traitement pulpite?

Forum associé : Endodontie

Avatar_small

docdent

12/01/2006 à 23:35

Reresalut à tous

Je souhaiterais avoir vos avis sur ma manière d'aborder les patients qui se présente avec une pulpite carabinée au cabinet.

J'ai la chance de ne pratiquement jamais être confronté à ce genre de situation plutôt chiante, mais je reconnais avoir une approche bien différente des anciennes générations où la conduite à tenir était : ouverture immédiate de la dent quelque soient les conséquences plus que douloureuses pour le patient (certes il va mieux ensuite mais les quelques minutes passées sur le fauteuil laissent parfois des souvenirs impérissbles)

De mon côté, en cas de pulpite sur dent "non accessible directement" cad sans cavité accessible (carie interdentaire etc...)je prescripts systématiquement un traitement basé sur des corticoîdes assez dosés (3 comprimés de Solupred 20 mg pendant 5 jours) sous couverture antibiotique et traitement anti douleurs.
Dans 100 % des cas les douleurs se calment d'elle même en quelques heures et le patient vient me voir 5 jours plus tard avec une dent anesthésiable et dans un état psychologique plus détendu que le jour de la pulpite.

D'autres prats ont ce genre d'approche sur la pulpite?

Bn40_xknlry

didier72

12/01/2006 à 23:36

Dis nous donc un peu à qui sert un antibio pour une pulpite?....

Avatar_small

al

12/01/2006 à 23:39

corticoïdes pour une pulpites. on voit que t'as jamais vu ce que pouvaient être les effets secondaires des corticoïdes.

par pitié pour tes patients, arrête ce genre de prescription assassine !

pulpite, qu'un seul geste à faire ouvrir la dent. si t'arrives pas à anesthésier, enlève ce que tu peux, mets une boulette d'eugenol, et referme à l'irm.

Avatar_small

docdent

12/01/2006 à 23:44

Dès que tu mets un patient sous corticoîdes une couverture antibio est necessaire étant donné que tout traitement cortico entraine une baisse momentanée de ton système immunitaire me semble t il non?....

Tu n'as qu'à regarder les prémédications des stomatos avant les extractions de dents de sagesse.

didier72 Ecrivait:
-------------------------------------------------------
> Dis nous donc un peu à qui sert un antibio pour
> une pulpite?....

Avatar_small

docdent

12/01/2006 à 23:46

al Ecrivait:
-------------------------------------------------------
> corticoïdes pour une pulpites. on voit que t'as
> jamais vu ce que pouvaient être les effets
> secondaires des corticoïdes.
>
> par pitié pour tes patients, arrête ce genre de
> prescription assassine !
>
> pulpite, qu'un seul geste à faire ouvrir la dent.
> si t'arrives pas à anesthésier, enlève ce que tu
> peux, mets une boulette d'eugenol, et referme à
> l'irm.

Comment expliques tu que j'utilise ce protocole depuis à peu près 5 ans sans de problème particulier?

Une pulpite étant une inflammation sévère du nerf une prémédication de ce type me parait logique non?

Je ne suis pas sur que vouloir ouvrir une dent à vif soit nécessairement moins assassin non?

Avatar_small

al

12/01/2006 à 23:51

les problèmes aux corticoïdes, c'est pas toi qui va les voir, c'est le rhumatologue. c'est pas parce que tu vois pas toi un problème en tant que dentiste que les problèmes n'existent pas.
les corticoïdes, sont à mon humble avis, à réserver pour les cas ultimes, comme des détresses allergiques, ou autres situations vitales.
il ne me semble pas que la pulpite en fasse partie.

va faire un tour dans un service de rhumatologie, et demande leur, les effets secondaire de prise de corticoïdes de confort, tu comprendras de quoi je parle.

tiens, j'ai un copain, à qui on vient de changer la hanche, pour une en toc. demande lui ce qu'il en pense.

bon ce n'est que mon avis, mais je le partage très beaucoup.

Avatar_small

docdent

12/01/2006 à 23:59

al Ecrivait:
-------------------------------------------------------
> les problèmes aux corticoïdes, c'est pas toi qui
> va les voir, c'est le rhumatologue. c'est pas
> parce que tu vois pas toi un problème en tant que
> dentiste que les problèmes n'existent pas.
> les corticoïdes, sont à mon humble avis, à
> réserver pour les cas ultimes, comme des détresses
> allergiques, ou autres situations vitales.
> il ne me semble pas que la pulpite en fasse
> partie.
>
> va faire un tour dans un service de rhumatologie,
> et demande leur, les effets secondaire de prise de
> corticoïdes de confort, tu comprendras de quoi je
> parle.
>
> tiens, j'ai un copain, à qui on vient de changer
> la hanche, pour une en toc. demande lui ce qu'il
> en pense.
>
> bon ce n'est que mon avis, mais je le partage très
> beaucoup.

Je crois que tu mélange la prise chronique de corticoîdes sur plusieurs mois ou plusieurs années et la prise "aigue" sur 5 jours de doses importantes...
Après avoir relu quelques notions de pharmaco je ne trouve pas d'effets secondaires importants pour une prise de corticoides sur 4-5 jours maximum....

Ca me fait prendre conscience qu'en dentaire en général nos connaissances pharmaco sont souvent parcellaires...
Bon il y a des progrés réguliers dans les facs ces dernières années (médicalisation des études!) mais bcp de dentistes sont assez allergiques à la pharmaco générale je trouve...
Mon avis doit venir de mon père généraliste... :-))

Avatar_small

Salamandre

13/01/2006 à 00:21

Le probleme c est plutot de réflechir en cout/bénéfice/risque.
Cout de ta méthode: 2 boite d anti bio, 1 de corticoide, 1 d antalgique pour la sécu.
Benefice: permet de differer l'urgence et un confort accru
Risque: Prise d'antibio: aquisition de resistances (future probleme majeur puisque trop de gens prescrivent trop facilement). - corticoide: baisse de l immunité. Troubles digestif dans 75% des cas (perforations ou hémoragies)

Cout de la méthode habitueles: une carpule d'anethesie, voir 2 - 1 g d irm.
benefice: traitement etiologique - pas de prise médicamenteuse -
Risque: Si l anétheise ne prend pas: on differe avec un eugenate.

Si tu pese bien consciencieusement, tu devrais pencher pour la méthode conscensuelle.

Image21_nntwmx

athos

13/01/2006 à 00:24

la citerne pour eteindre l'allumette, et sa vessie pour affronter l'incendie

Avatar_small

docdent

13/01/2006 à 00:56

Salamandre Ecrivait:
-------------------------------------------------------
> Le probleme c est plutot de réflechir en
> cout/bénéfice/risque.
> Cout de ta méthode: 2 boite d anti bio, 1 de
> corticoide, 1 d antalgique pour la sécu.
> Benefice: permet de differer l'urgence et un
> confort accru
> Risque: Prise d'antibio: aquisition de resistances
> (future probleme majeur puisque trop de gens
> prescrivent trop facilement). - corticoide: baisse
> de l immunité. Troubles digestif dans 75% des cas
> (perforations ou hémoragies)
>
> Cout de la méthode habitueles: une carpule
> d'anethesie, voir 2 - 1 g d irm.
> benefice: traitement etiologique - pas de prise
> médicamenteuse -
> Risque: Si l anétheise ne prend pas: on differe
> avec un eugenate.
>
> Si tu pese bien consciencieusement, tu devrais
> pencher pour la méthode conscensuelle.

Je suis tout à fait d'accord avec toi pour le coût de la méthode...
Mais enfin si on commence à réfléchir comme nos chers dirigeant à la médecine en tant que comptables et non en tant que médecins je me dis aie aie aie....

En ce qui concerne les arguments sur les antibios : tout à fait d'accord...Mais je prescris dans l'immense majorité des cas du birodogyl, molécule relativement jeune et seulement prescrite par nos chers collègues dentistes...
La probabilité à court moyen terme de resistance est plutôt limitée...Je ne dirais pas bien sûr la même chose sur les pénicillines...

Même chose sur le solupred...Par contre je confirme que la prise de solupred sur une durée de 4-5 jours maximum semble avoir très peu d'effets secondaires...
En tout cas le ratio positif/negatif par rapport aux douleurs d'une pulpite me semble tout de même interessant.

D'accord sur le fait que si l'anesthésie ne prend pas on met un eugenate...mais si tu n'as pas de cavité visible (recidive carie sous ag, carie interdentaire etc...) comment fais tu?
Tu fais une cavité à vif sur une dent en pulpite? Une dent qui de manière pratique est douloureuse à la moindre stimulation?
Alors là il faut m'expliquer comment faire sans que le patient saute au plafond?

En tant que prat je réfléchis toujours à la position du patient...
Me faire ouvrir une dent à vif me ferait personnellement plutôt peur...
Mais peut être suis je chochotte.... :-))

Avatar_small

docdent

13/01/2006 à 01:02

athos Ecrivait:
-------------------------------------------------------
> la citerne pour eteindre l'allumette, et sa vessie
> pour affronter l'incendie

Ne pas prendre en compte la douleur du patient, son stress de passer sur le fauteuil me parait des plus risqué....
Ca me rappelle des remarques assez sournoises des prats chez qui je bossais devant ma consommation d'anesthésiques de contact...
Ils se foutaient de ma gueule car en plus d'utiliser le quicksleeper j'utilise sytématiquement un anesthésique de contact : bilan 98% de mes anesthésies 100% indolores...Et des patients satisfaits qu'on prenne en compte le facteur douleur chez le dentiste...
Je te souhaite seulement de ne pas faire une belle pulpite un de ces jours et d'être vu par un de tes collègues...Je suis sûr que ton jugement serait peut être moins assuré...

Avatar_small

Salamandre

13/01/2006 à 01:13

Quand on dit que l anéthésie ne prend pas c est qu il reste des douleur a l'approche de la pulpe. Tu traverse toujours l'email et 50% de la dentine sans trop de souci. A prtir de ce moment le diametre des tubulis sont assez larges pour permettre a l eugenol de diffusé je pense.
Je suis jeune, mais pour l'instant je n ai différé qu'une seule fois et je suis pas un tortionnaire.

Pour le cout. Perso j'integre ca a ma reflexion. Pour moi c est etre citoyen.
Pour le birodo: oui c est peut etre jeune mais je vois pas l'interet de risquer une resistance, meme si on est (pour l'instant) les seul a l'utiliser.
Quand je pense a mon organisme, je me dis que je prefere savoir que ses defenses fonctionnent et ne pas compter sur la couverture antibiotique qui d ailleurs n a qu un spectre donné. Et je soigne mes patients comme je me soignerais.
Il me smeble tout de meme que des problemes digestifs type hémoragies et perforations sont décrit dans 75% des traitement meme courts. (mais je vérifierait quand meme).

Father-ted_280_422484a_zg0rur

Oméga

13/01/2006 à 01:14

Je ne suis pas bien vieux mais je limite les médicaments aux cas vraiment impossible à toucher.
Dans la plupart des cas, il existe une (grosse) cavité dans laquelle un coton de pulpichose + eugenate par dessus feront des miracles (allez, un ptit antalgique par acquis de conscience).
Si on est en interproximal, en y allant doucement, au CA rouge, sans spray, on arrive généralement à effondrer l'émail quasi sans douleur et on retrouve notre belle cavité.
Un excavateur pour enlever le maximum de "bouillie" et ça roule.
Et tout ça sans anesthésie (oui, je sais, c'est magique).

024_kk11rb

annie

13/01/2006 à 01:24

en plus le problème est pour les dents du max inf,car pour le max sup,en étant un peu patient et en visant bien,l'anesthésie est éfficace,dans la plupart des cas
pour le max inf l'anesthésie même si elle n'est pas suffisante pour faire la pulpectomie complète,peut suffire à introduire un pansement

Avatar_small

Charlot

13/01/2006 à 08:49

Vive QS : anesthesie intracorticale puis endo

Avatar_small

annrom

13/01/2006 à 10:13

Je bondis en entendant confondre pulpite et nécrose pulpaire: si pulpite(donc inflammation d'une pulpe vivante), c'est soit une biopupectomie sous anes,thésie et le Quick sleeper sauve toutes les situations, soit un petit coton d'eugénol + IRM. Si c'est une nécrose, les symptomes sont souvent évidents et l'ouverture de la dent avec une fraise neuve our éviter les vibrations soulage en quelques minutes. Antibios pas toujours nécessaires (voir radio), et éventuellement une mise en sous occlusion, et on revoit le patient quelques jous après, ravi et soulagé.

Avatar_small

isaïe

13/01/2006 à 10:46

"...en dentaire en général nos connaissances pharmaco sont souvent parcellaires... "
C'est rien à côté des lacunes en anesthésie locale...
"...mise en sous-occlusion..." mieux connue sous le nom de modification occlusale irréversible, attention au battement de l'aile du papillon ...

Image21_nntwmx

athos

13/01/2006 à 13:26

docdent Ecrivait:

>
> Je te souhaite seulement de ne pas faire une belle
> pulpite un de ces jours et d'être vu par un de tes
> collègues...Je suis sûr que ton jugement serait
> peut être moins assuré...
>
>

bin, j'aime pas du tout les mises en cause personnelles pour justifier des pratiques generales, et j'aime pas non plus parler de mes miseres, mais en matière de douleurs et de ttt, je crois que j'ai deja largement profité de tout l'arsenal, ainsi que des effets secondaires, alors cher Docdent, modifie l'argumentaire, ce sera plus convaincant

Avatar_small

al

13/01/2006 à 13:31

docdent Ecrivait:
-------------------------------------------------------
> j'utilise
> sytématiquement un anesthésique de contact : bilan
> 98% de mes anesthésies 100% indolores...

c'est marrant j'ai la même statistique sans le moindre anesthésique de contact.

Avatar_small

docdent

13/01/2006 à 16:24

al Ecrivait:
-------------------------------------------------------
> docdent Ecrivait:
> --------------------------------------------------
> -----
> > j'utilise
> > sytématiquement un anesthésique de contact :
> bilan
> > 98% de mes anesthésies 100% indolores...
>
> c'est marrant j'ai la même statistique sans le
> moindre anesthésique de contact.

Et bien tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes alors!...
Et encore toutes mes félicitations pour une telle perfection... :-))

Avatar_small

al

13/01/2006 à 16:43

mais ton anesthésique de contact, il n'a aucune action, si ce n'est un effet placebo, que tu peux aussi obtenir avec une boulette de coton, imbibée d'eau fraiche.

Bn40_xknlry

didier72

13/01/2006 à 17:34

je suis un peu de l'avis de al au sujet de l'effet placebo de l'anesthésique de contact...
Je n'en fait jamais et n'ai que très peu ou pas du tout de remarque sur la douleur engendrée par l'effet de l'aiguille...
la petite douleur peut venir de la première goutte d'anesthésie qui "décolle" le périoste de l'os si mes souvenirs sont bons...
Et contre ça... liquide tiède, injecté lentement...

Avatar_small

ben

13/01/2006 à 19:23

Allez doc dent, racontes-en nous une autre pour rire.

Avatar_small

docdent

13/01/2006 à 20:02

didier72 Ecrivait:
-------------------------------------------------------
> je suis un peu de l'avis de al au sujet de l'effet
> placebo de l'anesthésique de contact...
> Je n'en fait jamais et n'ai que très peu ou pas du
> tout de remarque sur la douleur engendrée par
> l'effet de l'aiguille...
> la petite douleur peut venir de la première goutte
> d'anesthésie qui "décolle" le périoste de l'os si
> mes souvenirs sont bons...
> Et contre ça... liquide tiède, injecté
> lentement...

Je suis tout à fait d'accord que chez certains patients l'effet placebo est non négligeable....Et alors?
Nous sommes au 21 ème siècle et il me semble que la médecine a pas mal évolué depuis quelques années...Et comme par hasard elle a pas mal évolué dans la prise en charge de la douleur chez le patient et plus particulièrement de la douleur au cabinet dentaire....
Ecoutez les descriptions que vous font certains "anciens" patients sur les moeurs de nos chers ancêtres... :-))
Cette prise en charge inclus également le côté "psy" de l'approche du patient.

Du moment que je sais que le patient n'aura pas mal je sais que le traitement et l'acceptation de celui ci seront d'autant mieux acceptés.
De mon côté je bosse beaucoup mieux sur quelqu'un de détendu que sur quelqu'un qui anticipe déjà le prochain coup où il se tapera un plus ou moins grand coup de stress.

Je dis toujours que je me comporte envers mes patients comme j'aimerais que mon prat se comporte envers moi...
Parfois en lisant certains posts j'ai tendance à penser que certains d'entre vous oublient qu'ils peuvent se retrouver parfois également sur un fauteuil de dentiste.
Je ne suis pas sûr que j'aimerais être sur le fauteuil de certains...Ca c'est un fait!.... :-))

Avatar_small

docdent

13/01/2006 à 20:05

ben Ecrivait:
-------------------------------------------------------
> Allez doc dent, racontes-en nous une autre pour
> rire.

Euh....En fait je suis pas sûr qu'on rigole en même temps....:-))
Mais je vais chercher ne t'en fais pas....Par respect confraternel bien sûr...
Si entre temps tu en as une bonne n'hésite pas...J'essaierai de rebondir....