en general, surtout si on a pris la peine de l'amener à prendre conscience de ça. Si en plus on s'est donné les moyens d'apprehender les autres dimensions (psy et bioch, posture "non dentaire") seul ou avec referents competents...

Pour finir: les gens de la SOP sont arrivés à la conclusion que nos patients sont complexes et que les solutions simples(simplistes) ne marchaient pas....mais qu'il fallait avoir une vision + globale (d'aucuns disent holistique mais sont souvent sujets aux railleries des confreres) de nos chers patients si on voulait avoir des resultats. Mais il ne faut pas forcement faire appel au psy ou à un kiné, les solutions et les outils sont à notre portée et il est possible, moyennant formation et curiosité, pour un bete omnipraticien comme moi de faire tout ça (et + encore).

Avatar_small

gulguch

09/03/2004 à 21:02

Faut pas s'étonner si des gens qui se disent spécialistes d'occluso ne puissent supporter que l'on minimise le role de l'occluso, c'est les minimiser eux avec.

La critique oppose l'occluso à un traitement de psychothérapie;

Mais l'occluso n'était elle pas en grande partie une psychothérapie?

-Le mal etre du patient était objectivé par un probleme d'occlusion, donc non nié.
- C'était compliqué, à tous les coups le dentiste explquait les théories de l'occlusion au patient, qui lui aussi devenait un spécialiste, un peu comme les patients des psychanalystes. Parlezmoi de moi, ya q'ça qui m'interesse, comme disait Jean Cocteau.
- C'était compliqué, et donc c'était une maladie complexe, valorisante pour le praticien, un grand occlusodontontologue, et le patient (les gens aiment avoir de grandes maladies).
- Et puis il y avait des dogmes "Toute occlusion qui n'est pas comme je dis est pathologique!", comme dans toutes les religions. Ca on aimerait bien le croire, que nous sommes des machines de précision, et pas des êtres un peu approximatifs.
- C'était pratique: à n'importe quel symptome, on pouvait répondre "c'est l'occlusion"

Donc ça faisait du bien à la cabeza du patient, et aussi du dentiste.

Pourquoi critiquer?
A+

Avatar_small

Ariel Sebban

09/03/2004 à 23:07

Il est prévu un compte rendu assez détaillé dans le prochain JSOP que tous les dentistes de l'hexagone reçoivent en principe.

Ceux-ce qui ne le reçoivent pas, peuvent me mailer leur adresse à partir du site de la SOP (http://www.sop.asso.fr), rubrique "Nous écrire". Je me charge de les inscrire dans la base de donnée du JSOP.

Pour ce qui concerne les conférenciers de cette journée, il font tous partie du collège d'occlusodontie (http://www.occluso.com) [site un peu léger mais on fait avec].

Avatar_small

eleonor

10/03/2004 à 10:14

Et bien sur qu'ils publient...

Autrement pourquoi les inviter.

A la SOP ca m'etonnerait que ce soit le copain de la direction qui soit conferencier.
depuis le temps, la societe n'existerait plus.

Avatar_small

dot doc

10/03/2004 à 11:16

Mes ATM gardent un souvenir ému des cours d'occluso à la fac, où à forcer comme des malades dans tous les sens, on se retrouvait avec des masseters tendus comme des arbalettes.
On pleurait tous pour avoir un diagnostic perso du grand professeur.
On était des mômes, mais certains voudraient que nos patients le deviennent ou le restent.

Avatar_small

en orme

11/03/2004 à 08:19

naive ou quoi ???????????????

a qui est toujours remis ke prix du meilleur ( ? ) conférencier ?

SOP
Société Odontologique du Profit

Avatar_small

JFL

11/03/2004 à 08:21

vite
la liste des publications,
ORIGINALES si possible,
c'est a dire pas pompées

Avatar_small

JFL

11/03/2004 à 08:27

réunir 100 personnes ne prouvent rien chère eleonor
il s'agit seulement de battage publicitaire bien fait

d'autres sociétés scientifiques plus modestes apparemment n'en sont pas moins bonnes si non meilleures au point de vue scientifique

une seule question
connaissez vous le GSSOS et son congrès annuel
congrès de TRES haute tenue scientififique

bien sur ils ne se font pas " claquer la gueule "
le Doyen Dorignac Pdt du GSSOS n'a pas les moyens financiers de faire de la pub

et pourtant en 2 jours de congrès vous en apprendrez plus qu'en 5 ans de SOP

vous etes une pub victime

amicalement quand meme mais il faut s'INFORMER

Avatar_small

Endo

11/03/2004 à 08:32

avis unanime
derniere journee nulle

malgre la stat officielle

Avatar_small

Ariel Sebban

11/03/2004 à 11:05

Unanime pour qui ?

Je confirme que nous avons eu 20% d'insatisfaits. Ca laisse 80% de satisfaits.

Les lettres de satisfaction, nous ne les avons pas fabriquées.

La statistique nous ne l'avons pas non plus fabriquée. Ce sont les congessistes qui nous rendent ces sondages en partant. Le sondage est anonyme. Nous avons eu 594 retours. C'est parfaitement significatif.

Il est vrai que le plus souvent, la SOP organise des journées qui font la quasi unanimité. Celle-là n'a pas été le cas. Mais c'est pas parcequ'elle a déçue 20% de l'auditoire, qu'on peut dire qu'elle a été nulle.

A un sujet polémique, parce que chacun a ses petites recettes, il y a eu un accueil mitigé.

Et comme toujours, ce sont les gens qui sont pas contents qui donnent de la voix.

On ne parle jamais des trains qui arrivent à l'heure. C'est ainsi.

Il ne s'agit pas non plus de faire de l'autosatisfaction à tout va. Quand on sait ce que représente comme travail la préparattion d'une telle journée, nous sommes aussi quelque part déçus de n'avoir pas fait l'unanimité. Mais de la à dire que 20% d'insatisfaits, fait de cette journée une journée nulle, il y a une grande marge.

Si il y a des bonnes volontés, qui savent ce qu'il faut faire et dire pour faire passer un message qui bouscule des années de pratique, en réunissant 1000 personnes et sans caresser quiconque dans le sens du poil, nous sommes preneurs.

Nous attendons des propositions autrement plus constructives que "ça été nul" !

Avatar_small

Ariel Sebban

11/03/2004 à 11:53

Ce qui est incroyable, c'est que parce qu'une journée a fait 20% d'insatisfaits, tout d'un coup, tout le boulot qu'elle fait pour la profession depuis des années n'est qu'un boulot marketing destiné à faire gagner de l'argent. A qui ? On ne le dit pas. Insinuations insidieuses.

Le dynamisme et l'indépendance de la SOP dérangent.

On peut faire tous les procès de la terre à la SOP, mais pas celui de vouloir régenter qui que se soit. Au contraire.

Ni vouloir imposer quoi que ce soit à qui que se soit. Même quand on est ultra minoritaire dans la profession.

Les journées de formation confidentielles, non seulement la SOP ne les dénigre pas, mais les soutient. Beaucoup de conférenciers qui font des cours remarquables, mais hélas confidentiels, sont heureux de trouver ensuite une tribune plus large. Parce que le bonheur d'un enseignant, est de dispenser son savoir au plus grand nombre.

C'est la raison d'être de la SOP. Dispenser un savoir au plus grand nombre possible. Ca demande un travail phénoménal, qui est fait par des bénévoles. Et quand ça marche, ça attire des jalousies.

Avatar_small

Jacques Duquesne

11/03/2004 à 12:59

Je suis certain que les cours du GSSOS sont passionnants, mais je comprends qu'ils puissent ne pas attirer les foules : (copié/collé de leur site)

J.GRANAT, E.PEYRE (SFHAD): L'usure dentaire: un moyen d'estimation de l'âge chez une population mérovingienne.
M.RUEL-KELLERMANN (SFOPS-SFHAD) :Erosion, usure et grincements : concepts anciens.
M. LE GALL (SOSM) :Usure dentaire et fonction chez quelques mammifères.

ça fait partie du programme de leur prochain congrès.

Je suis pas certain que ce genre de cours soit immédiatement applicable en cabinet.

Là je pense que c'est pas forcément qu'une question de moyens et de pub.

Avatar_small

Marc Apap

11/03/2004 à 14:05

Ce que j’ai apprécié dans l’éditorial de notre confrère sur Dentalespace, c’est l’humour avec lequel il a décrit cette journée de la SOP.
Les détracteurs de cet article situent leur argumentation au plan technique. Ce n’est pas du tout ce que j’ai perçu en le lisant.
N’ayant pas assisté à cette conférence, je ne peux en parler. A ce qu’il me semble, c’est l’attitude des conférenciers qui a été mise en cause. Du genre : « Nous sommes d’éminents spécialistes, envoyez-nous vos patients, vous qui ne connaissez pas grand chose à l’occlusion. »
Le mérite de notre ami a été de dire tout haut ce que beaucoup pensent tout bas. Il m’est arrivé très souvent en assistant à des conférences faites par les ténors de notre profession de me dire qu’ils faisaient moins cela pour nous apprendre à être meilleurs, que pour montrer qu’ils étaient les plus forts.
C’est pour ça que je félicite Jean-François de l’avoir écrit, et ne vois nulle once de jalousie dans ses propos. Quant à la SOP, on ne peut de bonne foi mettre en doute la qualité de son organisation, toujours irréprochable.