Droit du collaborateur

Forum associé : Exercice professionnel

Avatar_small

Titou

23/06/2004 à 20:25

Bonjour,

Je vous expose ma situation, briévement:

Pendant l'année 2003 j'étais collaborateur salarié, étant donné que j'étais en 6ème année, j'ai pris plusieurs semaine de congés pour les cours, séminaires et surtout pour préparer ma thèse.

Depuis fin décembre 2003, je suis enfin Dr en chirurgie dentaire. Je suis donc passé au contrat de collaborateur libréal dans le même cabinet que précedemment depuis début janvier.

Mon problème est qu'à ce jour mes congés payés de l'année dernière ne m'ont toujours pas été payé. Ils auraient dû être payé fin décembre lorsque j'ai eu mon chiffre global de l'année, on le ramenait à 5 semaines et puis voilà. Mon employeur me dit que j'ai qu'à les prendre maintenant et qu'il me les payera, mais ces congés je les ai déjà pris l'annèe dernière!
D'autre part, je n'ai pas de fiches de paye et il me payait environ tous les 2 mois quand j'étais à découvert à la banque. Je crois même qu'il me doit encore quelques salaires... mais je n'ai aucun moyen de vérification.

Quels sont mes recours sachant que c'est un vieux praticien et que je ne veux pas le froisser.

Avatar_small

RODOLPHE COCHET CONSEIL

23/06/2004 à 21:22

Il n'est pas possible de vous répondre précisément.

TOut ce que nous pouvons vous indiquer, c'est que les congés ne sauraient en principe être reportés d'une année sur l'autre, sauf cas de force majeure.

EXTRAIT CCN :
6.2.1. Période de référence
La période de référence à retenir pour déterminer la durée est comprise entre le 1er juin de l'année précédente et le 31 mai de l'année au cours de laquelle les vacances doivent être prises.
6.2.2. Période de congé
La période de congés payés doit être comprise entre le 1er mai et le 31 octobre de chaque année.

Sachez par ailleurs que la délivrance d'une fiche de paie est obligatoire. Nous vous conseillons donc d'en faire la réclamation.

Entre collaborateurs, nous vous conseillons les voies de recours à l'amiable. Tout simplement en vous adressant directement à lui, ou en lui envoyant vos observations et réclamations (du moins si elles sont fondées) par voie de recommandé AR.

Bien cdt.

RC CONSEIL

R. Cochet

Avatar_small

Pier

23/06/2004 à 23:45

Faut savoir ce que tu veux.
Soit tu prends ce qu'on te doit, qui aurait selon tes dires, du être payés à la fins de chaque mois, et si on ne veut pas te le donner tu le réclames et tu te moques de froisser qui que ce soit.
Soit tu as peur de froisser et auquel cas tu n'obtiendras rien, tu resteras dans l'indécision, et tu auras toujours de la rancoeur.
Alors si tu travailles encore dans le même cabinet, les problèmes riques de ss'amplifier et de s'agraver.
Il vaut mieux une bonne explication au départ plutôt que de rester sur un contentieux.
Si tu as des arguments, fais les valoir et ne crains personne.
Au pire, le Conseil de l'Ordre est aussi là pour les conciliations entre confrères.

Avatar_small

françois

23/06/2004 à 23:52

C'est fini la pub!!!!?? :-(

Avatar_small

dentisto

24/06/2004 à 01:20

salarié = bulletins de salaires , etc ...
collaborateur = libéral

tu te fais rouler dans la farine

va vite voir le président de l'ordre de ton département avec tes contrats

Avatar_small

dok

24/06/2004 à 02:28

Tout a fait d'accord avec Pier: tu es un homme maintenant mon cher Titou, il est temps de t'affirmer!!!
Les conditions de travail sont-elles si géniales chez ton "vieux dentiste" pour que tu aies peur de le "froisser" au risque de rompre cette belle et saine liaison ??!! T'es quand meme mal barré avec ce genre de scrupules, il t'a vu arriver le vioc... bienvenu dans la cour des grands.
Cela dit, tu t'es quand même débrouillé comme une m.... en le laissant gérer tes salaires comme ca, et surtout sans comptabiliser toi même tes honoraires réalisés et encaissés...
Bon courage

Avatar_small

Richard KONDOLFF

24/06/2004 à 10:03

Cher collègue
Félicitations pour la thèse.
Concernant les émomuments résiduels 2003, un arrangement favorable pour les deux parties serait de les retirer des rétrocessions 2004:

- économie substantielle sur les charges sociales à partager entre des
deux praticiens
- économie d'un conflit prud'hommal
- rétablissement d'une relation de confiance avec le senior pour une reprise
aménagée.
- ou prendre 5 semaines de congés pour chercher un autre poste

le sapiteur