urgences rentables?

Forum associé : Exercice professionnel

Humator_t9r5wy

humator

26/04/2004 à 22:56

les urgences qui grignottent le planing, vous conaissez?
je vous propose de débatre sur les eventuelles façons de les rentabiliser.
Je suis dans une région touristique, avec en haut saison un afflux massif d'urgences ( parfois 10 par jour), peut on d'après vous présenter un DE, étant donné que la consultation est une demande expresse du patient?
quelle est votre solution ( mis à part changer de région, merci)

Avatar_small

bill

27/04/2004 à 01:42

Partir en vacances...

Je galège mais je suis aussi dans une région où bcp d'urgences l'été, au mois d'aout c'est invivable, je fuis carrément tout le mois, de toute manière mes patients habituels ou travaillent (saison) ou vont ailleurs (vacances) ou ne viennent pas aux rendez-vous car ils trouvent qu'ils attendent souvent (et oui, je les ai mal habitués...)
Cordialement.

Avatar_small

humator

27/04/2004 à 09:43

pas mal, mais pour moi, ce serait 4 mois au moins: c'est la saison d'hiver!...
il faut donc trouver autre chose

Avatar_small

Algi

28/04/2004 à 11:44

Investis pour pouvoir répondre à demandes compliquées + vite, dans un laser par ex....

Ex: patient vu lundi aprés midi en urgence: coiffe richemond 12 décollée.

exam+radio: image apicale+endo pourrie+carie moignon+inflammation gingivale. je dispose d'1/2 heure....(patient prévu aprés a appelé , est en retard).
1/ Explication patient: nécessité nettoyer carie+nettoyer gencive+reprendre endo+rebaser coiffe provisoirement.
2/ Devis immédiat: Z6+Sc10+Hn chir, radio controle et provisoire. total: 150€ et des poussieres.
3/ il est OK:
a/anesth locale, débridement/nettoyage/hémostase gencive laser+nettoyage carie+rehémostase (ça pisse quand même).
b/reprise obturation canal sans obturer+rebasage coiffe (+polissage et réglage occlusion).
c/obturation canalaire+laser mais sans cone et pose par dessus de coiffe prépréparée.
d/patient prévenu que endo sera peut être à reprendre (pas mis de cone) mais pas sur (à surveiller), patient prévenu que dent emboitée résine sur eugénate et que donc doit faire hypergaffe (dent + pour faire joli que autre chose) et que tenon (armé mais bon...) risque de se ramollir + prevenu que ses stellites sont usés et que serait nécessaire de rebaser et refaire+tard si on veut garder ses antérieures.

Donc: même pour urgences faut avoir vision globale et proposer traitement + loin que le bout de son nez au patient.

Ceci dit, en général, urgence=pulpite à la con sur molaire mandib et on dispose de 10 minutes et là je vois pas comment rentabiliser la chose (je ferme TOUT le mois d'aout pour pas les avoir, "ceux là").

Bx1_spw1cx

BX

28/04/2004 à 14:24

Pour soulager en 15 minutes une pulpite mandibulaire on peut essayer:
- intraligamentaire + ouverture complète de la chambre pulpaire + coton imbibé de Pulpéryl+ cavit ou
- intraligamentaire + ouverture de la chambre + caustinef sans arsenic + coton Pulpéryl + cavit puis bio à tête reposée ou
- nettoyage à minima + Pulpéryl + cavit ( moins efficace)
rentabilité immédiate pour le praticien : C + satisfaction de la B.A ( il n'y a malheureusement pas de graphique de rentabiité pour ça... )

Avatar_small

Algi

28/04/2004 à 21:11

Désolé mais 1/4 d'jeure à 20€ça va une fois dans la journée mais si tu fais ça TOUTE la journée et ben ton CA sera pas folichon et donc je resterai fermé au mois d'aout cette année encore.

Ai en 2002 fermé en juillet pour raisons familiales et bossé tout aout, j'ai passé des journées de 10/12 heures à bosser comme un malade avec des urgences, des urgences et encore des urgences et les saloperies laissées par les confreres partis en congés.....bilan: 50 000 balles de chiffre au lieu des 100 000 habituels, m'a fallu 2 mois pour rattrapper la fatigue et le chiffre moyen....

Avatar_small

jeff

28/04/2004 à 23:17

malheureusement, la seul façon de rentabiliser l'urgence, c'est de transformer la transformer en plan de traitement.
Impossible à faire avec quelqu'un une semaine au sport d'hiver !

Une piste : mettre un système de quotat : 3 urgence maxi par jour . le tri au téléphone doit être super pro. Une fois les 3 créneaux d'urgence pris, tu n'a plus de place : conseil antalgique et appeller demain à l'ouverture pour obtenir un crenau. Ne JAMAIS donner d'avance le créneau du lendemain.

Evidement , les creneaux d'urgence tu ne les mets pas à 17 h, mais plutot vers 14 h. Seul ceux qui ont vraiment mal accepterons de perdre une après midi de ski !

Avatar_small

humator

29/04/2004 à 00:21

Ok je vois que c'est le bronx partout!
je ne peut pas fermer toute la saison, envisager un traitement global est impossible puisque les patients ne sont pas d'ici, donc, si j'accepte ces urgences, puis je au moin légalement les facturer au dela d'un C?

Avatar_small

bill

29/04/2004 à 01:58

Tu ne peux coter une consultation que C si tu es conventionné.
Maintenant rien ne t'empêche de poser le deal : urgence c'est HN, devis express, c'est oui ou non.
Si tu es à Courchevel ça doit passer. ;-)

Je plaisante encore mais c'est aussi à toi de voir si cela te pose un cas de conscience ou non de laisser souffrir un patient en sachant toutefois que si tu es seul, tu ne pourras pas prendre 20 urgences par jour de toute manière...

Peut-être s'organiser avec des confrères environnants si ils existent?
Cordialement.

Avatar_small

humator

29/04/2004 à 23:45

je ne suis pas à courch'
mais comme tu dis, cela me pose un problème de refuser quelqu'un qui souffre, et en plus, je sais difficilement dire non. Mon but n'est pas de faire du fric à tout pris, mais simplement de contrebalancer cette perte de temps, et de ne plus avoir l'impression de me faire ...bip... par cette ...bip... de nomenclature.
Enfin, s'organiser avec des confrères serait bien, sauf qu'ils sont dans le meme cas que moi...

Avatar_small

bill

30/04/2004 à 01:59

Je crois que c'est un pb insoluble, on en a souvent parlé ici,l'organisation du carnet de rv est à la base de toute notre pratique ... et de notre sérénité au boulot.
J'ai un peu le même pb que toi, j'ai du mal à dire non , surtout qd ce sont d'anciens patients qui ont fait bouillir ma marmite à mes début... mais je me soigne ! :-)
De toute manière il arrive un moment où tu ne peux plus, je pense qu'il faut sélectionner un peu, répondre aux vrais urgences douloureuses et faire faire barrage par l'assistante à qui en général ça pose moins de pb, il faut la briefer dans ce sens.
Tu prévois qq plages horaires bien définies pour tes urgences et tu refuses le reste ou alors tu bosses jour et nuit, ton petit coeur est content mais ta femme se barre, tes gosses te jettent des pierres et ton chien montre les dents quand tu rentres à la maison... et tu fais un infarct à 45 ans et qui prendra tes urgences, hein, je te le demande ?
Cordialement.

Avatar_small

humator

30/04/2004 à 09:14

merci bill
je pense que c'est la solution, car grosso modo c'est ce qui se passe.
Donc en conclusion, les urgences sont définitivement non rentable ( sauf si devis possible), il faut faire avec, mais avec la pénurie de nouveaux dentiste dans les prochaines années, ça va pas etre triste...